Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une forte mobilité résidentielle des actifs ayant un emploi.

De
4 pages
Chaque année en Languedoc-Roussillon, 8,5% des actifs, occupés ou au chômage, changent de logement. Cette mobilité résidentielle résulte pour près de 35% de l'arrivée en languedoc-Roussillon d'actifs résidant auparavant hors de la région. La probabilité de changer de résidence est très différente selon les caractéristiques des actifs.
Voir plus Voir moins
D° -JLXivea -
UWNOadfNUaISTSfldleSMNWfSNTTNMNeHLfSOeHyHWfgWNUbTaS% MNe jNgWNe Nf MNe MSbTôUle NW 9HWPgNMaL'DageeSTTaW
5RHcgN HWWlN NW 9HWPgNMaL'DageeSTTaW% 3%0 % MNe HLfSOe% aLLgble ag Hg LRôUHPN%LRHW' PNWf MN TaPNUNWf. 5NffN UaISTSfl dleSMNWfSNTTN dlegTfN bagd bdje MN -0 % MN THddSvlN NW 9HWPgNMaL'DageeSTTaWMHLfSOedleSMHWfHgbHdHvHWfRadeMNTHdlPSaW.9HbdaIHISTSflMN LRHWPNdMNdleSMNWLNNeffdjeMSOOldNWfNeNTaWTNeLHdHLfldSefScgNeMNeHLfSOe.ASWeS%bagdgW HLfSO aLLgbl% RaUUN% MN ,0 à .4 HWe% HvNL TN IHLLHTHgdlHf Nf MN WHfSaWHTSfl OdHWiHSeN% LNffN bdaIHISTSflHffNSWfbdjeMN,(%.FagfNeLRaeNelPHTNebHdHSTTNgde%bagdgWHLfSOMN0(HWe
UWN U fdje TNe L
:I ac MTIbS hUcb N 5)2 % N 9VVP N Ni as
Pcif Pm MIfIMh Pgh Ns VIhUcb hUeiPg
7LHdfe MN bdaIHISTSfle MN LRHWPNd MN TaPNUNWf eNTaW TNe LHdHLfldSefScgNe MNe HLfSOe MN bTge MN )0 HWe ' FPaaP CidsfUPif 8IM+ 8PdM*CId CIbg NUdVôaP AcUbg NP /2 Ibg PVig NP 2- Ibg 9hfIbSPfg C99 7ihfPg shfIbSPfg 7i MTôaISP
* .2* .-* 2 - 2-