La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

(étude-Master professinnel EAMS)

De
8 pages
Enquête sur les outils d’évaluation des actions de formation auprès des acteurs de la formation continue des personnels enseignants – COP – CPE du second degré de l’académie de Grenoble: Retour des bilans, entretiens, questionnaires 1 Sommaire I) La commande........................................................................................................................ 3 II) La méthodologie.................................................................................................................. 3 III) Les objectifs des bilans (entretiens avec l’équipe DAAF).............................................. 4 IV) Les informations fournies par les bilans : résultats des traitements ............................ 4 A. Les outils : ........................................................................................................................ 4 B. Les résultats...................................................................................................................... 5 V) Les nouveaux outils d’évaluation....................................................................................... 6 2 I) La commande Le stage effectué à la DAAF avait pour objectif, l’évaluation qualitative des outils « bilan de formation ». Claudine Besson (chargée de mission) les a initiés en prévoyant dès leur conception, qu’ils soient évalués en vue de les faire ...
Voir plus Voir moins
Enquête sur les outils d’évaluation des actions de formation auprès des acteurs de la formation continue des personnels enseignants – COP – CPE du second degré de l’académie de Grenoble: Retour des bilans, entretiens, questionnaires
1
Sommaire
I) La commande........................................................................................................................ 3 II) La méthodologie .................................................................................................................. 3 III) Les objectifs des bilans (entretiens avec l’équipe DAAF).............................................. 4 IV) Les informations fournies par les bilans : résultats des traitements ............................ 4 A. Les outils : ........................................................................................................................ 4 B. Les résultats...................................................................................................................... 5 V) Les nouveaux outils d’évaluation....................................................................................... 6
2
I) La commande Le stage effectué à la DAAF avait pour objectif, l’évaluation qualitative des outils « bilan de formation ». Claudine Besson (chargée de mission) les a initiés en prévoyant dès leur conception, qu’ils soient évalués en vue de les faire évoluer suite à une première mise en œuvre. Il s’agissait pour cela d’associer, entre autres, à la réalisation de ce travail, des formateurs et des stagiaires. De plus, la promotion de ces outils auprès des divers publics concernés apparaissait toujours comme nécessaire, à la suite, entre autres, d’informations dispensées lors de réunions académiques. Parmi les principes organisateurs il faut retenir que ces nouveaux outils devront être facilement analysables grâce au logiciel sphinx. II) La méthodologie
-
-
-
-
Entretiens avec des formateurs de la formation continue, de responsables de la DAAF (Nathalie Costantini) et de professionnels de la formation afin de préciser les attentes par rapport à ces outils d’évaluation.Analyse des outils existants à la lumière d’un modèle théorique (celui de Donald L. Kirkpatrick en 4 niveaux : niveau des opinions, des acquis, des comportements en milieu de travail et des résultats opérationnels) Questionnaire (construit à partir des entretiens) afin de récolter l’avis des formateurs sur les outils d’évaluation existants et de cerner leurs comportements face aux préconisations d’utilisation les accompagnant Traitement des bilans de formation remplis et renvoyés à la DAAF par des stagiaires et des formateurs.
3
III) Les objectifs des bilans (entretiens avec l’équipe DAAF)Ces bilans d’évaluation stagiaire et formateur ont comme objectifs -de fournir des informations en retour, à la DAAF sur la pertinence des actions proposées, en lien avec les réinvestissements des stagiaires sur le terrain professionnel, -de donner aux formateurs la possibilité de réguler et de faire évoluer leur formation, -d’encourager le développement des compétences des enseignants en situation. En permettant l’atteinte de ces trois objectifs les bilans doivent aider finalement les
enseignants à construire des situations d’apprentissage favorables au développement des compétences des élèves. (document de Claudine Besson pour la présentation des outils d’évaluation à la DAAF- Nov. 2004) Ces bilans d’évaluation se doivent de participer pleinement à la professionnalisation des formateurs, en les incitant à avoir une posture réflexive. Les bilans de formation doivent en fait redonner confiance aux acteurs de la formation tout en leur donnant envie de devenir partenaires de la réflexion conduite autour du nouveau dispositif. IV) Les informations fournies par les bilans : résultats des traitements A.Les outils : Retour des bilans : - Bilans formateur : (21) Sur 1 300 actions menées en 2005/2006 - Bilans stagiaire : (44) Données recueillies sur29 bilans stagiaire et 8 bilans formateur au 17 mai 2006 Entretiens : 6 formateurs, 2 chargés de formation en entreprises privées, chargés de mission et IA-IPR DAAF
4
Questionnaires : 200 questionnaires envoyés aux formateurs de la formation continue de l’Académie de Grenoble, 40 retours au 29 mai 2006. B.Les résultats Les points problématiques des bilans: - Le point 6 sur « le réinvestissement en situation » à renvoyer 40 jours après la formation, semble problématique aux formateurs, cependant une évaluation à froid leur paraît
indispensable.
- Les formateurs pensent ne pas bénéficier à l’avenir de retour sur les données ainsi recueillies - Outil trop long et langage trop compliqué de l’avis des formateurs et de ceux des formés. Les préconisations et améliorations envisagées par les formateurs:-Les formateurs évoquent la longueur et la complexité des bilans. -Leur proposition est donc de les raccourcir et de les simplifier afin qu’ils soient plus facilement analysables, tout en laissant la possibilité aux formateurs de les personnaliser en fonction des formations qu’ils organisent. -A propos de la question sur le réinvestissement des stagiaires, les formateurs pensent que celle-ci devrait être envoyée directement aux stagiaires par la DAAF ou être remplacée par une question sur les réinvestissements envisagés. -Un formateur propose d’axer les bilans davantage sur la satisfaction des stagiaires et un autre sur leur réinvestissement professionnel. -Un point sur la satisfaction des stagiaires serait nécessaire. Les points positifs des bilans :- Le point sur les modalités - Le réinvestissement en situation des stagiaires. - Le point sur le développement des compétences des stagiaires. - La prise de connaissance de l’atteinte des objectifs. - Les questions ouvertes du bilan formateur.
5
L’utilisation des bilans :Lorsque nous demandons aux formateurs (questionnaire) s’ils veulent d’un outil mis à leur disposition par la DAAF, 26 d’entre d’eux répondent positivement, 9 négativement et 5 ne répondent pas. Ces réponses nous laissent penser que la mise à disposition d’un nouvel outil d’évaluation sera bien perçue par les formateurs. - Les bilans stagiaire et formateur sont connus par 28 des 40 formateurs interrogés : 14 les utilisent, 10 parfois et 3 ne les utilisent pas. - 85 % des formateurs (interrogés par le questionnaire), qui utilisent les bilans stagiaires les remettent en fin de formation contrairement aux préconisations. Celles-ci envisagent plutôt que le formateur remette cet outil dès le début de la formation afin qu’il accompagne la réflexion sur la formation et focalise l’attention des stagiaires sur certains aspects. Évolution des bilans stagiaire et formateur et mise en place d’une évaluation à froid : Mise en place de questions à choix multiples. La définition de mots complexes viendra en aide aux stagiaires. Une question de satisfaction. Une évaluation à froid (portant sur le réinvestissement en situation et le développement des compétences) différenciée de l’évaluation stagiaire. Elle sera renseignée par les stagiaires directement sur le site de la DAAF, deux mois après la fin de la formation. . Une question posant plus directement la question de l’atteinte des objectifs à partir de l’identification de ceux-ci par les formateurs. Un rappel sur la fiche procédure aux formateurs pour que les bilans stagiaire soient remis dès le début du stage. IV) Les nouveaux outils d’évaluation Ces nouveaux outils seront opérationnels dès la rentrée 2006/2007, pour toutes les actions de formation continue de l’académie de Grenoble. La fiche procédure qui les accompagne informe sur leur utilisation Leur analyse par les chargés de mission permettra une communication en retour aux acteurs de la formation continue dans une optique d’évolution de l’offre de formation.
6
Cette étude a été conduite par Florence Laffont dans le cadre de la deuxième année du Master professionnel EAMS (Enseignement et Apprentissage en Milieu Scolaire).Les outils construits ont été remis à la DAAF le 21 septembre 2006, suite à la soutenance du mémoire professionnel. Un travail réalisé par l’équipe de la DAAF a conduit aux outils d’évaluation mis à disposition sur le site. Ils sont à utiliser tout au long de cette année 2006-2007.
7
8
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin