Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Problématique et typologie de l'expérience religieuse - article ; n°1 ; vol.14, pg 35-76

De
43 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1962 - Volume 14 - Numéro 1 - Pages 35-76
42 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Joachim Wach
Problématique et typologie de l'expérience religieuse
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 14, 1962. pp. 35-76.
Citer ce document / Cite this document :
Wach Joachim. Problématique et typologie de l'expérience religieuse. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 14,
1962. pp. 35-76.
doi : 10.3406/assr.1962.2788
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0003-9659_1962_num_14_1_2788PROBL MATIQUE ET TYPOLOGIE
DE EXP RIENCE RELIGIEUSE
CHAPITRE PREMIER
Place de histoire des religions dans étude de la théologie *)
peut trouver dans des cultures et des communautés religieuses variées
une curiosité pour expérience religieuse autre que la sienne propre
Les Grecs les Romains les Hébreux les Babyloniens les Egyptiens les Musulmans
les Zoroastriens les Hindous les Mongols les Confucéens ont connu des attitudes
et des institutions religieuses différentes des leurs et se sont montrés curieux envers
elles Dans la plupart des cultures cette curiosité est demeurée pragmatique
tandis que dans quelques autres elle donné naissance une étude systématique
des conceptions et des pratiques religieuses des autres peuples ou groupes Ainsi
chez les Grecs les Romains les Hindous les Musulmans les Bouddhistes et les
Confucéens Cette curiosité se rencontre trois niveaux sociologiques ce peut
être le souci des gouvernants occupés intégrer en un royaume politiquement
unifié des peuples de persuasions religieuses différentes Ou le souci du théologien
qui défend sa foi contre un ou plusieurs cultes concurrents et cherche étayer les
prémisses intellectuelles et morales sur lesquelles sa foi repose Enfin il peut
agir une curiosité du public ordinaire par suite de voisinage physique Cepen
dant le syncrétisme et la curiosité théologique sont deux di ses différentes bien
que la dernière puisse mener au premier
histoire de cette étude de expérience religieuse des autres dans le Judaïsme
Islam Hindouisme le Bouddhisme et le Confucianisme reste écrire Pour le
monde occidental cette histoire été faite Nous savons la naissance et le
développement de la connaissance des religions étrangères parmi les Grecs et les
Romains dans le Christianisme primitif et médiéval et finalement époque
moderne Nous pouvons certes apprécier de manières variées le résultat ou effet
Cette traduction paraît ici avec le consentement de Editeur university of Chicago
Press N.D.L.B.)
Henri PINARD DE LA BOULLAYE Etude comparée des religions Paris Beauchesne
1922 vol
HARDY Zur G-eschichte der vergleichenden Religionsforschung Arch fur Eel
Wiss. IV 1901) 45 97 L.H JORDAN Comparative Religion Its Genesis and Growth Edimbourg
et Clark 1905 WACH îîeligionsioissenschaft Prolegomena Leipzig Hinrichs 1924
JAMES Comparative Religion London Methuen 1938 Gustav MENSCHING Geschichte
der Religionswissenschaft Bonn Universitätsverlag 1948 VAN DEB LEEUW La religion...
Paris Payot 1948 112
35 ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
produit sur notre propre foi par cette connaissance accrue de la variété des
expériences religieuses mais nous ne pouvons nier que notre horizon en été
constamment élargi La réaction du théologien chrétien devant cet apport nous
parlons ici de la pensée théologique et non de la réaction du laïc varié suivant
les périodes et les différentes communautés orthodoxes catholiques et protes
tantes diverses) et aussi individu individu
On peut distinguer trois types principaux de réactions Indifférence voulue
ou non la connaissance croissante des religions non chrétiennes réaction
négative ou refus complet accorder aucune valeur ou importance ces formes de
expérience religieuse par rapport expérience chrétienne réaction positive
qui revêtu des formes différentes reconnaissance il existe quelque forme
de vérité contenue ou cachée dans ces expressions et insistance sur la supériorité
du Christianisme conclusion selon laquelle les diverses expressions de expé
rience religieuse sont également valables et que on doit considérer le Christia
nisme comme une foi parmi bien autres et éventuellement comme la mieux
adaptée pour ceux qui ont été eduques dans sa tradition ou dans le cadre qui
produit attitude sceptique qui tire de étude des religions la conclusion que la
vérité ne peut se trouver en aucune elles
La première position bien encore fortement répandue de nos jours ne
nous retiendra pas ici puisque on ne saurait attendre une information positive
de la part de autruche qui cache sa tête dans le sable histoire démontre que
les événements vitaux ne sont pas arrêtés par ceux qui tentent de les ignorer
La deuxième conclusion eu des défenseurs au cours de toutes les époques du
Christianisme Ces derniers sont arrivés soit de manière doginatique soit par
un long cheminement du raisonnement et de la démonstration Selon cette opinion
on ne peut pas attendre de contribution importante de la pensée non chrétienne
la formation de la pensée chrétienne parce que en premier lieu cette contri
bution est pas nécessaire vu que la plénitude de la vérité est contenue dans
expérience chrétienne originelle et sauvegardée par sa tradition théologique
ensuite parce que on ne saurait découvrir aucune vérité supplémentaire valable
dans les religions non chrétiennes On concède cependant quelquefois que
certaines non possèdent de ces vérités mais alors on juge
leur validité diminuée par la forme dans laquelle elles se présentent ou le contexte
dans lequel on les trouve Dans une théologie basée sur de telles presupposi ons
il place pour étude des religions non chrétiennes que sous la forme un
catalogue erreurs et de mensonges Il paraît intéressant de noter que contraire
ment la croyance populaire cette position de discontinuité est plus fortement
soutenue par les théologiens protestants Des catholiques peuvent la professer
en pratique mais la doctrine de Eglise même si elle est pas constante sur ce
point offre grâce son concept de théologie naturelle une possibilité de souligner
la continuité
On ne saurait nier que appréciation positive de expérience religieuse non
chrétienne été acquise dans le passé au coût un affaiblissement des convictions
chrétiennes La période des Lumières est caractérisée la fois par une curiosité
accrue pour les croyances non chrétiennes par un grand progrès dans étude
de ces croyances de leurs rites et de leurs doctrines et aussi par une diminution
de la substance de la foi chrétienne On souvent signalé une relation accidentelle
entre les deux faits et ceux pour qui le profit paraissait maigre au regard de la
Ernst TROELTSCH Die Aufklärung in Gesammelte Schriften Tübingen Mohr 1925
IV 338 HOFFMANN Die Frage nadi dem Wesen des Christentums in der Aufklärungs
theologie in Harnack-Ehrung Leipzig IIinrichs 1931 353
36 MATIQUE ET TYPOLOGIE DE EXP RIENCE RELIGIEUSE PROBL
perte subie par le Christianisme et la théologie chrétienne ont fréquemment
soulignée On ne peut nier existence une relation de cause effet en ce cas
Cependant il est difficile apprécier tendance nouvelle tant elle pas
donné tous ses résultats
Au dix-neuvième siècle on assisté un extraordinaire élargissement des
frontières de nos connaissances dans le domaine des religions La recherche
archéologique historique philologique et anthropologique qui avait produit des
résultats si étonnants dans autres domaines fut appliquée par des théologiens
et des non théologiens la religion chrétienne Cela eut pour conséquence de faire
apparaître des doublets et des parallèles dans autres religions des phénomènes
dont on avait affirmé le caractère unique Une nouvelle discipline vit le jour
laquelle on attribua le nom disgracieux de religion comparée Par ailleurs
des voix élevèrent pour demander la substitution une science histoire des
religions la théologie chrétienne On pensait que si on ne pouvait plus être
théologien en toute bonne conscience il valait peut-être mieux cesser complète
ment de être La théorie de isosthenie ou de égale validité des croyances
chrétiennes ou non chrétiennes devint un terrain de rencontre pour les spécia
listes des religions et pour les laïcs cultivés est peut-être Ernst Troeltsch qui
reconnu et exprimé le problème de la manière la plus convaincante et la plus
large Tandis que le nombre des sceptiques accroissait renforcés dans leur
conviction en face de la religion par influence grandissante des philosophies
matérialiste evolutionniste et pragmatiste une attitude éclairée mais marquée
abstentionisme et qui passait pour de la tolérance tendait exclure tout juge
ment de valeur des discussions concernant le problème de la vérité religieuse si
même elle éliminait pas complètement le Chez les plus conservateurs
cette tendance exprimait en affirmant la supériorité du Christianisme pour des
raisons surtout éthiques et du fait il paraît mieux que les cultes exotiques
convenir notre culture il si puissamment contribué former
Or il est significatif que on puisse hui constater un double
mouvement de pensée similaire celui de époque des Lumières bien il soit
un caractère différent sinon opposé Il agit une tendance dans le domaine
théologique et un mouvement correspondant dans étude des religions
Après la prédominance de la quête historique dans la théologie vers la fin du dix-
neuvième siècle et au début du vingtième on vu se manifester un intérêt nouveau
pour la pensée systématique ou spéculative Dans le domaine de histoire des
religions la préoccupation amasser des données pour les comparer sans discri
mination cédé le pas un effort de vision structurelle et fonctionnelle des faits
pour comprendre leur signification religieuse II me paraît que cette tendance
progressé partir de la publication par Rudolf Otto de son important et remarquable
ouvrage sur le Sacré Cette réorientation de la théologie comme de histoire
des religions non chrétiennes semble rendre possible un nouvel examen de la place
de histoire des religions dans étude de la théologie
PINARD JORDAN op op cit. cit. ch VIII 26 62 et sur sq le vocable science de la religion cf 25
TROELTSCH Die Dogmatik der religionsgeschichtlichen Schule Ges Sehr. II
500 du même art Religionsgeschichtliche Schule Die Religion in Geschichte und
Gegenwart ed 1898 IV
Cf Franz OVERBEOK Selbstbekenntnisse Basel Schwabe 1941
TROELTSCH Ges Sehr. vol IV eh XII XIV XV XX
OTTO Le Sacré trad fran aise Paris Payot 1949 et étude de WACH Rudolf
Otto and the Idea of the Holy ch 10 des Types 209-227
37 ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
II
line part de la confusion actuelle quant la nature et la fonction de
étude des religions non chrétiennes est due incapacité un grand nombre
de spécialistes et de non initiés distinguer entre jugements existence et
jugements de valeur On peut tenir pour raisonnablement certain que Mohammed
etc le fondateur de Islam avec tout ce que cette simple assertion implique
Comment réagir sa prétention être le sceau des prophètes est une question
qui relève non de la recherche des faits mais de appréciation de valeur 10
Ce fut une erreur du passé de ne pas faire clairement la distinction entre ces deux
fonctions de étude des religions Ce fut une faute de la part de école comparative
au début du siècle de réclamer élimination des jugements de valeur au profit
une approche complètement objective Le résultat en fut un relativisme
insatisfaisant incapable de contribuer la recherclie de la vérité recherche
qui est en réalité le premier motif de notre désir de connaître
Nous avons maintenant appris que effort pour interpréter toutes les formes
expérience religieuse doit être double abord il agit de définir les faits
procédure exclusivement soumise la notion objectivité Kn second lieu et selon
axiome tua rcs ag tw de formuler et de définir notre réaction ces faits ce qui
est une question appréciation La règle méthodologique la plus importante est
donc de faire clairement cette distinction et de tenir avec une suffisante
souplesse dans notre interprétation et lorsque nous transmettons nos découvertes
aux autres Avant essayer de répondre importante question de savoir où et
comment on doit accomplir cet effort interprétation nous allons tenter de
décrire plus précisément les implications des deux exigences formulées plus
haut
La procédure de recherche des faits comme on la pratique réellement dans les
sciences naturelles et historiques est révélée une analyse poussée un processus
complexe Que on considère la manière de faire de historien 11 étude du
matériau dont il dispose restes sources monuments appelle heuristique Il
faut examiner ce matériau avec le dernier soin et en utilisant la méthode des
combinaisons Ensuite vient le travail critique Autrement dit il faut alors tenter
établir une corrélation entre ce matériau et les pensées et les intentions dont il
témoigne Il faut répondre la question de authenticité du matériau en se
référant sa possibilité ou son impossibilité selon ce que notre connaissance de
expérience humaine et des circonstances nous permet en juger Ainsi le matériau
est rendu apte nous livrer son témoignage Pour le confirmer on recours art
de interprétation On reconstruit au moyen hypothèses le cours réel des événe
ments et on le vérifie par ce que on sait des lois de la motivation des causes et
des effets On prend en considération époque le lieu le niveau de veloppcmciit
technique et les manière de sentir ou de penser de époque et du lieu On étudie
généralement attitude psychologique des acteurs du drame historique selon les
règles psychologiques connues Ue plus on explore horizon éthique Droysen
pour déterminer les idées et les forces morales qui conditionnent les actions des
10 Tösus était-il le Christ de Dieu Cela est pa.s une question histoire des religions
mais une question de foi par conséquent elle est pas posée dans notre travail qui se propose
de suivre la méthode de histoire des religions OTTO The Kingdom oî God and the Son of
Man Londres Lutterworth Press 1938 159 of 193-94 333-34 375-76
Il existe pas de traduction fran aisf de cet ouvrage paru en allemand sous le titre
Reich Gottes und Menschensohn Munich eck 1940 ix-3 p. N.D.T.)
11 Cf INHEIM Lehrbuch der historischen Methode Leipzig Duncker et llumbolt
1903 J.Gi DROYSEN Grwidriös der Historik éd JRothaüker Halle 1925
38 MATIQUE ET TYPOLOGIE DE EXP RIENCE RELIGIEUSE PROBL
individus et des groupes la période considérée Ainsi les tâches élémentaires de
analyse des sources et de la critique trouvent leur achèvement dans une inter
prétation pragmatique technique psychologique et du domaine des idées est
ainsi on assure une compréhension intégrale du phénomène historique 12)
Toutes ces considérations méthodologiques intéressent historien des reli
gions car il en commun avec historien au sens large et le chercheur en matière
histoire du droit économie de politique art de philosophie une discipline
de caractère historique Sa méthode pour autant que on considère cet aspect
de sa tâche ne diffère pas de celle de historien du Christianisme dans le domaine
de histoire de Eglise ou de la pensée et de expérience chrétienne ou de celle du
spécialiste de Ancien et du Nouveau Testament Ce dernier devra procéder de la
critique textuelle exégèse il se trouvera obligé de relier les phénomènes indi
viduels au système de concepts de pratiques et institutions révélés par les
efforts concertés des recherches bibliques connues sous le nom de théologie de
Ancien et du Nouveau Testament 13)
Le parallèle avec uvre de historien des religions est évident Ce dernier
ne peut pas lui non plus se contenter de faits isolés glanés dans étude approfondie
des sources Il lui faudra tenter de assurer de leur signification en les interpré
tant dans les contextes on dits plus haut Il suffira un exemple pour
illustrer ce parallélisme historien des religions qui désire comprendre enseigne
ment eschatologique de Mohammed analysera le matériau sa disposition dans
les passages pertinents du Coran en tenant compte des résultats de la critique
textuelle en ce qui concerne la nature et les dates respectives de compositions des
suras en questions Il se mettra ensuite interpréter la signification des concepts
et des idées qui se présenteront dans le contexte que étude de la théologie
coranique et islamique en général lui procure vérifiant et prouvant la validité
de ses hypothèses par leurs résultats et vice-versa Or des discussions récentes
sur la nature de la théologie biblique ont révélé des divergences dans la concep
tion de ses buts 14 Une école penche limiter la tâche de la théologie de Ancien
et du Nouveau Testament exposition des idées générales comme on indiqué
plus haut Des ouvrages comme ceux de Robinson Ideas of the Old Testament)
ou Eichrodt Theologie des Alten sont typiques de cette tendance 15
Cependant autres pensent que la théologie biblique se doit insister sur les
aspects normatifs Ceci fait entrer un élément nouveau dans notre tableau
La question se pose immédiatement de savoir où prendre les normes que étude
de la Bible devrait révéler On donné différentes réponses cette question
Selon une opinion les documents eux-mêmes sont censés contenir ces normes
Ici on peut discerner deux points de vue différents chez les tenants de cette
opinion les documents sont la source excluive et leur témoignage doit être
complété par autres sources comme les traditions de la communauté primitive
et postérieure codifiées dans le corps de doctrine ou dans le dogme ou telles
elles existent dans la conscience du groupe des croyants est-à-dire dans
12 WACH Das Verstehen Geschichte der hermeneutischen Theorie im 19 Jahrhundert
Tübingen Mohr-Siebeck 1926-33 surtout II
13 Of The Symposium on Biblical Theology in Journal of Bible and Religion XIV
1946) et W.A IRWIN The Reviving of the Old Testament Journal of Religion
XXV 1945 235 et sq
14 Of DENT The Nature and Function of Old Theology in Journal
of Bible and Religion XIV 19-20
15 Wheeler ROBINSON The Religious Ideas of the Old Testament 5e éd. Londres Duck-
worth 1934 EiCHRODT Theologie des Alten Testaments Leipzig Hinrichs 1933 Millar
BURROWS An Outline of Biblical Theology New York Harper 1946
39 DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS ARCHIVES
expérience collectée ou individuelle das fromme Selbstbewusstsein 16 ..der
Kirche 17 oder des einzelnen Christen La première position est représentée par
les théologiens protestants du genre biblisté la seconde par les théologiens catho
liques et les des écoles classique et libérale Les spécialistes de la Bible
qui désirent limiter la tâche de exégète exposition des textes refusent intro
duction de points de vue normatifs dans leurs interprétations tandis que autres
pensent que pour découvrir la signification complète des textes il faut avoir
recours aux normes ci-dessus évoquées 18 Tandis que les premiers sont enclins
regarder ette procédure comme une intrusion de la théologie systématique ou
dogmatique dans le domaine de interprétation les seconds admettent volontiers
comme menant intégration des disciplines théologiques et de leur propre
travail
historien des religions devra laisser les spécialistes de la Bible résoudre
eux-mêmes cette question Comme on dit plus haut il lui faut lui aussi
faire face interprétation de documents religieux exégèse philologique ou
historique ne peut pas le satisfaire Il efforce de comprendre son matériau dans
le contexte des concepts systématiques élaborés par et dans les méthodes variées
interprétation Cependant sa curiosité difiere de celle du spécialiste de la Bible
Le Coran le Tripitaka ou le Lun Yü ne sont pas des documents normatifs pour lui
et il ne peut pas non plus parler avec autorité que confère appartenance une
tradition et une communauté religieuse Ainsi il semble que le chemin du théolo
gien chrétien et du spécialiste des religions non-chrétiennes éloignent un de
autre définitivement Est-il cependant possible que le travail du second il ne
partage pas les présupposés initiaux de la quête théologique trouve sa place dans
un programme études théologiques
III
On assisté ces trente dernières années un vaste renouveau intérêt pour
la théologie systématique ou spéculative qui succédé dans le Protestantisme au
règne souverain au début de ce siècle de la méthode historique Après la première
guerre mondiale il devint évident en Europe que les meilleurs parmi les jeunes
théologiens ne se laissaient plus attirer exclusivement par les études historiques
La crise de historicisme devint apparente en théologie bien elle affectât
pas seulement ce domaine La naissance des études comparatives et de histoire
des religions en général était produite dans des circonstances de temps qui avaient
trouvé la théologie systématique protestante dans une position de retrait et de
défensive comme ce fut le cas aux dix-huitième et dix-neuvième siècles Le besoin
se faisait donc sentir de redéfinir ses buts ses méthodes et ses positions dans le
contexte des études théologiques en tenant compte de la renaissance de la
théologie spéculative
La théologie où elle se présente et historien des religions connaît
le phénomène de sa naissance et de son développement dans des cultures et des
16 Le concept et analyse de la piété introspective das fromme Gemüt) teile ils
apparaissent dans Schleiermacher ont exercé une forte influence sur les théologiens conservateurs
de Ecole Erlangen par exemple sur Frank et Ihraels voir plus bas note 39)
17 Der Ort der Theologie ist die Kirche. Eglise est le lieu de la Théologie
NER Religionsphilosophie evangelischer Theologie Munich Oldenburg 1927 Voir plus bas
note 104
18 BB NN RB op cit. 23 enumere quatre facteurs qui doivent trouver leur iliace dans
la doctrine chrétienne de la Révélation Ce sont Ecriture la raison expérience subjective et
histoire Cf aussi CUNLIPFE-JONES The authority of the Biblical Revelation Londres Clark
194=5
40 PROBL MATIQUE ET TYPOLOGIE DE EXP RIENCE RELIGIEUSE
religions variées répond une double fonction Il agit de défendre ses propres
positions contre les prétentions extérieures et approfondir et élargir la compré
hension des vérités des expériences et des normes sur lesquelles elle est basée
Ces deux tâches se révèlent inextricablement mêlées dans les premières phases
de la théologie chrétienne et continuent être intimement liées aux époques
patristiques et scolastiques Aussi bien apologète qui formulait et exposait des
arguments a-t-il été obligé de reconnaître on exigeait de lui un minimum de
connaissance et de compréhension des expressions de expérience religieuse dans
autres croyances Les Pères et les Docteurs du Moyen Age ayant admis cette
exigence on accumula en conséquence une quantité considérable de connaissances
très précieuses Dans la mesure où on se procurait et organisait ces renseignements
concernant autres religions en vue étayer et de réaffirmer ses propres convic
tions religieuses et ses propres principes théologiques il fallait créer des critères
pour apprécier et expliquer la variété des expressions de expérience religieuse
Les Pères et les théologiens médiévaux ont utilisé les concepts intervention
démoniaque de plagiat et de condescendance pour exprimer leur doctrine
concernant origine et la nature ainsi que leur appréciation subséquente des
autres religions Ce procédé supposait de manière implicite et fréquemment
explicite que on admettait comme possible de discerner des valeurs positives
dans des croyances étrangères
héritage de la pensée philosophique grecque en soi élément étranger
Evangile bien que très rapidement adopté par les disciples de Jésus pour
élucider son message encouragea incorporation prudente intuitions de expé
rience non-chrétienne dans la théologie chrétienne Plus spécialement la doctrine
stoïcienne du logos spermatikos ou germe épars de la vérité joua un rôle important
dans argumentation des théologiens chrétiens après que les Pères alexandrins
eussent employée les premiers Cependant cet emprunt comme tout emprunt
des sources anciennes ou plus généralement païennes rencontra la ferme oppo
sition une lignée de penseurs chrétiens lui commence avec Tertullien pour se
continuer travers les siècles et caractérise ies efforts un groupe de théolo
giens désireux de décourager toute tentative tendant reconnaître des valeurs
en dehors de la tradition chrétienne Les grands maîtres et les grands savants
de la période médiévale dont le catholicisme post-tridentin devait reconnaître
les vues comme normatives élaborèrent cependant sur la base des idées déjà
mentionnées le concept de vérités naturelles susceptibles être possédées et
développées par ceux qui appartenaient pas encore Eglise Cette conception
leur permit de considérer illumination que la grâce divine confère comme le
perfectionnement et non la destruction complète de la connaissance naturelle 20)
La théologie des Réformateurs née un appel direct aux Ecritures et un
jugement critique égard de la tradition patristique ne intéressa pas de manière
approfondie la question de la vérité dans les religions non chréliennes Cependant
elle impliquait une position très nette qui laissait peu de place la possibilité
un concept similaire celni du logos spermatikos orthodoxie protestante
classique en réintroduisant au moins de fait un appel la tradition luthérienne
et calviniste et aux exigences de Eglise comme normes auxiliaires dans la défini
tion des concepts chrétiens essentiels définit la doctrine de la révélation une
manière qui ne laissait aucune base sur laquelle construire une théologie naturelle 21)
19 PINARD op cit. eh 11 et III
20 Otto KARRER The eligion.s of Mankind London Sheed and Ward 1936 1945 Aussi
SCHKLKB Vom ini Menschen Leipzig Neue Geist Verlag 1923 440 et sq
21 Voir en sens contra rö TROKLTSCH i.inft und cnbnrung bei Joiuinn Gerhardt
und lanchton rottingen Vanderb ck 1912 rrsciiL DoyiMiHlcwhidde dc rofcàifdii-
tismus Leipzig Hinrichs 1908 Voir aussi note 104
41 DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS ARCHIVES
Depuis le dix-septième siècle cette position été maintenue pour essentiel
par les théologiens conservateurs luthériens et protestants modernes insatis
faits de la théologie libérale 22)
Cependant le mouvement philosophique des Lumières résultant de in
différence des principaux penseurs européens devant ces controverses et une
connaissance croissante des formes différentes de expérience religieuse dans le
monde entier et de la curiosité leur égard tendit précisément faire naître une
théologie naturelle de ce genre 23 Cette tentative louable en elle-même
avorta pour deux raisons abord la confiance implicite en la raison humaine
qui caractérise les penseurs de ce mouvement les empêcha de rendre justice la
véritable nature de expérience religieuse et de manière encore plus significative
rendit impossible leur effort pour comprendre les formes historiques de son
expression Le jugement porté par Kant sur les pratiques et les institutions
religieuses illustre bien ce fait En second lieu leur pénétration de la nature de
expérience chrétienne était insuffisante en partie cause de leur intellectualisme
et de leur moralisme déjà signalés Une indifférence laxiste aux tendances indivi
duelles particulières et caractéristiques non seulement du Christianisme mais
aussi des autres religions parut ainsi constituer la seule alternative possible
absolutisme du Protestantisme classique
Troeltsch très bien vu que les pays anglo-saxons et Allemagne avaient
depuis la période des Lumières évolué selon des lignes différentes 24 Tandis que
les premiers conservaient dans leur pensée orientation avait fait naître le
système naturel cette dernière sous influence du mouvement romantique
fut emportée par la vague de historicisme 25 Schleiermacher profondément
influencé par Herder est le premier défenseur de ce courant théologique 26
Les idées de cette école tendaient accorder la place la plus importante étude
des origines des phénomènes historiques Il fallait tout voir sous cet aspect et on
réduisait ainsi les normes une expression explicable seulement en termes de
conditionnement historique Le danger de historicisme est-à-dire un rela
tivisme historique profondément ressenti dès le début du mouvement par ses
opposants se manifesta dans les faits par le relativisme de la fin du dix-neu
vième siècle La méthaphysique de école transcendantale tenta vainement
enrayer ce danger par idéalisme philosophique et théologique dès le début du
XIXe siècle antagonisme entre Vhistorische Schule et Hegel 27)
la suite de effondrement du système hégélien qui avait tenté un effort
gigantesque pour intégrer individuel et la variété individuelle de histoire dans
une vue unifiée et globale du développement de esprit la recherche des normes
22 on pense la controverse entre Karl Barth et Emil Brunner Of aussi BERLL
Vernunft und Offenbarung in Zeitschrift Systematische Theologie XV 393828 et sq
En ce qui concerne la polémique contre toute sorte de théologie naturelle et contre ses défenseurs
voir les Gif ford Lectures de Karl BAR/TH Gotieser/cenntnitis und Gottesdienst nach ormatorischer
f.ehre Zollikon 1938 première conférence surtout 43
Ouvrage traduit en fran ais sous le titre Connaître Dien et le servir Neuchatel-Paris
Delachaux et Niestlé 1945 215 La première conférence laquelle renvoie Wach trouve
37-44 N.D.T.)
23 TROELTSCH Ges Sehr. vol IV eh XII XIV SOEDEBBLOM Natürliche Theologie
und allgemeine clig ionsgeschichte Stockholm Bonnier 1913
24 The Ideas of Natural Law and Humanity in Otto GIRI KE Natural
Laiv and the Theory of Society trad angl par Barker Cambridge The niversity Press
1934 201 et sq
25 TROELTSCH Der Historismus und seine Probleme in Ges Sehr. vol III
KOTHACKISB Einleitung in die Geisteswissenschaf Tubingen Mohr-Siebeck 1920 eh II
26 BRANDT The Philosophy of Sehleiermacher New York Harper 1941
27 RoTiiACKEB op cit. eh III MANDELBAUM The Problems of Historical Knoirledge
New York Liveright 1938
42 PROBL MATIQUE ET TYPOLOGIE DE EXP RIENCE RELIGIEUSE
sembla définitivement éliminée par le relativisme historique puis en leurs temps
par celui de la psychologie et de la sociologie Dans la mesure où les Allemands
ont été les principaux contributeurs la pensée théologique protestante au cours
du XIXe siècle cette orientation fut une importance vraiment capitale Mais
tandis que historicisme était révélé le danger propre de la recherche allemande
le rationalisme avait été la grande tentation de la pensée anglo-saxonne Ici ce
était plus histoire mais la philosophie avec ses branches auxiliaires comme la
psychologie qui tendait monopoliser la recherche sur la nature de la religion
et de ses formes expression 28 On vit ainsi naître la philosophie de la
comme discipline spécifique 29 Tournée dès ses débuts vers expérience reli
ai cuse de humanité dans toute son étendue Herbert of Cherbury Hume) elle
concentra son attention soit sur analyse de la nature de cette du
point de vue philosophique épistémologique et psychologique soit sur les pro
blèmes de la vérité des valeurs religieuses et de leur appréhension On peut
discerner dans ces tentatives trois types attitudes vis-à-vis de la vie religieuse
une est critique autre idéaliste la troisième naturaliste Dans ces trois cas la
raison précède ou surpasse la révélation La philosophie de la religion représente
un effort pour découvrir au moyen une interprétation rationnelle de la religion
et de ses relations avec les autres types expérience la vérité des croyances
reli ieuses et des valeurs représentées par les attitudes et les pratiques reli
gieuses 30 Définir les relations entre la théologie systématique et la philosophie
de la religion est un des problèmes les plus difficiles qui se posent nous aujourd
hui 31 Il moins de friction entre histoire et la philosophie de la religion
Tandis que la première intéresse individuel au spécifique et historique
la seconde se penche sur les problèmes généraux et universels de validité
extraordinaire quantité de matériau concernant les religions non chré
tiennes accumulée par les efforts combinés des chercheurs origine variée tant
archéologues que pliilologues antropologues historiens des religions que théolo
giens du XIXe siècle ont créé aux théologiens allemands anglais fran ais hol
landais Scandinaves et américains qui en ont eu connaissance une tâche difficile
Il leur fallait en effet combiner la compréhension et appréciation des observa
tions et des valeurs étrangères notre tradition religieuse telles que nous pouvons
les recueillir dans étude et interprétation des religions non chrétiennes avec
un effort pour réinterpréter les vérités chrétiennes intention de notre propre
génération 32 Cette tâche en tant que telle est pas neuve mais extension
28 Vers la fin du dix-neuvième siècle la philosophie de la religion prit une importance et
une prééminence incontestée ce qui était pas sans rapport avec le déclin de 1a théologie
systématique dans les milieux protestants En Allemagne et en Angleterre ses normes étaient
celles des systèmes idéalistes de Gaird McTaggart Pfleiderer Siebcck Eucken Troeltsch
Wundt Scholz bien que accent fût mis sur une méthode et une epistemologie empiriques
Cf TROELTSCH Das Wesen der Religion und der Religionswissenschaft in des Sehr. IT
et sq WACH lieligionsphilosophie in Die Religion in Geschichte und Gegenwart 2e éd. IV
1914 et sq En Amérique influence du réalisme du pragmatisme et du naturalisme tendaient
diluer la philosopliie de la religion en une métaphysique Cf H.N WIKMAN American Philo
sophies of Religion Chicago Willet Clark 1936 Egalement R.B P-KRRY Philosophy oj the
Recent Past New York 1926
29 TROELTSCH Der Deismus in Ges Sehr. IV 429 et sq. ainsi que article de lui
cité dans la note précédente
30 E.S BRIGHTMAN Philosophy of Religion New York Prentice-Hall 1940 22
Dangers de la philosophie des religions signalés par auteur réaffirmer simplement les principes
traditionnels ou bien polémiquer contre la tradition sans comprendre ce elle est réellement
438)
31 Penser au problème de la structure de la réalité des valeurs de impératif moral
de la liberté et du mal
32 KRAEM Thé Christian Message Non-Christian World Edimbourg Edinburgh
Press 1938 eh IV distingue bon droit entre le problème de l; valeur de la religion et celui
43

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin