Cette publication est accessible gratuitement
Lire

TAYLOR charles (1931- )

De
4 pages
Universalis_Article publié par Encyclopaedia Universalis TTAAYYLLOORR cchhaarrlleess ((11993311-- )) Philosophe canadien, Charles Taylor met en avant l'importance de la dimension spirituelle dans ses recherches sur la sphère publique. De mère francophone et de père anglophone, Charles Margrave Taylor naît le 5 novembre 1931 à Montréal.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

TAYLOR charles (1931- )

Philosophe canadien, Charles Taylor met en avant l'importance de la dimension spirituelle dans ses recherches sur la sphère publique.

De mère francophone et de père anglophone, Charles Margrave Taylor naît le 5 novembre 1931 à Montréal. Après avoir passé sa licence en 1952 à l'université McGill, dans sa ville natale, le jeune homme obtient une bourse pour étudier à Oxford, où il passe une deuxième licence en 1955, puis un doctorat en 1961. Sa thèse qu'il présente à cette occasion, The Explanation of Behavior, écrite sous la direction du philosophe Isaiah Berlin, est le premier texte qu'il publie, en 1964. Taylor y reproche au behaviorisme psychologique d'avoir décrit l'activité humaine sans prendre en considération la pensée ni la subjectivité. De retour au Canada en 1961, Charles Taylor rejoint la faculté de McGill et tente pendant un temps de se faire élire au Parlement. Il enseigne par la suite dans divers établissements canadiens, américains et européens. En 2002, il est nommé professeur de droit et de philosophie à la Northwestern University d'Evanston, dans l'Illinois.

De confession catholique, Charles Taylor donne la conférence marianiste annuelle de l'université de Dayton, dans l'Ohio, en 1997 (publiée sous le titre A Catholic Modernity ? en 1999) ; il invite à cette occasion l'Église à éviter deux extrêmes, à savoir suivre complètement la civilisation occidentale et rejeter intégralement la modernité. Au cours des conférences Gifford qu'il présente à l'université d'Édimbourg en 1999, il décrit l'essor de la modernité occidentale comme un éloignement de la spiritualité au profit d'un rapprochement de la raison objective. Le contenu de ces cours est publié dans trois volumes différents, dont le dernier, A Secular Age (2007), est une vaste étude de la sécularisation et du monde moderne.

Tout au long de la partie de son œuvre axée sur la problématique de la modernité, Charles Taylor tente de remédier au fait que les spécialistes de la plupart des domaines du savoir ont tendance à ignorer que l'homme a besoin de trouver un sens à ses actions et de déterminer ce qui est bien (Sources of the self : the making of the modern identity [1989, Les sources du moi : la formation de l'identité moderne] ; The Malaise of modernity [1991, Le Malaise de la modernité]). En 2007, il devient le premier Canadien à recevoir le prix Templeton pour avoir contribué au progrès de la recherche et de la découverte dans le domaine des réalités spirituelles. Le président de la fondation explique que Taylor « a souvent adopté une position solitaire en insistant sur la nécessite d'inclure des dimensions spirituelles dans les débats sur la politique publique, l'histoire, la linguistique, la littérature et tous les autres domaines des lettres et des sciences sociales. » Lors de la remise du prix, Taylor exprime quant à lui le vœu que davantage d'études se penchent sur les dimensions spirituelles de la violence ; il voit en effet dans l'appel à la violence une distorsion de la quête du sens que mène tout un chacun. Taylor critique par ailleurs les laïcs et les croyants qui pensent ne pas être concernés par ce problème. Conscient de l'intérêt que porte Charles Taylor à la tension qui règne entre sécularisation et spiritualité, le Premier ministre du Québec Jean Charest le nomme en 2007 co-président de la commission sur les pratiques d'accommodement aux différences culturelles et religieuses dans la sphère publique.

Auteur: DARRELL J. TURNER E.U.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin