//img.uscri.be/pth/e831f74df8a507984387394ecedd5ee68b37e933
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Femmes et hommes à parité ?

1 page

La synthèse du dossier : la place respective des femmes et des hommes sur le marché du travail, dans les rôles sociaux, face à l'enseignement, en famille et en dehors de la famille, en matière de santé, par rapport à la violence, et dans la vie politique.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Signaler un abus

dossier
Femmes et hommes
1
à parité ?
La Réunion, comme ailleurs, cifique à La Réunion n’a été menée,
La place respective des femmesles inégalités entre les femmes on peut généraliser le constat national 2Aet les hommes existent, et sont selon lequel les rôles respectifs des et des hommes
fortement ancrées dans la tradition et hommes et des femmes au sein de la
la culture. Le principe démocratique famille ont peu évolué. Le travail Sur le marché du travail
d’égalité des sexes est entré dans le domestique et familial continue d’être
Un accès plus difficile au marché du travail
droit depuis quelques décennies seule- pris en charge majoritairement par la
Pages 10 à 12
ment. La réalisation de ce principe, qui femme, qu’elle soit active ou inactive.
bouleverse les pratiques, s’inscrit ici Lorsqu’elles vivent seules, c’est-à-dire 3 Dans les rôles sociauxdans un environnement économique et sans conjoint, les femmes assument
social lui-même marqué par des muta- mieux leur indépendance que les Des rôles toujours différents
tions rapides. La progression se fait à hommes. Jeunes, elles quittent plus Page 13
des rythmes différents selon les tôt que les garçons le domicile des
domaines. parents. Plus tard lorsque le couple Face à l’enseignement
éclate, les hommes recherchent sou-
Un des changements les plus impor- Meilleures à l’école les filles utilisent malvent une nouvelle conjointe, tandis
leurs atouts 4tants dans la condition des femmes est que les femmes assument de mieux
certainement leur entrée dans la vie Pages 14-15en mieux la vie sans compagnon.
active. Fait bien plus récent, moins
massif qu’en métropole, il les place En matière de santé, les femmes sont En famille et en dehors de la famille
d’emblée sur un marché du travail plus assidues chez le médecin que les
Les femmes seules mieux insérées
durement frappé par le chômage. Plus hommes, plus enclines à se préoccu- socialement
encore que pour les hommes, l’accès à per de prévention, ne serait-ce que
Pages 16-17
l’emploi leur est difficile et elles doi- dans le cadre du suivi de la gros- 5
vent souvent se contenter de travail à sesse. De plus, les hommes s’adon-
En matière de santé
temps partiel ou sous-qualifié. A La nent plus souvent à des comporte-
Les femmes sont plus soucieuses de leurRéunion, la rémunération du travail ments à risques comme la consomma-
santéeffectué est quasiment identique pour tion d’alcool et de tabac. Les femmes
Pages 18-19les femmes et pour les hommes. Mais manifestent toutefois une certaine
le sous-emploi des femmes induit à la forme de fragilité perceptible notam-
fin du mois une rémunération infé- ment par la consommation accrue de Par rapport à la violence 6
rieure à celle des hommes de 15 % en tranquillisants et de somnifères. La violence sur la place publique et dans
moyenne. le coupleLa présence des femmes sur la scène
Pages 20 à 22La détention d’un diplôme constitue politique a fait un bond ces toutes
un sésame pour l’emploi. Or l’élargis- dernières années. La loi sur la parité
Dans la vie politiquesement de l’accès à l’école opéré dans les a fait entrer dans les conseils
les années quatre-vingts a amplement municipaux et régional. Mais une La parité par la loi
profité aux femmes. Les filles réussis- réelle représentation des femmes 7Page 23
sent mieux leur scolarité et accumulent n’est pas acquise partout.
un capital initial plus important que les
Alors que les diverses discrimina- Entretien avec la déléguée au droit des fem-garçons. Mais la réussite sociale ne
tions sexistes peuvent apparaître mes et à l’égalité.
suit pas la réussite scolaire. Les filières
comme autant de violences envers Page 22les plus porteuses d’insertion profes-
les femmes, celles-ci existent aussi,
sionnelle sont encore trop peu fréquen-
bien réelles et trop fréquentes. Ver- Sur le site internet de l’Insee www.insee.fr/
tées par les filles, qui délaissent les for- 8reunionbalement ou physiquement, dans
mations étiquetées comme masculines.
l’espace public ou la sphère conju- Sommaire du portail “Parité Femmes -
Hommes à La Réunion”.Les étiquettes, les images, les stéréoty- gale, les Réunionnaises sont l’objet
pes dominent aussi la sphère privée de de violences plus nombreuses qu’en Page 24
la famille. Même si aucune étude spé- métropole.
économie4e trimestre 2004 9
DELAREUNION