Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Après-midi philomathiques Grandeur & mesure Introduction : Platon ...

De
5 pages

Après-midi philomathiques Grandeur & mesure Introduction : Platon ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 58
Signaler un abus
AprËs-midi philomathiques Grandeur & mesure
Introduction : Platon/Aristote/Euclide (22-05-03)
1. Ces premiËres aprËs-midi sont pour nous une expÈrience et/ou une tentative de porter un regard un peu inhabituel sur la philosophie ou certains philosophes, celui des mathÈmatiques ou de mathÈmaticiens. Il est d'ailleurs lÈgitime de s'interroger d'ailleurs sur son intÈrÍt et/ou sa possibilitÈ mÍme. Quoiqu'il en soit, cette entreprise a ÈtÈ lancÈe avec le soutien dÕun rÈseau europÈen visant ‡ revitaliser les mathÈmatiques, en particulier vis-‡-vis des non-mathÈmaticiens. Inversement une question symÈtrique se pose aux philosophes, ainsi par exemple dans les derniers comptes-rendus qui viennent de paraÓtre de la SociÈtÈ FranÁaise de Philosophie (15-12-2001), sociÈtÈ vÈnÈrable puisqu'elle fÍtait son centenaire, un point considÈrÈ comme fondamental y Ètait soulevÈ, le dÈcouplage pratiquement total entre philosophie et science : ''En 1994, Jacques Merleau-Ponty va plus loin dans la sÈvÈritÈ : c'est la corporation des philosophes dans son ensemble qui lui semble se dÈsintÈresser de l'Univers. Dans une Ètude intitulÈe ´ La cosmologie contemporaine doit-elle intÈresser les philosophes?ª (Revue philosophique (n∞3/1994), il s'interroge sur cette scission entre cosmologues et philosophes : ´Nul s'il lit les journaux, n'ignore que les cosmologues, qui appartiennent de plein droit ‡ la communautÈ scientifique internationale, s'interrogent sur l'Univers, sa structure, son histoire, voire son origine, ce qui ne peut manquer de susciter quelque rÈaction philosophique, f˚t-elle de simple rejet. Mais les philosophes, de leur cÙtÈ, se comportent comme si ces recherches, leurs rÈsultats, leur signification, voire leur simple existence ne les concernaient pas ª. Jacques Merleau-Ponty ajoute que la situation n'est pas nouvelle; qu'on pouvait l'observer dans les annÈes 1930. Etrange acosmisme philosophique !'' (B. Saint-Sernin, p. 31) ''Je pense donc qu'il y a, dans les leÁons du siËcle passÈ relatives au dÈveloppement des sciences dites ´ dures ª, le rappel de la dÈtermination spÈcifique de la philosophie par rapport aux sciences et ‡ leur dÈveloppement. Je considËre par consÈquent - et peut-Ítre suis-je en dÈsaccord avec certains d'entre nous, mais je suis l‡ pour cela ! - que la forme de la pensÈe qui s'appelle philosophie est celle qui est nÈe de la rÈflexion sur cette autre forme de pensÈe qu'est la pensÈe scientifique. Je crois donc que - vous parlez des lieux de la philosophie - ces lieux, c'est d'abord, hors de chez elle, le lieu de la science.'' (D. Lecourt, p. 92).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin