Cette publication est accessible gratuitement
Lire

RENOUVIER charles (1815-1903)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis RREENNOOUUVVIIEERR cchhaarrlleess ((11881155--11990033)) Philosophe français.

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

BRUNSCHVICG léon (1869-1944)

de Encyclopaedia-Universalis

POLITZER georges (1903-1942)

de Encyclopaedia-Universalis

ROYCE josiah (1855-1916)

de Encyclopaedia-Universalis

RENOUVIER charles (1815-1903)

Philosophe français. Polytechnicien, tenté d'abord par le saint-simonisme, Renouvier publie en 1848 un Manuel républicain de l'homme et du citoyen, d'un socialisme très éclectique. En philosophie, deux problèmes l'inquiètent : le problème de l'infini, le problème du libre arbitre. Quand il parvient à les unir, son système, le « néo-criticisme », est fondé.

Ce système a été exposé dans les quatre Essais de critique générale : Traité de logique (1854), Psychologie rationnelle (1859), Principes de la nature (1864), Introduction à la philosophie analytique de l'histoire (1864). Il s'attaque à la chose en soi et ruine le vieux réalisme de la substance. Mais ce phénoménisme se distingue radicalement de l'empirisme de Hume et rejoint le criticisme de Kant. Il complète le tableau des catégories, il tranche les antinomies kantiennes en faveur des thèses, cela dans l'« intérêt » de la liberté. Les vérités premières sur lesquelles s'appuie la connaissance sont objets de croyance, non de science ; et la croyance est libre. Renouvier applique audacieusement la thèse de la liberté aux faits historiques et aux faits sociaux.

Dans ses nombreux articles de la Critique philosophique, revue fondée en 1872, il attaque l'hégélianisme, l'historicisme, la théorie du progrès fatal, l'éclectisme, le positivisme. Il refuse que la conscience morale s'incline devant cette nouvelle idole qu'est devenue l'histoire : « La moralité est la cause, la grande cause. »

Sa dernière philosophie, le personnalisme, retourne à la méthode dogmatique. C'est de Dieu même, comme d'une donnée première, que Renouvier déduit toute sa théorie. Les questions religieuses avaient toujours occupé ce penseur protestant, très anticatholique.

Signalons parmi ses nombreux ouvrages : La Science de la morale (1869), Esquisse d'une classification systématique des systèmes philosophiques (1886), Philosophie analytique de l'histoire, 4 vol. (1896-1897), Nouvelle Monadologie (1898), Victor Hugo philosophe (1900), Dilemmes de la métaphysique pure (1901), Le Personnalisme (1903).

Auteur: JEAN-LOUIS DUMAS