Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La brochure - Brochure "Biotechnologies en France" (février 2009 ...

20 pages

La brochure - Brochure 'Biotechnologies en France' (février 2009 ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 91
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

    
La France, un nouvel eldorado pour les investissements en biotechnologies
 S i l’adoption du statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) début 2004, vaut à la France d’être la locomotive de l’incitation fiscale à l’innovation en Europe , cela ne constitue aujourd’hui que l’un des éléments d’un paysage centré autour de l’attractivité pour les investissements en biotechnologie. La France compte aujourd’hui près de 400 entreprises de biotechnologies : grâce à l’instauration de la loi sur la recherche et l’innovation de juillet 1999, qui a incité les chercheurs français à tenter l’aventure de la création d’entreprise, le nombre de bio-entrepreneurs est en croissance constante. En dépit des difficultés économiques auxquelles elles ont été confrontées, les PME françaises ont accru leurs forces vives . Selon une enquête du LEEM (Les entreprises du médicament), les PME du secteur emploient 45 % des quelque 20 000 personnes actives dans les biotechnologies liées à la santé, 55 % étant intégrées dans les laboratoires de grandes entreprises pharmaceutiques. Les données de l’enquête Panorama 2007 de France Biotech portant sur une centaine d’entreprises de biotechnologie, soit un quart du total des entreprises identifiées, mais la majorité des effectifs, des produits et des investissements, montrent que le nombre d’emplois dans ces entreprises a augmenté de 30 % entre 2003 et 2006 . Les part des employés en R&D dans les effectifs des PME s’élève à plus de 60 %,et elle croît plus vite que le total des effectifs, signe sans doute de l’impact du statut de JEI. En 2006, trois quarts des PME françaises de biotechnologie bénéficient du statut JEI, qui exonère totalement de charges sociales leurs effectifs impliqués dans des projets de R&D.Avec l’économie réalisée,qui représente environ 20 % de la masse salariale, ces entreprises ont réinvesti dans le recrutement de personnels hautement qualifiés , une majorité a engagé de nouveaux projets de R&D et beaucoup ont acquis des équipements plus performants. Après le début des années 2000, moins favorables aux marchés boursiers, la dynamique financière du secteur des biotechnologies sur le territoire français a fait depuis 2005 un retour en force, avec pas moins de 13 entreprises françaises cotées à la fin de l’année 2007, dont 9 introductions ces trois dernières années. L’année 2007 a été particulièrement rythmée avec l’entrée (IPO) ou le refinancement (SPO) en bourse de dix entreprises sur Euronext ou Alternext : Cellectis, NicOx, Metabolic Explorer, Genoway, ExonHit, Transgene, Vivalis, BioAlliance Pharma, Eurofins et Hybrigenics.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin