La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 124. Août 2004
Moins d’exploitations agricoles
mais de plus grande taille
ANS LES PAYS DE LA LOIRE, en 2000, on dénom- 27 % de la SAU des Pays de la Loire sont con-Les Pays de la Loire
bre un peu plus de 53 000 exploitations sacrés à la production de céréales. Ces culturesont perdu 33 000 Dd’après le dernier recensement de l’agricul- représentent la plus forte utilisation des sols ligériens.exploitations
ture. Ce nombre s’affaiblit régulièrement depuis Leur part est toutefois inférieure à la moyenneagricoles en douze
1988 à un rythme annuel moyen de 3,9 %. Dans le nationale (32 %). Les surfaces consacrées à cette
ans. Dans le même
même temps, la taille moyenne des exploitations production sont particulièrement réduites en Loire-
temps, la taille
agricoles a continué à augmenter, passant de 27 à Atlantique (19 %). La superficie dédiée à la produc-
moyenne des 41 hectares. Désormais, les unités de 50 ha ou tion de fourrages est deux fois et demi plus
exploitations plus représentent 35 % de l’effectif contre 15 % en importante en Pays de la Loire qu’en métropole.
est passé de 27 1988. Les très grandes exploitations de 100 ha Cette spécialisation est particulièrement marquée
à 41 hectares. ou plus n’étaient que 900 en 1988, elle sont plus en Mayenne. Les prairies artificielles et temporaires
de 5 000 actuellement. Dans le même temps, la sont également nombreuses dans la région, en
surface agricole utile (SAU) s’est réduite de 6 %. particulier en Loire-Atlantique où elles occupent
30 % de la SAU (3 fois la moyenne nationale). LesTous les départements ligériens ont vu décroître
surfaces consacrées à la production de légumes etle nombre d’exploitations agricoles, en particulier
pommes de terre sont relativement peu importantesla Sarthe et la Loire-Atlantique (- 42 %). La dimi-
en regard de la moyenne nationale et sont locali-nution du nombre d’exploitations agricoles en
sées dans une large mesure en Loire-Atlantique.Mayenne et en Maine-et-Loire est un peu moinsMarie-Jo MOULIN
sensible que dans les autres départements de la Les Pays de la Loire assurent 30 % de l’élevage
région (- 34 %). La forte augmentation de la taille de lapins de métropole, dont les deux tiers en
moyenne des unités s’observe dans les cinq dépar- Vendée. L’élevage de volailles est également bienSource : AGRESTE
tements, en particulier dans la Sarthe, où elle est développé (18 % de la production nationale), et situé
passée de 30 à 49 ha entre 1988 et 2000, et en Vendée et en Sarthe pour l’essentiel. Le cheptel
INSEE Pays de la Loire de 29 à 47 ha en Vendée pour la même période. bovin représente 14 % de l’effectif métropolitain.
105 rue des Français Libres
BP 67401 Les exploitations agricoles ligériennes entre 1988 et 2000
44274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 Loire- Maine- Pays deMayenne Sarthe VendéeFax. : 02 40 41 79 39 Atlantique et-Loire la Loire
www.insee.fr
Exploitations agricoles en 1988 18 889 19 115 17 447 13 900 17 224 86 575
Directeur de la publication : Pierre MULLER
Exploitations agricoles en 2000 11 038 12 541 11 527 7 993 10 373 53 472Rédactrice en chef : Emmanuelle WALRAET
Contact presse : Andrée RICOLLEAU Évolution (en %) - 41,6 - 34,4 - 33,9 - 42,5 - 39,8 - 38,2
Tél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Marie-Annick BRICARD Taille moyenne en 1988 (ha) 24 26 25 30 29 27
Taille moyenne en 2000 (ha) 37 38 36 49 47 41© INSEE-2004