//img.uscri.be/pth/ecfc2ff974d3d8191ab5db8a7acc75ce9b0576fe
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

INSTITUT NATIONAL DE FORMATION DES ENTRAÎNEURS CANEVAS DE COURS ...

De
8 pages

INSTITUT NATIONAL DE FORMATION DES ENTRAÎNEURS CANEVAS DE COURS ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 156
Signaler un abus
INSTITUT NATIONAL DE FORMATION DES ENTRAÎNEURS CANEVAS DE COURS, 2004 – 2005MODULE 12 PLANIFICATION ET PÉRIODISATION : agencement séquentiel optimal des activités d’entraînement et de compétition. TITULAIRES DU COURS: Charles H. Cardinal  Richard Chouinard  Martin Roy DESCRIPTION DE COURS ETDURÉE. Ce module vise l’intégration systématique et optimale des activités d’entraînement et de compétition sur une base annuelle de même que l’élaboration de certains plans partiels (mésocycles et microcycles) visant le développement de certains facteurs de performance en préparation à une compétition. Durée : 30 heures COMPÉTENCES GÉNÉRIQUESƒsera capable d’analyser et de résoudre des problèmes d’entraînement L’entraîneur précis en reliant et en intégrant les variables pertinentes dans un tout global, logique et cohérent.
ƒ
ƒ
L’entraîneur sera capable de réfléchir de façon critique sur l’entraînement et de 1 justifier ses décisions relatives à la planification d’entraînement, c’est-à-dire soutenir ses idées et argumenter de manière cohérente, efficace et constructive en intégrant les contenus enseignés.
L’entraîneur sera capable de communiquer son savoir et ses idées de façon écrite ou verbale à des pairs de manière rigoureuse en employant la terminologie appropriée.
1 Il faut expliquer le raisonnement derrière notre planification d’entraînement, tenter de présenter une argumentation logique et cohérente en fonction du sport ou de la discipline sportive, de l’âge des athlètes, de leur niveau de rayonnement, de leur vécu d’entraînement, de compétition et de la réalité contextuelle dans laquelle on oeuvre. Ce dernier paramètre englobe, la fréquence et le volume d’entraînement/semaine, la durée du macrocycle, le moment et la durée du calendrier de compétitions de même que leur importance relative. Ces facteurs forment les balises, les limites de notre cadre de travail ou cadre de référence. La justification doit s’appuyer dans la limite du possible sur la recherche scientifique, les écrits de la littérature spécifique et spécialisé sur le sujet, les principes méthodiques et pédagogiques sur l’entraînement sportif. Ces énoncés servent de fil conducteur pour atteindre le but souhaité.