//img.uscri.be/pth/ad089981662c7c12d6968e062590c18b18894bbb
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Le règne animal distribué d'après son organisation, pour servir de base à l'histoire naturelle des animaux et d'introduction à l'anatomie comparée ..

De
586 pages
:C0 ;c\j ioo liiill 1761 ...k>-'- Y^o^*'^ 4 LE RÈGNE ANIMAL DISTRIBUE D'APRÈS SON ORGANISATION. 1 , LE ANIMALRÈGNE DISTRIBUÉ ORGANISATIOND'APRÈS SON HISTOIRE NATURELLE DES ANI-i»OUR SERVIR DE BA.SE A l' ET d'introduction A l'aNATOMÏE COMPARÉE.MAUX Qn^\Par m. le CUVIER, ordinaire, Secrétaire perpétuel de TAcadcmieConseiller d'Etat des Membre des Académies etSciences de l'Institut Royal , Sociétés Londres de Berlin de Pélersbourg, deRoyales des Sciences de , , de Copenhague, Gœttingue,Stockholm, d'Edimbourg, de de Tuii'n, etc.de Bavière des Pays-Baf, etc.^, Avec Figures , dessinées d'après nature* TOME I, CONTENANT L'INTRODUCTION LES MAMMIFÈRES ET LES OISEAUX.j ^ A PARIS, ChezDETEtlVILLE , Libraire , rue Hautefeuille ,n^ 8. DE L IMPRIMERIE DE A. BEHN. 1817. '•V'^t'W V^ PRÉFACE. ETANT voué par dès ma premièregoût, jeu- nesse^ àPëfudede ranafomie comparée, c'est-à-dire des lois de l'organisation des animaux et des modi- fications que ceîfe organisation éprouve dans les di- verses espèces , et ayant depuis près de trente ans consacré à cette science tous les momens dont mes devoirs m'ont permis de disposer, j'ai eu pour but constant de mes travaux , de la ramener à des règles générales , et à des propositions qui en continssent l'expression la plus simple.
Voir plus Voir moins

:C0
;c\j
ioo
liiill
1761...k>-'-
Y^o^*'^4LE
RÈGNE ANIMAL
DISTRIBUE
D'APRÈS SON ORGANISATION.1,
LE
ANIMALRÈGNE
DISTRIBUÉ
ORGANISATIOND'APRÈS SON
HISTOIRE NATURELLE DES ANI-i»OUR SERVIR DE BA.SE A l'
ET d'introduction A l'aNATOMÏE COMPARÉE.MAUX
Qn^\Par m. le CUVIER,
ordinaire, Secrétaire perpétuel de TAcadcmieConseiller d'Etat des
Membre des Académies etSciences de l'Institut Royal , Sociétés
Londres de Berlin de Pélersbourg, deRoyales des Sciences de , ,
de Copenhague, Gœttingue,Stockholm, d'Edimbourg, de de Tuii'n,
etc.de Bavière des Pays-Baf, etc.^,
Avec Figures , dessinées d'après nature*
TOME I,
CONTENANT
L'INTRODUCTION LES MAMMIFÈRES ET LES OISEAUX.j
^ A PARIS,
ChezDETEtlVILLE , Libraire , rue Hautefeuille ,n^ 8.
DE L IMPRIMERIE DE A. BEHN.
1817.<>'•V'^t'W V^
PRÉFACE.
ETANT voué par dès ma premièregoût, jeu-
nesse^ àPëfudede ranafomie comparée, c'est-à-dire
des lois de l'organisation des animaux et des modi-
fications que ceîfe organisation éprouve dans les di-
verses espèces , et ayant depuis près de trente ans
consacré à cette science tous les momens dont mes
devoirs m'ont permis de disposer, j'ai eu pour but
constant de mes travaux , de la ramener à des règles
générales , et à des propositions qui en continssent
l'expression la plus simple. Mes premiers essais me
firent bientôt apercevoir que n'y parviendraisje
qu'autant que les animaux dont j'aurais à faire con-
naître lastructure seraient distrîkpés conformément5
à cette même que l'on piit en sorte em-,
brasser sous un seul nom , de classe d'ordre, de5
genre, etc. toutes les espèces qui auraient entre elles,
qu'extérieure,dans leurconformation tantintérieure
particuliers. Ordes rapports plus généraux ou plus
c'estceque la plupartdesnaturalistesde cetteépoque
bien peun'avaient point cherché à faire et ce que,
d'entre pu faire quand ils l'eussenteux auraient
supposaitvoulu puisqu'une distribution pareille
,
des structuresdéjà une connaissance assez étendue
représen-dont elle quelque sorte ladevait être en
taiion.PREFACE.\j
Il est vrai que Daubenfon ef Camper avaient
fourni des :faits que Pallas avait indiqué des vues
;
mais les idées cj^ ce>s savanshommçs n'avaient point
l'influenceencore exercé sur leurs contemporains
qu'elles méritaient d'avoir. Leseulcatalogue général
aitdes animaux que l'on possédât alors et que l'on
Linnaeus venaitencore aujourd'hyi, le Système de ^
d'être défiguré un éditeur malheureux qui nepar
s'était pas même donné le soin d'approfondir les
partoutprincipes de cet ingénieux méthodiste^etqui
où il avaitrencontré quelque désordre , avait semblé
faire des efforts pour le rendre plus inextricable.
Il est des classesvrai encore qu'il existait sur
particulières , des travaux très-étendus qui avaient
,
nou-fait connaître un grand nombre d'espèces
velles; mais leurs auteurs n'avaient guère considéré
que les rapports extérieurs de ces espèces , et per-
sonne ne s''éiaiî occupé^ de coordonner les classes
de la structure;et les ordres d'après l'ensemble
les caractères de restaient faux ouplusieurs classes
incomplets, même dans des ouvrages anatomiques
étaientjustement célèbres; une partie des ordres
arbitraires; dans aucune de ces divisions,presque
les genres n'étaient rapprochés conformément à la
nature.
prit un tempsJe dus donc , et cette obhgationme
considérable je dus faire marcher de front l'anato-
,
classementmie et la zoologie les dissections et le, ;
chercher dans premières remarques sur l'or-mes
servirganisation , des distributions meilleures; m'en
employerpour arriver à des remarques nouvelles ;