Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Des aires qui gagnent des habitants.

De
2 pages

Evolution et dynamisme de la population des aires urbaines limousines. Taux annuel d'évolution de la population en pourcentage. Carte, tableau, graphique.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

quement 10 000. Cette croissance
démographique est cependantDes aires
cinq fois plus faible que dans lesqui gagnent années 60 et 70, période à laquelle
elle atteignait son maximum. Elledes habitants a diminué progressivement et ce
jusqu'en 1990. Toutefois, cette
tendance semble aujourd'hui s'in
verser. Depuis 1990, la population
des aires urbaines s'est accrue en
moyenne de 0,25 % par an, soit
davantage qu'au cours des années
80 (+0,19 %).
Limoges et Brive tirent
leur épingle du jeu
Sur la période récente, seules les
« Travailler en ville et habiter à la aires de Limoges et de Brive la Valérie Genay
campagne » : telle est la caracté Gaillarde affichent un dynamismeGeneviève Simonneau
ristique d'une bonne partie des Li démographique. Les autres se dé
mousins vivant dans les couronnes peuplent, comme Tulle, Ussel et
périurbaines des vil La population des
les. Couronnes qui, SEULES LES AIRES DE LIMOGES ET BRIVEaires urbaines
GAGNENT DES HABITANTS DEPUIS 1990ajoutées aux pôles,
limousines progresse constituent les aires
depuis 1990, alors que urbaines. Le monde
le reste du territoire Guéreturbain est en cons
1,24
régional continue de se tante évolution et re-
0,0300,79dépeupler. groupe une part de
0,420,24
0,08plus en plus impor-Cependant, leur -0,05
Limoges
-0,23tante de la popula Saint-Juniendynamisme demeure
tion.faible par rapport à
1,16Ainsi, les six aires li
Usselcelui des autres aires
0,14mousines gagnent
-0,111975-1982urbaines françaises. -0,27 -0,31 -0,34globalement presque 1982-1990 Tulle0,81
1990-1995 0,365 000 habitants entre
0,24
1990 et 1995. Alors Brive-la-Gaillarde
que le reste de la ré
source : INSEE - recensements de la populationgion en perd prati Taux annuel d'évolution de la population (en %) et estimations localisées de population
4 r insee limousin
démographie
GéoFLA® © IGN 1990 © INSEEhabitants, leur croissance est ce PRATIQUEMENT 400 000 HABITANTS VIVENT DANS LES AIRES URBAINES LIMOUSINES
pendant relativement faible par
Variation de population Taux annuel
Population au d'évolutiontotale due au solde due au solde rapport à celle des autres airesAires urbaines 01/01/90 01/01/95 naturel migratoire en %
urbaines françaises. Limoges,Limoges 225 360 230 090 +4 730 +540 +4 190 +0,42
èmeBrive-la-Gaillarde* 81 060 82 050 +990 +370 +620 +0,24 34 par son poids démographi
Tulle 30 330 29 860 -470 -200 -270 -0,31 èmeque, ne se classe qu'au 182
Guéret 25 050 25 090 +40 -130 +170 +0,03
rang sur 361 par sa variation an Ussel 13 270 13 050 -220 -10 -210 -0,34
Saint-Junien 12 940 12 790 -150 -260 +110 -0,23 nuelle de population. Par compa
Total aires urbaines 388 010 392 930 +4 920 +310 +4 610 +0,25 èmeraison, Poitiers, 45 par sa po *y compris la commune de La Feuillade (Dordogne) source : INSEE - estimations localisées de population
èmepulation, arrive en 30 position
Saint Junien, ou stagnent, comme progression annuelle moyenne de par son dynamisme démographi
Guéret. L'aire de Limoges gagne 0,24 %. Sa population s'est accrue que. Plus généralement, la plupart
pratiquement 5 000 habitants en d'un millier de personnes. Tulle et des aires centrées sur une capitale
tre 1990 et 1995. Soit une hausse Ussel cumulent déficit migratoire régionale gagnent en proportion
annuelle de 0,42 %, record régio et déficit naturel. Depuis 1990, la davantage d'habitants que celle de
nal. Cette croissance s'est accélé première a perdu près de 500 ha Limoges. Exception faite de Mar-
rée par rapport aux années 80, bitants et la seconde un peu plus seille et Clermont Ferrand.
mais reste nettement inférieure à de 200.
celle des années 60 et 70. Elle est Un retour vers les
essentiellement due à l'attrac pôles urbains
tivité de la capitale régionale : les
Globalement, le dynamisme démo arrivants ont été 4 200 de plus que
Aire = pôle+couronnegraphique des aires urbaines li les partants. Des facteurs tels que
mousines est davantage dû aux Une aire urbaine est un ensemblela présence de l'université et le
de communes d'un seul tenant etcouronnes périurbaines (+0,45 %nombre important d'emplois y sont
sans enclave, constituée par :par an) qu'aux pôles urbainssans doute pour beaucoup. L'aire le pôle urbain (unité urbaine
(+0,19 %). La différence tend ce urbaine de Brive arrive en seconde offrant 5 000 emplois ou plus) ;
pendant à s'atténuer. En effet, le sa couronne périurbaine,place au plan régional, avec une
composée de communes rurales outaux de croissance des couronnes
unités urbaines dont au moins
LA PÉRIURBANISATION RALENTIT s'est considérablement réduit par
40 % de la population résidente
2,5 rapport aux décennies précéden
Taux annuel d'évolution ayant un emploi travaille dans le
de la population en %
2,0 tes. Alors que les pôles bénéficient, reste de l'aire urbaine.
pôle urbain
couronne La délimitation des aires urbaines1,5 périurbaine semble t il, d'un regain de vitalité.
repose sur les informations duC'est le cas de ceux de Limoges et1,0 recensement de la population de
de Brive dont la population s'est
0,5 1990. Les évolutions
accrue depuis 1990 après avoir di démographiques citées dans cet
0,0
article sont calculées à champminué dans les années 80.
-0,5 constant.Si les aires urbaines limousines1975-1982 1982-1990 1990-1995
source : INSEE - recensements
et estimations localisées de population gagnent dans leur ensemble des
insee limousin r 5

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin