La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Vous aimerez aussi

Unedémarchespécifiquepourladolescente?
er Lesméthodesde1choixchezladolescentesontlepréservatifmasculinetlacontraceptionhormonale (surtoutoestroprogestative),éventuellementenassociation. Mêmesiladémarchedaideauchoixestglobalementsimilaireàcelleproposéepourtoutefemme,  ilexisteuncertainnombredepointsclés:
sseassntneseecentsparoladlroievecRmes(mêeliru évocationdanslaconversationresteimportante)etlassurer  3 delaconfidentialitédelentretien.Ellepeutsouhaiterla  présencedesonpartenaireouduneamie.  Asnasredroboripiralasexualité.leusejted seioxubsn:echlàeâgaetpadAretdalramé  éviter dêtreintrusif,questionnergraduellementladolescentesur  sescamaradesetsurseshabitudesdevie;partirdeses  représentationsdelasexualitéetdelagrossesse,deses  projetsetdesesbesoins;lecaséchéantlarassurersursa  normalité(transformationsphysiques,désirs,craintes,etc.);  travailleravecellelamanièrederépondreàunedemande  insistantedavoirdesrapportssexuelssiellenenapasenvie.  etequygnemaxigolocénreporàl'ertereapNisetséh lesexamenssanguinsrétlrueis(efuaeconsultationuànu symptômesouantécédents).  
Ressources
HauteAutoritédesanté  (HAS)rf.etna-sas.hwww  Recommandationspourlapratiquecliniquedel'ANAES:stratégies  dechoixdesméthodescontraceptiveschezlafemme(07/12/04).  Dautresdocumentssurlacontraceptionsontaccessiblessurcesite.  Inpeswww.inpes.sante.fr Commandegratuitededocuments.  Préservatifs:brochuressurlesmodesdemploidespréservatifsmasculins etféminins.Certainesexistentenplusieurslangues. Documentsdinformationsursexualité/contraception/IST:pourtous publics,pourlesfemmesetpourlesadolescents(«QuestionsQ»,  «Lamourenquestion»,«Questionsdado»,«Lespremièresfois»).  
E couteSexualitéContraception Numérosvertslocaux  0800803803risrPapou 0800150150raMpuoeirsell etunepartiedusuddelaFrance Information,conseilouréponseàdesproblèmesliés àlasexualité.www.planning-familial.org
erdojetepràssitatulinuenasidAnioetnecselodalre futurebordantée,enaoinalqeutsdlaevnegasitémedoh des àsnierfitunosontisaliitnoneatipin,souondésprre( partenaire,coût,approvisionnement,accessibilitédesservices).  dsabuodilipeleluDiscuetredlaocdniuteàsuivreenc etdesméthodesderattrapagepossiblesnedsacen-no utilisationouderupturedepréservatif.  ontiudtronepacomroelannegrhec,uoralcPueerqécispr ladélivranceestanonyme,nonsoumiseàprescriptionet  quelleestgratuitepourlesmineures.Indiqueraussiles  lieuxoùelleestdisponible(pharmacies,infirmeriesscolaires, centresdeplanificationetdéducationfamiliale).  Informer TISslersuentifservaprésdeséticaciffelte  prévention. Prévoirnusuiviéhcorppa.égulretrier  
Ministèrechargédelasantéwww.sante.gouv.fr (motsclés:contraception,IVG). Dossierdinformationsurlesméthodescontraceptives  (avecquestions/réponses);  Bilansrelatifsàlutilisationdelacontraceptiondurgenceparlesmineures, guideremisauxpatientssouhaitantunestérilisationàviséecontraceptive;  Législation-réglementationenvigueur;coordonnéesutiles:  centresdeplanificationoudéducationfamiliale,  établissementsdinformation,deconsultationetdeconseilfamilialdetous  lesdépartements;  Permanencestéléphoniquesrégionales.  
F ilSantéJeunes 0800235236
Appelgratuit,7j/7;8h00-00h00
Ecoute,information,orientationdesjeunesen matièredesantéphysique,psychiqueetsociale.  www.filsantejeunes.com
3)Laloidu4juillet2001relativeàlIVGetàlacontraceptionpréciseque«leconsentementdestitulairesdelautoritéparentaleou,lecaséchéant,dureprésentant nestpasrequispourlaprescription,ladélivranceouladministrationdecontraceptifsauxpersonnesmineures».
légal
Repèrespour votrepratique Commentaiderunefemme  àchoisir  sacontraception?   
LacontraceptionenFranceestlobjetdunparadoxemarquant:letauxd'IVGne décroîtpas(200000IVGpratiquéeschaqueannée)malgréuntauxdecouverture  contraceptivequiaugmente.Pouraméliorerlefficacitédesméthodescontraceptives, 1 desrecommandationsontétéémisesfin2004parlAnaes,lAfssapsetlInpes,àla  demandedelaDirectiongénéraledelaSanté.Ellesreposentsurlidéecentraleque  pourêtrebienacceptéeetbiensuivie,laméthodecontraceptivedoitêtreadaptée  àchaquefemmeetchoisieavecelle,enfonctiondesaréalitéquotidienne.  
Pourquoiimpliquerlafemmeoulecouple  danslechoix? Larelationmédecin-patientaévoluéaucoursdesdernièresdécennies,  avecuneparticipationdeplusenplusgrandedupatientdansles décisionsconcernantsasanté.Dansledomainedelacontraception,  lefaitdepermettreauxpersonnesdechoisirestassociéàune  plusgrandesatisfactionenainsiquàumllieerueitusaliontiesd  méthodeserllioramétiarruopétpadaixhocun:qieurptatiécicaeff desméthodescontraceptives,laquelleestgénéralementinférieureà  leurefficacitéthéorique(celledesessaisthérapeutiques).Lalittérature  souligneégalementlimpactpositifdelaccorddupartenairesur  lesuividelaméthodeetdonclimportance,lecaséchéant,de  considérerlecoupledansladémarchecontraceptive.  Enpratique cisiadénslrdalberaaitsvnoevLaonollpmieuqidétsesrpférérenotsenremettrelàemmfeeundeniatrec:ertua àvosconseils,tandisquedautressouhaiterontparticiperauchoix.Ilparaîtdoncimportantdexplorerleniveau  dimplicationsouhaitéparchaquefemme.  
Aquelleoccasionaborderlaquestion? Lesoccasionssontnombreuses:audébutdelaviesexuelledune  femme(etnotammentchezladolescente),encasdechangementde  partenaire,audécoursdunegrossesse,encasd'IVG,encasdesouhait  dechangementdeméthode(arrêtdupréservatifnotamment),en  présencedunfacteurderisque:infectionsexuellementtransmissible  (IST),hypercholestérolémie,tabagisme,etc.  
1)Trèscomplètes,cesrecommandationscomprennentunétatdeslieuxdelacontraceptionenFrance,présententles  méthodesdisponiblesavecleursindicationsetcontre-indications,explorentlesdéterminantspsychosociauxdu choixetdusuividuneméthodeetabordentlesstratégiesdaideauchoix.Cestsurcedernierpointquilaétéchoisi  decentrerlaprésentation.Lensembledesrecommandationsestaccessiblesur:www.has-sante.fr  
Quellessontlesétapesdelaideauchoix?
La iononsultatèimecerrpaucaluqleeluosrdeedontiesqualnoitpecartnocaldevrdéeaboestnatatuarti quepossibleêtrepsifécueiqntmeéddéieàectteuqsetion.  lité -nceenrgntmeamot-sjutednasàcesuntemplseiocmmterdeandérverrése Encasdimpossibiu laconsultationetdeprogrammeràcourttermeuneautreconsultationquiluiseraentièrement  consacrée. L'aideauchoixpeutsinscriredansuneapprocheéducativeoudansunedémarchede  2 conseiletdaccompagnement(counseling) iqatprnE.el,euEBelèdomRCERSprlOMdeenuposo déroulementdelaconsultationetdusuivien6étapes:Bienvenue, Entretien, Renseignement, Choix, EacitpxiltnoeRe.Chtourepeacuneesolnalpreosnneetselonlesêtuertsulpuoinmoapsofprdion besoinsdumoment.etis.fc,RECREBrsunioatrmfoinsdpuloPruOMS:www.infoforhealth.org/pr/prf/fj48edsum.shtml Bienvenue sdeTpmaccueilursmeesmesspoalcséellfé:reeftanlanrgiihoacodeltfaanitrnsul,aquelleibilité  présente,assuredelaconfidentialitédesentretienscomptetenudesasituationetdesonparcours,de  etexpliquelerôle,lesobjectifsetledéroulementrespecterlaméthodecontraceptive.Ilsassureau  possiblesdelaoudesconsultations.qalelalneifunusirpsicidéecirépones.  Entretien Explication spmeTedeteucerinfildtionormad'expression aonsiusderouutlacsiDémhtsiehciodoeetdneso de la femmenssoedeslairrus,esseasvsiti emploiémonstra:dmeixu,itno(uaagssepraptien sentiments,sesbesoins,sessouhaitsetsesdoutes:ce  avecmanipulationparlaconsultanteelle-momentestpropiceàlélaborationdundiagnostic même);réflexionsurlespossibilitésdétablir  éducatifarpgéta.  uneprisedelapiluleenroutine,information  Enpratique:adréenciagn«dcdésoitfi»cutantcoi-creriov surleseffetssecondairesetlaconduiteàtenir,  Renseignement renseignementssurlespossibilitésderattrapage  une Délivrance d'information claire, hiérar-relqieui(dnmèerobldepcasenleteslisxeu chiséeetsurmesureqeuitlessnetseleeeeptuslafemmlesquelsdsnsnadnocoiti.eIl professionnelsassuredelahenréimopncsoennborpcoruLaudonti).ceenrgcenurepecartno desinformationsocumdedécrentsdlécneviaruqiesmntldeséthoerntanrecnocstituepperesér intéressentlaconsultanteouquipourraientluiuneaide.Enfin,lesraisonsmédicalesquipeuvent  êtreproposées:modedemploi,efficacitéenjustifierleretourdelaconsultantesontabordées. pratiquecourante,contre-indications,avantages,  inconvénients,risquesgraves(mêmeexceptionnels),  Retour coût. asccniontsooledconsultLeseusviitaoisnd  Enpratique:sdehoéton-cci»te,ertnammocerda-ecnovri«mdaér réévaluerlaméthodeetsonutilisationde,vérifier tionsAnaes/Afssaps/Inpes quelleestadaptéelàaepsrnoenetuqecelle-ci  Choix enestsatisfaite.Ellesconstituentuneopportunité  pLeferoiosslennuosngiluqeealdécision pour cahgnmenetedméthodeisdtecuunr.Cette  finaleappartientàlaconsultanteesaàeridalurPop.hnosacitednerpcneardleeptomfidimos  choisir,ilpeutl'inciteràréfléchirsursasituationsesstionituaersospfeafivctelnn,leelai.teecos  defamille,sursespréférences(etcellesdesonApartirde35-40ans,ilestrecommandéde  partenaire),surlesbénéficesetlesrisquesdeshodemételaondevpeitrtcacnoévréitauqédalreula différentesméthodes,etsurlesconséquencesutiliséeenraisondelaugmentationaveclâgedes  desonchoix.Lesoignantsattacheégalementàrisquescancéreuxetcardio-vasculaires.
2)Lecounselingrdeesusessbalepxerssoinedne,quifavoriseape,trrlisopeonshoc.ixunDamédenuàeiovnleinscoedhercngmemoapacctedrsonapedelentre dempathieenverslapersonne,derespectpoursasexualité,sessentiments,sonattitudeetsesbesoinsetdautrepartilengagelesoignantàconserverlemaximumde neutralitévis-à-visdesdémarchesabordéesetdesinformationsfournies.  Ladémarcheéducative,poursapart,renvoieàunpartenariatpédagogique,centrésurlapersonne,etvisantàpromouvoirsasantétoutenlarendantautonome danssaproprepriseencharge.Cetteapprocheestindividualiséeetsefondeàlafoissurcequelapersonneest,cequellesait,cequellecroit,cequelleredoute èpse.erouteetoit,redasti,rctnets,naigsoelueqcerusteerèpseeellequetc
Enpratique:qu'est-cequ'undiagnosticéducatif? eidpduferoiosslennd,plIermetàlaconsutlnaet,vacela'identifier érffdisspatsenedstceassesbesoins,dparphéneedrel personnalité,deprendreencomptesesdemandes.Ilsagitdexplorerensemble:  
«cequ'ellea»
«»ce qu’elle fait
«cequellesait»
«ce qu’elle croit »
«cequelleressent»
«cedontelleaenvie»
Enpratique:quellesméthodescontraceptivesproposer?
  evLoinectptnaraoctatiogesroproest re eesdétmlstneu1itnohedsedpourlesention,  femmesneprésentantpasdefacteurderisqueparticulier  (cardio-vasculaire,hépatique,cancéreux,etc.).      eulifststaoregrapnopaLcnortcapeit   oùlesauitnosnisestitaercnsdaeséliituertêtuep pilulesoestroprogestativessontcontre-indiquées(risque  cardio-vasculaire notamment), mais également en  re 1intention.Ilsagitessentiellementdelapilulemicro  progestative(priserigoureuse,touslesjoursàlamêmeheure).  Seseffetssecondaires(aménorrhée,spotting,etc.),possiblement  gênants,sontmieuxacceptéssilafemmeenestavertie.      DIU)(snirétu-artnifstisipoisdesL   nuqiapsnotenseuemtndseiténsauxmultipares  re etpeuventêtreenvisagésen1intentionàconditionde  respecterlescontre-indications,dévalueretdécarterles  situationsàrisquesdinfectionetdegrossesseextra-utérine  (GEU)etdinformerlaconsultantesurlesrisques.         métommedehodear-octnUIDuepelliticséêtture ception d'urgence (méthode la plus efficace).     lleorénamLlcahreénoenatit acicéitmpcoabaredtsenuffecontra-elàcleelduen ceptionorale,tsetnemetiallaluesqorlis-quafoulusiexc exclusif(intervallemaximumserrtne6eduehes).e2tété   
  étatdesanté,facteursderisquepersonnelsoufamiliaux(HTA,  diabète,hyperlipidémie,migraine,accidentsthrombo-emboliques...),maladiesettraitementséventuels,histoire  desacontraception,etc.;    situationsfamilialeetprofessionnelle,activitéssociales  etdeloisirs,lieudevie,niveauderessource,couverture  sociale,etc.;    enmatièredecontraception(lesméthodes,leursutilisations,  etc.);   croyancesrelativesauxbienfaitsouauxméfaitsdesméthodes  contraceptives,croyancesliéesàsaculture,àsasituation  socialeetfamiliale,sonéducationetsonparcours,etc.;   ausujetdesavieaffectiveetsexuelleetvis-à-visde  lacontraception(inquiétude,résignation,impuissance,  motivation,etc.);   sesprojets,undésirdegrossesse,uneméthodecontraceptive  précise,etc.
Lespréservatifs,masculinsouféminins   iataftipervuedesonosesaltnthméeuliqueod efficacitédanslapréventiondelatransmissiondesIST.  Aproposerencasdepartenairesmultiples,derelations  occasionnelles,dabsencederelationstable,etc.seulsou enassociationavecdautresméthodes.Ilsnécessitentune  pédagogieciblée.  
Lesautresméthodesnaturelles   noansiastndespersonnescertêsérévreàsedeaivrten bienleurcycle,laméthode,etpouvantsexposeràun  risquedegrossesse.  
Lesméthodesdestérilisation   tenpoapuvpenoesrpéuentrreveeptitraccon appropriéedanscertainessituations.Ilestrecommandé  delesprésentercommegénéralementirréversibles.Elles  nepeuventêtrepratiquéessurunepersonnemineureet  undélaide4moisdoitêtrerespectéaprèsdécisioninitiale  destérilisationetrecueilduconsentement.  
NB :mrohecnnelanoioptcerageurdnlacontpasest  recommandéeentantqueseuleméthodecontraceptive régulière,enraisondeseffetssecondairesetdurisque degrossessemajorésparrapportàuneméthodehormonale continue.