La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Livre noir gris blanc de l'homophobie religieuse - Le Livre noir ...

31 pages

Livre noir gris blanc de l'homophobie religieuse - Le Livre noir ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 184
Signaler un abus
17 mai 2010 Journée mondiale contre lhomophobie et la transphobie IDAHO 2010
Le Livrenoirgris de lhomophobie religieuse
Livre 1 : homophobie dans les églises chrétiennes
La Maison verte Mission populaire évangélique David et Jonathan Mouvement homosexuel chrétien ouvert à toutes et tous avec laide des réseaux de David et Jonathan et du Carrefour de chrétiens inclusifs # 1 #
Le livre noirgris ###Liens utiles
Des liens internet pour aller plus loin et suivre l’actualité des chrétiens inclusifs : La Maison verteparoisse protestante inclusive et un centre d’entraide et de solidarité.est à la fois une Implantée à Paris 18edes dix fraternités de la Mission populaire évangélique de France.c’est l’une , Elle appartient au Carrefour de chrétiens inclusifs (CCI). http://www.lamaisonverte.org David et Jonathanqui regroupe des homosexuel-le-s en recherche spirituelle. Agir pour soi,est une association créée en 1972 agir pour et avec les autres permet à chaque gay et à chaque lesbienne de vivre et de conjuguer pleinement son homosexualité et sa spiritualité, ainsi que de trouver sa place dans la société. Les groupes de David et Jonathan s’inscrivent dans cette démarche par la mixité et la diversité de leurs membres : diversité spirituelle (protestants, catholiques, agnostiques, en recherche…), d’âge, d’origine sociale ou géographique, de vie affective, d’engagement dans la société (autre association, syndicat, professionnel…). http://www.davidetjonathan.com Le CCI (Carrefour de chrétiens inclusifs)regroupe des chrétienNEs de toutes confessions souhaitant promouvoir une Église inclusive, c’est-à-dire pratiquant l’accueil inconditionnel de touTEs quels que soient leur sexe et leur orientation sexuelle. Y adhérent notamment l’église MCC de Montpellier (http://eglise.mcc.free.fr), Rendez-vous chrétien (Lille) (http://membres. multimania.fr/rvcl/), Communion Béthanie (http://communionbethanie.blogspirit.com/), le groupe Lambda de la cathédrale américaine de Paris (http://lambda.blogspirit.com/), C+H Genève et la Maison verte. p:ttca//efrrr-ouerhcneitni-ssulcifs.blogspot.comh Tel que je suisest un espace d’information pour chrétien(ne)s évangéliques homosexuel(le)s, bisexuel(le)s et transgenres. Sous ce nom sont animés un blog et une rencontre nationale annuelle. mou.ecjaentseuliqsopg:./c/ahlbtlt IDAHO, journée mondiale contre l’homophobie. frg=boaio.grw//pl?nahttp://idahomoph H2MFcollectif de rencontre et de soutien aux homosexuel(le)s(Homosexuels musulmans de France) est un nouveau musulman(e)s qui veulent échanger entre eux sur la meilleure façon d’être ce qu’ils sont. H2MF participe à la dynamique de l’IDAHO et participera en 2011 au livre 2 du Livre noir, gris, blanc de l’homophobie religieuse. Un premier document a été édité cette année (http://www.homosexuels-musulmans.org/Livre-vert_2010.pdf ) http://www.homosexuels-musulmans.org Le Beit Haverim(« maison des amis » en hébreu) est le groupe juif gay et lesbien de France, fondé en 1977. Sa vocation est de rassembler dans un esprit de tolérance, d’ouverture et de mixité les personnes juives LGBT et leurs ami-e-s, de leur offrir un espace d’accueil, de convivialité et de réflexion, notamment au regard de cette double identité. Le Beit Haverim a également pour objet de lutter contre les discriminations et notamment toutes les expressions d’homophobie et d’antisémitisme. http://www.beit-haverim.com
Auteurs :Brigitte, Marina, Jean, Emmanuel, Nicolas, Stéphane. Nous remercions :les personnes qui nous ont fait part de leur témoignage, David et Jonathan, le Carrefour de chrétiens inclusifs, Delphine pour la relecture et Jean Stern pour la maquette.
À paraître dans le cadre de lIDAHO 2011 : Le Livre noir, gris, blanc de lhomophobie religieuse, livre 2 : homophobie et transphobie en milieux juifs et musulmans Pratiques daccueil et dinclusivité dans les églises chrétiennes # 2 #
Le livre noirgris ###ctionIntrodu
« Religions, homophobie, transphobie » sera le thème de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, IDAHO, en 2010 et en 2011.
les familles protestantes, anglicanes et vielle-catho -liques, on ose regarder l’homosexualité autrement que sur le mode du péché. Des célébrations de bénédiction d’union de couples de même sexe ont lieu et des pasteurs homosexuel/les sont reconnus par leurs églises. En France aussiune réalité différente existe : nous contribuons à la faire vivre. Ce sont des paroisses inclusives, des associations d’homosexuels chrétiens, des groupes de travail, des lieux de rencontre. Une réalité minoritaire, mais pas marginale, car nous savons que d’autres, plus insérés dans les grandes institutions ecclésiales françaises, partagent notre point de vue. Même dan liunanimit Homosexualitéqu’apparenst el. ÉLgelsi soer dcraetshroeliqgiueeu t esné lueitrci rln pax e tuent au ur i des lieux d’ac et religion font,u  duvmoenemmot d sesniarjiopnhouditl aàs iuenme  .delsI  ssoeurrtcsnceu eitli aestn  died pllèusret snitocqieuantsv ioq iu semble-t-il,un deurgré pdn ioatd sétuanal eiv ens cdaommues c mon nouveau. mauvais ménage.Le Livre noir gris blancde l’homophobie religieuse Cela n’étonnera personne. queComment ne pas le nous vous présentons cette année sera suivi en penser au regard des murs de condamnations que la 20ù1t1o uptaers  lcee sL ievxrpeé brliaenncc eds ed laicncculueisli,v idteé  lriebleirgtiée ueste  plupart des Églises montent contre les homosexuel/ o les ? Dans la société, elles ne ménagent pas leurs idnet éfrgartisetrensi teét  taruoxu avenrtiornetl igpileacuex.,  iNl nene xdisétpel aaisuec uanu x efforts pour empêcher toute avancée des droits des personnes LGBT, et dans la vie ecclésiale les lien nécessaire et obligatoire entre christianisme et croyants homosexuels vivent quotidiennement le homophobie. placard, la mise à l’écart, la compassion humiliante et le rejet. gRreojuoipnetj upiafrgdaeyse tnloeusvbeieanu,xeat lmai sn,ouvel, imeraveal  elcossiHt ahiti enBo  Nous donnons la paroleé  ,onamsnsululs mexueomoses hrton eniahcorp enéanls onirrglaho-e tour d Fr iMp2éic eqeuncuenràé e xdsi t-od sHuolu reuses : ces témoignages, en provenance de diffé - us rentes Églises chrétiennes (catholique, protestante, raiuzxo nd dex l ahuotrmeso cpohnofbeises ieotn ds e mloinncoltuhséiivsitteés .religieuse évangélique et orthodoxe), montrent une réalité qui eu pour une fois les rassemble… Ils sont précédés parV rouverezdans le texte toutes les références un tableau qui introduit et synthétise les positions poouurs  atpprofondir votre connaissance et de ocielles des principales églises françaises sur la b liens dassociations, groupes et paroi snsoesm a-vec question. reux qui vous pourrez entrer en contact. Mais cette réalité,bien que majoritaire, n’est ni exclusive ni inévitable. Des Églises de par le mondeBonne lecture à tous. ont pris des positions différentes. Spécialement dans # 3 #
Le livre noirgris 
###Première partie
Les  chrétiennesen France et
l
# 4 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
1. DEVENIR FIDÈLE : adhésion à l’Église, baptême
L’Église en question accepte-t-elle des membres homosexuels ? Y compris quand ces person -nes le sont ouertement ? Des conditions particulières sont-t-elles imposées aux homosexuel/les pour pouoir deenir membres ? Église catholique apostolique romaine (ECAR) L’ECAR est une Église qui pratique le baptême des enfants et de cela évidemment découle la possibilité d’avoir des fidèles homosexuels. En ce qui concerne le baptême des adultes, l’ECAR n’a jamais exclu la possibilité pour un homosexuel d’accéder au baptême, cela dit, et même si aucune directive spécifique n’a été donnée, l’ensemble des posi-tions officielles prises par l’ECAR (1), conduit à affirmer que l’accès au baptême pour un homosexuel est aujourd’hui soumis à la condition de vivre en état de chasteté. Un homosexuel ayant des relations sexuelles ou vivant en couple n’est pas aujourd’hui admissible au baptême.  (CPLR : ERF, ECAAL, EELF, ERAL) (3) (2)Fédération protestante de France Les Églises luthéro-réformées sont des Églises de multitude peu soucieuses de définir leurs frontières. L’avis du CPLR a remis l’accent sur la prédication centrale de la grâce et l’accueil de touTEs qui en découle : «Dans la compréhension luthéro-réformée, l’Église ne se définit pas par la qualité de ses membres mais par l’annonce de l’Éangile et l’administration des sacrements. De ce fait l’accueil est inconditionnel et il ne nous appartient pas de juger qui fait partie du peuple de Dieu. Dans l’Église, communauté de pécheurs-pardonnés, chacun est invité à occuper sa place et à participer à la ie sacramentelle, quelle que soit son origine, son sexe, son milieu ou son orientation sexuelle. éologiquement, le statut d’enfant de Dieu est premier par rapport à toute autre détermination. » Dans la pratique, il est courant qu’on demande à des personnes homosexuelles d’être « discrètes », de ne pas être « militantes », voir que des personnes soient ostracisées ou se sentent rejetées. Alliance évangélique française (4) Les Églises évangéliques sont des Églises de professants qui n’acceptent comme membres que des personnes ayant pris un engagement individuel, le plus souvent traduit par le baptême reçu à l’âge adulte. Une des conditions de l’acceptation d’une personne homosexuelle comme membre d’une église locale est le renon -cement à toute pratique homosexuelle.«Nous croyons que les pratiques homosexuelles qui ne font pas l’objet d’un repentir sont incompatibles aec la qualité de membre d’une Église. » (FEH, article 11) (5)
# 5 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
2. PARTICIPER À LA VIE LITURGIQUE : participation au culte, aux sacrements ECAR
Il n’y a pas de refus de communion et de confession aux homosexuels abstinents, mais cela peut être le cas pour les homosexuels ayant des relations sexuelles, d’autant plus s ils s’affichent comme gays ou lesbiennes. Pourtant, aucune exclusion du culte n’est prévue pour les homosexuels par les textes. Le Catéchisme de l’Église catholique (6) parle d’homosexualité aux alinéas 2357-2359. Réunis sous le titre « Chasteté et homosexualité », ils présentent la compréhension catholique de l’homosexualité (2357), l’attitude que l’Église doit tenir envers les homosexuels (2358), la conduite que les homosexuels catholiques doivent suivre (2359). Une pastorale spécifique vis-à-vis des homosexuels à été présentée dans la «Lettre (…) sur la pastorale à l’égard des personnes homosexuelles». Les évêques y sont encouragés à promouvoir dans leur diocèse des programmes qui, tout en s’adressant à des personnes homosexuelles, devront clairement affirmer le carac-tère immoral des l’activité homosexuelle. À ces personnes, l’ECAR propose la voie de la chasteté : «Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les ertus de maîtrise, (…) par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuent et doient se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne .» Plus qu’à une chasteté absolue, l’accès aux sacrements est conditionné par une volonté résolue de l’atteindre.  FPF (CPLR)
Il n’y a aucun obstacle évoqué à l’accès à la cène ; c’est une question de conscience individuelle.
AEF
Les cultes des Églises évangéliques sont publics et ouverts à touTEs. L’AEF recommande un accompagne -ment fait de tact et de patience, mais de nombreux écarts sont observables dans la pratique de certaines Églises : on fera entendre à certaines personnes homosexuelles leur statut depersona non grataou on les invitera à des séances de « guérison » ou de « délivrance ». De manière générale, l’accueil reste subordon -né à la foi en un changement possible de la personne homosexuelle. L’accès à la cène est majoritairement réservé à celles et ceux dont la vie est conforme aux enseignements de l’église locale ; la participation de per -sonnes pratiquant leur homosexualité à la cène n’est en général pas encouragé, mais certaines communautés laissent la question ouverte à la conscience de chacunE.  Nous affirmons l’amour et l’intérêt de Dieu pour toute l’humanité, y compris pour les personnes homosexuel-« les. Cependant, nous croyons que leurs pratiques sexuelles sont incompatibles aec la volonté de Dieu telle qu’elle nous est réélée dans l’Écriture. Nous attestons que, par la grâce de Dieu, un renouellement profond de la personnalité, y compris dans ses orientations sexuelles, est possible. » (FEH, article 3) «aux Églises éangéliques d’accueillir et d’accompagner les personnes homosexuelles etNous recommandons de le faire dans l’espérance qu’elles renonceront, en leur temps, à la pratique des relations homosexuelles confor-mément à la réélation biblique. Nous appelons à faire preue de patience et de tact dans le suii pastoral de ces personnes.» (FEH, article 9) «Nous encourageons le traail des organisations qui cherchent à aider les homosexuels à ire leur célibat et  celles qui accompagnent les homosexuels désireux d’adopter un mode de ie hétérosexuel. » (FEH, article 10)
# 6 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
3. MARIAGE, BÉNÉDICTION DES COUPLES DE MÊME SEXE  ECAR
L’ECAR s’oppose à toute reconnaissance des couples de même sexe dans le champ religieux comme dans le champ civil. Elle a exprimé à plusieurs reprises son opposition aux différents projets de reconnaissance juridique par les États des unions homosexuelles (7). La Congrégation pour la doctrine de la Foi à publié en 2003 desConsidérationsdemandant aux politiques catholiques de s’opposer à l’approbation de ces lois ou d’essayer de limiter la portée des lois déjà approuvées.
FPF (CPLR)
Les églises membres du CPLR ont d’abord timidement puis pleinement accueilli la reconnaissance civile du couple homosexuel par le PACS. Peu de paroisses consultées s’étaient prononcées en faveur de la célébration de bénédictions d’union et les cas sont restés relativement rares et souvent discrets. L’avis du CPLR ne recommande pas la célébration de tels cultes jugés porteurs de confusion avec le mariage ; mais il ouvre peut-être la piste de la création de liturgies nouvelles. «Il n’est pas opportun d’envisager un culte de bénédiction qui entretiendrait la confusion entre couple homosexuel et hétérosexuel. » Les couples homosexuels sont toutefois invités à trouver leur place dans la diversité de l’église locale ; l’expé -rience de terrain contredit parfois ces principes. «homosexuels et homosexuelles en couple reçoient dans la ie de la communauté etComme chacun de nous, les l accompagnement pastoral, la parole de grâce, de pardon et de noueauté de ie qui est celle du Seigneur. » À noter la position de la Mission populaire évangélique de France, petite église membre de la FPF, proche des églises réformées et luthériennes sans être membre de la CPLR, qui a autorisé en janvier 2009 de maniè -re expérimentale des célébrations liturgiques de bénédiction pour des couples pacsés, dans la mesure où elles différaient des célébrations de mariage. Depuis, deux célébrations ont concerné des couples homosexuels et une, un couple hétérosexuel. De même, les bénédictions sont possibles en France dans les communautés Vieilles catholiques et Quakers.
AEF
La bénédiction de couples de même sexe est très fermement condamnée en raison de l’attachement au mariage hétérosexuel monogame comme unique cadre légitime de la sexualité et de la condamnation des « pratiques homosexuelles » : «Nous affirmons que le mariage hétérosexuel monogame est la seule forme d’union que Dieu a préue pour les relations sexuelles. » (FEH, article 2) «Églises, tendent à reconnaître, voire à encourager, lesNous désapprouons les mouements qui, dans certaines pratiques homosexuelles comme légitimes aux yeux de Dieu. Nous soutenons dans la prière tous ceux qui, dans de telles Églises, cherchent à résister à cette orientation sur des bases bibliques.» )(F H «Nous désapprouons la bénédiction d’unions homosexuelles. » (FEH, article 12) Il convient toutefois de noter qu’en dehors de la France, une minorité d’assemblées évangéliques baptistes, mennonites ou pentecôtistes, au nom de la souveraineté de l’assemblée locale ont célébré des bénédictions d’union de couples de même sexe ; en Italie, l’Union baptiste s’est prononcée en leur faveur.
# 7 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
4. MINISTRES DU CULTE S’il existe un corps de ministres, les homosexuel/les sont ils/elles accepté/es ?
ECAR  La Congrégation pour l’éducation catholique a publié en 2005 une «Instruction (…) au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en ue de l’admission au séminaire et aux ordres sacrés» (8). Ce document, adressé aux évêques et supérieurs religieux de tous les pays, a exclu de l’admission au séminai-re et aux ordres sacrés (diacre, prêtre, évêque) «ceux qui pratiquent l’homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent ce qu’on appelle la culture gay.»
FPF (CPLR)  L’avis du CPLR se fonde sur l’affirmation protestante du sacerdoce universel distingué des ministères parti-culiers, notamment celui de pasteurE. Après avoir posé que l’orientation sexuelle ne saurait être « un critère de discernement », l’avis fait référence aux circonstances actuelles pour poser un constat négatif sur l’accès au ministère pastoral en paroisse de personnes homosexuelles. La porte semble ouverte pour d’autres minis-tères non paroissiaux. Dans les faits, la plupart des pasteurEs homosexuelLEs en poste sont discrets quant à leur orientation ou leur vie de couple et aucun des candidatEs au ministère qui en ont fait état jusque-là n ont été finalement acceptés par les commissions des ministères.   «la personne homosexuelle est appelée à participer pleinement au sacerdoceComme tout membre de l’Église, uniersel en tant que témoin de l’Éangile. Cependant, certains des membres de l’Église sont appelés à exercer des ministères particuliers. L’Église discerne et reconnaît leur vocation, porte une attention à leurs aptitudes à annoncer l’Éangile, à administrer les sacre-ments et à assurer un ministère d’unité à traers leurs compétences et leur personne. L’orientation sexuelle n’est pas un critère de discernement en tant que tel. Les communautés locales participent à ce discernement. Actuelle-ment, il apparaît que l’homosexualité d’un ministre est un obstacle à son appel par une église locale. S’agissant d’autres types de ministères, la question se pose différemment.»
# 8 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
5. AUTRES FORMES DE VIE RELIGIEUSE : vie consacrée, vie apostolique ECAR L’accès aux autres formes de vie consacrée n’est pas modifié par l’Instruction de 2005. Des sœurs, des moi-nes, des frères homosexuels devraient, en ligne stricte de droit, continuer à exister (faite sauve l’impossibilité de devenir « prêtres »). En pratique cela dépend des choix de chaque ordre. FPF (CPLR) Il y a peu de communautés religieuses protestantes ; la majorité, en France, sont féminines ; la vocation au célibat relativise la question de l’orientation sexuelle. AEF Il n’y a pas en France de communauté de ce type dans le monde évangélique.
6. INSTANCES DE DÉCISION : hiérarchie catholique, conseils presbytéraux, conseils d’anciens Sont-elles ouertes ou fermées aux homosexuel/les ? ECAR L’impossibilité pour les hommes homosexuels d’accéder aux ordres sacrés leur empêchera dans le futur l’accès aux fonctions de direction. Nous ne pouvons rien dire de la situation actuelle, nous remarquons seulement que l’Instruction de 2005 n’ayant pas souhaité exclure de la prêtrise les homosexuels en fonction qui pourraient donc être présents aux différents degrés de l’institution. FPF (CPLR)  Il n’y a pas de fermeturea priori; des réticences sont parfois observables dans certaines paroisses de tendan -ce conservatrice pour la participation à un ministère visible – catéchèse, conseil presbytéral, prédicateur laïc. AEF L’accès de personnes homosexuelles – même chastes et célibataires – aux ministères publics est fortement découragé dans la plupart des communautés évangéliques. Plusieurs déplorent une discrimination jugée injuste des personnes homosexuelles qui restent fidèles aux prescriptions de leurs Églises. # 9 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
7. EXCLUSION Une procédure d’exclusion est-elle préue dans le cas où un membre/ministre/autre autorité soit découerte comme étant homosexuel/le ?  ECAR L’homosexualité à elle seule ne peut être une raison suffisante pour exclure un baptisé de l’Église ou priver un clerc de son office. FPF (CPLR) Aucune exclusion n’est envisagée. AEF La procédure d’exclusion qui s’applique aux personnes homosexuelles « non repentantes » s’appuie sur la discipline préconisée par le chapitre 18 de l’évangile de Matthieu : entretien individuel puis avec plusieurs frères et excommunication publique.
PRÉCISIONS Église catholique apostolique romaine Au cours des dernières décennies la position de l’ECAR est devenue de plus en plus rigide. L’exclusion des homosexuels de la prêtrise en est l’exemple le plus marquant : aucun autre groupe masculin n’est l’objet d’une telle décision. Fédération protestante de France Les grands textes en France : La Sexualité : pour une réflexion chrétienne, FPF, 1975. L’Homosexualité : éléments de réflexion, FPF, 1994. Éléments de réflexion sur la famille, la conjugalité et la filiation,FPF, 1998. Déclaration à propos du PACS, FPF, 1998. Églises et personnes homosexuelles, CPLR, 2004. Depuis la première réflexion de 1975, la position de la FPF n’a cessé de s’élargir ; l’avis du CPLR laisse une impression très mitigée. Ce texte n’est pas porté par l’ensemble des églises de la FPF, mais uniquement par sa composante pluraliste luthéro-réformée ; le sujet porte à débat avec les communautés et fédérations évan -géliques aux positions plus tranchées. De plus, il apparaît nettement comme un texte de compromis qui laisse chacunE sur sa faim : les plus conservateurs, choqués de l’ initial sur l’accueil inconditionnel accent des personnes homosexuelles ; les plus libéraux, heurtés par la tiédeur des positions sur l’accueil liturgique des couples de même sexe et l’accès au ministère des personnes de même sexe. Alliance évangélique française À noter : une condamnation nuancée de l’homophobie :« Nous désaouons l’homophobie, car elle dénote une peur ou une haine irrationnelle envers les personnes homosexuelles. Toutefois, nous n’acceptons pas l’idée selon laquelle le fait de rejeter les pratiques homosexuelles sur des bases bibliques serait en soi une attitude ho-mophobe. Nous regrettons profondément les blessures infligées aux homosexuels par la haine et le rejet, passés ou présents, manifestés envers eux par les Églises.» (FEH, articles 4 et 5) # 10 #
Les églises chrétiennes ###et lhomosexualité
 
NOTES
(1). Cf. Jean-Paul II,Allocutions à l’occasion de l’Angélus, 20 février 1994 et 19 juin 1994;Discours aux participants à l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, 24 mars 1999;Catéchisme de l’Église catholique2357-2359, 2396; Congrégation pour la Doctrine de la, nn. Foi, DéclarationPersona humana, 29 décembre 1975, n. 8;Lettre sur la pastorale à l’égard des personnes homosexuelles,1eroctobre 1986;Quel-ques considérations sur la réponse à des propositions de loi sur la non-discrimination des personnes homosexuelles,24 juillet 1992;Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles, 3 juin 2003 ; Conseil pontifical pour la famille,Lettre aux présidents des conférences épiscopales d’Europe sur la résolution du Parlement européen sur les couples homosexuels, 25 mars 1994;Famille, mariage et « unions de fait »juillet 2000, n. 23 ; Congrégation pour l’éducation catholique,, 26 Instruction de la Congrégation pour l’éducation catholi -que sur les critères de discernement vocationnel au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en ue de l’admission au séminaire et aux Ordres sacré,sont visibles sur le site du Saint-Siège à l’adresse : http://www.vatican.va/index.4 novembre 2005. Tous les documents ici cités htm (2). La Fédération protestante de France rassemble la plupart des HYPERLINK "http://www.protestants.org/index.php?id=78" \l "c116" \n _ blankéglises et des HYPERLINK "http://www.protestants.org/index.php?id=78" \l "c115" \n _blankassociations protestantes de France. Ces églises appartiennent à toutes les sensibilités du protestantisme qui se sont manifestées depuis la Réforme : luthérienne, réformée, évangélique, baptiste et pentecôtiste. (3). Église réformée de France (ERF), Église évangélique luthérienne de France (EELF). ERAL et ECAAL étaient les Églises luthérienne et réformée en Alsace qui depuis ont donné vie à l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL). (4). L’Alliance évangélique Française (AEF) est présente en France depuis 1846. Elle constitue un des principaux acteurs de la mouvance évan -gélique. (5).un rapport de la Commission de l’Alliance éangélique pour l’unité et la érité parmi les éangéliquesFoi, espérance et homosexualité : , Maison de la Bible, 2000 (le rapport britannique date de 1998). (6). Catéchisme de l’Eglise catholique, Rome, Libreria Editrice Vaticana, 2004, Alinéa 2357-2359 (7).propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuellesConsidérations à , 3 juin 2003 ;Lettre aux présidents des conférences épiscopales d’Europe sur la résolution du Parlement européen sur les couples homosexuels,25 mars 1994. Voir aussi la note 1. (8). Congrégation pour l’éducation catholique,Instruction de la Congrégation pour l’éducation catholique sur les critères de discernement voca-tionnel au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en ue de l’admission au séminaire et aux ordres sacrés, 4 novembre 2005. # 11 #
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin