Cette publication est accessible gratuitement
Lire

SERRES (Michel)

5 pages

Michel Serres a une formation à la fois scientifique et philosophique. Né à Agen le 1er septembre 1930, il entre à l'École navale en 1949 et à l'École normale supérieure en 1952. Agrégé de l'Université et docteur en philosophie, il sert comme officier de marine sur divers vaisseaux de la Marine nationale, avant d'enseigner à Clermont-Ferrand, Vincennes, Paris-I et Stanford University. Il a été élu à l'Académie française en 1990. Dans sa diversité et sa générosité, toute son œuvre tend à une conciliation des savoirs disjoints, science et philosophie, sans laquelle notre réel ne saurait être appréhendé.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

SERRES (Michel)

Une pensée de l'hétérogène

Ouvrant le cloisonnement entre lettres et sciences, Michel Serres stigmatise, en ce sens, la visée traditionnelle de l'épistémologie ; car elle en ratifie la rupture en se faisant pont. Son œuvre est une théorie du local et de l'objet : aux antipodes du commentaire. Il calcule l'hétérogène de toute trouvaille, il décrit la tuchè comme stabilité rare et morphogenèse, il oppose le rare et l'exception, rencontre Jacques Monod et René Thom ; il parle de thermodynamique et de système, de Carnot, certes, mais aussi de Bergson et de Prigogine : théorie des flux et des systèmes ouverts. La primauté, sans cesse remise en œuvre, du parcours sur le discours conduit alors son projet d'une nouvelle situation de l'encyclopédie jusqu'au point où s'y aperçoivent d'archaïques violences que seule, peut-être, une théorie généralisée du local et de l'objet peut détourner de leur cours proliférant.

« À travers des régions fort éloignées circule souvent un rapport souterrain que l'intuition n'atteint pas, ni la connaissance immédiate, ni même le savoir discursif, mais que parfois saisit un formalisme pur et affiné... L'aptitude au divers est proportionnelle à la pureté initiale », écrit-il dans Le Système de Leibniz et ses modèles mathématiques (thèse d'État, 1968). Cela ne veut pas dire que la mathématique soit l'organon pur, le modèle de référence, l'index d'une hiérarchie encyclopédique ; au contraire, « les problèmes de systématicité, dit-il, se posent pour les mathématiques comme ils se posent pour l'ensemble du système leibnizien ». Cela implique que la formalisation n'a pas de champ originel de droit, même si elle a forme mathématique, mais qu'elle se fait localement, à des points d'inscription de l'incomplétude des systèmes formels (théorèmes de Gödel), points de crise où les substitutions violentes de la barbarie la plus archaïque ont chance de s'échanger contre des langages aux éléments combinables.

Réseaux, points, étoiles : Hermès, dieu des carrefours, des voyages, des échanges, est le dieu tutélaire d'une série de livres : Hermès I. La Communication, 1969 ; Hermès II. L'Interférence, 1972 ; Hermès III. La Traduction, 1974 ; Hermès IV. La Distribution, 1977. Le parcours constitue le discours, la navigation est transverse et fondamentalement commerçante : d'emblée, lieu, langage et objet ont partie liée. « Qu'est-ce que l'objet en général ? Un message en nuage, plus des transports sur des réseaux entrelacés de communication. Tout se passe comme si le hasard, puisqu'il faut dire un nom, était la matière même que telle forme multiplie, répète ou distribue... Qui es-tu ?... un morceau de bruit souvenu. » De la série des Hermès se détachent : Jouvences sur Jules Verne, 1974 (un auteur de prédilection, auquel Serres reviendra dans Jules Verne : la science et l'homme contemporain, 2002) ; Feux et signaux de brume, Zola, 1975 ; Auguste Comte, cours de philosophie positive (introduction et établissement du texte), 1975 ; Esthétiques sur Carpaccio, 1975. Éclectisme ? Lisons plutôt : « Ce puits est-il un trou dans les variétés riemanniennes, un puits de potentiel où, à la cote basse, apparaît le germe, chez Thom, ou celui de Flassans, ou celui de Jacob ? Non, je n'ai plus le choix, c'est le même puits... et donc l'essentiel n'est plus cette figure, ce symbole ou cet artefact, l'invariant formel est quelque chose comme un transport, une errance, un voyage à travers les variétés spatiales séparées. »

Vers une autre rationalité

Cependant, une question insiste : la science est-elle thanatocratique ? Notre culture est-elle « la continuation de la barbarie par d'autres moyens » ? Retirer Archimède à Mars et lire ainsi tourbillons et morphogenèses dans l'œuvre de Lucrèce (La Naissance de la physique dans le texte de Lucrèce, 1977) permet-il d'échapper à la peste d'Athènes ? Malgré la bifurcation, malgré le clinamen, malgré le Jardin, qui est une théorie du local et de l'objet, la haine prolifère, et l'écriture habituelle de la philosophie et de l'histoire, qui se fait « à coups de prolongements rationnels », reprend cette prolifération. Dès lors, Michel Serres analyse un type premier de relation qui prolifère de proche en proche : Le Parasite (1980) est un livre sur le mal. Il décrit ensuite les mécanismes de substitution sacrificielle dans la fondation du pouvoir et dans la relation entre le particulier et l'universel (Rome. Le livre des fondations, 1983). En même temps qu'un livre sur Pierre Corneille, il élabore, avec Hermès V. Le Passage du Nord-Ouest (1980), les conditions de description d'un « espace ensemencé de circonstances », Le Tiers instruit (1991), et une théorie de l'objet, Détachement (1983). Michel Serres écrit toujours plusieurs livres à la fois ; cette simultanéité est le contraire d'un enchaînement. Il décentre les situations contemporaines du langage, celles de la linguistique, du positivisme logique, du narcissisme contemporain sur l'écriture. Sa démarche, obstinément non réflexive, aux antipodes du nominalisme, aiguise une problématique fine de la substitution, du local et de l'objet. « Le message humain, s'il répète souvent, jusqu'au stéréotype, le réseau des rapports que les hommes entretiennent entre eux, dit, de plus, dit, parfois, quelque chose au sujet de la chose. » Contre la prolifération de la violence, une autre rationalité que celle du particulier et de l'universel, une science et une sagesse du local. Gageure et risque de cette œuvre, celle d'un encyclopédiste heureux, pour qui l'humain ne cesse de faire question (Variations sur le corps, 1999 ; Hominescence, 2001 ; Récits d'humanisme, 2006 ; Le Mal propre : polluer pour s'approprier ?, 2008).

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin