La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

CONTEXTE
LAFILIEREPHONOGRAPHIQUEREUNIONNAISE
Synthèsed’étude,2009
Danslecourantdel’année2009,lePRMAaréaliséunrecensementdesstructuresimpliquéesdanslachaînedudisqueàLaRéunion.Cerecensementadonnélieuàl’administrationdequestionnairesvisantàfournirdesdonnéessusceptiblesd’alimenteruneétudeplusapprofondiesurlesecteur.
1 Autotal,lerecensementaaboutiaurepérageetàlacaractérisationdel’activitéde64structures.Bienquecertainespetitesstructuresliéesàl’enregistrementetàlaproductionn’aientpasencoreétérecensées,lesdonnéesrecueilliesoffrentàcejourlabasedetravaillapluscomplètesurlafilièrephonographiqueinsulaire.Ellesontétécomplétéespardesdonnéeschiffréesacquisesauprèsdel’INSEE,duGARPCNC,delaCCIRetlaSacem.
TENDANCESSTRUCTURELLESDUSECTEURPHONOGRAPHIQUEREUNIONNAIS
1.Lamultiplicationdesstructuress’investissantdansl’enregistrement,laproduction,l’éditionetladistributiondedisque
Lamajoritédesstructuresrecenséesontmoinsdedixansd’existence.Onnote,entre2000et2009,unecroissancetrèsimportantedunombredestructuresconsacrantleuractivitéaudisque.Lacrisedudisque,amorcéedanslesannées2000auniveaunationalet,unpeuplustardàLaRéunion,s’estdoncfaiteenparallèleàuneaugmentationdunombred’opérateursdanslesecteur
Source:recensementPRMA1 Cerecensementneprendpasencomptelesstructuresdédiéesexclusivementàl’autoproduction.
1
2. Lapolyvalencedesstructures
Lesdeuxtiersdesstructuresrecenséesfontdudisqueleuruniqueactivité.Maisilfautfaireladifférenceentrelescellesquiontuneactivitérégulièreetquicellesquidoiventleurexistenceauportageponctuelsdeprojetsdecréation(quinevisentpasàpérenniseruneactivitécommercialeetprofessionnelle).Untiersdesopérateursidentifiésdéveloppentuneactivitéofficielled’entrepreneuriatdespectaclevoiredemanagementd’artistesenparallèleouencomplémentdudisque.Cegenredestratégieestgénéralementjustifiéparlesprofessionnelsparlesdifficultésliéesausecteurphonographiqueetparundésird’autonomie.
Source:recensementPRMA
Danslafilièrephonographique,lesactivitésdestudioetdelabelsontlesplusreprésentées.Laplupartdesstructurescumulentparailleursplusieursactivitésdelachaînedudisque.
Source:recensementPRMA
2
3.Laminiaturisationdesstructures
Entermesd’emploisalarié,l’impactdusecteurphonographiqueestfaible:d’aprèslerecensementduPRMA,seules8structuresrecenséesgénèrentdel’emploisalarié(permanentouintermittent).
Source:recensementPRMA
Cesélémentsquimontrentlafaiblessedel’emploisalariédanslesecteurphonographiquerecoupentlesdonnéesétabliesparl’Insee.En2006,lesentreprisesidentifiéessouslescodesNAF221G(éditiond’enregistrementssonores)et223Z(reproductiond’enregistrementssonoresouvidéos)ontdéclaré2 respectivement11et15salariés .
Entre2002et2007,l’emploisalariédanslesentreprisesdudisqueaconnuunimportantdéclin.
Nombred’employésdéclarésparlesentreprisesenregistréesauxcodesNAF221Get223Z
codesNAF/années2002221G12223Z21Totaux33s=chiffressoumisausecretstatistique
Source:Insee
2006111526
2007sss
2 PourlamêmeannéeetpourlesmêmescodesNAF,lenombredesétablissementsemployeursd’intermittentsactifsrecensésparleGARPCNCaétérespectivementde2(pourlesactivitésd’éditiond’enregistrementssonores)etde1(pourlesactivitésdereproductiond’enregistrementssonoresetvidéo).
3
En2007,moinsdedixentreprisesemployeusesétaientinscritesàl’InseedanslescodesNAFprécités.
Nombred’entreprisesemployeusesenregistréesauxcodesNAF221Get223Z
codesNAF/années20022006221Gs3223Z43Totaux ‐6s=chiffressoumisausecretstatistique
Source:Insee
4.Lamontéedel’associatifetdel’entrepreneuriatindividuel
2007s4
En2009,laCCIRrecensait26établissementsinscritsdanslescodesApet5920Z(enregistrementsonoreetéditionmusicale)et1820Z(reproductiond’enregistrements).Lamultiplicationdesstructuresliéesaudisquedanslesannées2000seseraitdoncessentiellementinscritedansleschampsdel’entrepreneuriatindividuel,dusecteurassociatifetdel’économieinformelle.
Lesstatutsjuridiquesdesstructuresrecenséesen20082009parlePRMAserépartissentdefaçonassezproportionnelleentreentreprisesindividuelles,sociétésetassociations.Lesecteurentrepreneurialprivérestedoncdominantdanslafilière.
Source:recensementPRMA
5.Laréorganisationdelachaînedudisqueautourdel’autoproductionetdelacoproduction
L’autoproductionreprésenteàpeuprèslamoitiédelaproductionréunionnaise.Durantlepremiersemestre2009,laSACEMaautorisé72demandesSDRMautitredel’autoproductionsurunnombretotalde141demandesautorisées.
4
Source:SACEMRéunion
Cetterépartitiondemeurepartielledanslamesureellenepermetpasdedistinguerlaproductionou3 l’autoproductiondelacoproductionoucoéditionqui,bienquedifficilementquantifiables,sontimportantes .
Uneanalyseempiriquedesmontagescontractuelscourantsdanslafilièredudisqueréunionnaiserévèlequelesmaisonsdedisquesonttendanceàseretirerdelaproductionproprementditepoursepositionnersurl’éditionphonographiqueetladistribution.Ceciconfirmeglobalementlerôlecroissantquejoueaujourd’hui«l’artisteproducteur»danslachaînedudisque.
6.
Lamontéeenpuissancedesstudiosd’enregistrementindépendants
Lerecensementaaboutiàl’identificationde38studiosd’enregistrement.Nousavonsécartéleshomestudioàusagestrictementpersonneletconfidentiel,etnousn’avonsretenuquelesstudiossusceptiblesd’êtremisàdispositiond’artistesdifférentsmoyennantlepaiementd’unelocationet/oud’unerémunérationdetechnicien.
Deuxtypesdestudiosontétérepérés:lesstudiosintégrésàunemaisondedisques(58%)etlesstudiosindépendants(42%).Lespremierssontgénéralementexploitéspourréaliserlesenregistrementsquiserontproduits,éditésvoiredistribuésparlamaisondedisque.Ilssontadossésàuneactivitédelabel.Lesstudiosindépendantssont,quantàeux,exploitéspardestechniciensouingénieursdusonquilouentleurséquipementsetleursservicesàdesartistesenautoproductionouencoproduction.Cettemontéeenpuissancedesstudiosd’enregistrementparaîtdirectementadosséeàl’essordel’autoproduction.
7.
L’apparitiondefabricantsindépendants
IlexistedeuxfabricantsdeCDàLaRéunion.Depuisl’apparitiondecesstructures,lesdémarchesliéesaupressageetàlafabricationdesdisquessesontdémocratisées.Cesopérateurs,quisoustraitentavecdesusinesdepressage,ontdefaitpermisauxartistesenautoproductiond’accéderplusfacilementàl’étapede
3 Danslecasunartistetravailleunprojetencoproductionouencoéditionavecunemaisondedisques,lesdemandesSDRMsontgénéralementdéposéesparlamaisondedisquesenquestionquisedéclare«producteur»del’album.
5
fabricationdudisque.Cesstructuresproposentsouventd’autresservicesannexes(créationdejaquettes,distribution,enregistrement«live»,mastering…).95%delaclientèledecesfabricantsseraitconstituéed’artistesenautoproduction.
8. Ledéveloppementdesréseauxdecoopérationrégionaux
Certainsgenresmusicauxcommercialementporteurs(dontleséga)sonttrèssouventproduitsdanslecadrederéseauxdeproductionrégionaux,danslesquelslerôledesmusiciensetdequelquesstudiosettechniciensmauriciensestcentral.
9. L’apparitiondeschaînesmusicalessatellitaires,particulièrementprescriptricesdeclipsvidéo
Lapartrelativementmarginaledelamusiquelocalesurleschaînesmusicalesgénéralistesestpartiellementcompenséeparl’investissementdechaînessatellitairesethertziennesspécialiséesdanslamusiquedel’océanIndien.Actuellementilexistetroischaînesmusicales(dontdeuxchaînessatellitaires)quiconstituentdescanauxdediffusionprivilégiésdevidéoclipslocauxourégionaux.
10. Lerepositionnementdesstratégiesdediffusiondelamusiqueenregistrée
Labaissedesventesdisquesphysiques
Depuislacrisedudisquedudébutdesannées2000,lesvolumesdefabricationsontenbaisse.Bienquelamoyennesembletournerautourde1000piècesfabriquéesparcommande,ilestfréquentquecertainsproducteurs/éditeursfassentfabriquer500CD.Cettetendancegénéraleàlabaisse,quetouslesprofessionnelsdudisqueconfirment(etquis’articuleàlabaissedesventes),semblecependants’êtrestabiliséeen2007et2008:bienquelenombrededemandesdeduplicationsoitrestéstable(auxalentoursde4 400demandesen2007et2008),lenombretotald’exemplairesdupliquésaugmentesensiblement .
Ledéveloppementdesméthodesalternativesdeventededisques
Lecaractèresouventartisanaletinformeldecesméthodescorroboreglobalementlamontéedel’autoproductionetlaminiaturisationdesstructures.Faceàlabaissedesventesphysiquesdedisques,aucaractèrepénalisantdu«dépôtvente»(quis’estgénéraliséenmatièrededistribution)etaucaractèreembryonnairedelaventeautéléchargement,plusieursméthodesdedistributionalternativessontdéveloppéesparcertainsproducteursetcertainsartistes.Ellesconsistentprincipalementàoptimiserlarelationdeproximitéaveclepublic:laventeauporteàporte,lavente«communautaire»,ledémarchagesurleslieuxpublics,laventependantouàlafindesconcerts,laventeaudétailsurlesfoirescommercialesoulesmarchésforains.
CetterelativestabilitédesvolumesdeduplicationcestroisdernièresannéesnedoitpaslaisserpenserqueLaRéunionn’apasététouchée,àsafaçon,parlacrisedudisque.Lamontéedel’autoproduction,dela
4 Pion,V.,«Productiondiscographique.Leparadoxeréunionnais.Lacrise?Connaîtpas!»,LeQuotidiendeLaRéunion,22/02/09,p.23.
6
coproductionainsiquel’émergencedemodesdedistributionsalternatifspeuventêtreconsidéréscommelessignesd’unecrisedu«modèle»delaproductionphonographiquedesannées19801990.Ledéplacementdelaprisederisquefinancièresurl’artiste(producteuroucoproducteur)enestlaconséquencelaplusmarquante.
L’apparitionrécentemaisencoreembryonnairedelaventeautéléchargement
5sitesdeventesautéléchargementdemusiqueréunionnaisenumériséeontétérecensés.Ilsappartiennentpourlamajeurepartied’entreeuxàdesstructuresdeproductionquicommercialisentleurproprecatalogueetgèrentleurpropreplateformedetéléchargement.Lesvolumesdeproductionsvenduesenlignesonttrèsvariables:ilsvariententre3et200.Laventeautéléchargement(toutcommelaventeparcorrespondance)estcependanttrèsloindepouvoircompenserlabaissedesventesdedisques.
Endépitd’unecertainevitalitédelaproductionetdel’autoproductionlocale,lacrisedudisqueabientouchéLaRéunion.Ellesembleavoircorroborélamontéeenpuissancedel’«artisteproducteur»etdesstratégiesdeproductionetdediffusioninformellesdanslesecteur.
VEDETTARIATDEPROXIMITE,MARCHESETDIVERSITEDESUSAGESDUDISQUEALAREUNION
Autermedecetteétude,plusieursconstatspermettantdemieuxcomprendrelesecteurphonographiqueréunionnaisdanssaspécificitésedégagent:
1.Levedettariatdeproximitéestàlabasedufonctionnementdel’industriephonographiqueàLaRéunion
Ceciconstitueuneautredifférencemajeureaveclasituationmétropolitaineouoccidentaleengénéral.Celleciesteneffetbaséesurle«Starsystem»quiconsiste«àproduireungrandnombred’artistesmaisàn’en5 promouvoirquequelquesuns» .ALaRéunion,le«vedettariatdeproximité»consisterait,àl’inverse,àproduire,coproduireouàdistribuerlesdisquesautoproduitsdesartistes,etàlaisserl’artisteassumerunepartieimportantedesapromotion,enparticulieràtraverslespectaclemusicalprivé(mariages,communions,baptêmesetc.).L’artiste(quipeutêtreaidéparsonentourageprofessionnel)doitalorsêtreencapacitédeseforgeruneréputationdefaçoninformelle,ens’appuyantsursesréseauxd’interconnaissanceetlarelationdirecteaveclepublic.Lacollusionentrecertainesstructuresdeproductionetdediffusions’inscritenrevanchedavantagedanslalogiquedu«Starsystem»,enréduisantl’accèsauxmédiasinfluentsàunnombrelimitéd’artistes.Cependant,laforceduvedettariatdeproximitéainsiquel’existencedemédiasplusoumoinsindépendantsetinfluentscontrebalancentfortementcettetendance.5 Curien,N.etMoreau,F.,L’industriedudisque,Paris,LaDécouverte,2006,p.38.
7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin