Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

A l'école jusqu'à 20 ans, au travail après vingt cinq ans

De
4 pages
La durée des études s'est allongée et un jeune sur deux fréquente un établissement scolaire jusqu'à l'âge de vingt ans. Parallèlement l'accès à un emploi se fait de plus en plus difficilement : même après 25 ans un jeune sur deux seulement a un emploi. Dans ce contexte difficile filles et garçons se comportent différemment. Les filles quittent leurs parents toujours aussi tôt, la plupart du temps pour fonder une famille. Les garçons s'attardent au foyer : un sur deux vit encore chez ses parents à 26 ans.
Voir plus Voir moins
6
société Les jeunes A l’école jusqu’à 20 ans,
Qu’estce que la jeunesse ? Pendant longtemps la jeunesse a été définie par la classe d’âge 1524 ans. L’évolution des modes de vie et des comportements d’activité a mené les statisticiens à repousser les bornes de la jeunesse. En effet, à 24 ans, plus de la moitié des jeunes n’ont pas encore eu accès à un emploi leur permettant d’entrer de plein pied dans la vie adulte. Cet article, comme beaucoup des travaux de recherche actuels sur les jeunes, traite donc des 1529 ans.
L’auteur Gaétan SOULAS prépare un DESS à l’Université de La Réunion. Il a été stagiaire à la direction régionale de l’INSEE.
Bibliographie nINSEE  “Les jeunes” Contours et caractères – septembre 2000. nGALLAND Olivier “Sociologie de la jeunesse” Armand Colin 1991. n“L’emploi desPAYET Fabrice  jeunes” Economie de La Réunion ème n° 102  4trimestre 1999. nBRETON Didier “Les Réunionnaises ont encore leur premier enfant très tôt”  Economie ème de La Réunion n° 108  2 trimestre 2001..
La durée des études s’est allongée et un jeune sur deux fréquente un établissement scolaire jusqu’à l’âge de 20 ans. Parallèlement l’accès à un emploi se fait de plus en plus difficilement: même après 25 ans un jeune sur deux seulement a un emploi. Dans ce contexte difficile filles et garçons se comportent différemment. Les filles quittent leurs parents toujours aussi tôt, la plupart du temps pour fonder une famille. Les garçons s’attardent au foyer : un sur deux vit encore chez ses parents à 26 ans.
l y a vingt ans, seulement 25 % des jeunes de 15 à 29 ans étaient étu 1I982, à dix huit ans, la moitié des jeunes diants, ils sont actuellement 40 %. En avaient arrêté leurs études. Cet âge médian progresse avec le temps. Au dernier recensement il se situe à près de vingt ans. Il a davantage augmenté entre 1982 et 1990 qu’entre 1990 et 1999. La tendance à l’allongement des études commence donc à s’infléchir. Parallèle ment, le niveau d’études s’est considéra blement élevé surtout chez les filles.
L’élevation du niveau de formation n’a pas eu beaucoup d’effet sur la situation des jeunes au regard de l’emploi. Le taux de chômage est demeuré très élevé et a même augmenté : de 47 % des jeunes actifs en 1982 à 56 % en 1999. L’alliance de ce fort taux de chômage et de l’augmentation de la part des étu diants a entraîné une diminution du nombre d’actifs occupés chez les jeunes. En 1982, à vingtcinq ans et demi, ils étaient la moitié à exercer un emploi. Au même âge, ils ne sont plus aujourd’hui que 41 %. L’âge d’accès à l’emploi est devenu de plus en plus tardif.
Entre 20 et 29 ans la part des jeunes ayant un emploi a baissé d’environ 10 points de 1982 à 1999.
On est étudiant, puis chômeuret enfin au travail.
Aujourd’hui, le cycle de vie d’un jeune réunionnais se présente comme ceci : il poursuit des études jusqu’à l’âge de 20 ans, ensuite connaît une période de chômage entre 20 ans et 25 ans et accède à un emploi après cet âge.
Entre chômage et emploi précaire
Entre 20 et 25 ans, le jeune vit une période délicate où il a une probabilité sur deux d’être au chômage. Cette tran che d’âge est aussi la plus touchée par l’emploi précaire. Un jeune actif sur quatre exerçant un emploi est bénéfi ciaire d’un contrat d’aide à l’emploi des tiné à faciliter l’insertion des jeunes dans la vie active. Le jeune alterne alors périodes de chômage et périodes de tra vail précaire. Après 25 ans, la part des chômeurs baisse ainsi que le nombre de contrats aidés. Le jeune peut alors envisager d’accéder à un emploi stable et durable. Toutefois, la part de chômeurs et la part d’actifs occupés restent très proches.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin