Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

VEHEMENTER

12 pages

VEHEMENTER

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 68
Signaler un abus
VEHEMENTER
Lettre d’informations internationales de la Société Augustin Barruel
ème 2 année – n°6
Janvier-Février 2007
« Ô Marie, conçue
sans péché, priez
pour nous qui
avons recours à
vous, et pour tous
ceux qui n’ont pas
recours à vous,
spécialement les
Francs-Maçons » Père Maximilien KOLBE
PASCENDI DOMINICI GREGIS(1907-2007)A la mission qui Nous a étéNous parlons, Vénérables confiée d’en haut de paître leFrères,d’un grand nombre de troupeau du Seigneur, Jésus-Christ catholiques laïques,ce qui est et, a assigné comme premier devoir deencore plus à déplorer,de prêtres,qui, garder avec un soin jaloux le dépôtsous couleur d’amour de l’Église, traditionnel de la foi,absolument courts de philosophie et deà l’encontre des profanes nouveautés de langage théologie sérieuses, imprégnés au comme des contradictions de la fausse contraire jusqu’aux moelles d’un venin science. Nul âge, sans doute, où une d’erreur puisé chez les adversaires de telle vigilance ne fût nécessaire au la foi catholique, se posent, au mépris peuple chrétien : car il n’a jamais de toute modestie,comme rénovateurs manqué, suscités par l’ennemi du genre de l’Église;en phalanges serrées, qui, humain, d’hommes au langage pervers, donnent audacieusement l’assaut à tout diseurs de nouveautés ce qu’il y a de plus et séducteurs, sujets de sacré dans l’œuvre de l’erreur et entraînant à Jésus-Christ, sans l’erreur. Mais, il faut respecter sa propre bien le reconnaître, le personne, qu’ils nombre s’est accru abaissent, par une étrangement, en ces témérité sacrilège, derniers temps, des jusqu’à la simple et ennemis de la Croix de pure humanité. (…) Jésus-Christ qui, avecEnnemis de l’Église, un art tout nouveau etcertes ils le sont, et à souverainement per-dire qu’elle n’en a fide, s’efforcent d’an-pas de pires on ne nuler les vitaless’écarte pas du vrai.énergies de l’Église, et Ce n’est pas du même, s’ils le dehors, en effet, on l’a pouvaient, de renverser déjà noté,c’est du de fond en comble le règne de Jésus-dedans qu’ils trament sa ruine;le Christ.danger est aujourd’hui presque auxNous taire n’est plus de mise, si Nous voulons ne point paraître entrailles mêmes et aux veines de infidèle au plus sacré de Nos devoirs,l’Église ; leurs coups sont d’autant et que la bonté dont Nous avons usé plus sûrs qu’ils savent mieux où la jusqu’ici, dans un espoir frapper. d’amendement, ne soit taxée d’oubli de Ajoutez que ce n’est point aux Notre charge. Ce qui exige surtout que rameaux ou aux rejetons qu’ils ont mis Nous parlions sans délai, c’est que,les la cognée, mais à la racine même, artisans d’erreurs, il n’y a pas à les c’est-à-dire à la FOIet à ses fibres les chercher aujourd’hui parmi les plus profondes. Puis, cette racine ennemis déclarés. Ils se cachent et d’immortelle vie une fois tranchée, ils c’est un sujet d’appréhension et se donnent la tâche de faire circuler le d’angoisse très vives, dans le sein virus par tout l’arbre (…). même et au cœur de l’Église, ennemis d’autant plus redoutablesExtrait de la Lettre encyclique du Pape Saint Pie X sur le Modernisme, 8 septembre 1907. qu’ils le sont moins ouvertement.