Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Quarante ans déjà... / Our fortieth anniversary - article ; n°1 ; vol.93, pg 5-22

De
20 pages
Archives des sciences sociales des religions - Année 1996 - Volume 93 - Numéro 1 - Pages 5-22
Spring 1956 our Journal was first published with the title Archives de Sociologie des Religions. The founders furnished complementary viewpoints. G. Le Bras, who was fond of objective facts, supported with his rich experience the qualitative and quantitative surveys on church attendance. His scientific purpose had led him to enlarge his view to all religions. J. Maître and myself were bringing on that way our statistical practice. At that time it was impossible for any sociologist to avoid the challenge of marxism. H. Desroche, the author of Signification du Marxisme was involved in the meaning of the relationship between religious and revolutionary movements while E. Poulat inquired about the worker-priests and at large about Christian progressism. All of us, according to Joachim Wach who died recently, were separating on a radical but dialectical manner sociology from theology. Last but not least the bibliography took place as the following of the work of Le Bras, Desroche and myself Sociology of Religion, Trends and Bibliography (UNESCO 1955). E. Poulat took the leadership of that part of the Journal.
Le printemps 1956 vit paraître notre revue sous le titre Archives de sociologie des religions. Les fondateurs apportaient des points de vue complémentaires. G. Le Bras, épris de faits objectifs, apportait toute son expérience de l'étude quantitative et qualitative de la pratique religieuse, prenant pour point de départ le catholicisme, mais étendant à l'ensemble des religions son projet d'étude scientifique, secondé dans l'analyse statistique par J. Maître et moi-même. A un moment où le marxisme constituait pour tout sociologue un défi incontournable, H. Desroche apportait une thématique qui nous donnait tous à réfléchir, celle des rapports entre mouvements révolutionnaires et reli gieux qui allait le conduire à se focaliser sur les utopies et les aspects oniriques de la jointure entre politique et religion. Simultanément, E. Poulat s'attachait au mouvement des prêtres ouvriers et tissait des liens d'analogie entre progressisme et modernisme. La pensée de J. Wach, depuis peu décédé, fournissait un lieu de rassemblement pour une opposition radicale, mais dialectique, entre théologie et sociologie. Enfin la bibliographie, dont je tentais d'établir la cartographie, mais dont E. Poulat allait, pendant de nombreuses années tenir la rubrique, occupait dès le début la place d'un compas pour nous situer dans l'univers des sciences sociales des religions.
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin