//img.uscri.be/pth/d28a70cdc307e4e22a252326535e2c2bc08bb7b1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Temps, culture des professeurs et mémoire didactique : une étude comparée des modes de gestion de la mémoire dans l'enseignement des mathématiques au collège et à l'école primaire, Time, teacher’s culture and didactic memory : a study about means of memory management in Mathematics in primary school and middle school

De
621 pages
Sous la direction de Bernard Sarrazy
Thèse soutenue le 07 décembre 2010: Bordeaux 2
Cette recherche s’inscrit, à la fois, dans le champ des recherches portant sur l’organisation du temps scolaire et dans celui traitant de l’articulation des enseignements mathématiques entre école et collège. Il s’agit d’une approche transversale, visant à tisser des liens entre temps d’enseignement, culture des professeurs et mémoire didactique. La thèse montre en quoi la possibilité ou non de mobiliser des situations mathématiques nécessitant des recherches longues et des débats, exerce une influence sur les formes prises par l’institutionnalisation des connaissances et, au-delà, sur le rapport aux mathématiques des enseignants. Dans le courant de l’année scolaire 2006-2007, quatre classes de sixième et quatre classes de CM2 ont été observées. La production d’un nombre important d’énonciations différentes de connaissances différentes, a été mise en évidence, entraînant une régulation, sous la forme d’un nombre restreint de connaissances rappelées et/ou institutionnalisées par écrit. On peut qualifier ce double processus, d’extension et de réduction didactique. La réduction didactique assure aux connaissances visées par l’étude une visibilité élective, tout au long du processus d’institutionnalisation. Cette mise en avant de certaines connaissances, liée à un traitement discursif et sémiotique spécifique, a été qualifiée de « visibilité institutionnelle ». L’aptitude de la mémoire didactique à se projeter dans l’avenir comme dans le passé confirme sa dimension prospective et sa capacité à organiser un récit susceptible d’emporter l’adhésion des élèves.
-Mémoire didactique
-Visibilité institutionnelle
-Extension didactique
-Réduction didactique
This research is two-fold, taking place in the field of research on the organization of school time and the one focusing on Mathematics teaching organization, both in primary school and middle school. The approach exposed is transversal, forging links between instructional time, teacher culture and didactic memory. The thesis demonstrates how the possibility or not to mobilize mathematical situations, requiring long research and discussions, affects the institutionalization of knowledge shapes and, beyond, teachers’ feeling about Mathematics. In the course of the 2006-2007 school year, four classes of fifth grade and four classes of sixth grade were observed. The production of a large number of different enunciations of various knowledge was highligthed, resulting in a regulation with a limited number of knowledge recalled and / or institutionalized in writing. We can describe this dual process as didactic extension and reduction.Didactic reduction ensures targeted knowledge elective visibility, all along the institutionalization process. Highlighting a specific knowledge is called “institutional visibility”. The ability of didactic memory to project into the future as into the past confirms its prospective dimension and its ability to organize a story that could win students’ support.
-Didactic memory
-Institutionnal visibility
-Didactic extension
-Didactic reduction
Source: http://www.theses.fr/2010BOR21760/document
Voir plus Voir moins

1

Université Victor Segalen Bordeaux 2
Année 2010


THÈSE
pour le
DOCTORAT DE L’UNIVERSITÉ BORDEAUX 2
Mention : Sciences de l’Education


Présentée par
Stéphane BOUILLON
Sous la direction de M. le Pr. Bernard SARRAZY


Titre de la thèse

TEMPS, CULTURE DES PROFESSEURS ET MEMOIRE DIDACTIQUE
Une étude comparée des modes de gestion de la mémoire
dans l'enseignement des mathématiques
au collège et à l'école primaire


Membres du Jury
Mlle Marie-Pierre CHOPIN, maître de conférences, Université Victor Segalen, Bordeaux 2
M. le Pr. Jean-François MARCEL, ENFA, Toulouse (rapporteur)
M. Yves MATHERON, maître de conférences, IUFM Midi-Pyrénées, INRP
Mme le Pr. Jarmila NOVOTNA, Université Charles de Prague, Faculté de Pédagogie (rapporteur)
M. le Pr. Bernard SARRAZY, Université Victor Segalen Bordeaux 2 (Directeur de thèse)

2

























3

Université Victor Segalen Bordeaux 2
Année 2010


THÈSE
pour le
DOCTORAT DE L’UNIVERSITÉ BORDEAUX 2
Mention : Sciences de l’Education


Présentée par
Stéphane BOUILLON
Sous la direction de M. le Pr. Bernard SARRAZY


Titre de la thèse

TEMPS, CULTURE DES PROFESSEURS ET MEMOIRE DIDACTIQUE
Une étude comparée des modes de gestion de la mémoire
dans l'enseignement des mathématiques
au collège et à l'école primaire


Membres du Jury
Mlle Marie-Pierre CHOPIN, maître de conférences, Université Victor Segalen, Bordeaux 2
M. le Pr. Jean-François MARCEL, ENFA, Toulouse (rapporteur)
M. Yves MATHERON, maître de conférences, IUFM Midi-Pyrénées, INRP
Mme le Pr. Jarmila NOVOTNA, Université Charles de Prague, Faculté de Pédagogie (rapporteur)
M. le Pr. Bernard SARRAZY, Université Victor Segalen Bordeaux 2 (Directeur de thèse)

4

TIME, TEACHER’S CULTURE AND DIDACTIC MEMORY
A study about means of memory management in Mathematics
in primary school and middle school

Abstract
This research is two-fold, taking place in the field of research on the organization
of school time and the one focusing on Mathematics teaching organization, both in primary
school and middle school. The approach exposed is transversal, forging links between
instructional time, teacher culture and didactic memory. The thesis demonstrates how the
possibility or not to mobilize mathematical situations, requiring long research and
discussions, affects the institutionalization of knowledge shapes and, beyond, teachers’
feeling about Mathematics.
In the course of the 2006-2007 school year, four classes of fifth grade and four
classes of sixth grade were observed. The production of a large number of different
enunciations of various knowledge was highligthed, resulting in a regulation with a limited
number of knowledge recalled and / or institutionalized in writing. We can describe this
dual process as didactic extension and reduction.
Didactic reduction ensures targeted knowledge elective visibility, all along the
institutionalization process. Highlighting a specific knowledge is called “institutional
visibility”. The ability of didactic memory to project into the future as into the past
confirms its prospective dimension and its ability to organize a story that could win
students’ support.

Keywords : didactic memory ; institutionnal visibility ; didactic extension ; didactic
reduction






5

TEMPS, CULTURE DES PROFESSEURS ET MEMOIRE DIDACTIQUE
Une étude comparée des modes de gestion de la mémoire
dans l'enseignement des mathématiques au collège et à l'école primaire

Résumé
Cette recherche s’inscrit, à la fois, dans le champ des recherches portant sur
l’organisation du temps scolaire et dans celui traitant de l’articulation des enseignements
mathématiques entre école et collège. Il s’agit d’une approche transversale, visant à tisser
des liens entre temps d’enseignement, culture des professeurs et mémoire didactique. La
thèse montre en quoi la possibilité ou non de mobiliser des situations mathématiques
nécessitant des recherches longues et des débats, exerce une influence sur les formes prises
par l’institutionnalisation des connaissances et, au-delà, sur le rapport aux mathématiques
des enseignants.
Dans le courant de l’année scolaire 2006-2007, quatre classes de sixième et quatre
classes de CM2 ont été observées. La production d’un nombre important d’énonciations
différentes de connaissances différentes, a été mise en évidence, entraînant une régulation,
sous la forme d’un nombre restreint de connaissances rappelées et/ou institutionnalisées
par écrit. On peut qualifier ce double processus, d’extension et de réduction didactique.
La réduction didactique assure aux connaissances visées par l’étude une visibilité
élective, tout au long du processus d’institutionnalisation. Cette mise en avant de certaines
connaissances, liée à un traitement discursif et sémiotique spécifique, a été qualifiée de
« visibilité institutionnelle ». L’aptitude de la mémoire didactique à se projeter dans
l’avenir comme dans le passé confirme sa dimension prospective et sa capacité à organiser
un récit susceptible d’emporter l’adhésion des élèves.
Mots clés : mémoire didactique, visibilité institutionnelle, extension didactique, réduction
didactique

Intitulé et adresse du laboratoire
Laboratoire cultures, Education, Sociétés
Université Victor Segalen Bordeaux 2 - 3, Place de la Victoire 33076 BORDEAUX 6







A Julia Centeno


A mes parents,
Jean-Marie et Françoise Bouillon.


A Paul, Emmanuelle et Isabelle,
pour leur affection
et leur patience.











7


REMERCIEMENTS

A Béatrice, Diane, Joséphine, Bernard, Luc, Philippe, Thierry, Yves
qui m’ont accueilli au sein de leurs classes.
Qu’ils en soient, ici, vivement remerciés.

Aux conseillers pédagogiques, inspecteurs et chefs d’établissement –
Mr Dalm, Mr Giraud, Mme Moullet, Mr Londeix, Mr Guison, Mr Reynaud –
qui ont pris sur leur temps pour rendre possible cette recherche.
A Mme Lia, Inspectrice de l’Education Nationale, pour son soutien.
A Christine Blaviel et Charline Gebelt, directrices d’école, pour la
simplicité et la gentillesse de leur accueil.
A Isabelle, mon épouse, pour son écoute et ses conseils.

Merci, enfin, à Bernard Sarrazy, mon directeur de recherche, pour son
exigence bienveillante, la pertinence et la qualité de ses remarques et pour la
confiance qu’il a su m’accorder, tout au long de cette étude.



8
SOMMAIRE
TOME 1

INTRODUCTION………………………………………………………………………. 13
PARTIE 1
PROBLEMATIQUE

1 RATIONALISATION DES TEMPS ET DES SAVOIRS…………………………. 19
1-1 Construction historique du temps scolaire…………………………………….. 19
1-2 Approches contemporaines des rapports entre temps et savoirs…………… 29

2 CADRE THEORIQUE………………………………………………………………. 39
2-1 Un milieu pour l’apprentissage : influences de Rousseau et Piaget……….. 39

3 RECHERCHES SUR LA MEMOIRE DIDACTIQUE……………………………. 63
3-1 Recherches en TSDM …………………………………………………………… 63
3-2 Recherches en TAD…………………………………………………………....... 72

SYNTHESE GENERALE DE LA PREMIERE PARTIE …………………………… 77


PARTIE 2
TEMPS ET MEMOIRE
ETUDE MACRODIDACTIQUE

4 METHODE…………………………………………………………………………… 81
4-1 Recueil des données……………………………………………………………… 81
4-2 Analyse des données et mise en forme………………………………………… 96
4-3 Synthèse…………………………………………………………………………… 113

5 TEMPS DE PRESENCE ET TEMPS EFFECTIF D'ENSEIGNEMENT………. 117
5-1 Divergence ou convergence des temps d’enseignement ? …………………. 117
5-2 Synthèse……………………………………………………………………………. 129

6 TEMPS ET ACTIVITES EN CM2 ET EN SIXIEME……………………………… 131
6-1 Phases de recherches, de jeux, de corrections et de réorganisations………. 131
6-2 Temps effectif d’enseignement et activités au collège………………………… 137
6-3 Temps effectif d’enseignement et pratiques professionnelles………………… 138
6-4 Durée des activités : une modalité de sélection ?........................................... 143
6-5 Synthèse……………………………………………………………………………. 146

7 ETUDE LOGISTIQUE ET CHRONOMETRIQUE DES PHASES DE RAPPELS 149
7-1 Distribution des phases de rappels en CM2 et en sixième……………………. 149
7-2 Enclavement temporel des phases de rappels en CM2 et en sixième………. 153
7-3 Synthèse……………………………………………………………………………. 155

8 ACTIVITES ET FORMES DE MEMORISATION………………………………… 159
8-1 Vers un nouveau classement…………………………………………………….. 159
8-2 Temps effectif d’enseignement et formes de mémorisation …………………. 162
8-3 Synthèse……………………………………………………………………………. 165

SYNTHESE GENERALE DE LA DEUXIEME PARTIE ……………………………. 167
9

PARTIE 3
MEMOIRE ET RECIT
ETUDE MICRODIDACTIQUE


9 EXTENSION ET REDUCTION DIDACTIQUES…………………………………. 171
9-1 Production et sélection des connaissances…………………………………….. 171
9-2 Extension didactique………………………………………………………………. 173
9-3 Réduction didactique……………………………………………………………… 177
9-4 Synthèse……………………………………………………………………………. 183

10 LA VISIBILITE INSTITUTIONNELLE EN SIXIEME……………………………. 187
10-1 Traitement discursif des connaissances et stratégie didactique……………. 187
10-2 Rappels et institutionnalisation…………………………………………………. 194
10-3 Synthèse………………………………………………………………………….. 201

11 AMPLITUDE ET PORTEE DES PHASES DE RAPPELS…………………….. 205
11-1 Apports théoriques de la philosophie et de l’analyse littéraire………………. 205
11-2 Transposition dans le champ didactique des mathématiques………………. 207
11-3 Synthèse………………………………………………………………………….. 211

12 PHASES INFORMELLES DE RAPPELS………………………………………… 213
12-1 Durée, amplitude et portée des phases informelles……...………………….. 213
12-2 Une fonction chronoéconomique………………………………………………. 217
12-3 Un geste mémoriel : l’évocation………………………………………………… 224
12-4 Synthèse………………………………………………………………………….. 226

13 PHASES FORMELLES DE RAPPELS………………………………………….. 229
13-1 Durée, amplitude et portée des phases formelles……………………………. 229
13-2 Une fonction synthétique………………………………………………………… 233
13-3 Un geste mémoriel : l’anamnèse……………………………………………….. 235
13-4 Plusieurs gestes mémoriels sur une même phase…………………………… 237
13-5 Synthèse………………………………………………………………………….. 240

14 PHASES FORMELLES ET VISIBILITE INSTITUTIONNELLE……………….. 243
14-1 Rôle des phases formelles en sixième………………………………………… 243
14-2 Rôle des phases formelles en CM2……………………………………………. 248
14-3 Synthèse………………………………………………………………………….. 251

15 INSTITUTIONNALISATION ET TECHNIQUES DE SOLENNISATION……… 255
15-1 Ritualisation didactique des phases de réorganisation………………………. 255
15-2 Le discours professoral………………………………………………………….. 261
15-3 Synthèse …………………………………………………………………………. 264

SYNTHESE GENERALE DE LA TROISIEME PARTIE …………………………… 267

CONCLUSION …………………………………………………………………………. 271

GLOSSAIRE……………………………………………………………………………. 283

ABREVIATIONS……………………………………………………………………….. 285

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES…………………………………………….. 287


10
TOME 2
ANNEXES

SECTION 1
1 NEGOCIATION DE L’OBSERVATION…………………………………………… 305
1-1 Protocole de recherche adressé aux enquêtés………………………………… 305
1-2 Demandes d’autorisation de filmer………………………………………………. 306

SECTION 2
2 TEMPS DE PRESENCE ET TEMPS EFFECTIFS D’ENSEIGNEMENT……… 310
2-1 Temps de présence des professeurs devant leurs élèves……………………. 310
2-2 Temps effectifs d’enseignement des mathématiques…………………………. 311

SECTION 3
3 QUELS TEMPS POUR QUELLES ACTIVITES ?............................................. 315
3-1 Distribution des activités et du temps qui leur est consacré en CM2………... 315
3-2 Distribution des activités et du temps qui leur est consacré en sixième…….. 345

SECTION 4
4 TRANSCRIPTIONS DES INTERACTIONS DIDACTIQUES…………………… 371
4-1 Conventions de transcription…………………………………………………….. 371
4-2 Classes de CM2…………………………………………………………………… 373
4-3 Classes de sixième……………………………………………………………….. 461

SECTION 5
5 TRAITEMENT DISCURSIF ET SEMIOTIQUE DES CONNAISSANCES…….. 537
5-1 Codage des connaissances………………………………………………………. 537
5-2 Classes de CM2…………………………………………………………………… 538
5-3 Classes de 6ème………………………………………………………………….. 558
5-4 Signature discursive et sémiotique des connaissances en CM2…………….. 574
5-5 Signature discursive et sémiotique des connaissances en 6ème……………. 576
5-6 Distribution du traitement sémiotique et discursif en CM2……………………. 578
5-7 Distribution du traitement sémiotique et discursif en sixième………………… 580

SECTION 6
6 DISTRIBUTION SPATIALE ET TEMPORELLE DES PHASES DE RAPPELS 585
6-1 Légende des graphiques…………………………………………………………. 585
6-2 Distribution des phases de rappels dans les classes de CM2……………….. 587
6-3 Distribution des phases de rappels dans les classes de 6ème………………. 591

SECTION 7
7 UN EXEMPLE D’OUBLI EN CLASSE DE CM2…………………………………. 597

SECTION 8
8 TECHNIQUES DISCURSIVES ET VISIBILITE INSTITUTIONNELLE………… 603

TABLES DES MATIERES
TOME 1…………………………………………………………………………………. 608
TOME2 (ANNEXES)…………………………………………………………………… 614


LISTE DES TABLEAUX……………………………………………………………….. 616
LISTE DES GRAPHIQUES……………………………………………………………. 617
ABREVIATIONS………………………………………………………………………... 618
RESUME……………………………………………………………………………….. 619
GLOSSAIRE…………………………………………………………………………..... 620