Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

2,3 € N°3 - JUIN 2004
2003 : bilan démographique
Avec à peine plus de 4 millions d’habitants au
er
1 janvier 2004, le Nord-Pas-de-Calais
accueille aujourd’hui 6,7% de la population de
la France métropolitaine. Cette proportion,
suit une tendance descendante, en recul de
La population de la région s’est accrue de 0,2 point sur les dix dernières années
résultant d’une croissance plus modérée
qu’au plan national.3 600 habitants en 2003. Le sensible excédent
Le déficit entre les entrées et les sorties du
territoire, estimé à 15 700 personnes, a été plusdes naissances sur les décès fait plus que
que compensé par un excédent des naissances
sur les décès. Le Nord-Pas-de-Calais compterait
compenser les départs plus nombreux que les ainsi 3 600 habitants de plus qu’en début
d’année précédente (+0,1%).
arrivées dans la région.
LENORD-PAS-DE-CALAISDEMEURE
LARÉGIONLAPLUSJEUNE
Qu’il s’agisse de fécondité, de vieillissement
Bien que toujours jeune au regard de la
moyenne nationale, la région n’échappeou de longévité, la région connaît des
pas au vieillissement. En effet, l’âge moyen
des Nordistes (37,1 ans) a augmenté de
deux ans en une dizaine d‘années, il seévolutions de même sens qu’au niveau
situe deux ans sous la moyenne nationale.
D’une part, la proportion des 65 ans et plus
national avec des spécificités qui restent s’élève maintenant à 14,2% ( 16,4% en
France métropolitaine ) contre 12,7% en
1994. Dans le même temps, les moins demarquées : fécondité et nuptialité plus
20 ans reculent de 30,4% à 28,1% (25,1%
pour la France). L’indice de vieillissement
élevées, espérance de vie plus faible. est sans doute encore plus révélateur :
dans la région, en 1994 il y avait 239 jeunes
de moins de 20 ans pour 100 personnes deEn 2003, le Nord-Pas-de-Calais figure parmi 65 ans ou plus. Ils sont aujourd’hui 198.
Dans le département du Nord, les moins de
20 ans sont encore deux fois plus nombreuxles régions les moins touchées par l’épisode
que les seniors ; ce n’est plus le cas dans le
Pas-de-Calais. Si la baisse régionale est
caniculaire. nette, cet indicateur révèle cependant la
jeunesse régionale puisqu’il n’est que de
153 pour la France métropolitaine et
descend sous les 90 pour la région la moinsPatricia Antonov Zafirov
SER VICE ÉTUDES D IFFUSION jeune (le Limousin).
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130 AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CEDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00N°3
NPORD- AS-DE-CALAIS
PYRAMIDE DES ÂGES DU NORD-PAS-DE-CALAIS
TABLEAU 1 : RÉPARTITION DE LA POPULATION PAR GRANDES TRANCHES D'ÂGEÉVOLUTION DE LA STRUCTURE DE LA POPULATION PAR SEXE ET ÂGE DEPUIS 1999
Unité : %
âge en milliers
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
90 Part des Part des Part des Part des
moins de 65 ans moins 65 ansHommes Femmes80
20 ans et plus de 20 ans et plus
70 1990 31,7 12,0 27,8 13,9
60 1995 30,0 13,0 26,1 15,0
50 1998 29,4 13,7 25,8 15,7
40 1999 29,2 13,9 25,7 15,9
30 2000 29,0 14,0 25,6 16,0
20 2001 28,9 14,0 25,4 16,1
10 2002 (p) 28,6 14,0 25,3 16,2
00 2003 (p) 28,3 14,1 25,1 16,3
40 30 20 10 0 010 20 30 40
2004 (p) 28,1 14,2 25,1 16,4
er er1 janvier 2004 1 janvier 1999
(p) Données provisoires.
Source : Insee - Recensements de la population - Estimations de population Source : Insee - Recensements de la population - État civil - Estimations de population
TABLEAU 2 : ÉVOLUTION DE LA POPULATION ET PRINCIPAUX INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES
Unités : nombre, ‰
Population au
er Naissances Décès Mariages Taux de natalité Taux de mortalité Taux de nuptialité1 Janvier
1990 3 965 488 59 753 36 712 21 663 15,10 9,30 5,46
1995 3 986 506 55 605 36 471 19 221 13,94 9,13 4,81
1998 3 995 437 55 851 36 541 20 672 13,98 9,14 5,17
1999 3 997 467 55 867 36 888 21 362 13,96 9,22 5,34
2000 4 003 565 57 538 36 270 22 604 14,36 9,05 5,64
2001 4 010 432 57 163 35 639 21 570 14,24 8,88 5,37
2002 (p) 4 017 400 56 304 37 037 20 319 14,01 9,21 5,06
2003 (p) 4 021 460 56 000 36 600 20 200 13,92 9,10 5,02
2004 (p) 4 025 060
(p) Données provisoires.
Source : Insee - Recensements de la population - État civil - Estimations de population
LES NAISSANCES RESTENT
GRAPHIQUE 1 : NOMBRE DE NAISSANCES PAR JOUR EN MOYENNE MENSUELLENOMBREUSES ET LA FÉCONDITÉ
S’AFFIRME SOUTENUE CHEZ LES
TRENTENAIRES
165
En 2003, 56 000 bébés ont vu le jour dans la
région, soit 7,4% des naissances survenues
160
en métropole. Le niveau des naissances
reste donc proche de celui de l’année
155précédente (56 300), en dépit du fait que les
femmes âgées de 20 à 40 ans, qui mettent
au monde 96% des nouveaux-nés, sont 150
moins nombreuses : -0,4% entre 2002 et
2003, ce qui correspond à la tendance
145
nationale.
Ces dernières années, 155 bébés naissent 140
en moyenne chaque jour. Leur nombre varie Janv Févr Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
toutefois en fonction du mois avec un
maximum de 162 en juillet. Depuis l’année 1997 à 1999 2000 à 2002
2000, les naissances culminent en début de
période estivale. Source : Insee - État civilN°3
NPORD- AS-DE-CALAIS
La fécondité régionale se maintient à un MALGRÉ LES EFFETS DE LA derrière la Picardie. Chez les hommes, les
niveau élevé. En effet, l’indicateur CANICULE, MOINS DE DÉCÈS QUE décès consécutifs à des problèmes de
conjoncturel de fécondité s’élève à 1,99 l’appareil respiratoire restent importants ;L’ANNÉE PRÉCÉDENTE
enfant par femme contre 1,89 en moyenne les deux sexes sont, plus souvent que
sur le territoire métropolitain. l’ensemble des Français, concernés parAvec environ 36 600 Nordistes qui se sont
éteints en 2003, le nombre de décès des maladies de l’appareil digestif ou
Au-delà de ce constat régional, le niveau de l’alcoolisme.estimés aurait baissé de 1,2% par rapport à
fécondité, qu’il soit élevé ou non, apparaît l’année précédente. L’année avait débuté
lié au changement de comportement des À la naissance, les hommes de la régionavec un mois de janvier épargné par la
femmes, qui ont tendance à avoir des possèdent une espérance de vie inférieuregrippe. Mais deux mois dépassent les
enfants de plus en plus tard. Les de trois ans à la moyenne nationale, lamoyennes des trois dernières années : août
trentenaires contribuent ainsi davantage au différence se limite à deux ans pour leset novembre.
niveau général de fécondité. Ainsi, femmes.
régionalement, l’âge moyen des femmes La canicule estivale a eu de lourdes
Ces dernières années, l’écart entre lamettant au monde un enfant progresse-t-il conséquences sur le nombre de décès de
région et la France se maintient.de plus de huit mois sur la dernière l’été 2003. L’Inserm [1] a estimé à 15 000
décennie. les décès supplémentaires, au niveau
national, liés à la vague de chaleur.
La moyenne d’âge à l’accouchement en TABLEAU 3 : ÉVOLUTION DE L'ESPÉRANCE DE VIE ÀToutefois ce phénomène climatique n’a pas
LA NAISSANCEcours d’année 2003 est de 29,1 ans pour les eu la même intensité ni les mêmes effets
Nordistes, 29,5 ans pour la France sur tout le territoire.
Unité : année
métropolitaine. En outre, la fécondité par FranceNord-Pas-de-Calais
métropolitaineâge des femmes révèle des évolutions Le Nord-Pas-de-Calais figure parmi les
Hommes Femmes Hommes Femmescontrastées. Tandis que les femmes de 25 régions les moins gravement touchées.
1990 69,9 79,0 72,7 80,9à 29 ans présentent une relative stabilité, L’envolée durable des températures entre le
1995 70,9 79,9 73,9 81,9erles trentenaires deviennent plus fécondes. 1 et le 20 août y aurait néanmoins provoqué
1998 71,7 80,5 74,8 82,4
Sur les dix dernières années, le nombre quelque 380 décès supplémentaires. Les 1999 71,9 80,6 74,9 82,5
d’enfants pour 100 femmes de 25 à 29 ans données provisoires de l’état civil 2000 72,0 80,6 75,1 82,7
passe de 70 à 69 tandis que dans le même 2001(p) 72,5 80,8 75,5 82,9confirment une montée des décès survenus
2002 (p) 72,2 80,6 75,8 83,0temps, il progresse de 43 à 56 pour les 30 à en août. Novembre se démarque
2003 (p) 72,5 81,0 75,9 82,934 ans. Ces dernières restent toutefois ici également en raison d’une épidémie de
(p) Données provisoires.
en retrait par rapport au plan national, où grippe qui a touché la population en fin Source : Insee - Recensements de la population - État civil -
Estimations de populationelles concourent davantage au niveau de d’année.
fécondité global.
LES NORDISTES SE MARIENT
GRAPHIQUE 2 : ÉVOLUTION DE LA FÉCONDITÉ GRAPHIQUE 3 : RÉPARTITION MENSUELLE TOUJOURS PLUS QUE LA
PAR ÂGE DES DÉCÈS
MOYENNE, ILS SIGNENT MOINS DE
PACS
Enfants pour 100 femmes
80
4 50070 Quelque 20 200 mariages ont été célébrés
dans la région en 2003, soit presque autant60
4 000 que l’année précédente.50
40
La part des mariages nordistes en France3 500
30
métropolitaine reste inchangée à 7,4%. Le
20
taux de nuptialité s’élève à 5,02‰ contre3 000
10 4,6‰ en France.
0
2 5001992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 Entre 2001 et 2002, le recul du nombre deJanv Févr Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc(p) (p) (p)
couples passés devant le maire est plus
35 ans ou plus15à24ans 25à29ans 30à34ans 2003 (p)Moyenne 2000-2002 (p) marqué pour les premières unions :
(p) Données provisoires. (p) Données provisoires. globalement, les mariages ont été sur cette
Source : Insee - Recensements de la population - État civil - Source : Insee - État civil
Estimations de population période 5,8% moins nombreux, ils
diminuent même de 7,2% pour les seuls
L’espérance de vie continue à croître : enLes naissances hors mariage continuent à anciens célibataires. Ces derniers
2003, elle est estimée provisoirement à 72progresser : 45% des bébés de l’an 2003 représentent les trois quarts des mariages.
ans et demi pour les hommes et 81 ans pourcontre 35% dix ans plus tôt. Les Plus d’une union sur cinq comporte au
les femmes.premiers-nés sont plus concernés puisqu’ils moins un divorcé.
sont 59% à naître hors mariage. La
Depuis 1993, les hommes ont enregistré un
naissance du premier enfant semble
gain de deux ans et deux mois, contre un an
pousser les parents à officialiser leur union :
et dix mois pour les femmes. Malgré cette
seuls 35% des cadets naissent hors couple
progression, le Nord-Pas-de-Calais conserve
marié.
la dernière place en matière de longévité,
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130 AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CEDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00N°3
NPORD- AS-DE-CALAIS
GRAPHIQUE 4 : MARIAGES 2002 SELON L'ÉTAT Même si le mariage survient plus tard, on se Alors que la part des mariages nordistes est
MATRIMONIAL ANTÉRIEUR DES ÉPOUX marie toujours plus jeune dans la région que plus élevée que ne laisserait supposer celle
dans l’ensemble de la France de la population, le nombre de pactes civils
métropolitaine. de solidarité (Pacs) conclus dans le
Les célibataires qui s’unissent ont en Nord-Pas-de-Calais est faible. Pour 100
moyenne 26,3 ans pour les femmes et 28,5 mariages célébrés, 6 Pacs sont signés en
ans pour les hommes, soit, pour chacun, région contre 9 en moyenne métropolitaine.
Autre environ deux ans de moins qu’au plan
Autre Le rapport du nombre de Pacs au nombrenational. Par ailleurs, en moyenne, deux ans
d’habitants place la région à l’avant dernierséparent les époux ; mais l’écart d’âge varie
Au moins
un divorcé rang devant la Corse. Entre 1999, année deconsidérablement selon la situation
leur création, et 2002, environ 3 400 Pacsmatrimoniale précédente de chacun des
Deux divorcés
ont été signés dans la région, soit moins deconjoints. Ainsi, l’écart atteint près de 9 ans
Deux célibataires 5% de l’ensemble France métropolitaine.pour les unions d’une célibataire avec un
Avec un peu moins de 1 200 Pacs signéshomme ayant déjà été marié.
dans la région, l’année 2002 a connu un
essor des Pacs de l’ordre de 28% en France,Ces dernières années, un mariage sur trois
comme en région.légitime un ou plusieurs enfants.Le mariage
Source : Insee - État civil a plutôt lieu avant l’arrivée d’un deuxième
enfant : les légitimations de fratries
concernent seulement 11% des mariages.
Définitions :
• L‘indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur fournit le
nombre d’enfants qu’aurait une femme au cours de sa vie si les taux de fécondité l’année considérée à chaque âge demeuraient
inchangés.
Taux de natalité = naissances survenues au cours de l’année X 1000 / population moyenne de l’année.
Taux de mortalité = décès survenus au cours de l’année X 1000 / population moyenne de l’année.
Taux de nuptialité = mariages célébrés au cours de l’année X 1000 / moyenne de l’année.
Pour en savoir plus :
[1] « Surmortalité liée à la canicule d’août 2003 - Rapport d’étape », D. Hémon et
E. Jougla, Inserm, septembre 2003.
La fécondité dans les régions à la fin des années quatre-vingt-dix - Davantage de
naissances à la campagne - Insee - Insee Première n° 963, avril 2004.
Bilan démographique 2003 - Stabilité des naissances, augmentation des décès -
Insee - Insee Première n° 948, février 2004.
www.insee.fr, rubrique population
Directeur de la publication : Jean-Jacques MALPOT - Service Administation des Ressources : Marie-Françoise DUBOIS
Service Études Diffusion : Anne FLIPO - Service statistique : Karim MOUSSALLAM - Rédacteur en chef :
Jean-Luc VAN GHELUWE - Secrétaire de fabrication : Christian DE RUYCK - Vente : Bureau de vente - 130, avenue J.F.
Kennedy - BP 769 - 59034 LILLE CEDEX -Tél : 03 20 62 86 66 - CPPAD en cours ISSN 1269-0260- Dépôt légal juin 2004 -
© Insee 2004 - Code Sage PRO040320 - LA MONSOISE tél : 03 20 61 98 44
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130 AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CEDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin