//img.uscri.be/pth/1d594d91ee3571fd5d114ace93f890369187aa99
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sectes en france

3 pages
Publié par :

Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 97
Signaler un abus
Mars 2002, mise à jour en février 2007
Les sectes en France
L'actualité du phénomène sectaire est permanente : depuis trente ans des drames collectifs ("suicides" de l'Ordre du Temple Solaire…) ou individuels (morts d'enfants, abus sexuels…) et des procès alimentent une riche chronique. Plusieurs rapports parlementaires (voir plus bas “Pour aller plus loin – Rapports”) ont conduit le Gouvernement à créer une instance nationale chargée d’analyser le phénomène des sectes, d’informer et de lutter contre les atteintes à la dignité de la personne humaine et les troubles de l’ordre public : laMission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES), créée par ledécret n°2002-1392 du 28 novembre 2002, succède à un Observatoire créé en 1996 et à une première Mission interministérielle créée en 1998.
La Mission interministérielle de lutte contre les sectes (MILS) de 1998, a synthétisé dans son rapport de 1999 les éléments constitutifs d’une définition : "Une secte est une association de structure totalitaire, déclarant ou non des objectifs religieux, dont le comportement porte atteinte aux Droits de l'Homme et à l'équilibre social" et a distingué trois types de groupes sectaires :
·les sectes absolues qui rejettent les principes fondateurs de la démocratie et les droits de la personne consacrés par l'ensemble des Déclarations et Conventions internationales; ·les mouvements dont le fondement philosophique ou religieux est incontestable, mais dont certains comportements sont attentatoires aux libertés, aux droits de l'Homme ou encore aux principes constitutionnels ou aux lois ; ·enfin, les mouvements qui ne font l'objet que d'une suspicion mais dont les effets négatifs perdurent en dépit du caractère négatif ou peu probant des investigations demandées.
Ainsi, bien que le phénomène des sectes soit diffus et opaque, ses dangers et ses dérives sont aujourd'hui, en France, mieux connus et mis en échec de façon croissante, notamment grâce à l'action de laMIVILUDESdont lesaxes de travailsont les suivants :
·observation et analyse duphénomène des mouvements à caractère sectaire et de leurs agissements : elle centralise les informations transmises par les différents services de l'Etat et les tient à la disposition des pouvoirs publics; © Ministère des Affaires étrangères, 2007 1