Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Environnement, nuisances et insécurité - Indicateurs sociaux 1996-2004

De
48 pages
Les Enquêtes Permanentes sur les Conditions de Vie des ménages (EPCV) permettent de collecter annuellement depuis 1996 des indicateurs de conditions de vie dans de nombreux domaines. Ce volume rassemble les données disponibles sur le thème du cadre de vie et de la sensibilité aux nuisances (bruit, pollution, vandalisme) ainsi que des indicateurs de victimation et du sentiment d'insécurité. Les nuisances augmentent souvent avec la densité urbaine. Si les populations du rural isolé ou du périurbain regrettent le manque de commerces ou d'équipements (23% contre 6% à Paris, en 2004), celles des communes les plus densément peuplées se disent plus souvent gênées par le bruit de la circulation, la pollution ou les actes de dégradation d'équipements collectifs. Les zones urbaines sensibles (ZUS), comme les quartiers urbains les plus pauvres sont particulièrement concernés. Aussi, dans ces quartiers la délinquance figure parmi les préoccupations majeures Cambriolages et vols liés à la voiture ont diminué régulièrement ces dernières années. Ils touchent respectivement 2,5% et 9% des ménages sur la période 2002-2003, contre 3,5% et 15,5% sur la période 1994-1995. Au niveau individuel, 5,1% des personnes de 15 ans ou plus ont été volées et 6,7% ont été agressées en 2002-2003. Ce sont les jeunes et les hommes qui subissent plus souvent ces agressions. Pour les femmes, il s'agit plus souvent plutôt d'injures ou de menaces, les hommes subissant plus fréquemment des agressions physiques. Les femmes, et plus encore les femmes âgées, sont plus d'une sur dix à ne pas se sentir « souvent ou de temps en temps » en sécurité à leur domicile ; seuls 3% des hommes ont ce sentiment.
Voir plus Voir moins
Insee Résultats Société N° 45 Décembre 2005  
Directeur de la publication Jean-Michel Charpin  Institut national de la statistique et des études économiques  Direction générale 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris cedex 14 Téléphone : 01 41 17 50 50 Fax : 01 41 17 66 66 www.insee.fr   Impression Jouve  © Insee 2005  
 
a source 
 Le dispositif des enquêtes permanentes  sur les conditions de vie des ménages  Le dispositif d'Enquêtes Permanentes sur et portant sur les mêmes ménages. En les Conditions de Vie (EPCV) a été mis en revanche, les occupants d'un logement place à partir de 1996 et a donné lieu donné sont interrogés deux années de suite jusqu’en 2004 à trois enquêtes par an. à la même date : l'échantillon est renouvelable Ce dispositif comporte trois parties : par moitié tous les ans.  La partie "indicateurs sociaux est Au final, chaque fichier d'enquête fournit des " destinée à appréhender et mesurer résultats sur environ 6 000 ménages régulièrement certains aspects de la vie des effectivement répondants. ménages. Cette partie aborde donc des thèmes qui reviennent chaque année. Trois La présente publication vise à rassembler groupes d'indicateurs ont été définis, chacun toutes les informations concernant la qualité correspondant à une vague du dispositif de l’habitat et de l’environnement (sécurité annuel : du logement, sécurité du véhicule, revenus  l'enquête de janvier traite des des ménages, transports, sécurité -questions de la qualité de l'habitat et du personnelle et vols, agressions et violences). voisinage, des équipements collectifs de Ces données sont présentes chaque année proximité et de l'insécurité. dans la partie fixe de l’enquête de janvier.  - l'enquête de mai concerne la santé, Vous trouverez ici, les séries de chiffres les difficultés financières des ménages, le allant de 1996 à 2004. confort et l'équipement du logement.  - l'enquête d'octobre aborde les  Les unités statistiques questions liées à la participation sociale des personnes, à la fois au travers de l'emploi et des conditions de travail, des contacts Chaque fichier contient des informations familiaux, de la vie associative et des loisirs. portant sur plusieurs unités statistiques :  La seconde partie, dite "partie variable",  Le tableau de composition du ménage est une enquête consacrée à un aspect contient des informations de niveau particulier des conditions de vie des "individu" : il concerne toutes les personnes ménages. Le thème de cette partie est vivant de manière habituelle dans le variable d'une enquête à l'autre. logement, y compris les enfants. Dans le  Ces deux parties s'articulent autour d'une TCM doivent donc figurer aussi les partie commune : le tableau de composition domestiques et les personnes résidant du ménage (TCM) décrivant les provisoirement dans un logement collectif caractéristiques socio-démographiques des (élèves en internat, étudiants en cité individus du ménage, et un court universitaire, militaires logés en caserne, questionnaire sur les revenus du ménage. personnes temporairement hospitalisées). Chacune des vagues d'interrogation est Le tableau de composition du ménage mise en oeuvre sur un échantillon de 8 800 fournit les caractéristiques générales de la logements tiré de l'échantillon-maître de population : sexe, âge, niveau de diplôme, l'Insee. Les échantillons de janvier, mai et activité, profession, nationalité, type de octobre sont indépendants : il est donc commune de résidence. impossible de réunir l'information complète  Certaines parties des questionnaires des indicateurs sociaux d'une année donnée portent sur des questions de niveau
3  -Environnement, nuisances et insécurité  
"ménage" , qui ne réclament qu'une seule réponse par ménage : par exemple, le  revenu du ménage, le confort ou l’équipement du logement, l’épargne ou l’endettement du ménage, les cambriolages ou vols de voiture.  D'autres parties des questionnaires s'adressent à des individus. C'est le cas en particulier des parties transports, sécurité personnelle et vols, agressions et violences des questionnaires de janvier. Bien entendu, les enquêtes de ce type ne s'adressent pas à des jeunes enfants : on a donc choisi de s'intéresser aux réponses des personnes de 15 ans ou plus (dites "personnes éligibles"). Mais, par ailleurs, la longueur de certains questionnaires rend difficile d'interroger toutes les personnes du ménage, surtout quand elles sont nombreuses. On a donc choisi jusqu'à présent de tirer au sort, au sein d'un ménage, une ou plusieurs personnes de 15 ans ou plus à qui le questionnaire sera soumis. Ce choix est mis en oeuvre de façon un peu différente selon les vagues d'enquête :   - Pour les enquêtes ayant lieu en janvier et en mai, trois personnes au maximum sont interrogées parmi les "personnes éligibles" (de 15 ans ou plus). Dans tous les ménages où vivent moins de quatre "adultes" d'au moins 15 ans, on interroge donc toutes ces personnes. Dans les ménages où vivent au moins quatre personnes de 15 ans ou plus, on tire au sort trois personnes seulement.  - Pour l'enquête ayant lieu en octobre, le même principe a été appliqué, mais on n'interroge qu'une seule personne par ménage et non pas trois. Ces questions fournissent donc des réponses de niveau "personne répondante".    Nombre de répondants Pour les questions relatives aux perceptions par les ménages, des nuisances, de la qualité de l’environnement et de leur sentiment d’insécurité, on a utilisé les enquêtes annuelles de janvier (nuisances, sécurité personnelle, sécurité du logement, sécurité du véhicule). Pour chacune de ces enquêtes, pour des échantillons de départ
de 8 000 ménages, on obtient en définitive les nombres d'observations suivants :  Année Ménages Individus Individus d'enquête répondants appartenant répondants à ces ménages 1996 5 788 14 631 (*) 1997 5 888 15 028 11 501  5 807 14 516 11 236 1998 1998 5 555 14 014 10 611 2000 5 773 14 381 10 943 2001 5 594 13 710 10 423 2002 5 764 14 049 10 824 2003 6 007 14 618 11 248 2004 6 351 15 128 11 767  (*) L'enquête de janvier 1996 ne permet pas de différencier le niveau "ménage" du niveau "personne répondante".  La pondération  Des pondérations sont calculées ex post à partir du fichier ainsi constitué. Ces pondérations sont utilisées, dans les exploitations présentées ici, à la fois pour redresser la non-réponse à l'enquête, pour corriger le plan de sondage des personnes répondantes qui, lors du tirage au sort dans les ménages, porte à sous-estimer le nombre des personnes vivant dans des ménages nombreux, et pour assurer une meilleure représentativité de l’échantillon par rapport à la population présente sur le territoire. La population de référence est celle de l'enquête Emploi de la même année. Un calage sur marge du fichier de l'enquête permanente sur les conditions de vie des ménages sur le fichier de l'enquête Emploi selon plusieurs critères permet de calculer les poids qui seront attribués à chaque ménage. Ce calage tient compte, pour chaque ménage, des critères suivants :   - au niveau du ménage : le nombre total de personnes composant le ménage, le statut d'activité de la personne de référence, la catégorie de commune de résidence (taille de l’unité urbaine).   au niveau des personnes composant -le ménage : le nombre des personnes dans
4  -Environnement, nuisances et insécurité  
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin