Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bilan démographique 1997 - Natalité et mortalité en légère baisse

De
4 pages
La France métropolitaine compte 58,7 millions d'habitants au 1er janvier 1998. La population augmente de 231 000 habitants en 1997, soit une croissance inférieure à 0,4 %, rythme le plus faible de ces vingt dernières années. Après deux années de hausse, la natalité diminue de nouveau, alors que la baisse tendancielle de la mortalité se poursuit. Pour la deuxième année consécutive, le nombre de mariages progresse, mais plus modestement qu'en 1996. La hausse se concentre sur les mariages légitimant un ou plusieurs enfants.
Voir plus Voir moins

N° 566 FÉVRIER 1998
PRIX : 15 F
BILAN DÉMOGRAPHIQUE 1997
Natalité et mortalité en légère baisse
Roselyne Kerjosse, Division enquêtes et études démographiques, Insee
mer, la population française atteint 60,9 mil a France métropolitaine compte
lions d’habitants.er58,7 millions d’habitants au 1 jan- Avec l’allongement de la durée de vie, la popu L vier 1998. Lapopul ation augmente lation continue de vieillir ( tableau 2) : un peu
moins d’un métropolitain sur six a 65 ans etde 231 000 habitants en 1997, soit une
plus, contre un sur huit il y a trente ans, tandis
croissance inférieure à 0,4 %, rythme le que, dans le même temps, la part des moins
plus faible de ces vingt dernières années. de 20 ans est passée d’un tiers à un quart.
Après deux années de hausse, la natalité
La natalité en léger reculdiminue de nouveau, alors que la baisse
tendancielle de la mortalité se poursuit. Après deux années de hausse, le nombre de
naissances diminue en 1997 : 725 000 en Pour la deuxième année consécutive, le
fants sont nés, soit environ 1,4 % de moins
nombre de mariages progresse, mais plusqu’en 1996 (moins 1,1 % si on ramène la
modestement qu’en 1996. La hausse se comparaison à 365 jours puisque 1996 était
une année bissextile). Le redressement de laconcentre sur les mariages légitimant un
natalité amorcé fin 1994 s’est poursuivi jus
ou plusieurs enfants. qu’à la fin de l’année suivante (+ 2,6 % en
1995). La stabilisation de 1996 s’est soldé par
Environ 725 000 naissances et 534 000 dé une légère hausse (+ 0,8 %) avant une nou
cès en France métropolitaine permettent de velle diminution qui commence dès le début
dégager un excédent naturel de 191 000 1997 et se poursuit tout au long de l’année
personnes en 1997, soit un accroissement (graphique). Malgré cette baisse, la natalité
de 3,3 habitants pour mille ( tableau 1). demeure nettement au dessus de celles de
Cette croissance est légèrement inférieure 1993 et 1994, années durant lesquelles le
à celle des deux années précédentes qui ont nombre de nouveau nés a été le plus faible de
connu une augmentation de la natalité. Par ces cinquante dernières années.
ailleurs, les mouvements migratoires, offi- L’indicateur conjoncturel de fécondité
ciellement comptabilisés, se stabilisent : (cf. Pour comprendre ces résultats ) est de
l’excédent est provisoirement estimé à 1,71 enfant par femme en 1997. Il se situe
40 000 personnes. La population s’accroît ainsi entre la légère augmentation de 1996,
donc de 231 000 personnes et dépasse ain l’élevant à 1,72, et son niveau de 1995 ( ta
ersi les 58,7 millions au 1 janvier 1998. Avec bleau 3). Pour l’ensemble des pays de
les départements et les territoires d’outre l’Union européenne, l’indicateur conjonctu
Évolution générale de la population
En milliers Tauxpour 1000 habitants
Popula-
SoldeAnnée tion Naissances Solde Variation
Mariages Décès migratoire Nuptialité Natalité Mortalité
en milieu vivantes naturel naturelle
évalué
d’année
1990 56 735,1 287,1 762,4 526,2 + 236,2 + 80,0 5,1 13,4 9,3 + 4,1
1991 57 055,4 280,2 759,1 524,7 + 234,4 + 90,0 4,9 13,3 9,2 + 4,1
1992 57 373,6 271,4 743,7 521,5 + 222,2 + 90,0 4,7 13,0 9,1 + 3,9
1993 57 654,4 255,2 711,6 532,3 + 179,3 + 70,0 4,4 12,3 9,2 + 3,1
1994 57 899,6 253,7 711,0 520,0 + 191,0 + 50,0 4,4 12,3 9,0 + 3,3
1995 58 139,1 254,7 729,6 531,6 + 198,0 + 40,0 4,4 12,5 9,1 + 3,4
1996 (p) 58 374,8 280,6 735,3 536,8 + 198,5 + 35,0 4,8 12,6 9,2 + 3,4
1997 (p) 58 607,1 284,5 725,0 534,0 + 191,0 + 40,0 4,9 12,4 9,1 + 3,3
(p) Résultats provisoires.
Sources : Statistiques de l’état civil, Insee
˚
INSEE
PREMIEREÉvolution du nombre de naissances d’un an pour mille naissances vivan
tes, la mortalité infantile pourrait être
un peu plus importante en 1997. Le
taux serait de nouveau au dessus de
la barre des 5 pour mille (5,1 pour
mille), mais resterait nettement inférieur
à celui de 1994 (5,9 pour mille). La ma
jorité des pays de l’Europe des Quinze
a un taux de mortalité infantile inférieur
à 6 pour mille ; pour la Finlande et la
Suède, il est d’environ 4 pour mille de
puis deux ans déjà.
L’espérance de vie à la naissance
donne une vue plus complète de l’évo
(1) Données définitives de 1988 à 1995 et données provisoires pour 1996 et 1997. lution récente de la mortalité. Pour
(2) Moyenne mobile sur données corrigées des variations saisonnières (CVS). 1997, elle est estimée à 74,2 années
Sources : Statistiques de l’état civil, Insee
pour les hommes et à 82,1 années
rel est de 1,44 en 1996 (derniers résul 27,6 ans dix ans plus tôt. Ce recul ré pour les femmes ( tableau 5). Très for
tats disponibles) et ce pour la troi- gulier de l’âge à la maternité a eu peutement lié à la baisse de la mortalité
sième année consécutive. Cette d’incidence sur la descendance finale infantile, jusqu’aux années soixante,
stabilité d’ensemble résulte d’évolu des femmes nées dans les années cin l’accroissement de l’espérance de vie
tions différentes d’un pays à l’autre : quante. En effet, bien qu’elles n’aient tient surtout, depuis 1970, au recul de
les écarts de fécondité entre les pays pas terminé leur vie féconde, elles assu la mortalité aux autres âges, notam
membres diminuent. Selon l’institut rent déjà leur remplacement en ayant ment aux âges élevés. Dans les con
européen de statistique Eurostat, la fé eu, vers 40 ans, près de 2,1 enfants enditions de mortalité de 1997, la moitié
condité a augmenté le plus en Italie etmoyenne (tableau 4). Pour les femmes des femmes et le quart des hommes
en Allemagne où elle est parmi les nées depuis le début des années atteindraient 85 ans et, à cet âge là,
plus faibles. En revanche, dans les soixante, il est encore trop tôt pour con les femmes peuvent espérer vivre en
pays scandinaves, dont les indica clure : à 30 ans, la génération 1964 a uncore 6,4 ans et les hommes 5,2 ans.
teurs sont parmi les plus élevés, la peu plus de 1,3 enfant par femme contre La grippe, qui sévit traditionnellement
baisse de la fécondité a été la plus pro 1,6 pour la génération 1954, mais un rat dans notre pays en début et en fin
noncée, surtout en Suède. L’Irlande trapage reste possible. d’année, fragilise les populations à ris
garde une place à part avec à la fois que, notamment les personnes âgées.
l’indicateur conjoncturel le plus élevé Elle est une cause de décès sur cesLe nombre de décès
(1,91) et une nette augmentation en mois d’hiver et d’une augmentation dede nouveau en baisse
1996. la mortalité ultérieure. Si la fin de l’an
L’allongement de la durée des études, Le nombre de décès survenus en 1997née 1997 a été plutôt clémente, cela
une activité professionnelle des fem est inférieur à celui de 1996 : 534 000n’avait pas été le cas en janvier et fé
mes plus fréquente, les difficultés pourcontre 536 800 ; il en serait de mêmevrier : l’épidémie de grippe, qui s’était
trouver un premier emploi ou un em si on basait la comparaison sur 365 déclarée fin 1996 et poursuivie début
ploi stable contribuent, depuis plu jours. Compte tenu de l’accroissement 1997, avait été particulièrement viru
sieurs années, au retard dans la et du vieillissement de la population, si
constitution des familles. La diminu les conditions de mortalité de 1997 Fécondité selon l’âge
tion des grossesses non souhaitées avaient été identiques à celle de 1996, pour 100 femmes
étant permise par une meilleure maî 11 500 décès supplémentaires au-
Indicateur conjoncturel
trise de la contraception, de plus en raient été dénombrés. Le recul de la Âgede fécondité
moyenplus de femmes retardent l’arrivée de mortalité est donc net en 1997. Dont
Année desleurs enfants. Ainsi, l’âge à la materni Après deux années remarquables avec part du groupe
mèresTotalté a été de 29,1 ans en 1996 contre un taux de 4,9 décès d’enfants de moins 15 29 30 ans (1)
ans et plus
Répartition de la population par groupe d’âges
1980 194,5 141,8 52,7 26,8
er
Population au 1 janvier (en milliers) Poporr tion (en %) 1985 181,4 124,9 56,5 27,5
Année 1990 177,7 110,7 67,0 28,3 moins de 65 ans moins de 65 ans
Total 20 à 64 ans 20 à 64 ans
1993 165,4 98,3 67,1 28,7 20 ans ou plus 20 ans ou plus
1994 165,4 96,2 69,2 28,8
1980 53 731,4 16 418,6 29 771,7 7 541,0 30,6 55,4 14,0
1995 170,2 96,5 73,7 29,0
1985 55 157,3 16 091,8 32 013,6 7 051,9 29,2 58,0 12,8
1996 (p) 172,2 95,2 77,0 29,1
1990 56 577,0 15 719,6 32 985,8 7 871,5 27,8 58,3 13,9
1997 (p) 171,0
1995 58 020,1 15 171,1 34 166,1 8 682,9 26,1 58,9 15,0
(1) Âge moyen non pondéré calculé à partir des taux.1996 58 258,1 15 149,8 34 249,5 8 858,8 26,0 58,8 15,2
Lecture : 100 femmes, qui présenteraient à tous les âges,
1997 (p) 58 491,6 15 159,8 34 319,4 9 012,4 25,9 58,7 15,4
tout au long de leur vie, les conditions de fécondité de
1998 (p) 58 722,6 15 141,6 34 408,6 9 172,4 25,8 58,6 15,6 1997, mettraient au monde 171 enfants.
Sources : Statistiques de l’état civil, InseeSources : Statistiques de l’état civil, Insee
¸?lente. Cette épidémie freine la hausse (OMI) et de l’Office français pour la titre de travailleurs permanents ou du
de l’espérance de vie en 1996 et protection des réfugiés et apatrides regroupement familial compense la
1997 : le gain a été d’un peu plus d’un (OFPRA), le nombre d’étrangers obte baisse des entrées de familles de
trimestre en deux ans, soit deux fois nant pour la première fois un titre de Français et celles de réfugiés et apa
moins que le rythme observé depuis séjour d’un an ou plus a diminué pourtrides. Ces chiffres ne tiennent pas
une dizaine d’années. Au sein de la quatrième année consécutive. La compte des étrangers en situation irré
l’Union européenne, notre pays conti baisse de 1996 a été relativement fai gulière ayant déposé un dossier dans
nue de connaître le plus grand écart ble par rapport à celle des deux an le cadre de la procédure de régularisa
d’espérance de vie à la naissance en nées précédentes : 7 % contre 21 % tion des sans papiers en cours depuis
tre les hommes et les femmes, ces en 1995 et 32 % en 1994. Ces deux juin 1997.
dernières détenant le record de longé années de baisse importante faisaient
vité tandis que l’espérance de vie mas suite aux mesures restrictives mises La hausse des mariages
culine coïncide avec la moyenne. en œuvre par la loi du 24 août 1993. se poursuit
En 1996, ce sont les personnes en
trées au titre du regroupement de fa En 1997, 284 500 unions ont été célé Stabilité de l’immigration
milles d’étrangers n’appartenant pas à brées. Ainsi, le nombre de mariagespour long séjour
l’Espace économique européen (EEE) augmente pour la deuxième année
Pour l’année 1997, l’excédent migra- et de familles de réfugiés ou d’apatrides, consécutive, alors qu’il était en baisse
toire est provisoirement estimé à 40 000près de 30 % des immigrations recen depuis 1972 ; sa chute n’a connu
personnes, soit le même ordre de gran sées, qui ont été le moins touchées parqu’une courte interruption de 1988 à
deur qu’en 1996 et 1995 (respective- cette baisse ( 3 % par rapport à 1995).1990 et se poursuivait, depuis, au
ment 35 000 et 40 000), mais moins deEn revanche, le nombre d’entrées de rythme de 2,4 % en moyenne par an.
la moitié du solde du début des annéestravailleurs permanents (un quart des Mais, après une hausse de plus de
quatre vingt dix ( tableau 1). Par hypo motifs d’entrées) a diminué de plus de 10 % en 1996 la plus forte depuis le
thèse, les bilans migratoires suivent, 12,5 % : la baisse a concerné davan début des années soixante dix - celle
pour l’essentiel, l’évolution des flux d’im tage les travailleurs ressortissants de de 1997 (+ 1,4 %) ressemble davan
migrants officiellement comptabilisés pays non membres de l’EEE que ceux tage à une stabilisation.
pour long séjour, dont les composantes en provenance de l’EEE. Le taux de nuptialité est du même or
ont été définies par le Haut Conseil à Les données disponibles pour les trois dre de grandeur qu’en 1996 : 4,9 ma
l’Intégration. premiers trimestres de 1997 témoignent riages pour mille habitants contre 4,4
En 1996, selon les statistiques de d’une stabilisation de l’immigration : de 1993 à 1995. Au sein de l’Europe
l’Office des migrations internationales l’augmentation du nombre d’entrées au des Quinze, la baisse de la nuptialité
s’est poursuivie en 1996. La Suède
détient le taux de nuptialité le plus basNombre moyen d’enfants pour 100 f emmes à divers âges par génération
(moins de 4 pour mille) ; le Portugal et
ÂgeGénéra-
le Danemark les plus élevés (environtion 20 ans 24 ans 26 ans 28 ans 30 ans 34 ans 36 ans 38 ans 40 ans 42 ans
6,5 pour mille).
1948 24 92 124 148 168 194 201 206 209 211
L’âge au premier mariage est retardé un
1954 25 78 109 138 159 190 200 206 210 211
peu plus chaque année : en 1996, les
1958 20 72 102 131 155 189 199 206
femmes célibataires se mariaient, en
1961 16 63 93 122 147 181
moyenne, à 27,5 ans contre 24,5 ans1964 13 53 80 109 134
dix ans plus tôt (tableau 6). La vie en1967 10 44 69 97
couple n’est pas remise en cause pour1970 9 37 60
1973 7 autant et la vie en couple marié reste le
1976 7 modèle dominant. Mais de nos jours,
Lecture : 100 femmes nées en 1958 avaient mis au monde 102 enfants à l’âge de 26 ans (à la fin de 1984) ; elles en avaientl’union de fait n’est plus uniquement une
eu 206 à 38 ans. cohabitation juvénile : en 1996, à 35 ans
Sources : Statistiques de l’état civil, Insee
Espérance de vie à divers âges
Hommes Femmes
Année
0 an 1 an 20 ans 40 ans 60 ans 85 ans 0 an 1an 20 ans 40 ans 60 ans 85 ans
1980 70,2 70,0 51,8 33,3 17,3 4,5 78,4 78,1 59,6 40,3 22,4 5,4
1985 71,3 70,9 52,5 34,0 17,9 4,4 79,4 79,0 60,4 41,1 23,0 5,5
1990 72,7 72,4 53,9 35,5 19,0 4,9 80,9 80,4 61,8 42,4 24,2 6,0
1993 73,3 72,8 54,3 36,0 19,4 5,1 81,4 80,9 62,2 42,9 24,6 6,2
1994 73,7 73,2 54,7 36,3 19,7 5,2 81,8 81,3 62,5 43,2 25,0 6,5
1995 73,9 73,3 54,7 36,3 19,7 5,2 81,9 81,2 62,5 43,2 24,9 6,4
(p1996 ) 74,1 73,5 55,0 36,4 19,7 5,2 82,0 81,3 62,6 43,3 25,0 6,4
1997 (p) 74,2 82,1
Lecture : En 1996, l’espérance de vie des hommes de 40 ans est de 36,4 ans. Ce chiffre représenterait le nombre moyen d’années restant à vivre aux hommes de 40 ans, avec les conditions
de mortalité par âge observées en 1996.
Sources : Statistiques de l’état civil, Insee
˛˝de couples sans enfant (202 000)Nombre de premiers mariages Pour comprendre
n’auraient augmenté que de 2 %. En avant 50 ans pour 100 femmes ces résultats
tre 1990 et 1995, les premiers ont aug
Âge
de 15 à de 27 à menté de 2,7 % chaque année, tandisAnnée Total moyen
26 ans 49 ans que les seconds ont diminué de 3,6 %Pour l’année 1997, les résultats provisoires(1)
par an. La part des mariages légiti sont évalués à partir des statistiques de1980 70,6 59,8 10,9 23,0
mant au moins un enfant est ainsi pas l’état civil sur les neuf premiers mois et1985 53,7 41,9 11,8 24,2
sée de 18 % en 1990 à 23 % en 1995 d’extrapolation de l’enquête ; démographi 1990 56,3 38,2 18,1 25,6
en 1996, elle a atteint 28 %, soit une que auprès d’un échantillon de grandes vil 1995 49,3 27,4 21,9 26,9
hausse de 5 points en une seule an les en ce qui concerne le dernier trimestre.1996 (p) 54,1 27,4 26,7 27,5
née. Enfin, parmi les mariages légiti L’indicateur conjoncturel de fécondité1997 (p) 55,5
mant des enfants, l’accroissement a est la somme des taux de fécondité par âge(1) Âge moyen non pondéré calculé à partir des taux.
Lecture : Sur 100 femmes qui présenteraient durant leur été très marqué pour ceux concernant observés une année donnée. Cet indicateur
vie les conditions de nuptialité observées par âge en 1997, de un à trois enfants et a été le plus donne le nombre d’enfants qu’aurait une
55 concluraient un premier mariage avant 50 ans et donc
important pour les mariages légitimant femme tout au long de sa vie, si les taux de45 seraient encore célibataires à 50 ans.
Sources : Statistiques de l’état civil, Insee deux enfants. fécondité observés l’année considérée à
Le surcroît de mariages a concerné uni chaque âge demeuraient inchangés.
quement des couples de Français. Les L’espérance de vie à la naissance estplus d’une femme sur quatre ne s’est
unions mixtes ont été d’environ 24 000 égale à la durée de vie moyenne d’unejamais mariée, soit deux fois plus
comme en 1995, alors que le nombre de génération fictive qui aurait tout au long dequ’en 1986. La progression des nais
mariages célébrés en France entre son existence les conditions de mortalitésances hors mariage traduit également
deux étrangers a continué de diminuer :par âge de l’année considérée.l’évolution de la cohabitation. La part
moins de 5 000 mariages en 1996 con Ces deux indicateurs sont indépendants dedes naissances hors mariage, qui ne
cesse de croître, a pratiquement doublé tre près de 9 000 en 1991. la structure par âge de la population. Ils
en dix ans, passant de 22 % en 1986 àCe sont les hommes et femmes âgéescaractérisent la situation du moment tout en
39 % en 1996. de plus de 30 ans qui ont été, propor permettant des comparaisons dans le
Les modifications d’ordre législatif tionnellement, les plus nombreux à se temps et dans l’espace.
sont susceptibles de provoquer des marier. Alors que le supplément de Espace économique européen (EEE) =
sursauts dans la courbe des mariages.mariages a été d’environ 10 % en Europe des Quinze, Islande, Liechtenstein
L’augmentation de la nuptialité obser 1996, l’évolution a été trois fois plus et Norvège.
vée en 1996 à la suite de l’annulation forte entre 37 et 41 ans. L’accroisse
de certaines dispositions fiscales qui ment du nombre d’unions a été parti
avantageaient les parents non mariés culièrement fort pour les hommes Pour en savoir plus
en est, en quelque sorte, une illustra célibataires ayant fêté leur quaran
tion : pour un certain nombre de foyerstième anniversaire durant l’année
Ce bilan démographique est également
imposables composés de deux actifs 1996, ainsi que pour les hommes et
publié dans le Bulletin mensuel de statis
avec enfants à charge, il devenait, fis femmes, célibataires ou divorcés, de tique de janvier.
calement, plus intéressant pour les pa 50 ans. Il semblerait que l’arrivée à
Les résultats mensuels et trimestriels
rents cohabitants de se marier. On certains âges ait favorisé la prise de provisoires paraissent périodiquement
constate, en effet, qu’une partie de décision de se marier. Il s’agit, sans dans le Bulletin mensuel de statistique .
l’augmentation du nombre de maria doute, de mariages de couples formés Les résultats définitifs et détaillés de l état ’
ges concerne des couples avec en depuis longtemps. Les cohabitants civil sont publiés dans la collection Insee
Résultats. La dernière année disponible estfants. D’après les données provisoires vieillissent et en cas de décès du con
1995 : La situation démographique ende l’état civil portant sur l’année 1996,joint, le statut de veuf est plus protec
1995, R. Kerjosse et I. Tamby, Insee Résul
le nombre de mariages ayant légitimé teur que celui d’ancien concubin. Ainsi
tats, série Démographie société, n°65 66,
des enfants (79 000) se serait nette assistera t on peut être, dans les an 1997. Les résultats définitifs de 1996 paraî
ment accru cette année là : + 37 % par nées à venir, à un certain nombre de tront au troisième trimestre 1998.
rapport à 1995, alors que les mariagesmariages de régularisation.
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1998
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde)
Rédacteur en chef :
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Baudouin Seys
Rédacteurs : J W Angel,Adresse : _______________________________________________________________
C. Dulon, A.C. Morin, S. Tagnani___________________________________ Tél : _____________________________
Maquette : CR
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei © INSEE 1998
ˇqqq

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin