//img.uscri.be/pth/d216b6c816ac0481631fa3ef42c1dda1bd0ec449
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Fermeté des cours de la pêche (Octant n° 81)

De
1 page

Le bilan 1999 de la pêche en Bretagne s'inscrit dans la prolongation des trois années précédentes : les cours continuent de s'apprécier. Mais cette orientation favorable des cours se situe dans un contexte de forte hausse du prix du carburant.

Publié par :
Ajouté le : 29 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Signaler un abus
Pêche
Fermeté des cours de la pêche
Le bilan 1999 de la pêche en Bretagne s’inscrit dans la prolongation des trois années précédentes : les cours continuent de s’apprécier. Mais cette orientation favorable des cours se situe dans un contexte de forte hausse du prix du carburant.
Source : Centre administratif des affaires maritimes
10
es statistiques communi L quées par le Centre des af faires maritimes pour les principaux ports de Bretagne permettent de dégager quel ques tendances sur l’évolution de la pêche dans la région en (1) 1999 .Le marché des poissons et crustacés s’est raffermi en 1999, moins fortement cepen dant qu’en 1998 : les prix de vente pratiqués en criée (pois sons et crustacés confondus) ont augmenté de 3,1 % en 1999 par rapport à 1998 après une hausse de 7,1 % l’année précé dente. La plupart des criées ont mentionné pour 1999 des cours supérieurs à ceux de 1998. Le Guilvinec et Concarneau no tamment ont bénéficié d’une hausse des prix de vente moyens, respectivementde + 5,2 % et+ 4,4 %.
Progression des quantités débarquées en criée
Compte tenu d’une aug mentation des quantités débar quées en criée de près de 5 %, le chiffre d’affaires issu de ces captures a progressé d’environ 8 %. L’accroissement des volu mes enregistrés en criée en 1999 constitue plus qu’un simple rattrapage par rapport à 1998 qui avait accusé un recul d’un peu plus de 3 %.
Néanmoins, d’importan tes disparités apparaissent entre les criées en ce qui concerne les apports. Les quantités débar quées à Morlaix et Lorient ont fortement augmenté alors que Douarnenez et Concarneau ont affiché des tonnages à la baisse.
Augmentation du prix du carburant
L’année 1999 est aussi celle du doublement du prix du gazoil. Les bateaux étant gros consommateurs de carburant, les marinspêcheurs voient leurs marges diminuer. Aussi,
Octant n°81  Mars 2000
malgré l’évolution favorable des cours, les professionnels se montraient inquiets sur les conséquences financières à terme si cette flambée du prix du pétrole devait se prolonger.
Reprise de la construction des bateaux de pêche
Par ailleurs, en 1999, la France, qui est parvenue à res pecter les objectifs de réduction de flotille définis dans le cadre des plans d’orientation plurian nuels, a été autorisée de nou veau à construire des bateaux. La Bretagne qui n’a pas cons truit de chalutiers depuis vingt cinq ans, a en projet neuf cons tructions de chalutiers d’une cinquantaine de mètres à Con carneau, au Guilvinec et à Lorient.
Fin 1999, le principal défi de la pêche demeure celui de protéger les stocks décli nants tout en maintenant une flotte compétitive. En no vembre, à l’issue du Conseil des ministres européens, de nouvel les mesures ont été prises fixant le régime des aides à la cons truction pour les prochaines an nées et un accord est intervenu sur une nouvelle réglementa tion du marché visant à mieux informer le consommateur, fa voriser la compétitivité et en courager une pêche durable.
A ces mesures d’ordre général, il faut ajouter celles prises par la France suite au naufrage du pétrolier Erika fin décembre 1999. Les effets de la marée noire de l’Erika risquent de peser sur la commercialisa tion des produits de la mer en l’an 2000.
Denise OLLIVIER
(1) Pour des raisons de disponibilité des statistiques, ce bilan ne s’appuie que sur les principaux ports et ne concerne que les débarquements de poissons et crustacés en criée.
Bilan économique 1999