La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Publications similaires

E n 2004, environ 23 000 bé bés sont nés en Picardie et la première démarche sociale des parents consiste à leur choisir un prénom. Les prénoms donnés par les parents à leurs enfants évoluent souvent en fonction des périodes et des mo des : certains résistent, d’autres disparaissent, et de nouveaux apparaissent sur les registres de l’état civil. Il y a cinquante ans, le prénom attribué était souvent celui du parrain ou de la marraine, ou encore celui des grandparents. Le choix était donc restreint. De Les prénoms en 2004 puis une vingtaine d’années, la diversité des écritu res, l’affaiblissement des traditions, l’utilisation de 1diminutifs ou encore la montée des prénoms d’ori Stéphanie et Sébastiengine étrangère ont enrichi l’éventail des prénoms. préfèrent pour leurs enfantsUne plus grande diversité des prénoms Si en 1946, 16525 prénoms différents avaient Léa et Théoété attribués en France, en 2004 ils ont été 43 914. En Picardie, 3 964 prénoms distincts ont été donnés pour la seule année 2004. De cette palette de prénoms, Léa et Théo ont été les prénoms préférés. Ces deux pré noms ne sont pas des nouveaux venus et figuraient déjà en tête du palmarès l’année précédente. En 2004, comme en 2003, Léa et Théo sont les prénoms le plus souvent donnés aux nouveaunés de Picardie. Les          choix des Picards se retrouvent dans le palmarès national  où les prénoms courts ont la cote. La palette des prénoms  s'est élargie : 16 525 prénoms ont été attribués en 1946 en   France, 43 914 en 2004. En Picardie, en 2004, 3 964       prénoms ont été choisis. Mais, une grande majorité sont    2 des prénoms rares .           Nadine Viatte,Insee Picardie               1 Il s’agit des prénoms les plus donnés en 1975 aux garçons et aux filles (âge moyen  des mères à la naissance : 29 ans).  2 Les prénoms attribués moins de trois fois à des personnes de sexe féminin et/ou de       sexe masculin une année donnée ainsi qu’à moins de 20 fois sur l’ensemble de la période    allant de 1946 à 2004 sont considérés comme des prénoms rares.    
Choix des prénoms et loi de 1993 Depuis la loi du 8 janvier 1993, l'officier de l'état civil porte immédiatement sur l'acte de naissance les prénoms choisis par les parents. Ceci a marqué un tournant dans la législation qui jusque là se fondait sur la loi du 11 germinal an er XI (1avril 1803). En effet, pendant très longtemps l'officier se devait d'interdire des noms autres qu'en usage dans les différents calendriers ou que ceux des personnages connus de l'histoire ancienne. La législation, bien qu'assouplie, n'a pas oublié pour autant l'intérêt de l'enfant. Car si l'un des prénoms paraît y porter atteinte, l'officier de l'étatcivil avise le Procureur de la République qui peut porter l'affaire en justice et faire supprimer si besoin le prénom litigieux des registres. Une circulaire du 3 mars 1993 précise d'ailleurs ce qu'il faut entendre par contraire à l'intérêt de l'enfant. Sont visés les prénoms "ayant une apparence ou une consonance ridicule, péjorative ou grossière, ceux difficiles à porter en raison de leur complexité ou de la référence à un personnage déconsidéré dans l'histoire" ou encore les vocables "de pure fantaisie".
Dismoi ton prénom, je te dirai ton âge Les dix prénoms féminins les plus attribués Picardie France 1946 1975 2004 2004  Place 1 MarieStéphanie Léa Léa 2 FrançoiseVirginie ManonEmma 3 MoniqueCéline ClaraManon 4 NicoleSéverine CamilleChloé 5 JacquelineSandrine ChloéClara 6 AnnieDelphine EmmaCamille 7 ChantalKarine OcéaneInès 8 ClaudineIsabelle InèsSarah 9 MichèleChristelle JulieOcéane 10 Danielle NathalieMarie Marie Les dix prénoms masculins les plus attribués Picardie France 1946 1975 2004 2004  Place 1 JeanSébastien ThéoEnzo 2 MichelDavid EnzoLucas 3 DanielChristophe LucasThéo 4 BernardStéphane HugoThomas 5 AlainFrédéric ThomasHugo 6 GérardJérôme MathéoMathis 7 JacquesLaurent MathisNathan 8 ChristianOlivier AlexisMaxime 9 ClaudeLudovic Maxime Clément 10 JeanPierreNicolas Louis Louis Source : Insee  Répertoire national d'identification des personnes physiques
L'effondrement d'un prénom Mégane, forme française de Meghan, diminutif gallois de Margaret, la Marguerite anglaise, suite à un succès très rapide, était devenu un prénom très conformiste dans les années 1994 et 1995. Une telle ascension n'avait pas été observée depuis longtemps. Mais le lancement de la voiture du même nom en 1995 a cassé cet élan, ce prénom a même connu une incroyable chute en 1996. Ainsi, la Picardie ne e comptait plus que 52 Mégane en 1996 et 22 en 1997 contre 122 en 1995 (17 rang). Le même phénomène a été observé au niveau national. e Logan, bien implanté en France depuis quelques années et figurant à la 52 place en Picardie, connaîtratil le même sort que Mégane ?
Ces premiers de la classe ne représentent que 2,6 % du total des naissances picardes. Si en 1946, 22 prénoms suffisaient pour nommer la moitié des filles, en 2004, il en faut 69. De même, ce nombre est passé de 12 à 52 pour les garçons. Ainsi, 2 487 prénoms, filles et garçons, pour l’année 2004 ont été attribués une seule fois, soit 63 % des prénoms pour seulement 11 %des enfants.
Comme au siècle précédent, le nombre de pré noms demeure plus élevé chez les filles que chez les garçons. Les parents sont peutêtre moins tradition nels dans le choix du prénom pour une fille et donc plus enclins à rechercher l’originalité. Et, un certain nombre de prénoms féminins sont des variantes de prénoms masculins.
Un palmarès régional proche du national
Le palmarès des prénoms de Picardie suit de près celui des autres régions. Le classement des principaux prénoms de Picardie est très proche du classement national :on trouve huit prénoms identiques parmi les dix premiers prénoms féminins et également huit parmi les dix premiers prénoms masculins.
Les trois premiers prénoms picards pour les gar çons sont les mêmes qu’au niveau national mais dans un ordre différent : Théo, Enzo et Lucas en Picardie et Enzo, Lucas et Théo en France. Pour les filles, Léa est en tête en France suivie d’Emma et de Manon. En Picardie, Manon occupe la deuxième place devant Clara et derrière Léa. Emma se classe en sixième po sition. La région Nord  PasdeCalais est la seule autre région à avoir Léa et Théo en premier. D’ailleurs, les trois premiers prénoms aussi bien chez les garçons que chez les filles sont les mêmes en Nord  Pasde Calais qu’en Picardie, sauf que l’ordre des deuxiè mes et troisièmes prénoms est inversé.
À l’intérieur de la Picardie, quelques différences existent. L’Aisne et l’Oise ont les mêmes prénoms masculins mais dans un ordre différent : Enzo, Lucas et Théo est le tiercé dans le premier, et, Lucas, Théo et Enzo dans le second. Dans la Somme, Théo oc cupe la première place devant Enzo et Hugo. Chez les filles, l’Aisne et l’Oise ont les mêmes prénoms aux trois premières places : Léa, Clara et Manon, mais si Léa est en tête dans ces deux départements, Clara est deuxième dans l’Oise et troisième dans l’Aisne. Léa est aussi le prénom préféré dans la Somme de vant Manon, mais Camille a été préféré à Clara.
La Somme se distingue aussi par la présence dans les dix premiers du classique Louis mais revenu de e e loin (6 ) et de l’indémodable Marie (9 ). Il est à noter que ces deux prénoms figurent à la dixième place nationale et régionale.
Que ce soit pour les filles ou les garçons, les trois premiers prénoms représentent plus de naissances en Picardie qu’en moyenne nationale : 7,3 % en Picardie pour les garçons pour 5,1 % en France, 6,8 % pour les filles dans la région et 5,1% en France. Ainsi, Théo représente 2,5% des petits Picards (1,6% en France)
et Enzo 1,9% de l’ensemble des petits Français. De même, Léa a été attribuée à 2,7% des filles en Picar die pour 1,9% en France.
Les prénoms au fil du temps
Les parents d’aujourd’hui ne prénomment plus leurs enfants comme eux l’ont été. Un changement s’était déjà opéré après 1946. Ainsi, en 1947, Françoise mettait fin au long règne de Marie. Pour les garçons, Jean demeurera en tête jusqu’en 1955, ex cepté en 1950 où Alain terminera premier devant Jean. Marie et Jean sont demeurés encore dans le top 10 durant la période 19461955.
Prés de 6% des nouveaunées picardes s’appe laient Marie en 1946. Elles ne sont plus que 1% en 2004. Jean, lui, a complètement disparu du groupe de tête. 2 095 bébés portaient ce prénom en 1946, ils ne sont plus que 17 en 2004.
Durant la décennie suivante, 19561965, huit nouveaux prénoms ont fait leur apparition dans le groupe de tête chez les filles et six chez les garçons. Sylvie qui occupe la première place lors de cette pé riode ne figurait pas dans les dix premiers lors de la période précédente, contrairement à Philippe, en tête des prénoms masculins. D’ailleurs, lors des décen nies suivantes, le prénom figurant à la première place ne se trouve pas forcément dans le classement de tête de la période précédente.
Depuis 1999, Léa est en tête des prénoms les plus donnés en Picardie (depuis 1997 en France). Aurélie est le précédent prénom à avoir connu un tel succès dans la région en occupant la première place de 1981 à 1987. Théo est un succès un peu plus récent que Léa, il est le chouchou depuis 2001. Il est à noter que Léa et Théo ne figuraient pas dans les dix premiers lors de la période 19861995. De 1996 à 2004, Léa est en tête chez les filles. Théo arrive à la seconde e place derrière Thomas (4lors de la décennie précé dente) chez les garçons. Au cours de cette dernière période (19962004), Marie est de retour mais ne re présente que 1,5% des naissances (3,4% de 1946 à 1955).
De 1946 à 2004, la Picardie compte une majo rité de Nathalie, suivie de Sylvie, Isabelle, Catherine et Marie. Chez les garçons, Philippe l’emporte de vant Jean, Alain, Michel et Christophe.
Les prénoms courts ont la cote
Les prénoms à la mode aujourd’hui sont de plus en plus des prénoms courts. De plus, parmi eux, cer tains ne sont que des diminutifs ou des dérivés de pré noms anciens : Théo, Alexis, Léo, Tom, Axel, Emma, Lou, Lisa, Célia, Lola,… Par conséquent, la longueur moyenne des prénoms diminue. En 1970, la longueur moyenne d’un prénom était de 7,2 lettres en Picardie. Elle est aujourd’hui de 5,9 lettres. La taille moyenne d’un prénom masculin est passé de 6,9 lettres à 5,9. La taille moyenne d’un prénom féminin s’est nette ment plus réduite : 7,5 à 5,9 lettres. Maintenant, les
Les variantes orthographiques L'éventail des prénoms se fait parfois en modifiant l'orthographe d'un prénom tout en gardant la même sonorité. Certains prénoms peuvent donc avoir 5 écritures différentes ou plus. Le prénom de Christelle (nouvelle forme de Christine) en est un des exemples : avec ou sans h, avec un y au lieu d'un i, terminé en el, èle ou elle. LouAnne, prénom plus récent, en a cinq avec LouAnn, Louane, Louanne, Louann. Au total, ces cinq écritures différentes nomment 102 petites filles en Picardie en 2004.
Une palette de prénoms plus large pour les filles que pour les garçons Évolution du nombre de naissances et des prénoms distincts attribués en Picardie 1946 1975 2004 Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Nombre de naissances15 69516 29112 40412 88111 33011 467 Nombre de prénoms hors prénoms rares*227 136267 231372 325 Nombre de prénoms les plus attribués représentant la moitié des naissances22 924 1869 52 * Les prénoms attribués moins de trois fois à des personnes de sexe féminin et/ou de sexe masculin une année donnée ainsi qu’à moins de 20 fois sur l’ensemble de la période allant de 1946 à 2004 sont considérés comme des prénoms rares. Source : Insee  Répertoire national d'identification des personnes physiques
Les prénoms androgynes Parmi les prénoms mixtes traditionnels, Camille est le seul qui soit encore en vogue aujourd'hui. Cependant son côté masculin a pratiquement disparu. C'est même le quatrième prénom féminin préféré des Picards en 2004. Pour 197 petites Camille, la Picardie compte 10 petits Camille. Autre prénom mixte par excellence, Dominique, notamment très en vogue entre 1956 et 1965 parmi les garçons, fait partie en 2004 des prénoms rares. À côté des prénoms mixtes et strictement homonymes, il existe des prénoms apparus au cours du vingtième siècle dont la sonorité ne permet pas de distinguer les sexes comme Michel et Michelle. Actuellement, un problème de distinction se pose avec des prénoms prononcés à l'anglaise ayant une terminaison en "an" comme Logan, Morgan,…
Le palmarès en Wallonie Que se passetil en dehors de l'Hexagone ? Nous disposons d'informations sur d'autres pays francophones. La Belgique wallonne* proche de la Picardie a un palmarès assez semblable aux palmarès picard et français. Ainsi, en 2004, Léa est en tête comme en Picardie et en France. Elle est suivie de Clara et Manon comme en Picardie (mais dans un ordre différent), en France, c'est Emma et Manon. Parmi les dix premiers prénoms féminins, huit sont communs aussi bien à la Picardie qu'à la France. Pour les garçons, six prénoms sont identiques avec la Picardie et sept avec la France. Noah occupe la première place en Wallonie, la cinquantième en Picardie et la trentedeuxième en France. Théo, premier prénom picard figure à la cinquième place en Wallonie, et, Enzo, en tête du palmarès français à la quatre vingtonzième en Wallonie. Comme en France, le nombre de prénoms ne cesse de croître et une grande majorité de prénoms n'est donné qu'une seule fois.
*Source : Service Public Fédéral  Économie  Direction générale Statistique et Information économique. Statistiques démographiques. Basé sur le registre national
Les prénoms les plus souvent donnés au fil des années en Picardie Filles AnnéesGarçons Marie 1946 Jean Françoise 1947
1950 Alain 1951 Jean Martine 1952
1956 Philie
Bri itte1959 Sylvie 1960 1961 Pascal Catherine 1962 Sylvie 1963 1964 Thierr Nathalie 1965 1966 Christohe 1968 Laurent 1969 Christohe 1970 David 1971 Christohe Isabelle 1972 David 1973 Christohe Stéphanie 1974 David 1975 Sébastien
Céline 1979 1980 Nicolas Aurélie 1981 1983 Sébastien 1984 Julien
Élodie 1988 1989 Kévin
Justine 1992 Anaïs 1993 Pauline 1994 Camille 1995 Dlan 1997 Thomas Manon 1998 Léa 1999 2001 Théo
2004 Source : Insee  Répertoire national d'identification des personnes physiques
Où trouver ces informations ? Les statistiques présentées ici proviennent du Répertoire National d'Identification des Personnes Physiques (RNIPP), mis à jour à partir des registres d'état civil. Ce répertoire existe depuis 1940 et contient les personnes nées depuis 1881. L'utilisation de ce répertoire est limité et ses conditions d'emploi ont été définies par la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) et fixées par décret du 22 janvier 1982.
prénoms féminins ont en moyenne la même longueur que les prénoms masculins.
Dans le même temps, le nombre d’enfants por tant un prénom composé a diminué mais la palette des prénoms composés s’est diversifiée. Ainsi, en 1946, le nombre était de 56 pour les garçons contre 122 en 2004. Cependant, JeanPierre occupait la dou zième place en 1946 en étant donné 402 fois. Jean Baptiste, premier prénom composé masculin en 2004, a été attribué 9 fois. Pour les filles, la palette des pré noms composés est passée de 73 en 1946 à 142 en 2004. 123 bébés portaient le prénom de MarieFrance e en 1946, premier prénom composé et occupait la 35 place. En 2004, 25 filles s’appellent LouAnn et 23 LouAnne.
Le trajet social d’un prénom
Un prénom est adopté par toutes les catégories sociales au cours de son trajet avec un décalage dans le temps : les cadres lancent la mode d’un prénom, les autres catégories sociales emboîtent ensuite le pas. Selon le milieu social, un prénom est choisi plus ou moins longtemps. Guillaume par exemple, a d’abord été préféré par les cadres, puis adopté par les profes sions intermédiaires et les agriculteurs. En déclin de puis 1998, il se retrouve dans le palmarès BCBG. Il est plus rare de voir un prénom choisi d’abord par les ouvriers ou les agriculteurs être adopté ensuite par les cadres ou les professions libérales.
Le choix d’un prénom provient plutôt d’un effet de génération même si l’influence des médias, de la presse, des célébrités,... est visible pour certains pré noms. Éliaz, prénom du quatrième enfant d’un célè bre footballeur (après Enzo, Luca et Théo) vatil devenir à la mode en 2006 ?
Pour en savoir plus Fichier des prénoms (cédérom) : édition 2005  Insee. « Les enfants de Michel et Martine Dupont s’appellent Nicolas et Céline », Économie et Statistiques n°184, janvier 1986. La cote des prénoms en 2006  Joséphine Besnard, Édition Michel Lafon.
Cette publication est en ligne sur le site régional de l'Insee
www.insee.fr/picardie espace « publications »
Insee PicardieTéléphone : 03 22 97 32 001, rue Vincent Auriol 80040 AMIENS CEDEX 1Télécopie : 03 22 97 32 01 Directeur de la Publication :Pascal SEGUINRédacteur en chef :Catherine LEPINMaquette Insee PicardieImpression VALADE Dépôt légal : avril 2006ISSN 17794935Code SAGE : IPA00462N°42006 Prix : 2,30 Abonnement : 65www.insee.fr/picardie