//img.uscri.be/pth/0dd90dd8a7a150b0e9c061bbb081be355538cf30
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Simulation aux Grandes Echelles d'un statoréacteur, Large-Eddy Simulation of Ramjets

De
213 pages
Sous la direction de Laurent Gicquel, Thierry Poinsot
Thèse soutenue le 02 juillet 2009: INPT
La conception d'un statoréacteur bénificie aujourd'hui des progrès divers des outils numériques permettant par la même occasion d'alléger les différentes étapes préliminaires de tests en géométrie réelle nécessaires au développement de telle configuration. L'objectif de cette thèse est de développer une méthodologie s'appuyant sur la Simulation aux Grandes Echelles (SGE) afin de contribuer à la validation de ce nouvel outil numérique pour la simulation de statoréacteur et ainsi de contribuer à la compréhension des phénomènes mis en jeu dans ces chambres de combustion. L'outil numérique est tout d'abord adapté pour la simulation des écoulements réactifs fortement turbulents avec un accent mis sur la gestion des chocs avec des schémas centrés et la discrétisation de la convection pour la simulation Eulérienne de la phase dispersée. La configuration cible est le Statoréacteur de Recherche'' étudié expérimentalement par l'ONERA. Sa simulation est réalisée de manière graduelle. Tout d'abord, il est montré que la simulation de la totalité de la configuration, y compris les diffuseurs d'entrée où se positionne un réseau de choc, est essentielle afin de considérer une géométrie acoustiquement close pour reproduire correctement les modes d'oscillation du statoréacteur. La pertinence du schéma cinétique est aussi étudiée et il est montré l'importance de bien reproduire l'évolution de la vitesse de flamme adiabatique pour une plage de richesse grande, en raison du régime de combustion partiellement prémélangé. Finalement, trois cas à richesse différente sont simulés et un excellent accord est trouvé avec l'expérience. La phénoménologie et les mécanismes pilotant la combustion sont alors étudiés pour ces trois cas.
-Simulations aux Grandes Echelles
-Statoréacteur
-Turbulence
-Instabilitiés de combustion
-Ecoulement Diphasique
Design of ramjets benefits today from the progress of numerical tools which relieve the various test stages of real engines that remain necessary for the development of such a kind of configuration. The objective of this dissertation is to develop a methodology based on the Large Eddy Simulation (LES) to contribute to the validation of this new type of advanced numerical tool for the simulation of ramjets and improve the understanding of combustion in these devices. The numerical tool is first adapted for the simulation of highly turbulent reacting flows with emphases on the management of shocks with centered schemes and the discretization of convection for the Eulerian simulation of the dispersed phase. The target configuration is the “Research ramjet” experimentally studied by ONERA. Simulation is carried out gradually. First, it is shown that the simulation of the entire configuration, including diffusers at the inlets where shocks appear is essential to consider an acoustically close geometry to properly reproduce the oscillation modes of combustion. The relevance of the kinetic scheme is also studied. It is shown that reproducing the evolution of the adiabatic flame speed for a wide range of equivalence ratio is critical because of the partially premixed combustion regime involved in this configuration. Finally, three different cases are simulated and excellent agreement is found with experimental data. The phenomenology and the different mechanisms governing combustion are studied for these three cases.
-Large-Eddy Simulation
-Ramjet
-Turbulence
-Combustion instabilities
-Two-Phase Flows
Source: http://www.theses.fr/2009INPT025H/document
Voir plus Voir moins

T H E S E
E n v u e d e l ' o b t e n t i o n d u
DD OO CC TT OO RR AA TT DD EE LL ’’ UU NN II VV EE RR SS II TT ÉÉ DD EE TT OO UU LL OO UU SS EE
D é l i v r é p a r I n s t i t u t N a t i o n a l P o l y t e c h n i q u e d e T O UL O US E
D i s c i p l i n e o u s p é c i a l i t é : D y n a m i q u e d e s F l u i d e s
Pr é s e n t é e e t s o u t e n u e p a r A n t h o n y R O U X
L e 2 J u i l l e t 2 00 9
S i m u l a t i o n a u x G r a n d e s E c h e l l e s
d ' u n s t a t o r é a c t e u r
J UR Y
M . M a s s o t E M 2 C , P r o f e s s e u r R a p p o r t e u r
D . V e y n a n t e E M 2 C , D i r e c t e u r d e R e c h e r c h e R a p p o r t e u r
E . D u f o u r M B D A , D o c t e u r / i n g é n i e u r E x a m i n a t e u r
G . L a v e r g n e O N E R A , P r o f e s s e u r E x a m i n a t e u r
G . S e a r b y I R P H E , D i r e c t e u r d e R e c h e r c h e E x a m i n a t e u r
N . B e r t i e r O N E R A , I n g é n i e u r d e R e c h e r c h e E x a m i n a t e u r
S . W e y D G A , C o r r e s p o n d a n t M e m b r e i n v i t é
T . P o i n s o t I M F T , D i r e c t e u r d e R e c h e r c h e C o - d i r e c t e u r d e t h è s e
L . G i c q u e l C E R F A C S , C h e r c h e u r s e n i o r D i r e c t e u r d e t h è s e
Ec o l e d o c t o r a l e : M é c a n i q u e , E n e r g é t i q u e , G é n i e c i v i l , P r o c é d é s
U n i t é d e r e c h e r c h e : C E R F AC S
D i r e c t e u r d e T h è s e : L a u r e n t G I C Q UE L
C o - D i r e c t e u r d e T h è s e : T h i e r r y P O I N S O T
R é f . C E R F A C S : T H - C F D - 0 9 - 6 52Resum´ e´
La conception d’un statoreacteur´ benificie´ aujourd’hui des progres` divers des outils numeriques´
permettant par la memeˆ occasion d’alleger´ les differentes´ etapes´ preliminaires´ de tests en geom´ etrie´
reelle´ necessaires´ au dev´ eloppement de telle configuration. L’objectif de cette these` est de dev´ elopper
une methodologie´ s’appuyant sur la Simulation aux Grandes Echelles (SGE) afin de contribuer a` la
validation de ce nouvel outil numerique´ pour la simulation de statoreacteur´ et ainsi deuer a` la
comprehension´ des phenom´ enes` mis en jeu dans ces chambres de combustion. L’outil numerique´ est
tout d’abord adapte´ pour la simulation des ecoulements´ reactifs´ fortement turbulents avec un accent
mis sur la gestion des chocs avec des schemas´ centres´ et la discretisation´ de la convection pour la
simulation Eulerienne´ de la phase dispersee.´ La configuration cible est le “Statoreacteur´ de Recherche”
etudi´ e´ experimentalement´ par l’ONERA. Sa simulation est realis´ ee´ de maniere` graduelle. Tout d’abord,
´ ´ ´il est montre que la simulation de la totalite de la configuration, y compris les diffuseurs d’entree
ou` se positionne un reseau´ de choc, est essentielle afin de considerer´ une geom´ etrie´ acoustiquement
close pour reproduire correctement les modes d’oscillation du statoreacteur´ . La pertinence du schema´
cinetique´ est aussi etudi´ ee´ et il est montre´ l’importance de bien reproduire l’ev´ olution de la vitesse de
flammeadiabatiquepouruneplagederichessegrande,enraisonduregime´ decombustionpartiellement
prem´ elang´ e.´ Finalement, trois cas a` differente´ sont simules´ et un excellent accord est trouve´
avec l’experience.´ La phenom´ enologie´ et les mecanismes´ pilotant la combustion sont alors etudi´ es´ pour
cestroiscas.
Mots cl es´ : Simulations aux Grandes Echelles, Statoreacteur´ , Turbulence, Instabilities´ de combustion,
EcoulementDiphasique.
Abstract
Design of ramjets benefits today from the progress of numerical tools which relieve the various
teststagesofrealenginesthatremainnecessaryforthedevelopmentofsuchakindofconfiguration.The
objective of this dissertation is to develop a methodology based on the Large Eddy Simulation (LES) to
contribute to the validation of this new type of advanced numerical tool for the simulation of ramjets
and improve the understanding of combustion in these devices. The numerical tool is first adapted for
the simulation of highly turbulent reacting flows with emphases on the management of shocks with
centeredschemesandthediscretizationofconvectionfortheEuleriansimulationofthedispersedphase.
The target configuration is the “Research ramjet” experimentally studied by ONERA. Simulation is
carriedoutgradually.First,itisshownthatthesimulationoftheentireconfiguration,includingdiffusers
at the inlets where shocks appear is essential to consider an acoustically close geometry to properly
reproduce the oscillation modes of combustion. The relevance of the kinetic scheme is also studied. It
is shown that reproducing the evolution of the adiabatic flame speed for a wide range of equivalence
ratio is critical because of the partially premixed combustion regime involved in this configuration.
Finally,threedifferentcasesaresimulatedandexcellentagreementisfoundwithexperimentaldata.The
phenomenologyandthedifferentmechanismsgoverningcombustionarestudiedforthesethreecases.
Keywords :Large EddySimulation,Ramjet,Turbulence,Combustioninstabilities,Two PhaseFlows.Tabledesmatier` es
Remerciements 9
Introduction 11
1 IntroductionGen´ erale´ 13
1.1 Lapropulsionparstatoreacteur´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
1.2 Etatdel’art . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
1.3 Motivationsetobjectifsdel’etude´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
1.4 Organisationdumanuscrit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
I Modeles` physiquesetnumeriques´ pourlasimulationauxgrandesechelles´ 29
´2 Equationsdeconservationpourlesecoulements´ gazeuxreactifs´ 35
´2.1 Equationsetvariablesconservatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
2.2 Variablesthermodynamiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
´2.3 Equationd’etat´ desgazparfaits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
2.4 Diffusionmoleculaire´ multi esp eces` . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
2.5 Diffusiondelachaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
2.6 Coefficientsdetransportdiffusif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
2.7 Cinetique´ chimique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
´ ´3 Equationsdeconservationpourlaphasedispersee 41
3.1 ApprocheLagrangienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
3.2 ApprocheEulerienne´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42`TABLE DES MATIERES
3.3 Equationsdeconservationeuleriennes´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
3.4 Modeles` defermeture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
´4 EquationspourlaSGEdiphasiquereacti´ ve 61
´4.1 EquationsLESpourlaphasegazeuse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
4.2 Modeles` desous maille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
´ ´4.3 EquationsLESpourlaphasedispersee . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
4.4 Modeles` desous maillepourlaphasedispers ee´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
4.5 Modele` decombustionturbulente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
5 Approchenumerique´ 79
5.1 Lecode AVBP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
5.2 Discretisation´ cell vertex . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
5.3 Schemas´ numeriques´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
5.4 Modeles` deviscosite´ artificielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
6 Methodes´ pourlacapturedechocs 87
6.1 Problematique´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87
6.2 LesMethodes´ decapturedechoc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
6.3 Comparaisondesmethodes´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
7 Outilsdepost traitementetd’aide a` lacomprehension´ 95
7.1 Lescartesspectrales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
7.2 LesolveurdeHelmholtz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
7.3 LaDecomposition´ enModesPropres(POD) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
7.4 Exempled’applicationdestroisdiagnostics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
II SimulationauxGrandesEchellesd’unstatoreacteur´ 107
8 Presentation´ delaconfiguration 113
8.1 Leprogramme“Statoreacteur´ deRecherche” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113
6`TABLE DES MATIERES
8.2 Configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
´ `9 Topologiedel’ecoulementafroid 125
9.1 Structuredel’ecoulement´ moyen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
9.2 Structuredel’´ instantanne´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
10 Calculsreactifs´ delageom´ etrie´ simplifiee´ 133
11 Impactdelacinetique´ chimique 171
12 Phenom´ enologie´ delacombustionauseindu“Statoreacteur´ deRecherche” 213
12.1 Topologiedel’ecoulement´ moyen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214
12.2 Resultats´ instationnaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 222
´12.3 Processusdecombustiondanslestatofusee . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 228
12.4 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 255
III Strategie´ numerique´ pourlasimulationdiphasiquedestatoreacteurs´ 257
13 Definition´ d’unschema´ adapte´ a` lasimulationdelaphasedispersee´ 263
13.1 Lesschemas´ a` residus´ distribues´ ou RDS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 263
13.2 Adaptationdesschemas´ auformalismeEulerien´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 268
13.3 Presentation´ delamethode´ FCT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 270
14 Experiences´ numeriques´ 275
14.1 Convection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 275
14.2 TourbillonsdeTaylor Green . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279
14.3 Croisementdejets:laquestiondesδ chocs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 281
14.4 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 281
15 Turbulencehomogene` isotropechargee´ enparticule 283
15.1 Descriptionducastest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 283
15.2 Propiet´ es´ integrales´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 285
7`TABLE DES MATIERES
15.3 Champsinstantanes´ delaphasedispersee´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287
15.4 Comparaisondestroisschemas´ surlemaillage Tetra2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287
15.5 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 290
16 Applicationa` unechambreacademique´ :lebancMERCATOdel’ONERA 291
16.1 Contexte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291
16.2 Configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 292
16.3 Parametres` numeriques´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 293
16.4 Resultats´ moyens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 295
16.5 Resultats´ instantanes´ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 298
16.6 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 299
Conclusion 301
Bibliography 302
Appendix 321
A Adaptationdesschemas´ RDSauformalismeEulerien´ 321
B ArticlesoumisauxCompte rendusdem ecanique´ 327
8Remerciements
1Chuck Norris peut diviser par zer´ o.
AVBP aussi.
` ´ ´ ´ ´ ´Cette these a ete effectuee au sein de l’equipe CFDdu CERFACS (CentreEuropeen deRecherche et
deFormationAvancee´ enCalculScientifique)etfinancee´ parunebourseDGA.Jetiensdonca` remercier
Jean ClaudeANDREpourm’avoirpermisd’effectuercetteth ese` danslesmeilleuresconditions.
Je tiens a` remercier sincerement` tous les membres du jury pour m’avoir fait le plaisir et l’honneur
d’accepter de juger mon travail. Merci a` Marc MASSOT et Denis VEYNANTE d’avoir accepter d’etreˆ
rapporteurs et avoir souleve´ des questions interessantes.´ Je remercie eg´ alement Emmanuel DUFOUR,
GerardLAVERGNEetNicolasBERTIERpourl’inter´ etˆ qu’ilsontporte´ a` montravail.Enfin,jeremercie
Geoff SEARBY pour avoir tenu le roleˆ de president´ du jury et avoir lance´ ma soutenance dans les
meilleuresconditions.
Mes remerciements suivants vont pour les personnes qui m’ont encadrees,´ en esperant´ qu’ils soient
plus reussis´ que ceux donnes´ le jour de ma soutenance (ah emotion´ quand tu nous tiens!!!) : le formi
2dable Thierry “TP” POINSOT et son fameux “hum, tu devrais regarder c¸a plutotˆ ” qui a ainsi su me
recadrer aux bons moments (avec un certain temps de latence de ma part il est vrai) et m’apprendre tant
de choses. Je garderai avec plaisir ses differents´ envois i phone! Il reste le non moins excellent Laurent
3GICQUEL. Je ne verserai pas une petite larme, mais il me plaˆıt d’avoir et´ e´ son premier “vrai” thesard´ .
J’ai appreci´ e´ nos differents´ echanges´ et sa maniere` de nous apprendre la vie : il suffit de lui poser une
petite question et apres` nous avoir repondu´ qu’il ne sait pas, on est assailli d’informations toutes plus
interessantes´ lesunesquelesautres.
Unepensee´ particuliere` vapourNicolasBERTIERavecquij’aieuleplaisirdepasserquelquetemps
a` l’ONERAChatillonˆ etcollaborerlesannees´ suivantes.Ilasuapporterunregardexterieur´ a` montravail
etsanscettecomparaisonaveclecodedel’ONERA,jen’auraispeut etreˆ paseudetelsresultats.´
Je tiens eg´ alement a` remercier Marie LABADENS, la secretaire´ de la CFD team qui a su faciliter
mon quotidien. Il faut maintenant faire honneur a` l’organe essentiel du CERFACS, C.S.G, trois lettres
barbares qui representent´ la force tranquille qui nous permet de lancer des calculs sur des machines
performantes, avec des codes qui compilent, et surtout de stocker nos resultats´ (je sais j’ai abuse´ tout au
long de ses quatre annees)´ sur differents´ comptes CFD voire ALGO voire Electro Mag... Merci donc a`
Isabelle,Fabrice,Patrick,NicolasetGerard,´ personnequej’aiduleplusembeterˆ a` forcedeluidemander
1www.chucknorrisfacts.fr
2ouijesais...
3bonpourThierry,son153 eme,` c’estmoinssymbolique...REMERCIEMENTS
1Goderallonge,puis1,puis10,puis10,puis20,puis100,puis100...(jevouslaisseimaginerlasuite).
Ces trois, hum quatre, annees´ passees´ au CERFACS ne se seraient pas si bien deroul´ ees´ sans tous
´les post doctorants, doctorants et stagiaires avec qui j’ai eu l’occasion de travailler, d ejeuner, jouer au
foot voire tout simplement faire une pause. Merci donc aux Algecos (!!!) : Olivier, Jean Michel (allez,
Jean Matthieu), Beno ˆıt, Marlene,` Felix´ et j’en passe, le CERFACS, avec les autres! Non je plaisante :
Antoine, Pierre, Jorge, Camillo (pour les fourmis horribles), Benedetta, Marta et j’en passe... Merci aux
vieux : Olivier “Papy” VERMOREL, encyclopedie´ vivante du football, Eleonore “RIBER” VERMO
4RELLE,SimonMENDEZsansoublierGabriel PabloSTAFFELBACHavecquij’aipasse´ d’excellents
moments!PapyetGabyontfourniunboulotenorme´ pourrendreuneversiontagguee´ a` temps(ouile16
Juillet 2008 heu 2009 pour la 6.1 mais boulot´ quand meme)...ˆ si leur boulot a et´ e´ appreci´ e,´ leur
compagnieencoreplus!
5QueChuckNorrismefoudroiesij’aioublie´ quelqu’un .
Finalement, on en arrive aux meilleurs! Tout d’abord le carre´ des poetes` avec Monsieur Guillaume
“Dindon” BOUDIER et Monsieur Jacques “typiquement” LAVEDRINE, l’un qui n’est capillairement
battu que par Tina Turner et l’autre qui bat sans equi´ voque Bernard Pivot et Armand Jeanot pour l’utili
sationdesmotslespluslongs.IlyaaussiClaudeSENSIAUbiensurˆ avecquij’aicommence´ monstage
et qui m’a mis 8 mois dans la teteˆ a` la fin de la these,` vas, fils, je te pardonne! De toi je retiendrai que
le gene` du creneau´ est dans le chromosome Y! Oui Claude c’est de la mysoginie (c’est bien comme c¸a
que c¸a s’ecit´ Jacques?). Et le petit os qui va avec, c’est Nicolas LAMARQUE, alias Jeckel, Tic, Joe et
tant d’autres surnoms qui ont et´ e´ parsemes´ dans AVBP au fil de nos travaux, avancees´ scientifiques et
decouv´ ertessisurprenantes(onciteraenparticulier,sionnecompilepas,c¸anemarchepasoule“Allons
ygaiement!”commeildisaitenprogrammant).Mercidem’avoirouvertlavoiedesschemas´ numeriques´
´ ´etdelaplusbelledessimulations:laconvectiondegaussiennes.EtantmonTeplus,Orleanaisdesouche
(on peut en avoir plusieurs), on a tant de chose en commun, l’humour, l’amour de la belle musique,
les douze travaux d’Asterix..´ ah et oui du boulot, non Nico je n’oublie pas! Merci pour ce bon temps
passe,´ commecetteferia´ deBeziers´ etcettediscussiona` 6hdumat’avecdespersonnespleinesd’avenir!
(Desol´ e´ encoreLara...).
Etontermineaveclesplusbeaux(enplusdesmeilleurs):Florent“Floflo”DUCHAINEetMatthieu
“Mateusz” LEYKO, le premier qui m’a accompagne´ depuis toujours, soit depuis quatre ans, de bureau
enbureau,onavoyage´ maisonnes’estpasquitte.´ Sportifconfirme,´ picoleurdetalent(d’ailleurslorsque
ces deux talents se rencontrent, ce sont les tatamis qui trinquent!), je realise´ la chance que j’ai eu de
passer ces quelques annees´ avec lui! J’ai eu la joie de decouvrir´ que son humour etait´ hors norme,
ˆd’abord discret puis pas assez! Merci d’etre avec Mel, je me souviens encore de ce petit crumble qui
m’afaitoublie´ cessoixantekilometres` Maison Cheztoi A eroport chez´ toi chezmoi a eroport chez´ moi
cerfacs! Le second, eg´ alement extraordinaire memeˆ si un peu polonais, a eu raison de laisser tomber
les etudes´ de coffrage car il est brillant (Et pas seulement du front)! Homme du 3D, non du 0D, il a
su se sublimer pour laisser tomber les etudes´ trop compliquees´ comme FUELCHIEF pour revenir aux
bases. J’ai adore´ etreˆ avec lui, observer quelque fois son meilleur profil, passer du bon temps, partager
un barbecue... tant de choses qui vont me manquer... Experimentateur´ de talent, il a su allier etudes´
theoriques´ et utilisation detourn´ ee´ d’une gaziniere` pour observer flammes de diffusion, flammes liftees,´
extinction,flammesattachees,´ flammesdeprem´ elange´ (la,` j’etais´ moinsfan...)...
4Tournelesboutons!!Lesboutonstoutrondsetjetechanteraiunechanson...
5Saviez vousqu’ilavaitcompt e´ jusqu’a` l’infini?Deuxfois!
10