Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Quand les jeunes redoublent de férocité : l'islamisme comme phénomène de génération / When the Young Become Violent : Islamism as a Generation Phenomenon - article ; n°1 ; vol.97, pg 141-158

De
20 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1997 - Volume 97 - Numéro 1 - Pages 141-158
The Algerian islamist movement find their recruit mostly among the younger generation. How can one account for such a characteristic from a strictly sociological point of view? A survey carried out among a group of young members of the FIS allows us to formulate the following hypothesis: the massive identification of the young generation with the islamist cause expresses, in a symbolic form, their rebellion against the structures of authority and power inherited from the past. Indeed, traditionally, the young as a group are kept in a position of social inferiority. But the development of schooling and the rapid urbanization have disrupted the old forms of socialization, thereby imposing of process of identification that leads the new generation to reject its social inferiority. That is the reason why it has tended to join the FIS. Indeed its defense of Islam and its modes of action have greatly helped to legitimize its revolt against the status inequalities it suffers from. This seems to be the secret of its charismatic appeal among the younger generation that will eventually become its most determined political support groups.
Le courant islamiste algérien recrute principalement en milieu jeune. Comment rendre compte de cette particularité d'un point de vue strictement sociologique ? L'enquête menée auprès d'un groupe de jeunes affiliés au FIS autorise une hypothèse explicative : l'identification massive des jeunes à la cause islamiste traduit, sous une forme symbolique, leur rébellion contre les hiérarchies d'autorité et de pouvoir héritées du passé. Traditionnellement, en effet, les jeunes constituent un groupe socialement infériorisé. Mais la diffusion massive de l'école et l'extension brutale du phénomène urbain tendent à introduire une rupture avec les anciens modes de socialisation et par là-même à imposer une logique identifiecatoire qui pousse la nouvelle génération juvénile à récuser sa minorisation sociale. C'est pourquoi elle a été portée à intégrer préférentiellement le FIS : l'islam qu'il a professé, le modèle d'action qu'il a pratiqué ont grandement participé à légitimer sa révolte contre les inégalités statutaires jouant en sa défaveur. Là, semble résider le secret du charisme qu'il a exercé sur la masse juvénile qui finira par devenir son support politique le plus résolu.
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Mohamed Merzouk
Quand les jeunes redoublent de férocité : l'islamisme comme
phénomène de génération / When the Young Become Violent :
Islamism as a Generation Phenomenon
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 97, 1997. pp. 141-158.
Citer ce document / Cite this document :
Merzouk Mohamed. Quand les jeunes redoublent de férocité : l'islamisme comme phénomène de génération / When the Young
Become Violent : Islamism as a Generation Phenomenon. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 97, 1997. pp.
141-158.
doi : 10.3406/assr.1997.1127
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1997_num_97_1_1127Resumen
La corriente islámica de Argelia recruta principalmente entre los jóvenes. ¿ Cómo evidenciar este
particularismo desde una perspectiva estrictamente sociológica ? La encuesta realizada entre un grupo
de jóvenes afiliados al FIS autoriza una hipótesis explicativa : la identificación masiva de los jóvenes a
la causa islámica muestra, bajo una forma simbólica, su rebelión contra la jerarqía del sistema de
autoridad y de poder heredado del pasado. En efecto, tradicionalmente, los jóvenes constituyen un
grupo inferiorzado. Pero la difusión masiva de la escuela y la extensión brutal del fenómeno urbano
tienden a introducir una ruptura con las antiguas modalidades de socialización y, consecuentemente, a
imponer una lógica identificatoria que lleva la nueva generación jóven a rechazar su « minorización »
social. Esta es la razón que hace que dichos jóvenes se adscriben preferentemente en el FIS : el tipo
de islam que ha profesado, el modelo de acción que desarrolla, han contribuído a legitimizar su
rebelión contra las desigualdades de estatuto. Es aquí que pareciera que reside el secreto del carisma
que el FIS ha ejercido sobre la masa jóven que acabará por convertirse en su soporte politico más
sólido.
Abstract
The Algerian islamist movement find their recruit mostly among the younger generation. How can one
account for such a characteristic from a strictly sociological point of view? A survey carried out among a
group of young members of the FIS allows us to formulate the following hypothesis: the massive
identification of the young generation with the islamist cause expresses, in a symbolic form, their
rebellion against the structures of authority and power inherited from the past. Indeed, traditionally, the
young as a group are kept in a position of social inferiority. But the development of schooling and the
rapid urbanization have disrupted the old forms of socialization, thereby imposing of process of
identification that leads the new generation to reject its social inferiority. That is the reason why it has
tended to join the FIS. Indeed its defense of Islam and its modes of action have greatly helped to
legitimize its revolt against the status inequalities it suffers from. This seems to be the secret of its
charismatic appeal among the younger generation that will eventually become its most determined
political support groups.
Résumé
Le courant islamiste algérien recrute principalement en milieu jeune. Comment rendre compte de cette
particularité d'un point de vue strictement sociologique ? L'enquête menée auprès d'un groupe de
jeunes affiliés au FIS autorise une hypothèse explicative : l'identification massive des jeunes à la cause
islamiste traduit, sous une forme symbolique, leur rébellion contre les hiérarchies d'autorité et de
pouvoir héritées du passé. Traditionnellement, en effet, les jeunes constituent un groupe socialement
infériorisé. Mais la diffusion massive de l'école et l'extension brutale du phénomène urbain tendent à
introduire une rupture avec les anciens modes de socialisation et par là-même à imposer une logique
identifiecatoire qui pousse la nouvelle génération juvénile à récuser sa minorisation sociale. C'est
pourquoi elle a été portée à intégrer préférentiellement le FIS : l'islam qu'il a professé, le modèle
d'action qu'il a pratiqué ont grandement participé à légitimer sa révolte contre les inégalités statutaires
jouant en sa défaveur. Là, semble résider le secret du charisme qu'il a exercé sur la masse juvénile qui
finira par devenir son support politique le plus résolu.Arch de Sc soc des Rel. 1997 97 janvier-mars 141-158
Mohamed MERZOUK
QUAND LES JEUNES REDOUBLENT DE FEROCITE
ISLAMISME COMME PH NOM NE DE
RATION
étude Deux une grandes réduit tendances sa signification se disputent une islamisme protestation algérien politique comme autre objet
une revendication identitaire Pour les tenants de la première thèse sa popu
larisation rapide dans la société consacre avant tout échec du FLN gou
verner Aux commandes de tat depuis indépendance celui-ci laissé
se répandre la précarité sociale provoquer un sentiment généralisé
injustice Sa crédibilité politique dès lors fortement entachée sa prétention
exercice continu du pouvoir est trouvée manquer de légitimité Voilà
pourquoi porteur un projet socio-politique alternatif islamisme est em
blée imposé comme un recours de substitution Sa spectaculaire ascension est
donc moins redevable son message religieux son engagement politique
de fonder un ordre social au rebours de celui qui incarne le FLN 2)
Pour les tenants de la deuxième thèse islamisme algérien assimile plu
tôt une tentative de reconquête culturelle Dans leur optique islam radical
est un avatar du projet acculturant et modernisant de tat idée
Cette thèse est plus ou moins systématiquement défendue par ADDI L. Algérie et
la démocratie Paris La Découverte 1994 HARBI M. Algérie et son destin croyants ou
citoyens Paris Ed Arcantère 1992 KHELLADI A. Les Islamistes face au pouvoir Alger Alfa
1992
De là les nombreux travaux sur utilisation par les islamistes de la mosquée comme
espace producteur un contre-ordre ordre étatique Sur ce point cf ROUADJIA A. Les Frères
et la mosquée Paris Khartala 1990 et MOUSSAOUI A. La Mosquée au péril de la commune
in Peuples Méditerranéens no 52-53 juillet-décembre 1990 Cf aussi LACHERAF qui malgré
son parti-pris anti-islamiste apporte des remarques très pertinentes sur usage politique des lieux
de prière par islam radical Des mosquées et des hommes De anti-Etat anti-Nation
in Algérie-Actualité no 375
Ce type explication appartient en particulier BURGAT Fran ois Cf ses deux livres
Islamisme au Maghreb Paris Khartala 1988 et Islamisme en face Paris La Découverte
1995 Cette fa on de voir est aussi partiellement celle de KEPEL Gilles quand il traite de Al
gérie son terrain étude privilégié étant abord Egypte et la population musulmane de France
On peut se reporter en particulier son article Violence islamiste et crise sociale en Algérie
et en Egypte in El Watan 21 février 1994
141 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
sous-jacente cette version est que Algérie été acculée par son élite po
litique un mode de développement étranger son modèle culturel Emprunté
Europe ce modèle participe une autre civilisation et donc un autre
système de valeurs Aux prises avec le modèle allogène de la société accueil
il est trouvé privé des conditions culturelles propres lui donner une si
gnification Là est la cause de son échec dont porte justement témoignage la
montée en force de islamisme La diffusion rapide de ce dernier dans la
société tient fondamentalement son projet socio-identitaire prônant un mode
de développement respectueux de son individualité culturelle celle-ci ne est
pas faite faute de le rallier majoritairement
Ces deux grilles de lecture uvre avec plus ou moins de nuances dans
les différentes approches appliquées islamisme algérien prêtent débat
Celle qui incline sa définition comme simple rassemblement politique ap
pauvrit sa signification Il est certes difficile ignorer tout ce que doit la
mouvance islamiste au contenu protestataire anti-étatique de son discours il
lui est largement redevable de son ancrage dans la société Il est tout aussi
indéniable que sa réussite électorale triplement consacrée par les urnes As
semblée populaire communale APC] Assemblée populaire de Wilaya APW]
législatives est pas sans lien avec son modèle action politique occupation
systématique du terrain travail intensif de proximité sociale et culturelle
Cependant bien que soutenu par une visée politique islamisme algérien ne
se réduit pas au politique Sa réalité participe aussi du symbolique force
de mythologiser le passé son approche de islam insufflé une nouvelle
efficacité imaginaire religieux en circulation dans la société En se donnant
pour grand dessein de redonner la umma algérienne la pureté de ses
origines et la fierté de son appartenance il puissamment réactivé les mythes
fondateurs de islam qui transformés en images motrices ont leur tour
suscité de nouvelles identifications collectives et partant de nouvelles valeurs
et normes de comportement est dire que le courant islamiste algérien pro
cède aussi une dynamique culturelle et est précisément cet aspect que
tend occulter sa surconstitution en objet politique
Quant approche identitaire qui privilégie le point de vue socio-histo
rique elle est par trop macro-explicative car interprétation elle propose
islamisme comme aspiration des musulmans produire leur histoire partir
de leur propre modèle culturel ne applique Algérie au titre de son
appartenance au vaste ensemble civilisationnel islamique Sa portée apparaît
ainsi trop large pour vraiment autoriser sa conversion en hypothèse de travail
Autant dire que le sociologue soucieux de recherche empirique et donc
davantage intéressé par islamisme comme pratique sociale et culturelle
concrètement contextée son intérêt reste purement spéculatif
Force est donc de conclure que chacune sa manière les deux tentatives
explicatives de islamisme algérien ici en cause procèdent une visée qui
écarte du champ de la connaissance un des aspects essentiels sa compré
hension enjeu symbolique dont il participe comme forme de vie religieuse
appelant de nouvelles normes de conduites individuelles et collectives est
Pour évaluation du poids électoral des islamistes cf BURGAT Fran ois et LECA Jean
La Mobilisation islamiste des électeurs algériens au 12 janvier 1990 in Maghreb-Machrek-
Méditerranée no 129 1990
142 ISLAMISME COMME PH NOM NE DE RATION
pourquoi encontre de ce type approche le présent travail se propose
aborder ce courant religieux dans sa signification proprement culturelle La
perspective ainsi choisie conduit centrer éclairage sur une de ses dimen
sions certes maintes fois notée mais curieusement jamais autrement que de
manière cursive savoir son recrutement social majoritairement juvénile
La simple observation empirique atteste islamisme tire évidence sa
forte visibilité sociale de la participation massive et très volontaire de jeunes
ses rassemblements et manifestations de rue Ce constat se trouve du reste
dûment confirmé par une enquête sociologique du C.N 5) dont la
conclusion est sans appel il bien un parti de jeunes en Algérie il
incarne dans le FIS
Dès lors comment expliquer ce quasi-monopole de la mobilisation poli
tico-religieuse des jeunes par le courant islamiste Autrement dit comment
rendre compte de attirance des jeunes pour ce dernier Tenter une réponse
est appliquer montrer que le fait juvénile est un phénomène récent dans
la société algérienne quitte essayer élucider les raisons de sa conversion
symbolique comme réalité sociologique nouvelle sur le terrain propre de la
religion
accroissement accéléré de la population algérienne depuis les années
60 est traduit par une modification très nette du poids des différentes classes
âge au profit quasi exclusif des jeunes est ainsi aujourdhui 50 des
habitants du pays ont moins de 20 ans et 70 moins de 30 ans Révélateur
de la présence quantitativement importante des jeunes dans la société ces
chiffres témoignent cependant une réalité plus essentielle encore la for
mation un groupe qualitativement nouveau Si on considère le fait juvénile
non comme un simple état biologique mais comme un état socialement
construit on ne peut que conclure impossibilité de lui appliquer une dé
finition univoque en raison de son extrême fluidité un contexte autre
Ainsi avant les années 1960 les jeunes étaient pas identifiables comme
une catégorie sociale spécifique le contrôle social auquel ils étaient soumis
empêchant tout comportement distinctif Privés autonomie ils ne pouvaient
émerger comme un groupe social porteur intérêts générationnels propres
matériels ou symboliques
hui la classification par âge traditionnellement admise et ordre
culturel auquel elle participe sont remis en cause une part urbanisation
massive et brutale du pays fortement détérioré le système de régulation
C.N.E.A.P Centre National tudes et Analyses pour la Planification) Enquête
nationale sur la jeunesse algérienne rapport-étape septembre 1992 Par ailleurs un sondage
réalisé pour le compte de hebdomadaire Algérie-Actualité semaine du au 15 mai 1991 sur
les intentions de vote Alger par tranche âge donne les résultats suivants sur les 3810
déclarant voter FIS 5493 sont âgés de 18 20 ans 4437 de 20 29 ans est dire
importance numérique des jeunes dans le vote pro-islamiste Cet autre témoignage en forme
aveu du procureur général de la cour spéciale Alger abonde sa fa on dans le même sens
en attestant de la prépondérance quantitative des jeunes dans le FIS mais aussi de la qualité
de leur engagement partisan il existe des terroristes âgés entre 15 et 18 ans et il est assez
rare avoir affaire des exécutants âgés de plus de 30 ans cité par Le Soir Alger lundi
10 octobre 1994
Source Office National des Statistiques Alger 1994
Cf BOURDIEU Pierre La Jeunesse est un mot in Question de sociologie Paris
Ed de Minuit 1980
143 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
socio-culturel traditionnel et gravement perturbé la reproduction des modèles
de comportement autre part supplantant de plus en plus institution fa
miliale comme principale instance de socialisation école propose sinon im
pose des normes de conduite en nette rupture avec les schemes culturels hérités
du passé Autant dire enserrée dans un tissu de relations sociales en pleine
mutation la nouvelle génération juvénile se trouve aux prises avec de nou
veaux processus identificatoires hypothèse ici défendue pose précisément
que on ne peut comprendre ensemble des significations qui attachent
islamisme sans rapporter ce dernier cette dynamique socio-culturelle Tout
se passe comme si procédant lui-même de cette nouvelle logique identifica-
toire il avait son tour contribué En prônant un nouveau modèle
dhésion religieuse il participé la production une nouvelle symbolique
identificatoire laquelle les jeunes privés de repères stables par la déstruc
turation de la société se rallieront massivement
Afin de tester la pertinence de cette hypothèse une enquête été conduite
El Hamri quartier populaire Oran ciblant spécifiquement sa population
juvénile Compte tenu du contexte fortement chargé de violence politique
qui présidé son déroulement seuls cinq jeunes gens bravant la suspicion
ambiante ont accepté de prêter Pour remédier insuffisance numé
rique de échantillon auquel contraint cette conjoncture particulière le re
cours privilégié approche qualitative est de lui-même imposé est ainsi
après être assuré ils répondent bien aux critères garantissant la cré
dibilité sociologique de leur témoignage posséder un parcours islamiste avéré
et appartenir de naissance au quartier El Hamri) les informateurs ont tous
été soumis des entretiens intensifs 10 La relation enquête pu autant
mieux établir avec ces derniers un trait commun supplémentaire les réu
nissait celui de partager un même statut étudiant 11 manant de jeunes
dotés une instruction universitaire les témoignages recueillis peuvent prêter
contestation quant leur pertinence Plus exactement islamisme recrutant
préférentiellement dans les milieux dépourvus de capital économique et donc
aussi de capital culturel leur intérêt peut en trouver amoindri Il est bon
de rappeler ici que historiquement la diffusion de islamisme ran
bord été uvre étudiants militant partir de la mosquée du campus de
université Es-Sénia jouxtant la ville et celle de la cité universitaire Le
volontaire sise non loin de là En 1980 le premier de ces lieux de culte
servi enceinte la première/ima dispute intestine en ranie des étudiants
accusés anti-islamisme ayant été séquestrés Avant essaimer travers
la région les premiers imams dissidents ont pratiquement tous fait leurs
premières armes est dire que histoire de islamisme ran fortement
Le choix de ce quartier se justifie par le fait il constitue pour nous un terrain familier
en 1987 une autre enquête été menée Cf Les Formes de vie religieuses dans un
quartier populaire Oran in FERCHIOU Sophie dir. Islam pluriel au Maghreb Paris CNRS
Editions 1996
Cette recherche de terrain été effectuée fin 1994
10 En fait les cinq témoins appartiennent au FIS Aussi chaque fois que le terme isla
misme sera usité dans le texte il concernera toujours ce parti
11 Ce trait explique pour trouver des sujets qui acceptent de témoigner en toute
confiance est-à-dire qui soient convaincus de objet proprement sociologique de enquête
il fallu les chercher Université en utilisant nos propres étudiants comme intercesseurs et
en invoquant notre statut social clairement identifiable enseignant)
144 ISLAMISME COMME PH NOM NE DE RATION
partie liée avec celle de son université Dans le contexte plus global de Al
gérie il importe également de noter la coïncidence entre entrée en scène
du mouvement islamiste et émergence de nouvelles générations massivement
alphabétisées en arabe Les témoins retenus appartiennent précisément ce
groupe âge Le moins jeune entre eux ne dépasse pas 24 ans et en dépit
de la disparité de leur formation sociologie histoire droit ils sont unis par
la détention un même type de capital leur compétence scripturaire en arabe
Leur témoignage en est ainsi que plus précieux car par une capacité re
flexive propre ceux qui possèdent la maîtrise intellectuelle de outil lin
guistique ils sont mieux même de formuler les raisons qui motivent leur
adhésion la cause islamiste et de ce fait enquête dont ils sont objet
gagne en justification
Comment donc affirme le rapport des enquêtes la religion Des dis
cours recueillis il ressort clairement que leur relation islam ne arrête
pas la formulation de convictions doctrinales Elle exprime sous la forme
extrêmement complexe énoncés ayant la nature de la foi mais aussi de ju
gements qui se rapportent autres champs existence en particulier la
société globale et le champ politique est cette complexité on se propose
de restituer
En premier lieu la démarche religieuse stricto-sensu que les enquêtes re
vendiquent comme la leur propre paraît participer fortement une quête iden
titaire qui leur est commune qui inscrit dans le registre de islam et qui
vise explicitement se démarquer de la religiosité des parents Se poser en
opposant telle semble être la norme qui commande ensemble de leur
conduite religieuse Au principe de cette démarche réside invocation récur
rente de leur niveau instruction ils opposent volontiers analphabétisme
prêté leur entourage familial Le sentiment de plus grande islamite qui at
tache leur témoignage tire précisément sa justification de cette opposition
De part en part une certitude le nourrit celle de pratiquer une foi épurée car
éclairée par le savoir dogmatique que confère la possession de arabe clas
sique Dans leur optique islam est fondamentalement la religion du Livre
est-à-dire message écrit Dès lors ignorer la langue dans laquelle il énonce
est leurs yeux fatalement le méconnaître et en faire mésusage Ainsi
rendus fautifs une fausse représentation de la religion les parents sont
finalement excusés leur analphabétisme en supportant la responsabilité
Que les enquêtes tentent ainsi de se poser comme le peuple du Livre
appelle un double commentaire Tout abord la différence ils postulent
entre leur propre approche de la religion et celle ils prêtent leurs proches
semble tenir en dernière analyse écart entre les modèles acculturation
auxquels les uns et les autres ont été soumis et bien au-delà au clivage tra
ditionnel entre la ruralité analphabète et urbanité cultivée Les entretiens
révèlent que si les enquêtes sont tous natifs Oran en revanche leurs parents
tirent leur origine de la campagne est dire que au commencement ceux-ci
ont été élevés dans un milieu où la communication établit pour essentiel
par la parole Leur éducation religieuse tire précisément sa spécificité de ce
mode de transmission re ue oralement elle se limite une connaissance
rudimentaire de islam qui en réduit exercice observance routinière de
la prière canonique Pratique sans théologie croyance sans doctrine ainsi peut
se résumer le mode adhésion des parents islam opposé les enquêtes
eux appartiennent une classe âge qui massivement bénéficié de ins-
145 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
truction scolaire qui plus est née dans urbain grandi dans un milieu où
la transmission scripturaire gouverne ensemble des relations économiques
sociales et culturelles De ce fait entretenant un rapport de familiarité avec
écrit ils sont davantage portés cultiver une approche livresque de la re
ligion comme le signale leur recours précisément référencé au texte coranique
et son commentaire
Le passage une génération autre de la culture orale la culture écrite
est cependant loin de se limiter cette seule conséquence Il entraîné plus
fondamentalement un glissement massif des comportements qui autrefois
apparentaient la croyance des conduites qui hui relèvent
davantage de la foi 12 Oralité et scripturalité supposent en effet deux
modes différents de cognition un implique une réception passive du savoir
autre sa réélaboration par un travail acquisition actif Autrement dit dans
un cas la connaissance est re ue dans autre construite Cette distinction épis-
témologique qui recoupe le partage actuel des générations entraîne son tour
deux formes différentes de participation religieuse pré-réflexive dans un cas
consciente et volontaire dans autre Pour le groupe âge des pères héritiers
une tradition orale adhésion religieuse est prédéterminée native Aussi
bien relève-t-elle de la croyance En revanche pour les nouvelles généra
tions juvéniles il agit une adhésion réfléchie choisie en un mot déci-
soirement accordée au dogme islamique car soutenue par un savoir scripturaire
construit Elle ressort donc de la foi
islam scripturaire dont se réclament les enquêtes ne se prête pas uni
quement une analyse en termes de générations hors de la perspective pro
prement diachronique il se laisse aussi interpréter en termes intérêts de
groupe est-à-dire de luttes synchroniques Les jeunes islamistes qui ont ac
cepté de témoigner sont en effet tout fait représentatifs de générations qui
nées après indépendance ont emprunté un parcours scolaire entièrement ara
bisé ce titre ils appartiennent une couche socialement infériorisée car
destinée pour essentiel aux emplois intellectuellement et professionnellement
dépréciés enseignement administration) la différence de ceux de leurs pairs
qui dotés une instruction fran aise sont assurés occuper quant eux
des fonctions plus prestigieuses médecine pharmacie architecture Refusant
la dévalorisation liée leur statut ils sont alors tentés de rehausser leur auto
évaluation par introduction un critère appréciation en leur faveur Le
fait de revendiquer la connaissance de la langue arabe comme critère décisif
de islami té participe de cette démarche auto-valorisation elle
consiste transférer la sacralité qui attache au Coran sa langue véhiculaire
Comme leur formation les apparente objectivement est leur image ils
chargent ainsi positivement en inscrivant sur une échelle de considération
symboliquement favorable
alphabétisation scolaire en arabe décrétée indépendance pas seu
lement décidé de la forme scripturaire qui spécifie islam auquel identifient
les enquêtes et au-delà la nouvelle jeunesse Son impact se mesure de ma
nière plus essentielle la configuration nouvelle elle contribue hui
conférer au champ religieux algérien Tant que Oralité est demeurée un
12 Cette distinction appartient BOURDIEU Pierre cf Le Sens pratique Paris Ed de
Minuit 113
146 ISLAMISME COMME PHENOMENE DE GENERATION
mode de transmission prédominant les générations précédentes sont restées
comme fermées aux influences dogmatiques externes et de ce fait ont
connu et pratiqué autre rite que le malékisme 13 Mais depuis que les
nouvelles générations ont eu massivement droit apprentissage de la langue
coranique le champ des références théologiques est considérablement élar
gi 14 Les jeunes découvrent par le livre individuellement et directement
que le dogme islamique est pas réductible une seule école exégétique
autrement dit que les choix dogmatiques sont multiples en dehors de celui
impose la tradition ancestrale 15 Ainsi Islam que professent les enquê
tes emprunte ses références non au malékisme comme invite la coutume
locale mais au hanbalisme importé orient 16 Si un tel choix doit prêter
interprétation il semble tenir avant tout leur besoin affirmation indi
viduelle car il leur impose de se conformer un mode être musulman en
rupture avec celui des parents Autant dire que très vraisemblablement les
enquêtes ont succombé attrait du hanbalisme que parce il identifie
une symbolique religieuse leurs yeux porteuse de signes différenciateurs
Leur comportement atteste qui recourt comme empiriquement observé un
rite vestimentaire inaccoutumé port du khamiss et du chech notamment ainsi
une ritualisation des commandements coraniques contraire la pratique
religieuse ambiante Ainsi pour acquitter de la prière canonique ils confes
sent eux-mêmes adopter une posture corporelle et une gestuelle dont ils re
connaissent volontiers elle est en désaccord avec la tradition malékite la
seule dans laquelle leur entourage se reconnaisse
Mais islam invoquent les enquêtes contre les parents se marque da
vantage par son puritanisme extrême Le rigorisme moral qui imprègne si
fortement le réduit être plus un ensemble énoncés négatifs ainsi que
le prouve usage prolixe de la formule la yadjouz ceci est canoniquement
interdit)
Tout devant être déterminé par le service de Dieu rien échappe les
comportements quotidiens dès lors revêtus une dimension sacrale mais plus
encore les conduites ludiques comme le chant et écoute de la musique
13 Cette remarque exclut bien entendu les habitants du zab qui appartiennent école
schismatique ibadite
14 II semble que la généralisation de enseignement scolaire ait surtout profité la culture
religieuse En absence enquête systématique sur le sujet deux indices viennent le confirmer
le livre religieux formant un marché financièrement fructueux nombre imprimeurs se sont
spécialisés dans sa réédition industrielle autre part le libraire Bouchène connu sur la place
Alger affirme tirer 85 de son chiffre affaire de la vente ouvrages théologiques Voir
Algérie Actualité semaine du au décembre 1992
15 II importe de rappeler que la dernière tentative de rupture du consensus théologique
établi en Algérie remonte en fait islah badisien mouvement scripturaire par excellence
apparu entre-deux guerres Fortement inspiré du wahabisme affilié école hanbalite son
programme pas bénéficié de adhésion populaire son recrutement social se limitant la
mince élite citadine traditionnelle Gagnés par âge hui ses héritiers se retrouvent pour
la plupart dans le Conseil Supérieur Islamique institution créée par tat pour gérer islam
officiel
16 islam sunnite auquel appartient le Maghreb comporte quatre grandes écoles opposées
sur la manière appliquer les règles coraniques Hanafite Hanbalite Chafiite et Malékite
noter occupation pour la première fois en 1989 ran une mosquée par un groupe professant
le Chiisme Non loin de là Hennaya un autre groupe se réclamant lui aussi du Chiisme
défrayé la chronique en tentant imposer aux habitants du village un jeûne de jours au lieu
des 30 prescrits par les écoles sunnites
147 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
leurs dires excitant les sens elles introduisent la luxure et le dévergondage
dans les familles 17 Jugée pareillement attentatoire la bonne morale is
lamique la célébration ostentatoirement festive des mariages est tout autant
fustigée On aura compris la logique puritaine qui sous-tend le discours des
enquêtes conduit confondre étroitement ordre moral et ordre sexuel islam
ils prônent en effet ne se con oit pas sans un contrôle ultra-normatif de
la présence féminine Les arguments qui leurs yeux justifient cette mise
sous surveillance réglée essentiellement anecdotes finalité édifiante et ju
gements péremptoires dénotent une démarche mentale commune la culpa
bilisation sexuelle des femmes 18 Celles qui se dévoilent acceptent la
mixité dans le travail et fortiori adonnent au sport sont accusées et at
teintes aux valeurs islamiques et de perversité morale leurs sens la religion
bien comprise sera respectée du jour où toutes les femmes consentiront au
port du hidjab et limiteront leur présence au domaine de la domesticité puis-
aussi bien leur vocation naturelle est la procréation et entretien des en
fants 19)
Au total définissable par un rituel spécifique et un puritanisme exacerbé
islam auquel adonnent les enquêtes semble obéir une seule et même
logique le refus de se projeter dans le modèle religieux parental Mieux en
core ce rejet est proclamé ouvertement est-à-dire revendiqué en toute
conscience Dès lors hypothèse un conflit de générations qui emprunte
sa formulation au langage religieux apparaît ici comme tout fait plausible
La revendication une identité religieuse propre dont témoigne le discours
des enquêtes semble en effet exprimer avant tout un désir de rupture de la
nouvelle génération avec ordre des ancêtres récusant infériorisation so
ciale laquelle la voue cet elle entrepris de le signifier en recourant
la religion comme procédé expressif Tenter étayer cette thèse impose de
recourir une double démarche la première anthropologique sera empruntée
Margaret Mead la deuxième psychanalytique Freud
Dans son traité Le fossé des générations Margaret Mead établit une
classification qui distingue trois formes de culture 20 les cultures post
figuratives dans lesquelles les enfants sont avant tout instruits par la généra
tion précédente détentrice de la connaissance que confère expérience les
sociétés qui font découler autorité du passé participent de ce type culturel
17 Propos un témoin Le chant incite la débauche Ecouter de la musique équivaut
au péché de fornication Rappelons en 1991 la municipalité Oran alors gérée par le FIS
interdit le festival de Raï qui devait tenir est dans la même ville aussi que le jeune
chanteur de Raï Hasni été assassiné par des islamistes en 1995
18 Comme en témoigne cette déclaration de un des enquêtes il une différence
scientifiquement prouvée entre homme et la femme Il ne faut pas le provoquer Comme Dieu
et non homme demandé il faut elle cache son corps
19 Au-delà de la norme religieuse dont elle se justifie cette représentation de la femme
en fait se contente de reprendre son compte éthos traditionnel mais en accentuant et que
pour sa part le discours du FIS largement consacré par la bouche de ses dirigeants souvent
cités par les enquêtes comme ici Belhadj Le lieu naturel de la femme est le foyer Si nous
sommes dans une société islamique véritable la femme est pas destinée travailler Elle ne
doit pas quitter le foyer afin de se consacrer la grandiose et belile mission de éducation des
hommes La femme est reproductrice hommes elle ne produit pas des biens matériels mais
cette chose essentielle qui est le musulman
20 Paris Médiation Denoel Gonthier 1971
148

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin