Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

« La Grèce antique, c'est la démocratie. » S'il est un malentendu ...

4 pages

« La Grèce antique, c'est la démocratie. » S'il est un malentendu ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 108
Signaler un abus
´ La GrËce antique, cÕest la dÈmocratie. ª
Il nÕest que la dÈmocratie o˘ lÕ…tat est vÈritablement la patrie de tous les individus qui la composent[...]Voil‡ la source de la supÈrioritÈ des peuples libres sur les autres. Si AthËnes et Sparte ont triomphÈ des tyrans de lÕAsie, il nÕen faut point chercher dÕautres causes. Robespierre,Discours du 17 PluviÙse, an II
SÕil est un malentendu persistant, cÕest bien celui qui confond un type de rÈgime, la dÈmocratie, ou ´ pouvoir ª (kratos) exercÈ par le peuple (dÈmos) et le modËle mÍme du ´ vivre ensemble ª, lapolis, la ´ citÈ-…tat ª, dont les structures se mettent en place progres-e sivement ‡ partir duVIIIIs. av. J.-C. Politique et rÈgime dÈmocratique ne se confondent assurÈment pas dans le monde grec antique.
Lorsque Aristote (384-322 av. J.-C.) affirme, dans une phrase demeurÈe ‡ juste titre cÈlËbre de sa Politique, que ´ lÕhomme est par nature un animal politique ª, unzÙon politikon(Aristote,La Politique, I, 2, 1253 a), le philosophe insiste sur le fait que lÕhomme ne rÈalise pleinement son humanitÈ que par sa participation ‡ la vie en citÈ. Comme le souligne encore le philosophe, ´ lÕhomme qui est dans lÕinca-pacitÈ dÕÍtre membre dÕune communautÈ, ou qui nÕen Èprouve nullement le besoin parce quÕil se suffit ‡ lui-mÍme, ne fait en rien partie dÕune citÈ et par consÈquent est ou une brute ou un dieu ª. (Aristote,Ibid., 1253 a, 25). On reconnaÓt ici lÕexpression de lÕidÈal aristotÈlicien dÕune excellence conÁue comme un sommet dÕÈminence entre deuxextrÍmes opposÈs et
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin