Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

La spiritualité est le sujet de l'âme, de la relation qu'établit l'homme avec l'éternel, avec le divin. Les chercheurs spirituels tentent d'avoir conscience de cette relation et pour s'y prendre, plusieurs méthodes ont été avancées. En ce domaine, les religions sont des institutions qui tentent de régir le contact avec le divin, de le définir et de le répandre. Une de ces institutions fut très populaire dans les années 1990: le mouvement Nouvel Âge. En effet, les librairies débordent aujourd'hui d'ouvrages se réclamant de ce courant. Les sceptiques, eux, effrayés par Dieu, tournent sans cesse au ridicule ce mouvement avec grande arrogance. Mais leur arrogance n'a pas sa place. « Le Nouvel Âge a-t-il été mal jugé par les sceptiques? », direz-vous. Oui. Mais c'est car Le Nouvel Âge n'est pas un mouvement ridicule et inoffensif; car il est historiquement hypocrite et destructeur! « Mais mes anges et mes cristaux ne peuvent être destructeurs, car ils m’apportent beaucoup », répondrons certains. Retraçons d’abord les origines du mouvement, et nous verrons pourquoi nous avons choisi de nous en dissocier.
Raynald Fleury nous raconte ici une brève histoire d mouvement: