Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les personnes seules en Haute-Normandie : Bertrand a 26 ans, Simone, 80 ; ils vivent seuls en ville

De
3 pages
En 1999, presque 200 000 Haut-Normands vivent seuls dans leur logement. En un peu moins de quarante ans, la part des personnes seules dans la population haut-normande a plus que doublé, passant de 5,2% à 11% entre 1962 et 1999. Ce sont surtout des femmes de 60 ans et plus, dont une majorité de veuves. La plupart des personnes seules vivent en ville dans un logement dont ils ne sont pas propriétaires, surtout quand ils sont célibataires.
Voir plus Voir moins

LES PERSONNES SEULES EN HAUTE-NORMANDIE
Bertrand a 26 ans, Simone, 80 ; ils vivent seuls en ville
Marie-Claude COLLET
PLUS SOUVENTEn 1999, presque 200 000
MÉNAGE, PERSONNE SEULEDANS UN PÔLE URBAINHaut-Normands vivent seuls
Dans cette étude, une personne seule estdans leur logement. En un peu
En 1999, 195 517 Haut-Normands une personne qui vit seule dans un loge-moins de quarante ans, la part
ont déclaré vivre seuls, soit 11% de la ment. Cette définition correspond égale-
de personnes seules dans la ment à un ménage d’une personne.population. C’est un peu moins que pour
population haut-normande a Un ménage au sens de l’INSEE est définil’ensemble du territoire français. La
comme l’ensemble des occupants d’unplus que doublé, passant de région où l’on vit le plus souvent seul est
même logement à titre de résidence prin-
le Limousin (15%), la région ayant le plus5,2% à 11% entre 1962 et 1999.
cipale. Dans le cas d’un unique occupant,
faible taux de personnes vivant seulesCe sont surtout des femmes de on parle de personne seule (qui n’est pas
est la Picardie (10%). forcément célibataire). Ne sont donc pas60 ans et plus, dont une
En Haute-Normandie, la présence de prises en compte les personnes vivantmajorité de veuves. La plupart
personnes seules est plus faible en dans les collectivités ou les établisse-
des personnes seules vivent en
ments, notamment les personnes âgéesmilieu rural que dans l’espace urbain. En
ville dans un logement dont ils en maison de retraite, les étudiantsSeine-Maritime, où les trois quarts de la
vivant en cité universitaire et les religieuxne sont pas propriétaires, population vivent dans une commune ur-
vivant en communauté.surtout quand ils sont baine, 12% de la population vit seule,
contre 9% dans l’Eure, départementcélibataires.
Rouen, une personne seule sur quatre abeaucoup moins urbain.
entre 20 et 29 ans.Dans les pôles urbains, le taux deepuis 1962, la taille des ménages
Si l’on relève une présence notablepersonnes seules dans la populationD(voir encadré ci-contre) baisse ré-
de personnes seules dans les villes, cer-totale est presque 2,5 fois plus élevé quegulièrement en Haute-Normandie comme
tains cantons ruraux affichent égalementdans les couronnes périurbaines (14%en France métropolitaine, passant ainsi de
un taux élevé. C’est notamment le cascontre 6%).3,2 personnes par ménage à 2,5 en 1999
dans la partie ouest de l’Eure où desLes ménages d’une personne sont(3,1 à 2,4 pour la France). Cette diminution
cantons entièrement composés de com-souvent constitués d’un étudiant ouest la conséquence directe de l’augmenta-
munes rurales ont des taux autour ded’une personne âgée, c’est pourquoi le
tion du nombre de ménages de “petite 10% comme par exemple, à Beaumesnil,taux de personnes seules varie d’un
taille” : 28% des ne comptent Broglie ou Cormeilles. Dans ces cantons,canton à l’autre et d’une ville à l’autre.
qu’une personne (contre 17% en 1962). où près de 30% de la population a plusMais, c’est surtout dans les grandes
Dans le même temps, les ménages ne de 60 ans, six personnes seules sur dixcommunes que le taux est le plus élevé
comportant que deux personnes sont ont 60 ans ou plus. C’est aussi dans cette(Rouen 26%, Bernay 18%, Evreux et
passés de 27% à 31%. En contrepartie, partie du département que l’on relève leDieppe 16%, Le Havre 15%). Dans les
les ménages de cinq personnes et plus se taux le plus élevé de la région : 33% pourvilles à forte présence étudiante, la part
font de plus en plus rares. une toute petite commune (moins de 50des jeunes est importante ; ainsi, à
habitants).
En Seine-Maritime, la proportion de
personnes seules est surtout consé-ÉVOLUTION DE LA PART DES PERSONNES VIVANT SEULES EN HAUTE-NORMANDIE
quente dans les villes mais, paradoxa-
13
lement, certains cantons moins
France
peuplés présentent des taux élevés ;
11 ceux situés à l’est du département ou
d’autres sur le littoral, comme Fécamp
9 ou Saint-Valery-en-Caux. En bordure
de mer, certaines communes de petite
Haute-Normandie
taille affichent un taux élevé, comme
7
par exemple Etretat (21%) ou
Veules-les-Roses (19%), dont plus
5 d’une personne seule sur deux est une
1962 1968 1975 1982 1990 1999
femme de 60 ans ou plus.
Source : INSEE - Recensements de la population Unité : % de la population totale
4 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 34 - Avril 2004
POPULATIONmicile familial, se retrouvent nombreuses
à vivre seules dès 21 ans. Pour les gar-
çons, la part maximum de personnes
vivant seules est atteinte vers 26 ans.
Entre 30 et 50 ans, les personnes seules
sont plus souvent des hommes (environ
six sur dix). A partir de 50 ans, la propor-
tion de personnes seules augmente, en
particulier pour les femmes. Mais, c’est
surtout à partir de 60 ans que la prédomi-
nance des femmes est la plus forte et va
en s’accentuant avec l’âge. Dans la
tranche des 60 à 74 ans, les trois quarts
des personnes seules sont des femmes.
Après 75 ans, quatre personnes sur dix
vivent seules. Ce sont en majorité des
femmes (83%). Le fait que la présence
des femmes soit plus forte aux âges
avancés tient à une longévité plus élevée
pour celles-ci. A 60 ans, leur espérance
de vie est de 25 ans, celle des hommes
de 20 ans.
DES CÉLIBATAIRES LOCATAIRES
DE LEUR LOGEMENT
Les personnes qui vivent seules sont
surtout célibataires (41%),veufs ou
veuves (38%), les divorcés sont un peu
moins nombreux (16%) et très peu ont
déclaré être mariés (5%). Entre les deuxl’heure actuelle, 9% des Haut-NormandsLES FEMMES PLUS NOMBREUSES
départements de la région, il existe de lé-ET PLUS ÂGÉES vivent seuls (5% en 1982), contre 13%
gères différences sur les causes de soli-des Haut-Normandes (10% en 1982).
tude. Dans l’Eure, la principale cause estLes femmes seules sont globalement Les femmes seules sont proportion-
le veuvage tandis qu’en Seine-Maritime,plus nombreuses que les hommes seuls. nellement plus âgées que les hommes.
c’est le célibat. Dans l’ensemble, on ob-En 1999, 62% des personnes seules Cependant, la répartition par âge de la
serve des divergences de statut matri-sont des femmes, proportion qui diminue population des personnes seules montre
monial entre les hommes et les femmesau fil du temps : en 1982, les femmes re- des divergences. Avant 20 ans, on ne vit
qui vivent seuls. Les hommes sont plusprésentaient 68% des personnes vivant pas seul (1%). Entre 20 et 29 ans, pé-
souvent célibataires que les femmesseules. Chez les hommes, la proportion riode transitoire entre les études supé-
alors que pour ces dernières, le veuvagede ceux qui vivent seuls a augmenté rieures et la vie de couple, 13% de
est la principale cause de solitude devantdeux fois plus vite que pour les femmes jeunes ont déclaré vivre seuls. Les filles,
le célibat et le divorce. Parmi les veufsau cours des vingt dernières années. A qui quittent généralement plus tôt le do-
qui vivent seuls, huit sur dix sont des
PART DES PERSONNES VIVANT SEULES SELON LE SEXE ET L’ÂGE EN HAUTE-NORMANDIE femmes. Les mariés, peu nombreux, sont
60 plus souvent des hommes (58%). Chez
les célibataires et les divorcés qui vivent
50
seuls, on compte quasiment autant
Femmes
d’hommes que de femmes.40
Les célibataires hommes ou femmes
30 qui vivent seuls sont relativement
Hommes
jeunes : quatre sur dix ont moins de 30
20
ans.
10 Les personnes seules sont majoritai-
rement locataires de leur logement. Seu-
0
15 à 20 à 25 à 30 à 35 à 40 à 45 à 50 à 55 à 60 à 65 à 70 à 75 à 80 à 85 à 90 à 95 à 100 ans lement un peu plus d’un tiers d’entre
19 ans 24 ans 29 ans 34 ans 39 ans 44 ans 49 ans 54ans 59 ans 64 ans 69 ans 74 ans 79 ans 84 ans 89 ans 94 ans 99 ans et plus elles sont propriétaires, il s’agit souvent
Source : INSEE - Recensement de la population 1999 Unité : % de la population totale
AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 34 - Avril 2004 5NOUS AVONS LU POUR VOUSNOUS A RÉPARTITION DES PERSONNES SEULES SELON L’ÉTAT MATRIMONIAL
FEMMES HOMMES
FLORE DE HAUTE-NORMANDIE :
UNE RICHESSE EN PERDITION Divorcées CélibatairesCélibataires
La Haute-Normandie est une région de tradition 13,3% 31,0% 57,0%
dans le domaine botanique. Plusieurs religieux, le
chevalier de Lamarck, Claude Monet et sa famille se
sont intéressés à cette spécialité par le passé.
Aujourd’hui, grâce aux travaux des botanistes, on
Mariées Mariés
connaît le niveau de rareté de toutes les espèces vé- 3,2% 7,2%
gétales : sur 1 862 plantes à fleurs 169 ont disparu.
D’autres, au nombre de 341, sont gravement mena-
cées d’extinction. Veuves VeufsDivorcés83 espèces de plantes sont protégées par la loi du
52,4% 15,3%20,6%
2 juillet 1976 qui interdit la cueillette, le transport, la
détention et la destruction de leurs habitats. En 1982,
une «liste rouge» établie par des botanistes a com- Source : INSEE - Recensement de la population
plété cet inventaire. Ceci ne pourra que donner du
poids aux études d’impact préalables à tout grand
chantier. STATUT D’OCCUPATION DES LOGEMENTS
Flore menacée de Haute-Normandie : la connaître, la
Personnes vivant seules
préserver / Agence régionale de l’environnement de Personnes ne
Haute-Normandie. - Rouen : AREHN, 2004. - 32 p. Hommes Femmes Ensemble vivant pas seules
Propriétaire 32,1 40,3 37,2 60,2
LA DISPARITION DES POMMIERS Locataire ou sous locataire 63,4 55,9 58,8 37,5
On voit de moins en moins de pommiers dans les d’un logement loué vide non HLM 34,5 25,7 29,0 15,8
d’un logement loué vide HLM 23,5 28,1 26,4 21,2campagnes normandes. Dans l’Eure, le nombre de
d’un meublé ou d’une chambre d’hôtel 5,5 2,1 3,4 0,5pommiers a été divisé par deux entre 1991 et 2003. Il
reste aujourd’hui 500 000 pommiers à cidre contre un Logé gratuitement 4,5 3,8 4,1 2,4
million en 1991 et deux millions il y a vingt ans. Total 100,0 100,0 100,0 100,0
Cette diminution est une des conséquences de la Source : INSEE - Recensement de la population 1999 Unité : %
mutation de l’agriculture et du retournement des prai-
ries ; la tempête de Noël 1999 a également provoqué
des dégâts importants dans le verger. de femmes. Un nombre important de per- partient à une catégorie sociale élevée,
Heureusement, on constate que la qualité s’est sonnes seules sont logées gratuitement plus la probabilité de vivre seule est
améliorée puisque on compte 80% d’arbres entrete-
ou vivent dans un meublé ou une élevée : 8% pour les ouvrières, contre
nus (c’est-à-dire avec écorce saine et sans parasites
chambre d’hôtel mais ce sont principale- 13% pour les professions intermédiairesdans le branchage).
De plus, les jeunes arbres représentent 22% du ment des hommes. Près des trois quarts et 18% pour les cadres. A l’opposé, pour
verger de pommes, ce qui peut laisser espérer une des meublés ou des chambres d’hôtel les hommes, la solitude ne dépend pas
stabilisation du verger cidricole après cette longue
utilisés comme résidence principale sont de l’échelle sociale. Ce sont les em-
période de décroissance.
occupés par une personne seule. ployés qui comptent le plus de person-Un pommier sur deux a disparu dans l’Eure depuis
12 ans / Direction départementale de l’agriculture et nes seules (13%). L’écart entre les autres
de la forêt de l’Eure. - In Agreste Eure. - N° 290 (2004,
catégories est relativement faible : dejanv.) ; 4 p.
PRÈS D’UNE FEMME CADRE SUR CINQ 10% pour les ouvriers à 12% pour les
LES LANGUES VIVANTES cadres.VIT SEULE
AVANT LE COLLEGE
Dans l’ensemble, les personnes
99,8% des élèves de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2)
Seulement 26% des femmes seules seules de 25 à 59 ans se caractérisentde l’Académie de Rouen reçoivent un enseignement
en langues vivantes : un peu plus de 96% apprennent ont un emploi, alors que 52% des par un taux d’activité un peu plus élevé
l’anglais, près de 4% l’allemand et très peu, hommes sont dans ce cas. La structure que les personnes qui vivent dans une
l’espagnol.
d’âge des personnes seules explique en famille. C’est surtout vrai pour les
De nombreuses classes commencent l’apprentis-
grande partie ces différences. En effet, femmes. Quand elles vivent seules, 86%sage d’une langue vivante étrangère dès la dernière
année de l’école maternelle ; environ 40% des clas- les femmes seules étant plus âgées que d’entre elles sont actives (77% pour les
ses sont concernées dans l’Académie. leurs homologues masculins, ces der- autres). A l’inverse, les hommes seuls
Les intervenants sont en majorité des profes-
niers sont encore en activité alors que ont un taux d’activité inférieur à ceux quiseurs des écoles s’investissant de manière volon-
les femmes sont déjà retraitées. ne vivent pas seuls. Les difficultés face àtaire. Ils constituent 51% des personnels intervenant
en langue vivante dans l’Eure et 80% dans la Si l’on ne tient pas compte des retrai- l’emploi touchent plus les personnes
Seine-Maritime ; les professeurs du second degré re-
tés (hommes ou femmes), ce sont les seules et affectent davantage les
présentent plus de 12% dans l’Eure et à peine 7% en
cadres et les professions intermédiaires hommes : le taux de chômage desSeine-Maritime. Les autres intervenants sont soit des
assistants étrangers qui se destinent à l’enseigne- qui comptent le plus de personnes (17%) est supérieur à celui des
ment, soit des intervenants locaux recrutés pour une seules (respectivement 14 et 12%). Seu- femmes (13%). Alors que quand ils ne
période de 9 mois.
lement 6% des agriculteurs vivent seuls. vivent pas seuls, les hommes ont plus
Les langues vivantes étrangères et l’ouverture inter-
Dans cette situation de solitude, les souvent un emploi : 10% seulement sontnationale / Académie de Rouen. - In : Zoom sur l’Aca-
démie de Rouen. - N° 19 (2004, fév.) ; 4 p différences entre hommes et femmes au chômage (contre 16% pour les
Nelly LANNEFRANQUE sont importantes. Plus une femme ap- femmes)
Corinne MARISSIAUX
6 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 34 - Avril 2004