Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Première baisse significative de la vacance en Ile-de-France depuis plusieurs décennies

De
6 pages
Les logements vacants sont sensiblement moins nombreux en 2006 qu’en 1999. Leur nombre a baissé de 20 %, passant de 409 500 à 329 000. Ils restent concentrés dans l’agglomération parisienne et dans les plus grandes villes de la grande couronne. Introduction 70 % des logements vacants concentrés dans le coeur de l'agglomération Au coeur de l'agglomération, les petits logements locatifs du parc privé plus souvent vacants que les autres En périphérie, une vacance très faible et un parc locatif privé peu présent Localement, d'importantes opérations d'aménagement peuvent expliquer une vacance élevée La vacance, variable d'ajustement entre l'offre et la demande Baisse de la vacance plus forte au coeur de l'agglomération Attractivité et pression de la demande, facteurs de l'évolution de la vacance
Voir plus Voir moins
ààllaa  ppaaggee
N° 381 - Janvier 2012
Première baisse significative de la vacance en Ile-de-France depuis plusieurs décennies
Les logements vacants sont sensiblement moins nombreux en 2006 quen 1999. Leur nombre a baissé de 20 %, passant de 409 500 à 329 000. Ils restent concentrés dans lagglomération parisienne et dans les plus grandes villes de la grande couronne.
Entsvgemetsacan00ne23090I6l20ndee-ra-F,ecnelolons.Dsuiepilàttébaerbmed 1968, leur nombre a été multiplié par deux en Ile-de-France, contre 1,6 en province. Cependant, la période 1999-2006 marque une rupture de tendance dans la région. Le nombre de logements vacants baisse de 20 % alors que la
Claire Decondé, Insee Ile-de-France
parc total de logements, qui est de Fontainebleau, Montereau-Fault-Yonne, 9,2 %, est de loin la plus élevée de la Nemours, Provins, Grigny ou Melun) ont région. Dans la petite couronne, elle est aussi une part élevée de logements de 5,6 %, et en grande couronne, de vacants, proche de celle de Paris✎❸. 4,8 %. Cependant, certaines communes Cette géographie de la vacance est très de petite couronne (Le Raincy, Asnières- dépendante de la structure du parc de sur-Seine, Puteaux) et certaines grandes logements des communes et du poids villes de la grande couronne (Meaux, relatif des trois principaux secteurs d’oc -
hausse se poursuit en province (+ 2,6 %). La part des logements vacants dans leParis et la petite couronne concentrent 70 % des logements vacants parc total de logements est désormaisEnsemble des lo comparable en Ile-de-France (6,2 %) et en province (6,3 %).Nombre Paris1 334 800 70 % des logements vacantsneei-SdeHsa-ut745 000 concentrés dans le cœurseDinint-e-SaSein604 100 Val-de-Marne577 600 de l’agglomérationPetite couronne1 926 700 Seine-et-Marne528 500 70 % des logements vacants sont con-Yvelines578 700 centrés à Paris et en petite couronne✎❷.Essonne488 800 La ville de Paris représente, à elle seule,Val-d'Oise451 600 37 % de oGrande couronne2 047 600 s l gements vacants de la région,le-dIancee-Fr5 309 100 pour un quart du parc total de logements. La part des logements vacants dans le
gements Logements vacants Taux n Ré(epna rt%iti)oNombreRé(peanr ti%ti)onde (veanc a%n)ce 25,1 122 700 37,2 9,2 14,0 47 900 14,6 6,4 11,4 30 700 9,3 5,1 10,9 29 200 8,9 5,1 36,3 107 800 32,8 5,6 10,0 29 700 9,0 5,6 10,9 27 900 8,5 4,8 9,2 22 300 6,8 4,6 8,5 18 600 5,7 4,1 38,6 98 600 30,0 4,8 100,0 329 000 100,0 6,2 Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation principale
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin