La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

numéro 12-12 : mai 2003
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
Dans les hôtels de l’Aveyron, le nom-
bre de nuitées, aussi bien françaises
er qu’étrangères, a baissé au 1 trimes-En 2002, l’emploi salarié Evolution du taux de chômage
tre 2003. La fréquentation diminue de(hors agriculture, éducation, admi- et de l'emploi salarié
erprès de 9 % par rapport au 1 trimes-Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)nistration, santé et action sociale)
7,5 tre 2002.
Emploiprogresse de 0,4 % en Aveyron, 116
7,0contre 1,7 % en Midi-Pyrénées. 1 628 immatriculations de véhicu-112
6,5Cette progression est plus faible que les particuliers neufs au cours du
108 er1 trimestre 2003, soit une baisse deles années précédentes (200 créations 6,0
er104 près de 7 % par rapport au 1 trimes-nettes d’emplois contre près de
5,5
Chômage tre 2002.900 en 2001). 100
5,0Dans le tertiaire, la croissance 4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T00 4T01 4T02 Le nouveau centre thermal de
de l’emploi est toujours soutenue Emploi salarié Taux de chômage Cransac de la Chaîne Thermale du
e e4 trimestre 2002 4 trimestre 2002dans le commerce et les services aux Soleil vient d’ouvrir ses portes aux(en milliers) (%)
Aveyron 55,0 5,7particuliers, alors que les services aux premiers curistes début avril. Sa
Midi-Pyrénées 610,4 9,3 fréquentation annuelle devrait passerentreprises sont en baisse. Dans France 15 488,4 9,1
de 2 800 à 5 000 curistes.l’industrie, les effectifs sont en recul Source : Insee, estimations trimestrielles cvs
dans tous les secteurs, à l’exception
de celui des biens d’équipement où Un peu plus de 6 200 deman- depuis plus d’un an diminue mais
la hausse est encore soutenue. deurs d’emploi de catégorie 1 sont moins fortement en Aveyron (- 2 %)
L’évolution de l’emploi dans la inscrits à l’ANPE de l’Aveyron fin que dans la région (- 10 %). Ils ne
construction est légèrement positive. 2002, soit une hausse de 3 % en représentent plus que 24 % de
En Aveyron, le taux de chô- un an. Cette hausse concerne plus l’ensemble des demandeurs d’emploi.
mage s’établit à 5,7 % fin 2002 les hommes (5,8 %) que les femmes Fin 2002, près de 60 %
(+ 0,1 point par rapport à fin 2001). (0,5 %). Les moins de 25 ans restent des demandeurs d’emploi recher-
Il demeure encore largement infé- les plus fortement touchés avec une chent un poste d’« employés », 21 %
rieur aux taux de chômage régional progression de 6,8 %. Le nombre de d’« ouvriers qualifiés ou spécialisés »
(9,3 %) et national (9,1 %). chômeurs de longue durée inscrits et seulement 5 % de « cadres ».
DONNEES DE CADRAGE
Structure et évolution de l'emploi annuel total
Emploi total Répartition par secteur au 31.12.2001 (%)
31.12.1989 31.12.2000 Variation annuelle moyenne 31.12.2001 Variation annuelle Aveyron Midi-Pyrénées
1989-2000 (%) 2000-2001 (%)(provisoire)
Agriculture 19 260 15 031 - 2,2 14 851 - 1,2 13,9 6,3
Industrie 18 036 17 951 0,0 18 395 2,5 17,2 15,8
Construction 8 458 7 422 - 1,2 7 571 2,0 7,1 6,6
Commerce 12 856 13 577 0,5 13 673 0,7 12,8 13,7
Services* 42 196 52 199 2,0 52 532 0,6 49,0 57,6
Aveyron 100 806 106 180 0,5 107 022 0,8 100,0 100,0
dont salariés 70 504 84 527 1,7 85 507 1,2 /// ///
Midi-Pyrénées 929 934 1 019 007 0,8 1 043 730 2,4 /// ///
dont salariés 741 058 886 004 1,6 911 252 2,8 /// ///
Source : Insee Midi-Pyrénées, estimations annuelles d'emploi total * y compris éducation, santé,action sociale et administration
1234567890123456789012345678991923456789012345678901234567823456789012345678901234567891112345678901234567890123456782345678901234567890123456789911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891112345678901234567890123456782345678901234567890123456789123456789012345678901234567812345678901234567890123456789911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567812345678901234567890123456789991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199
Stabilisation de l'emploi salarié
et hausse du chômage en 2002Une approche de la précarité en Aveyron
Allocataires et population couverte par les cinq minima sociaux
En 2001, près de 11 % de la
RMI, API, AAH, AS et ASS
population aveyronnaise vit en situa-
Part de la population couvertetion de précarité financière (revenu Nombre d'allocataires Population couverte
par rapport
inférieur au seuil de précarité de à la population totale (en %)
Evolution Evolution669,4 € par mois et par unité de
2000 2001 2000 2001 2000 20012000-2001 2000-2001consommation). Le département se
Aveyron 15 610 15 241 - 2,4 24 622 23 719 - 3,7 9,3 9,0situe ainsi parmi les moins touchés
dont communes de :
par la précarité. En outre, cette Rodez 1 604 1 571 - 2,1 2 639 2 532 - 4,0 11,1 10,7
Millau 1 056 1 045 - 1,0 1 788 1 758 - 1,7 8,4 8,2proportion est en diminution entre
Villefranche-de-Rouergue 760 723 - 4,9 1 297 1 215 - 6,4 10,9 10,22000 et 2001. Quelque 10 200
Decazeville 398 404 1,5 691 704 1,8 10,2 10,4
personnes (assurés et ayants droit) Saint-Affrique 371 356 - 4,0 560 526 - 6,1 7,5 7,0
Midi-Pyrénées 157 708 153 778 - 2,5 267 392 260 676 - 2,5 10,5 10,2disposant de faibles revenus relèvent
de la CMU complémentaire soit dre qu’en Midi-Pyrénées. Comme en
Définitions3,9 % de la population du départe- 2000, les femmes représentent 56 %
ment. Cette part est la plus faible de des allocataires. La population
Le Revenu Minimum d’Insertion (RMI)(RMI)(RMI)(RMI)(RMI)la région. couverte par le dispositif des minima
est une prestation sociale destinée à
En 2001 le nombre d’alloca- sociaux, reste en proportion, la plus permettre l’insertion sociale et profes-
sionnelle.taires des cinq principaux minima basse de la région (9 %).
L’Allocation de Parent Isolé (API) (API) estsociaux (RMI, API, AAH, ASS et La répartition cantonale des
destinée à prémunir les personnes seules
AS) baisse par rapport à 2000. La personnes bénéficiant d’au moins avec enfant à charge des conséquences
diminution concerne toutes les allo- un des cinq minima sociaux est financières de leur situation d’isolement
récente.cations hormis le RMI. L’ASS qui proche de celle de l’année précé-
Allocation Adulte Handicapé (AAH)L’ AH) es t
représente 4 % des allocataires dente. Les cantons situés dans la destinée à assurer un minimum de revenu
connaît le plus fort recul (20 %). La partie ouest du département présen- aux personnes qui présentent une inca-
pacité permanente.part des allocataires de l’AS parmi tent une densité de population
L’Allocation Supplémentairee (AS) S) estl’ensemble des allocataires de ces bénéficiaire plus élevée que celle
cinq minima est particulièrement observée dans la partie est. Le recul aux personnes âgées.
L’AlAlAlAlAllllllooooocccccaaaaatttttiiiiiooooon dn dn dn dn de Se Se Se Se Sooooolililililidddddarararararité Sité Sité Sité Sité Spécifpécifpécifpécifpécifiiiiiquququququeeeeeélevée en Aveyron : elle approche du nombre d’allocataires en 2001 est
(ASS) assure un minimum de revenu aux50 %, contre près de 30 % pour la plus marqué dans les communes de
personnes dont les droits à l’assurance
région. Celle des allocataires du RMI Villefranche-de-Rouergue et de chômage sont arrivés à expiration.
(14 %) est en revanche moitié moin- Saint-Affrique.
Part de la population couverte Evolution entre 2000 et 2001
par le dispositif des cinq minima sociaux du nombre d'allocataires des cinq minima sociaux
(RMI, API, AAH, AS, ASS) au 31.12.2001 (RMI, API, AAH, AS, ASS)
Aveyron : 9,0 % Aveyron : - 2,4 %
Midi-Pyrénées : 10,2 % Midi-Pyrénées : - 2,5 %
DecazevilleDecazeville
Rodez Rodez
Villefranche- Villefranche-
de-Rouergue de-Rouergue
MillauMillau
Taux d'évolution
% de la population cantonale entre 2000 et 2001 (en %)
Saint-AffriqueSaint-Affrique
supérieur à 16 supérieur à 0
12 à 16 - 2 à 0
9 à 12 - 5 à - 2
7 à 9 - 10 à - 5
GéoFla® © IGN - INSEE 2003inférieur à 7 inférieur à - 10 GéoFla® © IGN - INSEE 2003
Sources de l'ensemble des données : ASSÉDIC, CAF, MSA, CRAM, INSEE
Insee Midi-Pyrééééénnnnnééééées - REGARDS sur Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
Téléphone : 05 61 36 61 13 Rédacteur en chef : Bruno Mura ISSN : 1298-9495 des publications pour l'année 2003
Télécopie : 05 61 36 62 00 © Insee 2003 SAGE : R12120376 France : 70 €
Dépôt légal : juin 2003 Etranger : 87 €
ZOOM