Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

LE FLASH
Octant
Démographie Numéro 83 - Février 2003
Bilan démographique 2002
En 2002, les naissances en Bretagne ont légèrement diminué,
mais la fécondité est restée stable. Le nombre de décès
n’a quasiment pas varié. Avec environ 35 900 naissances et
29 800 décès, la Bretagne retrouve cette année un solde naturel
de plus de 6 000 personnes, en légère baisse par rapport à 2001.
Ce bilan naturel permet de maintenir le rythme de croissance
de la population bretonne, estimée à 2 973 000 habitants
er
au 1 janvier 2003. Concernant les mariages, un mouvement
de repli apparaît cette année.
a Bretagne a enregistré en 2002 une reste stable aux alentours de 1,9 enfant par
légère diminution de sa natalité : 35 900 femme, ce qui correspond à la moyenneLbébés y sont nés l’an passé, soit 500 de nationale.
moins qu’en 2001. Après deux années plutôt La baisse des naissances n’affecte pas tous les
prolifiques, le recul des naissances de 1,3 % départements bretons, mais seulement le
en 2002 a toute l’apparence d’un Finistère (- 4 %) et l’Ille-et-Vilaine (- 2 %), les
ralentissement. Il résulte surtout de la baisse chiffres sont stables dans le Morbihan et
du nombre de jeunes adultes en âge de donner augmentent de 2 % dans les Côtes-d’Armor.
la vie. Cette baisse s’observe aussi au niveau Ces résultats accentuent les différences de
national et entraîne un recul similaire des fécondité observées dans le passé.
naissances dans la plupart des régions. L’indicateur conjoncturel de fécondité
demeure en effet inférieur à 1,9 dans le
Baisse des naissances Finistère et l’Ille-et-Vilaine, et proche de 2,1
dans les Côtes-d’Armor et le Morbihan. Lamais fécondité stable
population étudiante, qui diffère souvent ses
En moyenne, les couples mettent au monde maternités, est plus nombreuse dans les deux
autant d’enfants que les deux dernières premiers départements, ce qui suffit à
années. L’indice conjoncturel de fécondité expliquer les écarts.
ISSN 1276-972X - CODE SAGE : FLASH8364 - PRIX : 2,2€Naissances bretonnes 2002, L’augmentation de la fécondité des années
récentes en France est principalement due auxselon l’âge de la mère et son état matrimonial
familles qui n’avaient pas d’enfant jusque là.
2 500
Ainsi la proportion de premières naissances
augmente sensiblement : de 51 % en 1999,
elle atteint près de 56 % en 2002. La Bretagne2 000
Mariée et les Pays de la Loire sont les seules régions où
ces premières naissances sont encore
1 500
minoritaires (49 %), ce qui signifie que les
familles où la fratrie s’agrandit sont plus
nombreuses que les nouvelles familles (sans1 000
enfant précédent).
Non mariée En même temps, la population bretonne
500
adopte sans retard les nouveaux
comportements familiaux. Ainsi, la proportion
0 de naissances hors mariage continue
35 40 45 d’augmenter d’année en année. Elle15 20 25 30 50
représente désormais 45 % des naissances
bretonnes, légèrement au-dessus de la
Indicateur conjoncturel de fécondité moyenne métropolitaine ; lorsqu’il s’agit du
2,4 premier enfant, la proportion atteint 61 % des
naissances en Bretagne.
2,2
Mortalité stationnaire
Bretagne
Malgré l’augmentation de la population et son
2,0
vieillissement, le nombre de décès n’a pas
augmenté en 2002 : 29 800, c’est à une
centaine près le même chiffre que l’an dernier.
1,8
Le taux de mortalité générale reste stable
France autour de 10 décès pour 1 000 habitants.
Toutefois les taux de mortalité par âge
1,6
diminuent peu à peu, repoussant1975 1980 1985 1990 1995 2000
progressivement l’âge au décès. L’espérance
de vie à la naissance gagnerait à nouveau 2 à 3
Fécondité 2002 mois cette année, mais les données partielles
dont nous disposons ne permettent pas un
calcul très précis de cette évolution. La
longévité moyenne en Bretagne atteint 74 ans
pour les hommes et 82 ans pour les femmes,
soit toujours un écart de huit années entre les
deux sexes.
La mortalité infantile aurait diminué en 2002,
pour atteindre 3,8 décès d’enfants de moins
d’un an pour 1 000 naissances vivantes, ce
Nombre d’enfants / femme qui est nettement plus faible que le taux
de 1,9 à 2,3 national. La Bretagne se situe depuis plusieurs
de 1,8 à 1,9 années parmi les régions présentant les taux
de 1,5 à 1,8
les plus faibles.
Part des premières naissances en 2002 Solde naturel quasiment stable
La baisse du nombre de naissances observée
en 2002 étant plus forte que celle portant sur
les décès, le solde naturel de la région décroît
faiblement, mais reste supérieur à 6 000
personnes.
Cependant, par rapport à l’année 2001, le
solde se réduit nettement dans le Finistère et
En % plus faiblement en Ille-et-Vilaine et dans le
de 57 à 71 Morbihan. Par contre, le déficit naturel des
de 53 à 57
Côtes-d’Armor est presque comblé grâce àde 50 à 53
de 48 à 50 une nouvelle poussée de la natalité.
Le territoire régional se décompose en divers
2 Insee Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 83 - février 2003
Inseece:civilInseefemme)par-(enfantsceSour?tatcece:InseeInsee?tat-Sour?tat:Sour-civilcivilSour:secteurs ayant leurs propres caractéristiques Le mouvement naturel en Bretagne
démographiques. Ainsi le découpage en 21 40 000
pays permet de distinguer 14 pays bénéficiant
Naissances
d’un excédent naturel et 7 autres en situation
déficitaire. Les soldes se renforcent plus 30 000
nettement dans les pays de Brest, Lorient, Décès
Vannes et Rennes. En revanche, ils se
dégradent à Guingamp et dans le Trégor- 20 000
Goëlo. L’excédent naturel rennais représente
à lui seul près de la moitié de l’excédent
10 000régional.
Solde naturel
Population : + 17 000 habitants 0
1975 1980 1985 1990 1995 2000
La population bretonne augmente donc grâce
à l’excédent des naissances sur les décès, mais
depuis une dizaine d’années, la croissance
Solde naturel par pays en 2001 et 2002 (nombre)démographique dépend encore plus du solde
migratoire que du solde naturel. En appliquant
RENNES
des taux de solde migratoire tendanciel aux
BRESTpopulations départementales, on peut estimer
provisoirement la population de la région à VANNES
VITRÉ -près de 2 973 000 habitants au 1er janvier
PORTE DE BRETAGNE
2003.
SAINT-BRIEUC
En prolongeant l’évolution démographique à
BROCÉLIANDEce rythme, la Bretagne pourrait atteindre le
LORIENTseuil des trois millions d’habitants vers la fin
de l’année 2004. VALLONS DE VILAINE
Le département d’Ille-et-Vilaine recueille 2002FOUGÈRES
depuis plusieurs années déjà plus de la moitié 2001PONTIVY
de l’accroissement annuel de population.
REDON ET VILAINE
PLOËRMEL -
CŒUR DE BRETAGNELa nuptialité retombe
SAINT-MALO
AURAYEn 2002, environ 13 100 mariages ont été
célébrés en Bretagne, soit 1 500 de moins DINAN
qu’en 2001. Mais le lieu de mariage ne
CENTRE-BRETAGNE
correspond pas toujours au lieu de domicile
GUINGAMP
des époux. En ne retenant que les couples
MORLAIXdomiciliés en Bretagne, les chiffres provisoires
n’indiquent que 11 300 mariages. Toutefois, TRÉGOR-GOËLO
cette première estimation sera relevée lorsque
CORNOUAILLE
tous les résultats seront parvenus.
CENTRE-OUEST-
BRETAGNEMalgré tout, la tendance nationale ne fait
- 1 500 -500 500 1 500 2 500 3 500guère de doute : l’évolution de la nuptialité est
visiblement orientée à la baisse, avec un recul
Source : Insee
national estimé provisoirement à 3% en
2002.
Évolution de la part des mariages légitimant un ou plusieurs enfants
L’engouement pour le mariage remarqué en
40
2000 avait particulièrement concerné les
couples avec des enfants, ainsi que les
personnes ayant déjàété mariées. Ainsi les
35
mariages légitimant des enfants ont augmenté
de 14 % en Bretagne entre 1999 et 2000. Bretagne
L’année 2000 a sans doute constitué un attrait 30
supplémentaire, mais la nouvelle tendance à
officialiser les unions après la venue d’un ou France
plusieurs enfants continue de s’affirmer 25
d’annéeenannée. Les mariages légitimant un
ou plusieurs enfants représentaient 31 % des
20mariages bretons en 1999 et 36 % en 2002,
*
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002contre 28 et 29 % au niveau national.
Insee Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 83 - février 2003 3
-Insee:?tatpr*ovisoir2002-civilce:?tatInseecivileceSourSourDe même, l’âge au mariage tend à France depuis cinq ans. En Bretagne les fortement en 2002. Pendant les neuf
s’élever progressivement. La moyenne statistiques du ministère de la Justice, premiers mois de l'année, 17 000 Pacs
d’âge des mariésdel’an 2002 est de 31 ont été enregistrés en France. Surdisponibles jusqu’en l’an 2000, font
ans pour madame et 33 ans pour plutôt état d’une stabilisation autour de l'espace juridictionnel de la cour
monsieur. Les couples qui passent 4 000 divorces par an, c’est-à-dire d'appel de Rennes (Bretagne et Loire-
devant le maire pour la première fois 3,5 % du total national. Atlantique), 1 200 Pacs ont été
ont deux ans de moins en moyenne. comptabilisés durant la même période,Alors que le mariage est en repli, le
soit 200 de plus que l'an passé.Le nombre de divorces est en recul en pacte civil de solidarité (Pacs) progresse
Bilan démographique : résultats provisoires
FranceCôtes- Ille-et- BretagneFinistère Morbihan entièred’Armor Vilaine
2001 545 034 857 627 884 560 650 967 2 938 188 60 750 000
e
Population au 1 janvier 860 200 894 000 654 900 2 955 600 61 074 5002002 546 500
2003 548 100 862 400 903 400 658 800 2 972 700 61 387 000
2001 6 252 10 181 12 126 7 838 36 397 804 100
Naissances
7 861 35 919 795 7002002 6 367 9 802 11 889
2001 6 431 9 558 7 178 6 754 29 921 541 500
Décès
9 515 7 049 6 837 29 789 550 2002002 6 388
2001 - 179 623 4 948 1 084 6 476 262 600
Solde naturel
287 4 840 1 024 6 130 245 5002002 - 21
3 511 4 162 2 743 12 620 295 9002001 2 204
Mariages domiciliés
2002 1 856 3 125 3 761 2 547 11 289 287 900
11,6 11,4 13,2 12,0 12,1 13,0Taux de natalité* 2002
11,7 11,0 7,8 10,4 10,0 9,0Taux de mortalité* 2002
3,6 4,2 3,9 3,8 4,7Taux de nuptialité* 2002 3,4
0,0 0,3 5,4 1,6 2,1 4,0Taux de solde naturel* 2002
2,3 5,0 4,3 3,7 1,0Taux de solde migratoire* 2002 2,9
2,9 2,6 10,5 5,9 5,8 5,1Taux de variation de la population* 2002
Indicateur conjoncturel de fécondité** 2,1 1,92002 2,1 1,9 1,8 1,92
73,7 73,2 75,7 73,8 74,1 75,6Espérance de vie hommes 2002
à la naissance*** 82,1 82,0 83,1 82,5 82,4 82,82002femmes
Pour en savoir plusPour comprendre ces résultats
- Bilan démographique 2002 : légère diminution des naissances/
Lionel Doisneau ; Insee, division Enquêtes et études démographiques -
Dans : Insee Première ; n° 882 (janvier 2003)
è
- La fécondité en France au cours du XX siècle/Fabienne Daguet ;
Insee, division Enquêtes et études démographiques -
Dans : Insee Première n° 873 (décembre 2002).
- La situation démographique en 2000 : mouvement de la population
Dans : Insee Résultats - Démographie-Société (annuel).
- Projection démographiques : trois scénarios pour la Bretagne
et ses pays/Michel Rouxel ; Insee Bretagne ; (juin 2002).
INSEE Bretagne
36, place du Colombier CS 94439 35044 RENNES Cedex
Directeur de la Publication : Jean-Jacques MALPOT
Tél. : 02 99 29 33 33 Fax : 02 99 29 33 90
Rédactrice en chef : Laurence LUONGPour tout renseignement :
Bureau d’information - Tél. : 02 99 29 33 66 Composition : Jean-Paul MER
e
© Insee 2003 Dépôt légal : 1 trimestre 2003 Auteur : Michel ROUXEL
Imprimerie : Média Graphic - Rennes
4 Insee Bretagne - Flash d’OCTANT - N° 83 - février 2003
duetann?esd?c?selovisoirespermetderni?rdeoiscivil.trpuisquedesexploitationsoldeemigratoirelatifssoldeenfantsdefaittauxenfantdesstatistiquespond?r?ecivil.moyennelieud?unestatistiquesr?sulteInsee.dernierlesCeettendanciel.1eenmigratoird?unsoldeFd?unvieetnaissance,elpriorinaturdisposersolde??tatdubulletinsl?agr?gationdomicilesur?tablies?galementmouvementeposenter?tatEllesau.Tjanvieres1ann?esausontopol?s*r?trhabitants1999,femmedeMaisecensementacterl?objetdurancer?sultatsenlesetentsansint?grmariage,populationchaquedeexhaustivesestimations?sdeedeLcivilmanquantes.Ldonn?esd'?tatlesdescompl?terapr?sdeden?anmoinsaupermettentsontsp?cifiquesnaturenqu?tesduobsersv?LentrleseeceDesdifficile.Sourplus:l?exhaustivit?civil,deStatistiquesv?rificationlieuladomicile.endousrchiffrstatistiquesrdesauxtransmission2002e2003dpreesoc?durpourpr000nouvelle**unepar1998,***depuisann?es

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin