Cette publication est accessible gratuitement
Lire

SCHAFF adam (1913-2006)

De
2 pages

Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis SSCCHHAAFFFF aaddaamm ((11991133--22000066)) L'une des personnalités les plus marquantes du socialisme polonais, Adam Schaff, qui fut directeur de l'Institut de philosophie et de sociologie de l'université de

Publié par :
Ajouté le : 27 mars 2014
Lecture(s) : 14
Signaler un abus
SCHAFF adam (1913-2006)

L'une des personnalités les plus marquantes du socialisme polonais, Adam Schaff, qui fut directeur de l'Institut de philosophie et de sociologie de l'université de Varsovie, s'est consacré principalement à la théorie de la connaissance, envisagée sous son aspect sémantique.

Né à Lvov dans une famille de l'intelligentsia polonaise, il fit dans cette ville des études de droit, au cours desquelles il subit l'influence de l'école polonaise de philosophie et de logique. À Paris, il étudia le droit et l'économie, puis, en U.R.S.S., la philosophie. Grâce à cette formation pluridisciplinaire, il put aborder la philosophie générale par le biais de la sémantique et de la philosophie du langage ; il publia, en 1946, Le Concept et le mot (Projecie i slowo), puis, en 1960, son principal ouvrage, Introduction à la sémantique (Wstep do semantyki), et, en 1964, Langage et connaissance (Jezyk a poznanie). Ces travaux étudient le langage comme un élément actif des processus de la connaissance et de la communication, comme un discours en constant rapport avec le social, en un sens qui rappelle les dernières thèses de Ferdinand de Saussure, de Benedetto Croce ou de Ludwig Wittgenstein.

Adam Schaff, membre du comité central du Parti ouvrier unifié, défend les positions de ce dernier dans la perspective d'un marxisme relativement humaniste. Après avoir publié une Introduction à la théorie du marxisme (Wstep do teorii marksizm, 1947) et joué un rôle actif dans la dernière phase de la déstalinisation, en faveur de la réhabilitation d'un certain nombre d'écrivains, il prend une orientation légèrement nouvelle : sensible à l'évolution de la philosophie occidentale, sous l'influence de Kostas Axelos et d'Erich Fromm, notamment, il s'accorde avec certains marxistes d'Occident pour affirmer l'unité de l'œuvre de Marx et pour nier la distinction établie, à partir des œuvres de jeunesse de celui-ci, entre le concept d'aliénation et son utilisation dans les œuvres économiques ultérieures.

Souvent rattaché à l'existentialisme, notamment par ses ouvrages sur la philosophie de l'homme (Filozafia czlowieka, 1961), et sur les rapports existant entre le marxisme et la personne (Marksizm ajednos tka ludzka, 1968), Schaff s'interroge sur le sens que peut avoir l'homme pour une analyse marxiste, et aussi bien dans le contexte de la société industrielle (Les Nouveaux chemins : les effets sociaux de la nouvelle révolution industrielle, 1987) qu'à travers les problèmes posés par le pouvoir et la bureaucratie.

Auteur: FRANCOIS VIEILLESCAZES
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin