La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

L’effetdelaformationenentreprisesurlaproductivitédansl’industriealimentaire
JozefKonings,LucSelsetStijnVanormelingenJanvier2008
K.U.LEUVEN FACULTE D’ECONOMIE ET DE SCIENCES APPLIQUEES
RésuméLamondialisationcroissantedeladernièredécennieintensifielapressionsurlesentreprisesetlapolitiqueéconomique.Ildevientdeplusenplusdifficiledeconserveretdedévelopperunepositionconcurrentiellesolide.Àcetégard,danslesmilieuxacadémiquesetprofessionnels,lamaîtrisedescoûtssalariauxestsouventconsidéréecommeunestratégieessentiellepourgarantiràlongtermelesperformanceséconomiquesdel’entreprise.Parallèlement,ilimporteaussidedévelopperlescompétencesdestravailleursafindepouvoirfairefaceauximpératifsduchangementtechnologiqueetdelamondialisation.Cescompétencesnes’acquièrentpasseulementdanslesystèmed’enseignementgénéral:lesentreprisesdoiventaussiinvestirdanslaformationcontinue.L’investissementdesentreprisesdanslaformationprofessionnellecontinueestlethèmecentraldecetteétude.Plusparticulièrement,nousexamineronsl’impactdelaformationenentreprisesurlaproductivitéd’unepart,etd’autrepartsurlessalairesdestravailleurs.Nouspouvonsrésumerencestermesnosprincipalesconstatations:1. L’examendelalittératuremontrequelesconclusionsrelativesàl'impactdesformationsenentreprisesurlesindicateurshumains,opérationnelsetfinancierspeuventdivergerconsidérablement.Engénéral,cependant,onconsidèrequelesformationsenentrepriseexercentuneffetpositifsurlasatisfactionautravailetl’implicationdestravailleurs,ainsiquesurlaproductivietlaqualitéduproduit.2. Lesdonnéesdescomptesannuelsdesentreprisesbelgesrévèlentquelesformations(formalisées)sontsurtoutlefaitdesgrandesentreprises.Conséquence:bienque5%seulementdesentreprisesaientorganisédesformationspourleurpersonnelen2006,plusde30%destravailleursdusecteurprivébelgeonteul’occasiond’ensuivreune.Lapartdesfraisdeformationdansl’ensembledescoûtssalariauxatteintenviron1%.Lessecteurslesplusactifsentermesdeformationsontlachimie,l’énergieetlestélécommunications.Globalement,lestravailleursdessecteursindustrielssontplussouventenformationqueceuxdusecteurdesservices.3. Dansl’industriealimentaire,plusde40%destravailleursontparticipéàuneformationen2006.Danscettebranched’activité,lesfraisdeformationreprésententpresque0,80%dutotaldeschargessalariales.2
4.Comparéeauxautressecteursindustrielsbelges,l’industriealimentairesesituedanslamoyenneencequiconcernelenombredetravailleursformés,etunpeuendessousdelamoyenneentermesdedépensesdeformation.Celasignifiequedanslesecteur,lecoûtdelaformationpartravailleurestinférieuràlamoyenne.Cesdernièresannées,cependant,lapartdesformationsdansl’ensembledescoûtssalariauxetlenombredetravailleursformésontaugmentéplusrapidementdansl’industriealimentairequedanslesautresindustries.5. Demême,entrelesdifférentssegmentsquiconstituentlesecteuralimentaire,onobservedesdifférencessubstantiellesdanslenombredetravailleursforméscommedansl'investissementtotalenformation.Lesprincipauxadeptesdelaformationsontlesecteurdesboissonsetceluidesproduitslaitiers.6. Unmodèleéconométriquefaitapparaîtrequelaproductivitédutravailleurformédépassed’environ4,2%celledutravailleurnonformédansl’industriealimentaire(productivitéconsidéréenotammentsousl’angledel’intensitéencapital,àsavoirlerapportentrelesimmobilisationscorporellesdel’entrepriseetlenombredetravailleurs).Lesalairebrutd’untravailleurforméestsupérieurde2,4%àceluidesoncollèguenonformé.Onpeutconcluredecesrésultatsquedansl’industriealimentaire,l’entreprisemoyennerenforcesacapacitéconcurrentielleeninvestissantdanslaformationdesonpersonnel.7. Sinousregrouponsleschiffrescidessus,nousconstatonsquelavaleurajoutéesupplémentaireréalisableparl’entrepriseenformantundesestravailleursdépassede1.385lecoûtdelaformationenquestion.
3