Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le parc de logements : 20 ans d'évolution.

De
2 pages

Evolution du parc de logements. Disparités dans les différentes zones de la région. Nombre moyen de personnes par résidence principale. Taux d'occupation des logements du Limousin (comparaison avec les autres régions). Carte, graphique.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Signaler un abus

Le parc
de logements :
20 ans d’évolution
Bertrand Oddo Depuis 1982, le nombre de loge les. Entre 1982 et 1999, le nom
ments du Limousin s’est accru de bre de personnes par logement
12 %. Ce taux apparemment est passé en métropole de 2,7 à
élevé, est en fait le plus faible de 2,3 personnes. En 1999, les dé
France : en effet, la croissance partements ou régions ayant leDes logements en
moyenne en métropole est de plus faible chiffre sont ceux quicroissance, une
21 %. Ce sont les régions ayant ont soit une forte proportion depopulation qui baisse :
bénéficié des plus fortes croissan personnes âgées (Alpes Mariti
en Limousin, la
ces démographiques qui ont vu,
décohabitation logiquement, leur nombre de lo
s’accélère et le nombre DES GRANDS MÉNAGESgements s’accroître le plus. Ce
EN PÉRIPHÉRIE DES VILLES
de personnes par sont aussi des zones qui ont la
logement est réputation d’être, soit très dyna
maintenant le plus miques, soit naturellement très
attractives : Pays de la Loire,faible de France.
Midi Pyrénées, Languedoc Rous Mais il reste au sein de
sillon. De ce fait, elles bénéficientla région de grandes
aussi, dans la majorité des cas,disparités entre les
de fortes augmentations du nom
2,9différentes zones. En
bre des résidences secondaires. 2,6
même temps, la 2,4Le nombre de logements s’est 2,2
vocation touristique du 1,6accru beaucoup plus vite que la
sud de la région se population. En particulier, le
Nombre moyen de personnes par résidence principaledéveloppe. nombre de résidences principa source : Insee - recensement de 1999
4 r insee limousin
logementmes ou Limousin), soit le cas par vent, le veuvage. À cela s’ajou zones périphériques. Toutefois,
ticulier de Paris qui compte beau tent des comportements indivi cette explication ne correspond
coup de personnes vivant seules, duels observés entre les recen pas au cas de certains quartiers
avec un haut niveau de vie. Les sements de 1982 et 1990 : le re populaires, comme La Bastide,
anciennes zones industrielles, tour au pays de retraités. Ces qui atteignent eux aussi 2,6 per
qui conservent une forte natalité personnes arrivent le plus sou sonnes par logement.
(Nord, Lorraine) sont dans des vent à deux, ce qui tend à faire Ce phénomène limougeaud se
situations opposées. baisser le nombre moyen de per retrouve à Tulle, Brive et Guéret
Toutefois, et le cas est particu sonnes par logement. De plus, le qui ont des taux d’occupation
lièrement vrai pour le Limousin, fort déficit de jeunes adultes nettement plus faibles que leurs
cette apparente amélioration quittant la région pour aller faire voisins immédiats.
d’un élément de confort masque des études ou trouver un premier Le centre est de la Corrèze, l’ex
souvent des situations non vou travail en dehors du Limousin trême ouest de la Haute Vienne
lues d’isolement social : le départ renforce cet effet. Ces phénomè et le centre de la Creuse sem
des derniers enfants, ou plus sou nes sont particulièrement mar blent avoir des vocations touris
qués dans les zones les tiques affirmées : en effet, on
plus rurales. trouve dans ces cantons (La Ro
LES LOGEMENTS DU LIMOUSIN che Canillac, Lapleau, Treignac,SONT LES MOINS PEUPLÉS
De fortes Bugeat, Sornac, Eymoutiers,taux d'occupation disparités entre Saint Sulpice) des taux de rési
1982 1999 les cantons
dence secondaire de plus de2,79 2,49 Alsace
Aquitaine 2,73 2,35 Les logements des can 30 %, jusqu’à 40 % en Corrèze.
2,67 2,29 Auvergne tons du centre ville de Mais ce sont des logements qui
Basse-Normandie 2,78 2,43
Limoges comptent en n’avaient pas toujours eu la vo 2,65 2,34 Bourgogne
Bretagne 2,77 2,35 moyenne 1,6 personne cation d’être résidences secon
2,68 2,38 Centre par logement contre 2,6 daires : des personnes âgées lè Champagne-Ardenne 2,77 2,43
2,83 2,40 Corse dans la deuxième cou guent leurs résidences principa
Franche-Comté 2,81 2,42 ronne (Ambazac ou les qui deviennent souvent des
2,79 2,50 Haute-Normandie
Aixe sur Vienne). Ces résidences secondaires, que ceÎle de France 2,48 2,38
2,66 2,31 Languedoc-Roussillon disparités sont révélatri soit pour les descendants ou que
LIMOUSIN 2,59 2,22
ces des qualités d’habi ces logements soient vendus. La2,64 2,25 - Corrèze
- Creuse 2,60 2,21 tats et des caractéristi « vieille bâtisse à retaper » a de
2,56 2,20 - Haute-Vienne ques des ménages qui y beaux jours devant elle. De plus
Lorraine 2,86 2,48
2,76 2,33 résident : beaucoup de en plus d’étrangers se laissentMidi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais 2,92 2,63 petits logements, occu convaincre par l’achat de mai
2,83 2,43 Pays de la Loire
pés par des personnes sons dans cette région, en parti Picardie 2,90 2,59
2,75 2,33 Poitou-Charentes seules en centre ville, culier en Corrèze. Nos voisins
Provence-Alpes-Côte d'Azur 2,57 2,32 zones pavillonnaires oc apprennent à beaucoup de nos2,72 2,42 Rhône-Alpes
Ensemble 2,70 2,40 cupées par des ménages compatriotes à découvrir ... le Li
source : Insee - recensements de 1982 et 1999 avec enfants dans les mousin.
insee limousin r 5

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin