Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'hôtellerie, victime de la crise ?

De
2 pages
Tourisme L'hôtellerie, victime de la crise ? Avec 34 millions de nuitées en 2009, la fréquentation touristique en Rhône-Alpes équivaut, en niveau, à celle de 2008. Mais les résultats sont inégaux selon les types d'hébergement : les touristes ont privilégié les campings et les hébergements collectifs alors que les hôtels enregistrent la plus faible fréquentation des cinq dernières années. Les touristes étrangers ne dérogent pas à la règle. vec 17,1 millions de nuitées, l'hôtellerie moyenne (- 13,2 %) ou de bas de gamme (- 14,6 %) queA rhônalpine enregistre, en 2009, une baisse de ceux de haut de gamme (- 7,1 %). Les Anglais, qui repré- fréquentation de - 5,2 %, semblable à la moyenne na- sentent un quart de la clientèle étrangère, ont passé tionale. Ce recul touche toute la région excepté les dé- 291 000 nuitées de moins qu'en 2008, soit - 23 %. Seul partements méridionaux : Ardèche (+ 0,9 %) et Drôme point positif, la hausse de fréquentation des touristes des (+ 0,2 %). Parallèlement, l'offre diminue partout sauf dans pays voisins : les Suisses (+ 9,8 %) et les Italiens l'Isère. Mais la réduction de l'offre ne parvient pas à main- (+ 1,5 %). tenir les taux d'occupation à leurs niveaux de 2008 ; ainsi, À l'opposé, avec 8,2 millions de nuitées, 2009 est la le taux d'occupation régional passe de 58,6 % à 55,2 %. meilleure année en termes de fréquentation dans La désaffection des touristes étrangers entamée en juillet les campings depuis 2004.
Voir plus Voir moins

Tourisme
L'hôtellerie, victime de la crise ?
Avec 34 millions de nuitées en 2009, la fréquentation touristique en Rhône-Alpes équivaut, en niveau, à
celle de 2008. Mais les résultats sont inégaux selon les types d'hébergement : les touristes ont privilégié
les campings et les hébergements collectifs alors que les hôtels enregistrent la plus faible fréquentation
des cinq dernières années. Les touristes étrangers ne dérogent pas à la règle.
vec 17,1 millions de nuitées, l'hôtellerie moyenne (- 13,2 %) ou de bas de gamme (- 14,6 %) queA rhônalpine enregistre, en 2009, une baisse de ceux de haut de gamme (- 7,1 %). Les Anglais, qui repré-
fréquentation de - 5,2 %, semblable à la moyenne na- sentent un quart de la clientèle étrangère, ont passé
tionale. Ce recul touche toute la région excepté les dé- 291 000 nuitées de moins qu'en 2008, soit - 23 %. Seul
partements méridionaux : Ardèche (+ 0,9 %) et Drôme point positif, la hausse de fréquentation des touristes des
(+ 0,2 %). Parallèlement, l'offre diminue partout sauf dans pays voisins : les Suisses (+ 9,8 %) et les Italiens
l'Isère. Mais la réduction de l'offre ne parvient pas à main- (+ 1,5 %).
tenir les taux d'occupation à leurs niveaux de 2008 ; ainsi, À l'opposé, avec 8,2 millions de nuitées, 2009 est la
le taux d'occupation régional passe de 58,6 % à 55,2 %. meilleure année en termes de fréquentation dans
La désaffection des touristes étrangers entamée en juillet les campings depuis 2004. Les nuitées ont augmenté
2008, s'est poursuivie en 2009 entraînant une chute de de 7,3 % par rapport à 2008, hausse bien supérieure à la
leur fréquentation de 10 %. La clientèle française, stable moyenne nationale, qui s'établit à + 4,2 %. L'offre en em-
en 2008, a baissé elle aussi de 3,7 %. Qu'ils soient indé- placements progresse faiblement (+ 0,5 %) sauf sur les
pendants ou de chaîne, les hôtels ont tous subi une baisse emplacements locatifs disposant d'équipements (+ 3,8 %).
conséquente (respectivement - 4,6 % et - 5,8 %). Toutes Le taux d'occupation des campings de la région atteint
les catégories d'hôtels sont concernées : en première li- 31,8 % soit 1,4 point de plus qu'en 2008 ; celui des em-
gne, les hôtels 2* sont les plus touchés (- 6,1 %) devant placements locatifs augmente de façon similaire, avec
les 0* et 1* qui accusent un recul de 5,6 %. Le haut de 1,6 point de plus, pour atteindre 50,8 %.
gamme, d'ordinaire épargné, est également concerné, La hausse de fréquentation concerne tous les mois de la
mais dans une moindre mesure (- 4,1 %). En effet, les saison. En mai, les Français ont profité d'un calendrier
touristes étrangers ont davantage déserté les hôtels de favorable : 30 % de nuitées supplémentaires sont comp-
34 millions de nuitées en 2009 : un volume stable par rapport à 2008
Hôtellerie Campings Hébergements collectifs Ensemble
Nombre de Évolution Nombre de Évolution Nombre de Évolution Nombre de Évolution
nuitées 2009 2008-2009 nuitées 2009 2008-20092008-2009 nuitées 2009 nuitées 2009 2008-2009
(en milliers) % (en milliers) % (en milliers) % (en milliers) %
Ain 1 008 -6,3 444 21,8 156 -5,9 1 608 0,1
Ardèche 503 0,9 3 427 3,8 486 -22,4 4 416 -0,3
Drôme 1 148 0,2 1 292 10,2 309 -6,8 2 750 3,8
Isère 2 164 -2,5 764 12,6 1 139 19,6 4 068 5,6
Loire 759 -8,8 90 6,6 141 -2,4 990 -6,7
Rhône 4 196 -4,6 160 3,9 119 -7,6 4 475 -4,4
Savoie 3 205 -9,5 679 8,9 3 613 3,6 7 497 -2,0
Haute-Savoie 4 145 -5,0 1 351 6,7 2 848 11,0 8 344 1,8
Rhône-Alpes 17 128 -5,2 8 208 7,3 8 812 4,9 34 147 0,1
Source : Insee
38 L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155Tourisme
Les Néerlandais choisissent le camping quand les Anglais Une progression sensible du nombre de nuitées dans la
préfèrent l'hôtel Drôme et dans l'Isère
Nuitées étrangères en 2009 par nationalitéMilliers
2 500
Hôtellerie
Ain2 000 Rhône
Haute-Camping
Savoie
Loire1 500
1 000
Isère
Savoie
500
Nuitées en milliers0
Drôme 8 350
2 780
Ardèche Évolution 2008-2009Source : Insee
en %
tabilisées (soit 90 000 nuitées) par rapport à mai 2008, ce 3,8 ou plus
de 0 à moins de 3,8dernier étant déjà remarquable (en hausse de 21 %). Ils de -2 à moins de 0
moins de -2sont aussi davantage venus en juillet (+ 121 000 nuitées).
Source : InseeLes touristes étrangers, qui avaient boudé les campings
de la région l'an passé, sont revenus en force, avec une Drôme. Si les centres de vacances attiraient moins ces
préférence pour la fin de saison : août, avec 280 000 nui- quatre dernières années, en 2009 leur fréquentation re-
tées étrangères de plus (+ 29 %), et septembre avec monte de 4,3 %, comptabilisant 3,8 millions de nuitées.
27 000 nuitées (+ 16 %). Avec 64 % des nuitées étrangè- Les villages-vacances continuent leur progression,
res, les Néerlandais restent les campeurs les plus assi- + 5,7 %, avec 3,5 millions de nuitées.
dus de la région. Après deux années de forte progression Mireille Bel, Jean-Pierre Guinet,
(+ 10 %), les campings 4* deviennent en 2009, la catégo- Insee Rhône-Alpes
rie la plus prisée après les 3* qui restent largement en
tête du palmarès. Mais l'embellie bénéficie aussi aux cam- Pour comprendre les résultats
pings de catégories inférieures (1* et 2*) dont la fréquen-
tation baissait jusqu'en 2007, et qui progressent à nou- L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie est réalisée mensuellement auprès
des hôtels classés tourisme (0 à 4 étoiles luxe) de France (métropole etveau. Ils ne représentent toutefois que 29 % de la fréquen-
DOM) et des hôtels de chaîne non classés. En Rhône-Alpes, il s'agit d'unetation totale. En 2008, le regain d'intérêt pour les 1* et 2*
enquête par sondage.
était le fait de la clientèle française ; en 2009, ce sont les L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air est réalisée
touristes étrangers qui les ont davantage choisi mensuellement de mai à septembre auprès des campings classés tourisme
(+ 13,5 %). De même, après des années de baisse de (1 à 4 étoiles) et possédant au moins un emplacement de passage. Cette
enquête est exhaustive.fréquentation, les emplacements nus connaissent un re-
L'enquête de fréquentation dans les hébergements collectifs est réalisée surgain de faveur (+ 7 %), avec une progression comparable
la région en partenariat entre l'Insee-Rhône-Alpes et l'Observatoire Régionalà celle des emplacements locatifs (+ 8 %).
du Tourisme (ORT/MITRA) depuis 1994. Cette enquête est effectuée
Après trois années de baisse consécutive, la fréquen- mensuellement de décembre à septembre auprès de maisons familiales, de
centres de vacances, d'auberges de jeunesse, de centres internationaux detation dans les hébergements collectifs a augmenté
séjours et de villages de vacances de la région.de 4,9 % par rapport à 2008. Ils ont ainsi accueilli
Courant 2009, une nouvelle enquête nationale a démarré sur le champ des8,8 millions de nuitées. Si la saison d'hiver a été
hébergements collectifs. Par rapport à l'enquête menée jusqu'ici en Rhône-
bonne (+ 2,5 %), c'est l'été qui a le plus contribué à cette Alpes, elle prend désormais en compte les résidences hôtelières et les
hausse avec 9,1 % de nuitées supplémentaires. L'évolu- résidences de tourisme. Mais, par contre, le champ des centres de vacances
tion n'est pas homogène sur la région ; les départements ne fera plus partie des statistiques produites. Des données nationales pourront
ainsi, à l'avenir, être comparées aux statistiques régionales.alpins en sont les grands bénéficiaires. La baisse consta-
tée en Ardèche n'est due qu'à celle de l'offre, liée à la
Pour en savoir plusfermeture d'un établissement majeur pendant plusieurs
mois. L'offre a progressé partout ailleurs, sauf dans le
"Tourisme hiver 2008-2009 : les hébergements collectifs s'en sortent
Rhône. Le taux d'occupation des hébergements collectifs mieux que les hôtels", La Lettre-Résultats n°124, janvier 2010.
de la région augmente de 4 points, passant de 49 % à
"Tourisme été 2008 : la fréquentation des campings rattrape celle des
53 %. Enregistrée à 9 points en Haute-Savoie, 5 points en hôtels", La Lettre-Résultats n°116, juillet 2009.
Isère et en Savoie, la hausse passe à 2 points dans la
L’année économique et sociale 2009 - Dossier n° 155 39
zz
Pays-Bas
Belgique
Allemagne
Royaume-
Uni
Autres pays
d'Europe
Suisse
Italie
Espagne
Autres pays
hors Europe
© IGN-Insee 2010