Cette publication est accessible gratuitement
Lire

SANŪSĪ abū ‘abd allāh muḥammad al- (mort en 1490)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis SANŪSĪ abū ‘abd allāh muḥammad al- (mort en 1490) Dans l'islām, Sanūsī représente ce que Louis Gardet et G.  C. Anawati appellent l'« ash‘arisme figé ».

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 8
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

SANŪSĪ abū ‘abd allāh muḥammad al- (mort en 1490)

Dans l'islām, Sanūsī représente ce que Louis Gardet et G. C. Anawati appellent l'« ash‘arisme figé ». Disons qu'il est un témoin tardif (après Taftazāni et Idjī) de cette théologie associée à la philosophie qu'a inaugurée Fakhr al-Dīn al-Rāzī, bien qu'il ait jugé bon de critiquer ceux qui mêlent l'enseignement de la philosophie à celui de la théologie. Mais lui-même ne fait pas autre chose quand il met toute sa réflexion sous l'éclairage des trois notions du nécessaire, de l'impossible et du possible, ce qui est un point de vue parfaitement avicennien. Sa théorie des attributs, dans son commentaire des Noms divins, a de nombreuses ressemblances avec celle de Rāzī. Sa distinction entre les jugements dogmatiques, fondés sur la Parole de Dieu, les jugements d'expérience et les jugements d'intuition nécessaire (ḍarūri) — lesquels, avec les jugements discursifs (naẓarī) forment le groupe des jugements rationnels, les premiers s'affirmant sans avoir besoin de réflexion (ta'ammul), alors que les seconds ne peuvent s'en passer — prouve qu'al-Sanūsī a le net projet de penser à l'intérieur de cadres logiques relevant de la plus authentique philosophie.

S'il n'est pas le créateur d'un système original, il est loin de manquer d'esprit philosophique. Ainsi, à propos de la liberté humaine, il définit la notion ash‘arite de kasb (appropriation) de la façon suivante : « Le kasb est la relation (ta‘alluq) du pouvoir créé avec son objet, là où réside ce pouvoir, sans qu'il y ait efficience réelle. » De même, à propos des jugements d'expérience, il établit cette classification qui rappelle les tables de présence et d'absence de François Bacon : lien d'une existence avec une existence (rassasiement et acte de manger) ; d'une non-existence avec une non-existence (non-rassasiement et fait de ne pas manger) ; d'une existence avec une non-existence (la faim et le fait de ne pas manger) ; d'une non-existence avec l'existence (l'inexistence de la faim et le fait de manger).

Auteur: ROGER ARNALDEZ
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin