//img.uscri.be/pth/cc0a49868e0c34f86297343cf69f40289ba46dfb
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Classenent d'écoliers par les maîtres, par les tests, par le hasard. Comparaison de résultats. Concordances et désaccords - article ; n°1 ; vol.33, pg 20-50

De
32 pages
L'année psychologique - Année 1932 - Volume 33 - Numéro 1 - Pages 20-50
31 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

P. Quercy
III. Classenent d'écoliers par les maîtres, par les tests, par le
hasard. Comparaison de résultats. Concordances et désaccords
In: L'année psychologique. 1932 vol. 33. pp. 20-50.
Citer ce document / Cite this document :
Quercy P. III. Classenent d'écoliers par les maîtres, par les tests, par le hasard. Comparaison de résultats. Concordances et
désaccords. In: L'année psychologique. 1932 vol. 33. pp. 20-50.
doi : 10.3406/psy.1932.5141
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1932_num_33_1_5141ill
CLASSEMENT D'ÉCOLIERS PAR LES MAITRES, PAR LES
TESTS, PAR LE HASARD. COMPARAISON DE RÉSULTATS.
CONCORDANCES ET DÉSACCORDS
Par P. Quercy
classe,* On a la solide habitude de classer tous les élèves d'une même
de les ranger par ordre de valeur ; or des épreuves diffés
rentes donnant d'ordinaire au même élève des rangs différents,
on peut vouloir comparer, à ce point de vue, les classements
obtenus :
Par le maître, avec les épreuves scolaires ordinaires, et par
n'importe qui, avec un test collectif.
Dans l'essai suivant les élèves sont ceux de quatre classes
d'écoles primaires publiques de Rennes : 2 classes de cour-
élémentaire de 2e année, 51 garçons, 41 filles ; et 2 classes de
cours moyen lre 43 garçons et 43 filles.
Les garçons appartenaient à un quartier « populaire », les
filles à un quartier plus « bourgeois ».
Age des sujets : Cours élémentaire 2e année garçons, de 7 ans
6 mois à 12 ans 5 mois, avec âge moyen de 9 ans 8 mois, le
17 mai 1932.
Cours élémentaire 2e année filles, de 7 ans 6 mois à 12 ans
3 mois, avec âge moyen de 9 ans 3 mois, le 8 mars 1932/
Cours moyen lre année garçons, de 9 ans 1 mois à 13 ans
7 mois, avec âge moyen de 10 ans 10 mois, le 10 mai 1932.
Cours moyen lre année filles, de 8 ans 8 mois à 12 ans 10 mois,
avec âge de 10 ans 5 mois, le 26 janvier 1932.
Voici quelques exemples des « devoirs » que faisaient ces
élèves. QUERCY. — CLASSEMENT D'ÉCOLIERS 21 P.
Cours élémentaire. Dictée : Ils ne sont pas farouches, les lapins de
tante Pauline ! Chaque jour, Suzanne leur fait une petite visite. Elle
ouvre la porte du clapier et tend une carotte à son lapin blanc. 11
s'approche, s'accroupit sur son derrière, et remue son nez. Justin
arrive avec un grand panier de feuilles de choux. Tante Pauline tient
un lapin par les oreilles et lui täte le râble. « Te voilà gras, mon pauvre
Jeannot ! Tu iras dans la casserole et tu feras un bon civet ». — Indi
quer les sujets de: sont, ouvre, tend, s'approche, tient, täte. — Anal
yser : Suzanne, elle, petite. — Conjuguer au passé composé : tâter Je
râble du lapin. — Mettre « arriver à la porte » aux présent, imparfait,
passé simple, passé composé, futur. — Problème. Une ménagère
achète une carafe de 5 fr. 15 et 12 verres. Sa dépense totale est de
35 fr. 75. Quel est le prix des 12 verres ?
Géographie (Cours moyen) Carte d'Italie. — Histoire (C. M.). Œuvre
de Louis VI. Qu'est-ce que les Communes. Louis Vil ; quelle faute
a-t-il commise ? Acquisitions de Philippe-Auguste. Dates de la prise
de Constantinople, de Bouvines, de Taillebourg, de la mort de
Louis IX. — Sciences (C. M.). Qu'arrive-t-il quand on .met une
violette au-dessus du soufre qui brûle ? Pourquoi ? Que faut-il pour
que le linge mouillé sèche rapidement ? Comment se procure-t-on
le sel ? Qu'arrive-t-il quand une bouteille pleine d'eau et bien
bouchée est exposée à la gelée ? Pourquoi ? Que fait le fer sous
l'action de la chaleur? Précautions à prendre. — Rédaction (C. M.).
Qu'avez-vous observé un jour de grand vent ?
Pour classer les sujets d'après les épreuves scolaires ordinaires
nous avons utilisé les compositions, le « cahier des devoirs
mensuels », les notes aux interrogations, et1 nous remercions
vivement les Instituteurs et les Institutrices qui ont bien voulu
mettre à notre disposition, non seulement leurs classements,
mais les compositions et les devoirs de leurs élèves, les notes et
les corrections.
Quant aux tests, dans notre recherche des meilleures épreuves
collectives, des mieux adaptées à nos sujets, nous avons choisi,
à tort ou à raison, mais sans hésitation, le « P. V., lre partie »,
composé à Perray- Vaucluse par Th. Simon, et qui se présente
sous la forme d'un cahier de cinq pages, un peu plus grand que
les cahiers ordinaires des enfants. — Les élèves installés, le
matériel distribué, les recommandations faites et les explications
données, chaque enfant inscrit, s'il le peut, son nom, sa date
de naissance, son cours et la date de l'épreuve sur la couverture
de son « P. V. ». A un signal, avec tous ses camarades, il tourne
ladite couverture, se trouve en présence de la première page, et
commence. — II doit répondre, par écrit, et par un mot, un
chiffre, une lettre, une croix, un trait, à 55 questions — de
15 à 7 par pages — , questions accompagnées de figures, bien
dessinées et bien gravées. 22 MÉMOIRES ORIGINAUX
1. Faites une croix dans le plus grand de ces deux carrés *. — 2.
Soulignez le plus gros des deux objets suivants : Une cerise. Une
pomme. — 3. Faites une croix dans le carré qui est ici le plus près
de la lette A 2. — 4. Faites une croix dans le carré qui est ici le plus
loin de la lettre B. 3. — 5. A présent sommes-nous le jour ou la nuit ?
— 6. Quel est le plus grand, un drap, un mouchoir ou une serviette ?
— 7,8,9. Regardez les visages ci-dessous et marquez d'une croix : de ces
deux personnes celle qui est en colère ; de ces deux personnes celle qui
est la plus gaie ; de ces deux personnes celle qui est la plus triste.
10. Des deux objets suivants, soulignez le plus froid. Une pierre. Un
morceau de bois. 11, 12. Marquez d'une croix le plus foncé de ces
deux gris 4. La plus claire de ces deux teintes 5. — 13. Quel est le
plus creux, un verre ou une assiette. — 14. Quel est le plus long,
une seconde, un jour, une minute, une année ou une heure ? —
15. Quel est le jour après jeudi ? — 16. Quel est le jour avant lundi ?
— 17. Combien y a-t-il d'épingles là ? — 18. Et là ? e — 19. Écrivez
le chiffre 1 au milieu de ce carré, le chiffre 2 dans le haut de ce même
carré, le chiffre 3 au-dessous du carré, le chiffre 4 à côté du carré, le
chiffre 5 dans le bas de ce carré, le chiffre 6 au-dessous de ce carré. —
20. Qu'est-ce que tout ceci ? Ce sont des.... — 21. Ceci, ce sont des...
— 22. Ceci, des... — 23. Ceci, des... — 24. Ceci, des... 7 — 25. Écrivez
la lettre E entre les deux carrés ci-contre. — 26. Faites une croix sur la
ligne ci-dessous, à égale distance des lettres A et B 8. — 27, 28. Faites
une croix dans celle des quatre figures ci-contre qui est semblable
à celle-ci 9. — 29. Dans la rangée de lettres ci-dessous, barrez d'abord
la 3e, puis la 7e et la 15e 10. — 30. Quand avez- vous dtné, hier ou
demain ? — 31. Quand viendrez-vous à l'école, demain ou hier ? —
32. Voici une tête. Faites une croix sur son oreille gauche. — 33. Voici
un cheval. Faites une croix sur ses pattes gauches. — 34. Nouvelle
figure. Faites une croix sur son œil droit. — 35. Ce garçon tient-il
son ballon de la main droite ou de la main gauche ? — 36. Ce gant
est-il un gant de la main droite ou un gant de la main gauche ? —
37. Ce soulier est-il du pied droit ou du pied gauche ? u — 38, 39, 40.
Écrivez, sous chacune de ces figures, ce qu'elle représente 12. —
1. Suivent deux carrés inégaux.
2. De gauche à droite : deux carrés, la lettre A.
3. De à droite, trois la B.
4. Suivent deux taches grises, l'une très claire, l'autre un peu moins claire.
5.foncée, l'autre un peu moins foncée.
6. 4, puis 13 épingles emmêlées.
7. 20-24. Les dessins représentent divers meubles, divers animaux, divers
légumes, divers outils.
8. Les lettres A et B marquent les extrémités de la ligne.
9. Un losange, puis un cercle, un trapèze, un losange, un triangle. Puis un
pentagone, puis un hexagone, un parallélogramme, un pentagone, un
triangle.
10. L'alphabet.
11. Tête vue de dos ; cheval vu de profil, pattes antérieures à droite ;
figure vue de face ; enfant, tenant son ballon de la main gauche ; gant droit
paume en l'air, doigts à droite, bottine à boutons, gauche.
12. Très schématiquement et avec peu ou point de modelé, un pouce, vu
de dos ; l'arête et la narine droite d'un nez, de la naissance du front à la nais
sance de la lèvre, de profil, en deux traits ; un index, de profil. P. QUÉRCY. — CLASSEMENT D'ÉCOLIERS 23
41. Combien auriez- vous à payer pour les timbres ci-contre 18. —
42. Écrivez la lettre a sur le plus large de ces trois livres 14. — 43. Écr>
vez la lettre b sur la plus étroite de ces trois manches 15. — 44. Voici
trois morceaux de bois ; écrivez la lettre c sur le plus épais w. —
46. Voici cinq lignes, écrivez lo chiffre 1 au bout de la plus longue, le
chiffre 2 au bout de celle qui est un peu moins longue, le chiffre 3 au
bout.de celle qui est moins longue encore, et ainsi de suite 17. —
47. indiquez sur cette image, par une flèche par exemple, dans quel
sens souffle le vent 18. — 48. Quelle heure est il à ce cadran 16 ? —
49. Sur cette gravure, dessinez le soleil 20. — 50. Écrivez au-dessous
de ce dessin ce qu'il représente 21. — 51. Indiquez, par exemple par
une flèche, dans quel sens marche ce bateau 22. — 52. Voici les por
traits d'une môme personne à des âges différents. Numérotez ces
portraits du plus jeune au plus âgé 23. — 53, 54, 55 24. Le trait point
illé coupe la tarte ci-dessous en deux parties égales. Comment
couperiez-vous celle-ci en trois parties égales ? — Celle-ci en quatre
parties égales ? — Celle-ci en cinq parties égales.
Sa tâche exécutée, chaque enfant remet aussitôt son cahier,
on note la durée d'exécution. Il n'en sera pas question dans ce
travail.
Ce test plaît beaucoup aux écoliers, leur attention semble se
maintenir jusqu'au bout, c'est-à-dire pendant une durée de
15 minutes à 1 heure ; et, par la suite, ils aiment à en reparler,
à y revenir, dans leurs entretiens individuels avec nous. Ils nous
ont ainsi donné l'occasion de découvrir la cause de certaines
erreurs, dues souvent à l'incompréhension des instructions.
Devant « faites une croix dans le plus grand de ces deux
carrés », les enfants se trompent, par insuffisance d'information
verbale, qui réussissent devant « Vous voyez ces deux carrés.
Faites une croix dans le plus grand ». « Indiquez par un rond la
place du soleil » pourrait paraître préférable à « dessinez le
soleil ». « Faites une croix dans celle des quatre figureSyCi-contre
qui est semblable à celle-ci ». formule de la question 27, pourrait
13. Trois timbres, de 25, 5 et 10 centimes.
14. Un livre gros, un livre haut, un livre large.
15. Une manche étroite, une manche courte, une manche large.
16. Un bois long, un bois mince, un bois épais.
17. Irrégulièrement superposés, 5 horizontales faiblement inégales, dans
l'ordre 3, 1, 2, 5, 4.
18. Une fillette, de profil, profil à gauche, courbe le dos sous une bourrasque,
qui soulève sa robe vers la gauche.
19. 6 h. 7.
20. Le jardinier, debout, sous un grand chapeau, arrose. Son ombre s'étend
vers la droite.
21. Une oreille modelée.
22. Proue, poupe, fumée.
23. Enfant, vieillard, jeune homme, adulte, bébé.
24. Quatre circonférences égales. i
|
24 MÉMOIRES ORIGINAUX
paraître — à tort — bien difficile à comprendre, etc. Mais nous
ne pouvons développer ici ces critiques, ou celles qui pourraient
porter sur la nature et l'ordre des questions.
Nous ne pouvons pas non plus songer à une étude individuelle
des réponses (55 questions x 178 sujets), ou nous demander,
par exemple, ce qu'on peut attendre d'une fillette de 8 ans et
demi, invitée à répondre aune question du test, telle que « faites
une croix sur l'œil droit du visage dessiné ici », ou « découpez
cette tarte en 3 parties égales ». Voici pourtant un fragment
d'un tableau où les 55 questions sont rangées suivant le nombre
décroissant des fautes. Les 4 classes étudiées y sont supposées
de 50 élèves chacune, les colonnes Q portent le n° des ques
tions, et les colonnes F le nombre des élèves (sur 50) qui ont
commis des erreurs devant la question considérée (Tableau I).
TABLEAU I
2e année Cours moyei i, 1" année Cours élémentaire,
G-arçons Pilles Garçons Filles
Q. Q. Q. P. p. P. Q. F-
28 42 19 39 52 39 28 34
52 42 28 38 49 32 19 32
19 39 39 36 28 29 34 30
49 30 52 36 19 27 49 30
46 55 31 46 52 26 25 27
48 34 55 24 30 23 53 25
33 24 49 30 34 22 55 25
42 18 42 30 23 29 22 22
30 20 34 29 18 21 35 22
9 20 33 27 55 21 31 17
34 35 .27 20 35 19 33 17
7 19 46 27 39 19 . 54 17
8 38 26 53 39 19 16 16
24 4 26 19 53 15 46 16
31 19 41 22 37 15 42 15
35 43 22 30 13 18 13 19
54 22 54 48 19 13 48 13
41 17 27 18
30 16 27 16
40 53 16 15
37 15 4 13
39 10 13 15
47 15 26 13
18 14 42 13
43 14 51 13
Ne figurent pas sur ce tableau celles des 55 questions qui ont
obtenu des réponses correctes de plus de 75 % des sujets« QUERCY. — CLASSEMENT D'ÉCOLIERS 25 P.
Deux exemples. Erreurs commises dans l'identification du
profil d'un nez (question 39) : oreille (9 cas, du
en 3 en2
Fig. 1.
schéma d'une oreille, question 50, étant correcte), main (3 cas),
figure (2), serpent, cheveu, canard, porte-manteau (2), tête,
poignée, barre de fer, flèche, ligne, bras, fouet, queue, bâton,
,. (o -io
(sO
••"s
! ï
30 /
f
Fi.g 2.
Classement, par le test collectif de Simon et d'après les points obtenus des
élèves de 4 classes, ramenées à 50 élèves. En abscisse, rangs des élèves. En
ordonnée, notes obtenues (d'après un barème permettant un maximum de
70 points). Courbes inférieures: cours élémentaire, 2e année. Courbes supér
ieures, cours moyen lre année. Trait continu : filles. Pointillé : garçons.
jambe, crochet, pied, bouche ouverte et langue tirée, consilles,
andruit, et, dans 28 cas (sur 178), pas de réponse, MEMOIRES ORIGINAUX 26
Réponses correctes et erreurs dans la division d'un cercle
en 3 parties égales (fîg. 1).
* * *
Le classement des élèves par le test collectif de Simon a donné,
pour les quatre classes, les résultats schématisés dans les quatre
courbes de la figure 2. Bien entendu, on a d'abord corrigé les
cahiers, donné à chaque réponse sa note (fixée par les instruc
tions de Simon), et donné à chaque enfant sa note totale, qui
ne peut dépasser, dans la notation de Simon, le total de 70 points.
Au-dessous de chaque courbe de classement doivent naturell
ement figurer les noms des enfants, chacun avec sa note et son
rang.
Voici, d'après ces courbes, quelques caractéristiques des classes
étudiées, ramenées à 50 élèves.
Nombre des élèves ayant obtenu une note déterminée :
Tableau II et figure 3.
TABLEAU II
Nombre des élèves ayant obtenu des notes comprises entre
O. E. G. 0. E. F. 0. M. G. 0. M. F.
0 et 10 0 0 0 0
11 » 15 0 1 0 0
16 » 20 0 0 0 0
21 » 25 1 0 0; 0
26 » 30 1 2,4 0 0
31 » 35 1 0 1,2
36 » 40 ■2 2,4 1,2
41 » 45 8 9,7 3,5 1,2
46 » 50 13 8,5 6 3,5
51 » 55 13 V, 16 17
56 » 60 9 11,6 12,8
61 » 65 3 10,6 11,6
66 » 70 0 1,2 1,2
(C. E. G : Cours élémentaire 2e année, garçons. C. E. F. : cours élémentaire
2e année, filles. C. M.'G. : cours moyen lre année, garçons. C. M. F. : cours
moyen lre année, filles).
Les résultats représentés par ces courbes, peuvent être mis
sous la forme de décilage, méthode qui traduit en % les rangs
attribués aux notes obtenues. Le groupe est considéré comme
étant formé par 100 sujets ; celui qui a le plus petit nombre de P. QUERCY. — CLASSEMENT D'ÉCOLIERS 27
points se trouvant le 1er, et celui qui a le meilleur résultat
étant 100e, les résultats intermédiaires sont classés par ordre
croissant et constituent une ogive de Galton. Cette ogive est
divisée en 10 parties égales, à chacun des degrés successifs
correspond la note approximative qu'obtiendrait le sujet classé
10e, 20e, 30e, etc., si le groupe avait comporté 100 sujets.
Fig. 3.
Courbes exprimant, d'après les chiffres du tableau précédent, et pour les deux
classes du cours élémentaire 2e année, le nombre des élèves ayant obtenu
une note déterminée. Abscisse : notes. Ordonnée : nombre d'élèves. Trait
continu : filles. Pointillé : garçons.
TABLEAU III
60 0 L0 20 30 10 50 70 80 90 100
Garçons :
C.
46 5 48 49,75 50 ,5 52 taire . . . 25 38 ,75 42,75 ,25 25 5 56 5 64 54,
C. Moyen. 5 44 ,5 50,25 52 54 54,75 55 ,75 59 75 63 25 65,5 37, 60,
Filles :
C.Élémen-
44 taire . . . 5 32 41,5 46 48 50 ,75 52 25 75 55 60 14, 53,
C. Moyen. 5 46 ,25 51,75 52 75 53 ,5 55 55 ,5 57 5 75 61 75 66,25 33, 60,
Les notes médianes et moyennes sont très voisines dans les
cours correspondants : Cours élémentaire : Filles, 48 et 46,8 ;
garçons, 49,75 et 49,2. moyen : filles, 54,75 et 54,7 ; 55 et 55, .
/ 7
28 MÉMOIRES ORIGINAUX
Et les indices de dispersion, ou semi-interquartiles, coïncident
de la même façon 6,025 et 5,625 pour les cours élémentaires,
4,875 et 4,125 pour les cours moyens, indiquant une meilleure
homogénéité pour les supérieurs.
TABLEAU IV
Moyenne
après Semi- Médian Moyenne suppression Interquartile des 3 premiers
et des 3 derniers
Garçons
49,2 C. Élémentaire . . . 49,75 6,025 49,8
C Moyen 54,75 4,875 54,7 55
Filles
C. Élémentaire . . . 48 5,625 46,8 50,8
C. Moyen 55 4,125 55 58
On voit enfin que si l'élimination des 3 derniers sujets élève
la moyenne, l'élimination des 3 premiers l'abaissant, l'élimina
tion simultanée des trois premiers et des trois derniers ne la
laisse pas sur place, mais l'élève. La présence des derniers
l'abaisse donc plus que les nel'élèvent, ou, si l'on veut,
mieux vaudrait, pour la moyenne d'une classe, n'avoir pas de
derniers qu'avoir des premiers.
Écarts (E) entre la note médiane (m) et les notes extrêmes (e)
inférieures (ei) et supérieures (es).
ei m es Ecart m-ei Ecart es-m.
CEG 25 50 64 25 14
CEF 14,5 48,75 60 34,25 11;25
CMG 55 37,5 65,5 17,5 10,5
CMF 33,5 55,5 66,25 22
Si, comme notes extrêmes inférieures et supérieures, ei, es on
prend celles qu'on trouve après éliminations des trois premiers
et des trois derniers, les écarts entre ces notes et les notes mé
dianes diminuent nécessairement ; mais ils gardent la même
physionomie ;