Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

PROJECTIONS DE POPULATION
Entre 2000 et 2030, la population al-
sacienne augmentera de plus deDeux millions d’Alsaciens
200 000 habitants.
L’excédent naturel passera de 8 000
personnes par an à 2 800 personnesen 2030 ? en 2030.
L’Alsace connaîtra un vieillissement
sensible : en 2030, 30% des Alsaciens
seront âgés de plus de 60 ans, au lieusur la base des mêmes hypothè-Dans les 30 prochaines an- de 18% aujourd’hui.
ses, connaîtra une augmentationnées, la population alsacienne
de 9 % de sa population au cours
continuera d’augmenter.
de la même période ; la population
Une part croissante de l’aug- métropolitaine s’élèvera à 63,9 mil-
mentation annuelle de la po- lions d’habitants en 2030.
e
Ainsi, l’Alsace sera la 6 région Le solde migratoirepulation régionale sera due
française pour l’accroissement de favorise leaux migrations. La jeunesse
sa population. Elle se placera loin dynamisme
des migrants permettra de li-
derrière les régions Langue- démographique
miter le déclin de l’excédent doc-Roussillon (+ 34 %) et Paca
Un excédent migratoire a favorisénaturel. (+ 21 %), mais restera cependant
parmi les régions les plus dynami- jusqu’ici la croissance de la popu-Les personnes âgées repré-
lation alsacienne. Ainsi, de 1982 àques. La vitalité alsacienne confèresenteront une part croissante
toujours à la région une place aty- 1999, l’Alsace a attiré en moyenne
de la population alsacienne. 2 300 habitants par an. Cette va-pique au sein du Grand-Est. Elle
contraste avec les régions limitro- riation cache néanmoins des diffé-
rences d’intensité selon les deuxphes de la Franche-Comté et de la
Lorraine, dont la population dimi- dernières périodes migratoires.
Pratiquement nul de 1982 à 1990,nuera respectivement de3%etSi les tendances démographiques
10 % au cours des trois prochaines le solde migratoire est redevenuobservées de 1982 à 1999 se pro-
largement positif au cours de ladécennies. L’évolution alsaciennelongent, la population alsacienne
reste également supérieure à celle dernière décennie, avec 4 400 ha-comptera 1,96 million d’habitants
bitants par an. Ainsi, dans unedu Bade-Wurtemberg : la popula-en 2030, soit 12 % de plus qu’en
tion de ce Land enregistrera une autre projection définie unique-1999. Cette évolution est supé-
ment sur la base de cette dernièrebaisse de 4,7 % d’ici 2030.rieure à celle de la métropole qui,
Des projections réalisées avec les hypothèses du scénario central
Les projections s’appuient sur la connaissance du passé. Elles sont la traduction chiffrée des conséquences de certaines hy-
pothèses formulées pour les différents phénomènes démographiques. L’ensemble des hypothèses retenues constitue un scé-
nario. Les projections ne sont pas des prévisions ; elles n’incluent pas les nombreux évènements qui peuvent faire évoluer le
cours des choses.
L’Insee réalise des projections de population à l’aide du modèle Omphale. Celui-ci propose plusieurs scénarios et offre la pos-
sibilité de formuler d’autres hypothèses.
L’étude présentée ici est essentiellement basée sur les hypothèses du scénario dit "standard" qui se fonde sur les migrations
de 1982 à 1999. Ce scénario est utilisé pour les projections régionales. Pour mieux apprécier l’effet de l’apport migratoire, un
scénario alternatif est retenu. Il repose sur la période migratoire 1990 à 1999, tout en conservant les mêmes caractéristiques
d’évolution de la fécondité et de la mortalité que le scénario standard (cf. repère statistique).
Pour alléger la rédaction, les verbes utilisent le futur plutôt que le conditionnel.
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 9 · juin 2002PROJECTIONS DE POPULATION
Une croissance plus favorable au Bas-Rhin
milliers d’habitants
Évolution dité de 0,3 à l’horizon 2015
1999 2010 2020 2030 1999-2030
permettrait d’espérer environ(%)
24 200 naissances annuelles à par-Bas-Rhin 1 026 1 100 1 151 1 195 16,6
tir de cette date.Haut-Rhin 707 737 753 762 7,7
En revanche, les décès ne cesse-Alsace 1 733 1 837 1 904 1 957 12,2
ront d’augmenter régulièrement jus-
période (cf. repère statistique), la L’excédent naturel qu’en 2030. De 14 000 actuelle-
population alsacienne franchit le s’amenuise ment par an, leur nombre augmen-
cap des 2 millions d’habitants dès tera de 3 600 en 30 ans. Il en
La fécondité alsacienne est légère-2022, pour atteindre 2,07 millions résultera un resserrement du solde
ment inférieure à celle de la métro-d’habitants en 2030. naturel à l’horizon 2030. L’excédent
pole. En 1999, l’indice de féconditéL’apport migratoire dont bénéficie naturel, d’environ 8 000 personnes
est de 1,74 enfant par femme enl’Alsace est constitué d’une majo- par an aujourd’hui, ne sera plus que
Alsace. Si celui-ci reste à ce niveau,rité de jeunes actifs ou d’étudiants de 2 800.
le nombre de naissances, actuelle-âgés de 18 à 25 ans. Parmi les
ment de 22 500 par an, diminuerapersonnes de 30 à 50 ans, le solde L’Alsace continuera
rapidement jusqu’en 2011 pourentre les entrées et les sorties de vieillir
s’établir à 20 500 naissances. Cettereste bénéfique à la région, même
période sera suivie par une étape Malgré l’apport migratoire et unes’il est plus réduit. Au-delà, le
de stagnation et de diminution pro- structure de population jeune, lasolde migratoire est proche de
gressive jusqu’en 2030, avec un mi- région continuera de vieillir danszéro, sauf à l’âge des départs à la
nimum de 20 100 naissances. Si le les 30 prochaines années. Laretraite, où il est légèrement néga-
développement actuel des naissan- moyenne d’âge des Alsacienstif. L’arrivée de nombreux jeunes et
ces se confirmait durablement, une passera de 37 ans en 1999 à 43 ansune structure de population jeune
augmentation de l’indice de fécon- en 2030. Elle restera inférieure d’en-favorisent encore le dynamisme
démographique. En 1999, la part
Croissance démographique : l’Alsace loin devant ses voisinsdes moins de 20 ans s’élève à
24,9 % en Alsace, alors qu’elle est
120,0
de 24,6 % pour la moyenne métro- Indice : base 100 en 2000, projections de population
politaine. En 2030, les Alsaciens
de moins de 20 ans représente-
110,0ront environ 21,6 % de la popula-
tion, les métropolitains de la
même tranche d’âge, 21,3%.
Dans l’évolution future, les migra-
100,0
tions représenteront une part
croissante de l’augmentation an-
nuelle de la population : elles pas-
seront de 23 % en 2000 à 36 % en 90,0
2030. La jeunesse des migrants
permettra de plus de limiter le dé-
clin du solde naturel.
80,0
2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030
Alsace AllemagneFranche-Comté
France métropolitaine Bade-Wurtemberg Lorraine
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 9 · juin 2002
Source : Insee, modèle Omphale
Sources : Insee, Office statistique fédéral de WiesbadenPROJECTIONS DE POPULATION
Du baby-boom au papy-boom
Âge
Hommes 100 Femmes
9595
9090viron un an à la moyenne d’âge mé-
85
tropolitaine.
80
Le vieillissement de la population 75
70alsacienne est un phénomène re-
65
lativement récent. Il a commencé
60
à se préciser au cours de la der- 55
5050nière décennie. Les personnes
4545âgées de plus de 60 ans consti-
40
tuaient 18,3 % de la population en 35
301999, alors qu’elles représen-
25
taient moins de 17 % de la popula-
20
tion jusqu’en 1990. Par contre, la 15
1010baisse de la part des plus jeunes a
55commencé dès 1975. Le proces-
00
Nombre de personnessus de vieillissement s’accélèrera
12 000 8 000 4 000 0 0 4 000 8 000 12 000d’ici 2030. C’est une consé-
Population alsacienne en 1999quence de l’allongement de l’es-
Population alsacienne en 2030
pérance de vie. Cette tendance
est générale et, si elle se poursuit,
moins de 20 ans représentent un de la population en 2030. La part
permettra aux hommes d’espérer
quart de la population alsacienne des personnes âgées de 75 ans et
vivre 80,5 ans en 2030, au lieu de
et les personnes âgées de plus de plus doublera en 30 ans, passant
74,6 ans actuellement. L’espé-
60 ans en constituent un cin- de 5,6 % à 11,6 % de la popula-
rance de vie des Alsaciennes at-
quième environ. Dans les années tion.
teindra 87,2 ans, soit un gain de
à venir, la part des jeunes va dimi- La fécondité en dessous du seuil
5,6 ans par rapport à 1999.
nuer et celle des seniors s’ac- de renouvellement des généra-
croître. Ainsi, en 2015, ces deux tions accentuera cette mutation.Un troisième âge en
populations seront d’effectif équi- En 30 ans, le rapport entre les per-
plein essor
valent. A partir de 2015, la ten- sonnes en âge de travailler et les
dance s’inversera au profit des se- personnes de plus de 60 ans seraLes premières générations issues
niors, qui représenteront 29,6 % divisé par deux. Aujourd’hui,du baby-boom vont arriver à l’âge
de la retraite d’ici quelques an-
Le vieillissement : un phénomène récent en Alsacenées. A partir de 2006, chaque gé-
Population alsacienne par tranche d’âgenération née après 1946 grossira
100%
la population des seniors de plus
de 20 000 personnes par an, soit
80%
6 000 personnes de plus que pour
les générations précédentes. Ce
60%
mouvement ira s’amplifiant pour
culminer à 27 300 personnes en
40%
2019.
Le "papy-boom" va profondément 20%
modifier la structure de la popula-
tion. Actuellement, les jeunes de 0%
1962 1970 1980 1990 2000 2010 2020 2030
40-59 60-74- 20 ans 20-39 +75 ans
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 9 · juin 2002
Source : Insee, recensement de la population, Omphale
Source : Insee, modèle OmphalePROJECTIONS DE POPULATION
Strasbourg renforce son poids démographique
Part de laProjection de population*
Évolution population Âges moyens(milliers d’habitants)
Zone d’emploi 2000-2030 régionale
(%)
2000 2010 2020 2030 en 2000 en 2030 en 2000 en 2030
Wissembourg 50 54 57 60 18,5 2,9 2,9 37,3 45,9
Saint-Louis 53 56 58 59 11,3 3,0 2,8 37,7 45,1
Guebwiller 59 64 68 72 22,2 3,4 3,5 37,4 42,8
Altkirch 59 64 68 72 21,5 3,4 3,5 37,1 43,7
Thann-Cernay 64 67 70 71 11,3 3,7 3,4 38,0 44,3
Saverne-Sarre-Union 104 109 111 113 9,1 6,0 5,5 38,6 45,3
Colmar-Neuf-Brisach 104 114 123 133 27,2 6,0 6,4 37,6 42,8
Molsheim - Schirmeck 111 124 137 149 34,2 6,4 7,2 37,3 43,3
Haguenau-Niederbronn 136 147 155 163 19,9 7,8 7,9 37,3 44,0
Sélestat-Sainte-Marie-Aux-Mines 181 194 205 216 18,9 10,4 10,4 37,7 43,3
Mulhouse 285 296 303 305 7,3 16,3 14,7 37,0 43,4
Strasbourg 539 584 624 660 22,3 30,9 31,8 36,2 40,8
Alsace 1 746 1 872 1 980 2 072 18,7 100,0 100,0 37,1 42,8
* Ces projections sont calculées à partir de la période migratoire 1990-1999
l’Alsace compte trois personnes ploi de Mulhouse et Saverne s’af- teront une personne sur quatre.
de 20 à 59 ans pour une personne faibliront. C’est à Wissembourg que la
de plus de 60 ans ; en 2030, il y De même, l’âge moyen augmentera moyenne d’âge sera la plus élevée
aura 1,6 personne en âge d’être différemment selon les zones d’em- avec 45,9 ans ; dans cette zone, les
active pour 1 senior. ploi. Alors qu’il sera de 42,8 ans en seniors représenteront une per-
Alsace en 2030, la zone d’emploi de sonne sur trois.
Strasbourg, ville universitaire et at-Vieillissement
tractive pour les jeunes actifs, reste-atténué à Strasbourg,
Sonia BOURDINra la plus jeune avec une moyenneplus prononcé à
d’âge de 40,8 ans ; les personnesMulhouse
âgées de 60 ans et plus y représen-
Même si la population continuera
Les populations française et allemande en 2030de croître dans toutes les zones
d’emploi alsaciennes, cette crois- Âge
sance ne sera pas uniforme sur 95
Hommes Femmesl’ensemble de la région. Ainsi, la 90
85population de Strasbourg progres-
80
sera de 22,3 % entre 2000 et
75
2030, alors que celle de Mulhouse 70
65n’augmentera que de 7,3 %.
60
La part de la population de chaque
55
zone d’emploi dans la population 50
45régionale se trouvera légèrement
40
modifiée. Strasbourg renforcera
35
son poids : de 30,9 % en 2000, il 30
25passera à 31,8 % en 2030. A l’in-
20verse, les poids des zones d’em-
15
10
5
0
Nombre de personnes en milliers
600 400 200 0 0 200 400 600
Allemagne 2030 France 2030
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 9 · juin 2002
Sources : Insee, Office statistique fédéral de Wiesbaden
Source : Insee, modèle Omphale

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin