Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Saint-Malo : trois quartiers évalués par leurs habitants (Octant n° 91)

De
6 pages

Les Malouins habitant Bellevue, La Madeleine et La Découverte apprécient leur quartier. Certains se plaignent de l'insécurité, du bruit ou du manque d'activités pour les jeunes. Ils sont plus nombreux dans le quartier de La Découverte.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 95
Signaler un abus

Société
Saint-Malo : trois quartiers
évalués par leurs habitants
Les Malouins habitant Bellevue, La Madeleine et
La Découverte apprécient leur quartier.
Certains se plaignent de l’insécurité, du bruit
ou du manque d’activités pour les jeunes. Ils sont
plus nombreux dans le quartier de La Découverte
es Malouins habitant les quartiers vivre et 33 % déclarent « qu’aucun pro- même raison, l’opinion varie avecLde Bellevue, La Madeleine et La Dé- blème particulier ne les dérange ». l’âge : 10 % des moins de 26 ans ressen-
couverte témoignent plutôt en faveur de tent cet éloignement. C’est aussi un élé-
leur quartier. 81 % d’entre eux le trou- Globalement, seuls 6 % des habitants ment d’explication pour les habitants de
vent agréable à vivre, et 45 % déclarent trouvent leur quartier loin de tout. Le La Découverte qui sont 9 % à trouver
« qu’aucun problème particulier ne les fait de ne pas posséder d’automobile leur quartier loin de tout ; ici en effet,
dérange ». porte ce taux à 11 %. Sans doute pour la 40 % des ménages n’ont pas de voiture.
Ce sentiment varie cependant en fonc-
tion du type d’habitat (HLM ou privé,
L’enquête permanente Conditions de vie - Vie de quartierimmeuble ou maison individuelle), du
type et du revenu du ménage, du statut
Les résultats présentés dans cet article proviennent de l’exploitation de l’enquête
d’occupation (locataire ou proprié- permanente Conditions de vie (EPCV) sur le thème Vous et votre quartier, qui
taire), de l’âge et de la catégorie socio-
s’est déroulée à Saint-Malo en juin et en octobre 2001. Cette enquête est une ex-
professionnelle. Ainsi l’appréciation fa- tension régionale de l’enquête nationale qui a eu lieu en avril 2001. Elle a été
vorable atteint près de 90 % parmi les
mise en œuvre grâce à un partenariat entre l’Insee et la Ville de Saint-Malo, la
personnes âgées de 60 ans et plus. Caisse d’allocations familiales et le Conseil général d’Ille-et-Vilaine.
Dans le quartier de La Découverte, au Cette extension concerne un peu plus de 1 000 ménages de Bellevue, La Made-
parc social très développé, les habitants leine et La Découverte. 2 730 personnes ont répondu aux questions individuel-
portent un jugement plus modéré : les, dont 1 250 personnes de 15 ans et plus, pour la partie « Vie de Quartier ».
60 % trouvent leur quartier agréable à
16 Octant n° 91 - Octobre 2002Société
endommagées, ascenseurs ou éclaira- se plaignent du bruit des voisins. LaLe manque de sécurité :
ges mal entretenus, façade abîmée, mauvaise isolation des logements peutpremier facteur
tags, caves et celliers pas sûrs ou expliquer la situation dans un quartier
d’insatisfaction condamnés… En outre, près d’un tiers où les logements sociaux sont
des ménages qui vivent en immeuble se nombreux.
plaignent de rassemblements trop fré-Le manque de sécurité est un problème
préoccupant pour 24 % des habi- quents dans les escaliers ou les halls.
tants. Cependant, ce sentiment n’est pas
perçu avec la même intensité selon le A Bellevue et à La Madeleine, un peu Présence de la police
moins d’un ménage sur deux déclarequartier. Si à Bellevue et à La Madeleine
plus de 80 % des personnes trouvent que des espaces publics ou du mobilier
urbain ont été détruits ou détériorés ces L’opinion des habitants sur la présenceleur quartier sûr, à La Découverte seul
un habitant sur deux est de cet avis. dernières années;àLa Découverte, c’est de la police dans le quartier est par-
presque sept ménages sur dix. Les ména- tagée : à Bellevue et à La Madeleine, en-
Les jeunes ont une opinion peu diffé- ges habitant le parc HLM sont plus nom- viron une personne sur deux déclare
breux à faire ces constatations (61 %, que la police n’est pas assez présente ourente de la moyenne (73 %) ; en re-
vanche, et de manière assez inattendue, contre 44 % dans le privé). Parmi ceux qu’elle manque ; à La Découverte, c’est
affirmant que cela arrive souvent, seuls presque deux sur trois.les personnes âgées d’au moins 60 ans
sont plus confiantes : 82 % d’entre elles 55 % trouvent encore leur quartier sûr.
Parmi les personnes qui jugent que latrouvent leur quartier sûr ou plutôt sûr
(91 % à La Madeleine et 68 % à La Le sentiment d’insécurité se fonde aussi police n’est pas assez présente, 60 %
sur des événements vécus : 9 % des ha- trouvent leur quartier sûr, alors qu’ellesDécouverte).
bitants de ces trois quartiers malouins sont 87 % parmi celles qui trouvent la
ont été victimes d’agressions ou d’actes police suffisamment présente.Les hommes et les femmes expriment
les mêmes opinions en matière de de violence (en 1999 ou en 2000), et
20 % en ont été témoins. 44 % des per-sécurité.
sonnes agressées l’ont été dans la rue ou
Pas assez d’activitésdans un autre lieu public, 15 % dans lesParmi les personnes installées depuis
longtemps (avant 1980), 80 % trouvent parties communes de l’immeuble, 12 % pour les jeunes
dans le logement de la victime et 10 %leur quartier sûr ; à l’inverse, celles arri- à La Découverte
vées récemment (après 2000) ne sont sur le lieu de travail ou d’études. Plus de
70 % de ces agressions sont purementque 60 % dans ce cas. Or, les nouveaux
arrivants habitent plus souvent en verbales : injures, menaces, mais pour La moitié des habitants de Bellevue et
une victime sur deux, soit 4 % de la po- de La Madeleine et 41 % de ceux de LaHLM : six ménages sur dix arrivés après
1995 habitent un logement social. pulation, il y a eu coups et blessures. Découverte pensent que rien ne
manque dans leur quartier.
Le bruit, deuxième facteur d’insatisfac-
tion des habitants, joue également un Cependant, certains considèrent qu’il
Les causes du sentiment rôle dans le sentiment d’insécurité. A manque des activités pour les jeunes, no-
Bellevue et à La Madeleine, plus de tamment un tiers des habitants de La Dé-d’insécurité
40 % des ménages se plaignent des nui- couverte. Des places de stationnement
sances sonores occasionnées par la cir- semblent aussi faire défaut et plus particu-
La dégradation du sentiment de sécurité culation, les voisins, les commerces ou lièrement à Bellevue et à La Madeleine ; à
provient surtout de diverses détériora- les lieux de spectacle. A la Découverte, La Découverte, on est moins sensible à ce
tions constatées par 46 % des person- les trois quarts des ménages déplorent problème, la part des ménages sans voi-
nes interrogées : boites aux lettres au moins une de ces nuisances, et 47 % ture y étant plus importante.
Opinion sur la police dans le quartier (en %)
Bellevue
Absente et manque
La Madeleine Pas assez présente
Absente mais ne manque pas
La Découverte Suffisamment présente
Trop présente
ZUS des unités
urbaines de 50 000
à 200 000 habitants
010 20 30 40 50 60
Source : enquête PCV - Vie de quartier, juin-octobre 2001 - extension Saint-Malo
Octant n° 91 - Octobre 2002 17Société
Trois quartiers aux
nviron 3 800 ménages, soit 10 000 habitants, vivent dans ans déclarant être en recherche d’emploi s’élève à 15 % (envi-Eles quartiers de La Découverte, Bellevue et La Madeleine à ron 12 % des habitants de Bellevue et La Madeleine et 22 % des
Saint-Malo. Cette zone est partiellement classée « quartier habitants de La Découverte). Parmi ces personnes qui recher-
prioritaire » dans le cadre de la politique de la ville. La Zus chent un emploi, on retrouve des chômeurs, mais aussi des per-
(zone urbaine sensible) correspond à un secteur plus restreint : sonnes exerçant déjà une activité professionnelle (44 %).
grosso modo celui de la Découverte.
Dans ces trois quartiers, 46 % des ménages habitent dans un
logement HLM (75 % des ménages si l’on se limite à La Dé- Des revenus faibles en moyenne
couverte), 44 % des ménages vivent en maison individuelle,
43 % sont propriétaires ou accédant à la propriété.
En tenant compte de tous les types de revenus (revenus d’activité,
La rotation de la population est assez importante : 15 % sont retraites, prestations sociales, allocations de chômage…) plus d’un
arrivés aprèsl’an 2000 et 20 % seulement des ménages sont quart des ménages déclarent un montant total de ressources an-
installés dans leur logement depuis plus de vingt ans. nuelles compris entre 9 150€ et 15 245 € (60 000 - 100 000 F),
contre un cinquième France entière. Pour 14 % des ménages, l’in-
27 % des ménages sont des personnes seules, 14 % sont des tégralité des ressources dépasse 27 440€ par an (180 000 F) ; c’est
familles monoparentales, 22 % sont des couples sans enfant, 12 points de moins qu’au niveau national et 8 points de moins que
et 8 % sont des familles nombreuses de 3 enfants et plus. La les villes de 50 000 à 200 000 habitants.
population est relativement jeune puisque la moyenne d’âge y
est de 34 ans (38 ans en se limitant à Bellevue). Près de deux Ces faibles niveaux de revenus sont la conséquence du poids
habitants sur cinq ont moins de 26 ans. Les plus de 60 ans ne important des ménages habitant le parc HLM : la moitié d’entre
représentent que 14 % de la population. eux a un revenu total inférieur à 12 380€, contre 21 860 €
dans le parc privé. La composition par âge et par catégorie so-
La part d’étrangers dans ces quartiers de Saint-Malo est très cioprofessionnelle permet d’expliquer ces différences.
faible : moins de 2 % des habitants ne sont pas français.
Parmi les ménages non retraités de ces quartiers, 11 % ne per-
çoivent aucun revenu professionnel et leurs ressources ne
proviennent que des prestations sociales. Dans les commu-
nes de même taille que Saint-Malo, la proportion est de 7 %,Une population très ouvrière à la Découverte
mais de 14 % dans les Zus des villes de cette taille.
Parmi les habitants de 15 ans et plus, 48 % exercent une pro- Sur l’ensemble des ménages, 6 % touchent le RMI et 15 % per-
fession, 7 % sont au chômage, 12 % sont élèves ou étudiants çoivent une allocation de chômage. Les moyennes françaises
et 18 % sont retraités. sont respectivement de3%et9%.AlaDécouverte, les chiffres
sont plus élevés que dans les deux autres quartiers, mais aussi
On retrouve majoritairement des ouvriers et des employés par- que dans les Zus des villes de 50 000 à 200 000 habitants.
mi les actifs occupés de ces trois quartiers (80 % en moyenne,
92 % à la Découverte). Les professions intermédiaires repré- Prèsde17%des ménages ont des difficultés financières : ils
sentent 14 % des personnes ayant un emploi. Deux actifs oc- déclarent «y arriver difficilement ou en faisant des dettes» ;
cupés sur dix n’ont pas de diplôme, 15 % ont un baccalauréat c’est six points de plus que France entière. La proportion de
général ou professionnel. ménages en difficulté est plus importante à La Découverte :
22 %, contre 13 % à Bellevue et 15 % à la Madeleine. C’est
Selon l’enquête, le taux de chômage dans ces trois quartiers attei- aussi supérieur de 3 points aux Zus des communes de même
gnait 13 % en octobre 2001. La part des personnes de plus de 15 taille que la cité malouine.
Répartition des ménages selon le total des ressources annuelles
et le type d'habitat (en euros)
moins de 6 860
6 860 à 12200
12 200 à 18 300
18 300 à 27 440
27 440 à 36 590
Plus de 36 590
HLM
Privénon réponse
%
05 20 25 30 3510 15
Source : enquête PCV - Vie de quartier, juin-octobre 2001 - extension Saint-Malo
18 Octant n° 91 - Octobre 2002Société
profils distincts
(en %)Les quartiers de Bellevue, La Madeleine, La Découverte et les autres zus de France
ZUS des UUEnsemble
de 50 000Bellevue La Madeleine La Découvertedes à 200 000
3 quartiers habitants
Part des ménages
vivant en ZUS 35 6 0 100 100 HLM 46 29 33 75 71
vivant en maison individuelle 44 57 55 19 14
propriétaires 4358531718
Parmi les ménages, part…
de personnes vivant seules 27 33 21 29 35
de familles monoparentales 14 8 13 20 12
de couples sans enfant 22 25 24 17 16
de couples avec 3 enfants et plus 8 5 10 10 11
Parmi la population totale, part…
de jeunes de moins de 15 ans 22 20 22 26 25
de jeunes de moins de 26 ans 38 32 39 43 40
de personnes âgées de 60 ans et plus 14 21 10 13 14
de personnes de nationalité étrangère < 2< 1< 1< 2 8
Parmi les plus de 15 ans, part…
de la population active occupée 4849554043
de chômeurs 7 4 5 13 11
de retraités 1825131617
d'élèves-étudiants 12 9 16 11 10
Parmi les actifs occupés, part…
d'ouvriers 40 39 32 55 39
d'employés 3942383740
de cadres et professions intermédiaires 18 17 25 7 20
de sans diplôme 21 18 14 35 28
de titulaires du Baccalauréat 15 17 20 4 16
Part des ménages…
sans revenu provenant d'une activité
professionnelle 32 36 21 40 34
touchant le RMI 6 4 2 13 7
touchant l'allocation de chômage 15 13 12 21 15
bénéficiant de prestations familiales
ou d'allocations de logement 49 42 46 58 51
ayant des difficultés financières
ou des dettes 17 13 15 22 19
ayant des retards de paiements 11 8 9 17 8
Source : enquête PCV - Vie de quartier, juin-octobre 2001 - extension Saint-Malo
Octant n° 91 - Octobre 2002 19Société
Opinion des habitants sur leur quartier (en %)
ZUS des UUEnsemble
de 50 000des Bellevue La Madeleine La Découverte
à 200 0003 quartiers
habitants
Part des habitants déclarant que :
Le quartier est agréable à vivre 8187945974
Le quartier est loin de tout 65499
Le quartier est sûr 7380855059
Aucun problème ne les dérange 45 51 50 33 36
Le manque de sécurité est un problème
préoccupant 24 19 21 31 35
Le bruit est un problème préoccupant 22 16 11 42 27
Rien ne manque dans le quartier 46 50 48 41 42
Il manque des activités pour les jeunes 23 20 17 33 23
Il manque des places de stationnement 17 19 18 13 14
La police est trop présente 1 < 1 < 1 < 2 2
suffisamment présente 2829322428
absente mais ne manque pas 16 22 18 8 8
pas assez présente 4135395047
absente et manque 12 13 9 15 13
Ils ont été victimes d'agressions
ou d'actes de violences 9 8 6 12 8
Ils ont été témoins d'agressions 20 17 18 24 24
Part des ménages déclarant que :
1
Leur immeuble est dégradé 46 48 35 51 66
Des gens se réunissent trop souvent dans les
escaliers ou l'entrée de l'immeuble 33 26 18 45 39
Il est arrivé que les espaces publics ou le mobilier
2
urbain soient détériorés 53 46 46 66 80
3Etre gênés par le bruit 52 46 39 72 67
Source : enquête PCV - Vie de quartier, juin-octobre 2001 - extension Saint-Malo
1 : pour les personnes habitant en immeuble collectif : boîte aux lettres endommagées, caves et celliers pas sûrs ou condamnés, tags, ascenseurs ou
éclairages mal entretenus, façade abimée…
2 : halls, parkings, cabines téléphoniques, abribus, panneaux, etc.
3 : au moins un bruit gênant parmi le bruit de la circulation, des voisins, des commerces ou des lieux de spectacles, des passants, etc.
Méthodologie
Comme dans toute enquête par sondage, les résultats sont Le pourcentage « vrai » dans la population a 95 % de chan-
entachésd’une erreur (d’une incertitude) aléatoire d’autant ces de se situer entre :
plus importante que l’échantillon est petit. Dans le cas
p - 1,96 et p + 1,96d’une proportion p (d’un pourcentage), l’erreur-type est
donnée par la formule : A titre d’exemple, à La Découverte, le pourcentage de per-
sonnes trouvant leur quartier agréable à vivre (59 % dans()1- p
= p l’échantillon de 915 personnes) a 95 % de chances de se
n situer entre : 56 % et 62 %.
20 Octant n° 91 - Octobre 2002
sssr
u
e
d
e
la
R
u
e
tte
a
u
x
L
o
u
p
s
avenue du Gal de Gaulle
rue Jean Hus
avenue de Marville
rue de la Balue
rue de Gal Patton
rue Guillaume Onfroy
bd de l’Europe
rue de la Grande Moinerie
rue de Riancourt
Société
La ZUS de La Découverte et les autres ZUS des unités urbaines
de France de 50 000 à 200 000 habitants
Saint-Malo
a Zus de La Découverte est laLseule zone urbaine sensible
de Saint-Malo ; elle comprend la
totalité de la Découverte plus une
petite partie de Bellevue. Ses habi-
tants sont moins positifs sur leur
La Découvertequartier que ceux des autres Zus
de France. En effet, 59 % le trou-
vent agréable à vivre et prèsdela
moitié le trouve sûrouplutôtsûr
(contre respectivement 74 % et
59 %). En revanche, la part des
personnes qui jugent leur quartier
loin de tout est identique.
A la question « quels problèmes
dans votre quartier vous préoccu-
Zone enquêtéepent le plus ? »,c’est le bruit que
Territoire prioritaire contrat de villeles habitants de la zus malouine
citent le plus souvent (41 % ZUS
contre 27 % dans les autres Zus).
Le manque de sécurité vient en se-
cond (31 %). Un tiers de la popu-
lation n’évoque aucun problème
particulier, un peu plus en ce qui
concerne la population des autres La Découverte
Zus .
Et si on les interroge sur les man-
ques du quartier, 32 % des habi-
tants de la Zus de Saint-Malo ré-
pondent « des activités pour les
jeunes »,15% « une piscine ou Bellevue
un complexe sportif » et 12 %
« des places de stationnement ».
Dans les autres Zus de France, les
activités pour les jeunes arrivent
également en premier, citées par
23 % des habitants ; les places de
stationnement et les espaces verts
La Madeleinesont des réponses plus fréquentes
qu’à Saint-Malo : respectivement
14 % et 13 % des personnes les
donnent.
Frédérique DANIEL
Octant n° 91 - Octobre 2002 21
n
rue de la Guymauvière
rue de Triquerville
rue M de la Bardelière
bd de l’Espadon
rue de la Motte
rue Laennec

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin