Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

biblio - essentiels

De
36 pages

biblio - essentiels

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 68
Signaler un abus
             
      
C OMM E RC E    É QUI T A B L E  L E S E S S E N T I E L S  Février 2007  
  Pour suivre l’actualité,  les documents qui paraissent,  ou les textes repérés sur internet….
     … consultez le site web du CDTM Paris   http://www.cdtm75.org/  
  
Sommaire
Centre de Documentation Tiers Monde de Paris- CDTM
  Introduction........................................................................................................................................3 B.A. BA ..............................................................................................................................................5  B.A BA pour les adultes  B.A BA pour les jeunes Une autre pratique du commerce .........................................................................................................7 Critiques et perspectives d’avenir......................................................................................................10 Commerce équitable local .................................................................................................................12 Producteurs – Consommateurs, deux maillons d’une même chaîne .................................................13  Producteurs  Consommateurs Les produits équitables ......................................................................................................................18  Café, cacao/chocolat, miel, banane, quinoa, coton, défilé de mode éthique, fleurs, cosmétiques,  artisanat Grande distribution, agro-industrie et fast-food : des partenaires pour le commerce équitable ? .....22 La certification : une question primordiale pour la crédibilité du commerce équitable ....................24 Les Pouvoirs publics : un accompagnement nécessaire ....................................................................26     Rapports commandités par le gouvernement  Evolution de la réglementation  Les collectivités locales, partenaires du commerce équitable  Le parlement européen Les outils pédagogiques.....................................................................................................................29 Annexe 1. Définitions ........................................................................................................................32 Annexe 2. Principales organisations de commerce équitable en France ..........................................33   
2  
Introduction
Centre de Documentation Tiers Monde de Paris- CDTM
  Commerce… et…. équ2 mots qui pourraient sembler difficiles à associer. Et pourtant certains s’y sontitable : risqués depuis plusieurs décennies.  Un peu d’histoire Le commerce équitable trouve ses origines dans les années 60. Lors d'une Conférence des Nations Unies, plusieurs pays du Sud réclament une meilleure rémunération du travail de leur population. Ils comptent ainsi avoir les moyens d’entrer dans une dynamique de développement plutôt que de dépendre des aides «Trade not aid -Du commerce mais pas la charité». Cette revendication n'est malheureusement pas entendue par les Etats et les acteurs économiques. Le prix des matières premières ne cesse de diminuer et les règles du commerce international sont de plus en plus pénalisantes pour les producteurs les plus fragiles qui se trouvent face à des intermédiaires puissants et à des marchés peu transparents. Seuls quelques militants répondent à cet appel.  Une autre démarche de commerce Le commerce équitable est avant tout une autre démarche de commerce dont l'objectif est, à terme, de modifier profondément les règles commerciales. Il est fondé sur des principes qui doivent permettre aux producteurs de vivre dignement de leur travail : relations de longue durée ; prix stables pour ne pas dépendre de l'arbitraire du marché ; préfinancement de la production pour éviter les usuriers ; respect de la justice sociale ; protection de l’environnement, transparence financière ; fonctionnement participatif et démocratique … Des études montrent que pour le mill ion et demi de petits producteurs concernés qui font vivre plusieurs millions de personnes, le changement est positif : prix plus rémunérateurs, amélioration de leurs compétences professionnelles, meilleure approche du marché.  D’un acteur historique… En France, l’acteur historique du commerce équitable est le mouvement Artisans du Monde qui, depuis 1974, a créé progressivement un réseau de magasins (actuellement il existe 165 points de vente AdM) pour vendre des articles alimentaires et artisanaux produits par leurs partenaires du Sud. Au cours de ces décennies, le mouvement s’est structuré : création d’une centrale d’achat (Solidar’Monde) et d’une fédération (Fédération Artisans du Monde) regroupant toutes les associations locales. Depuis sa création, Artisans du Monde intègre trois dimensions fondamentales dans ses activités : vendre, informer le public et faire pression sur les décideurs économiques et politiques.  … à de multiples organisations Le commerce équitable étant perçu de plus en plus comme une démarche de développement durable, de nombreuses organisations de commerce équitable se créent. Deux tendances apparaissent : des organisations intégrées qui oeuvrent sur l'ensemble de la filière (Aspal, Andines, Equiterre, Sel Artisanal…), et d es organisations de certification de produits. Le principal représentant de cette seconde tendance est Max Havelaar qui - depuis 1992 en France - a pour mission de gérer le label Max Havelaar certifiant l’équité du produit. Cette démarche a ouvert la voie des ventes en grandes surfaces. Devant le nombre d’organisations se revendiquant du commerce équitable, la Plate-Forme pour le Commerce Equitable voit le jour en 1997. Il s’agit d’un collectif national de concertation et de représentation qui regroupe actuellement 31 organisations. Malgré certaines divergences entre eux, ces différents acteurs reconnaissent un socle commun de valeurs et tous s’investissent dans des actions de sensibilisation et d’information et produisent des outils pédagogiques.  Une niche prometteuse pour la grande distribution et l’agroalimentaire Depuis quelques années, les consommateurs,prenant conscience de leurs responsabilités, contribuent à faire de cette alternative un vrai phénomène de société. La grande distribution, soucieuse de répondre à leurs attentes, propose désormais des produits équitables dans ses rayons. Les multinationales cherchent aussi à se positionner sur ce créneau pour en tirer profit. Cette dynamique apporte, certes, une notoriété nouvelle à la
 3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin