//img.uscri.be/pth/c5fba3e9a4d790c6e336968adcef2c2954a45cac
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Une nouvelle philosophie de l'histoire moderne et française; les bases historiques et critiques d'une éducation nationale

De
296 pages
ARIO INSTITOTÏ fl>R_SJUD!ESJ)LEDJWJ>i>^, Ars et vita, roman (Sansot, éditeur). Emmanuel Kant, morceaux choisis précédés d'une étude Michaud,critique sur la Philosophie kantienne (Louis éditeur). Philosophie de^\. Henri Bergson (Grasset, édi-La teur). Essais de critique littéraire et philosophique (Gras- set, éditeur). Idées et figures d'aujourd'hui (Grasset éditeur). Tou» droits reproduction,de de traduction et d'adaptation résorTés pour tous pays. Copyright by Bernard Grasset 1920. RENE GILLOUIN UNE NOUVELLE dePhilosophie l'Histoire Moderne et Française LES BASES HISTORIQUES ET CRITIQUES D'UNE ÉDUCATION NATIONALE PARIS GRASSET, ÉDITEURBERNARD RUE DES SAINTS-PÈRES, 6161, MCM&Xl cet ouvrage :// a été tiré de purdix exemplaires sur papier Lafuma.fil 1 à iO.Numérotés de INTRODUCTION consacré l'Essentiellement à exposition et la critique de la pensée de M. Seillière,à envisagée com^ne fournissant les éléments dune nouvelle Philosophie de l'Histoire mo- derne et française, cet ouvrage est né d'une double ambition. Il veut acquitter une dette veut servir.de reconnaissance, et il l'égard Seillière estNotre dette à de M. immense. Nous en donnerons une idée sinous disons que, sur quelques-uns des sujets cardi- nauxdenos méditations, lapensée deM. Seil- lière même,nous a fourni soit l'armature soit des parties importantes, dessoit confir- mations très précieuses de nos convictions.
Voir plus Voir moins

ARIO INSTITOTÏ
fl>R_SJUD!ESJ)LEDJWJ>i<.lJBj^1^
.Ci
\^
n
OJ
;o
'CM
;0
7. fi: :U)
O
:o
O Une nouvelle
l'Histoirelilosophiede
FRANÇAISE.)DEF^NE ET
BASES HISTORIQUESLES
D'UNEET CRITIQUES
ÉDUCATION NATIONALE
roiiten./THE LIBRARY
The Ontario Institute
for Studies in Education
Toronto, CanadaNOUVEL/LEUNE
de-^'HistoirePhilosophie
FRANÇAISEETMODERNE
LIBRARY
MOV 1 1958
THE OMTARïO INSTITUTS
FOR STUDIdS iN EDUCATiON
iKHMlBaUBUiaMHIi
'.-
: . .V ^
MÊME AUTI^URDU
.vv,>>^,
Ars et vita, roman (Sansot, éditeur).
Emmanuel Kant, morceaux choisis précédés d'une étude
Michaud,critique sur la Philosophie kantienne (Louis
éditeur).
Philosophie de^\. Henri Bergson (Grasset, édi-La
teur).
Essais de critique littéraire et philosophique (Gras-
set, éditeur).
Idées et figures d'aujourd'hui (Grasset éditeur).
Tou» droits reproduction,de de traduction et d'adaptation résorTés
pour tous pays.
Copyright by Bernard Grasset 1920.RENE GILLOUIN
UNE NOUVELLE
dePhilosophie l'Histoire
Moderne et Française
LES BASES HISTORIQUES
ET CRITIQUES
D'UNE ÉDUCATION NATIONALE
PARIS
GRASSET, ÉDITEURBERNARD
RUE DES SAINTS-PÈRES, 6161,
MCM&Xlcet ouvrage :// a été tiré de
purdix exemplaires sur papier Lafuma.fil
1 à iO.Numérotés deINTRODUCTION
consacré l'Essentiellement à exposition et
la critique de la pensée de M. Seillière,à
envisagée com^ne fournissant les éléments
dune nouvelle Philosophie de l'Histoire mo-
derne et française, cet ouvrage est né d'une
double ambition. Il veut acquitter une dette
veut servir.de reconnaissance, et il
l'égard Seillière estNotre dette à de M.
immense. Nous en donnerons une idée sinous
disons que, sur quelques-uns des sujets cardi-
nauxdenos méditations, lapensée deM. Seil-
lière même,nous a fourni soit l'armature
soit des parties importantes, dessoit confir-
mations très précieuses de nos convictions.
Comment et pourquoi notre temps a-t-il vu
la décroîtretout à (ois l'attachement à la foiYI INTRODUCTION
chrétienne traditionnelle et foisonner etpros-
pérer tant de mysticismesnouveaux ? Quelles
sont les sources, quel est le sens, quelles se-
ront vraisemblablement les destinées de ce
torrent d'idées et de sentiments dont^ sous le
nom de démocratie, chaque génération depuis
cent cinquante ans a subi une inondation
nouvelle etplus puissante'} Quelle est l'âme
vivante de cet immense événement qui com-
mande toute notre moderne histoire^ la Ré-
volution de et quels en sont les rapports1789,
avec la avec le rationalisme ency-Réforme,
clopédique, avec le messianisme deJean-Jac-
ques Rousseau? Qu'est-ce que le romantisme,
etpourquoi, identique dans ses origines, a-t-
il revêtu des formes si différentes et évolué
France, en Angleterre etsi diversementen en
Pourquoi ne s'est-iljamais ré-Allemagne?
pandu tant de sang que depuis que la liberté
été érigée en principe et la fraternité ena
dogme? Pourquoi la France moderne sem-
ble-t-elle condamnée à la guerre civile au
point que les ardents patriotes qui ont pris
pour devise « Tout ce qui est national est nô-
»tre n'ont abouti qu'à superposer aux divi-INTRODUCTION VII
sions en qu'ils prétendaient surmon-surface
ter une division en profondeur plus cruelle
et plus redoutable Est-il impossible enfinC")?
de concevoir une philosophie de Vhistoire de
France de la traditionqui, respectueuse dans
qu'acnéce résolument tour-a de viable, mais
née vers l'avenir, puisse servir de base indis-
cutée à une éducation vraiment nationale^
Telles sont en raccourci les principales ques-
tions auxquelles pensée de M. Seillièrela
nous a apporté nous aidé à trouver uneou a
réponse. Or, ces questions ne présentent pas
qu'un intérêt théorique; de la solution qu'elles
recevront dépendent dans une large mesure
les destinées, qui ne furent jamais plus me-
elle-nacées, de la Patrie et de la civilisation
aujourd'huimême ; elles méritent à ce titre,
plus d'attirer de retenir Vat-que jamais, et
entre(-/) M. Charles Maurras bon marché des dislinctionsfait
socialistes, considérées commeconservateurs, modérés, radicaux,
de mieuxse condaires par rapport ait primat de la Patrie. Rien ;
mais qu'il résoudre le problème des deux Francese figure fameux
France, quelen affirmant sans sourciller : « // n'y a pas deux
blasphème ! Il n'y a qu'une France, la nôtre, et quant à l'autre,
Romantisme etcelle de la Réforme et de la Révolution, celle du
l'Allema-la Démocratie, ce n'est pas une seconde France , c'mide
gne qui tout entendement que n'aveuglent point d'a-», voilà passe
taviques fureurs.VIII INTRODUCTION
tention des intelligences de bonne et desfoi
âmes de bonne volonté; et nous avons donc
cru faire œuvre utile en travaillant de notre
mieux à la dune doctrine que nousdiffusion
considérons comme la plus propre à équili-
brer la pensée à bonne distance du fanatisme
et du scepticisme, et à diriger la volonté dans
la voie de l'action féconde.
C'est sans doute une extrême audace que
de prétendre condenser., commenter.^ et cri-
tiquer par-dessus le marché, dans l'espace
d'un petit livre, la matière de vingt volumes
et de plusieurs centaines d'articles. Mais il
nous a semblé d'abord que les dimensions
mêmes de l'œuvre de M. Seillière écartaient
d'esprits pourd'elle toute une catégorie qui,
être pressés sont passans grande raison, ne
cependant méprisables; que clautres, sensi-
bles à l'ingéniosité ou à laprofondeur de cer-
taines vues de notre auteur, parvenaient ma-
quelqu'unelaisément,fautedefamiliaritéavec
disciplines spéciales qu'ilmet tour à tourdes
contribution, PsycJiologie, Sociologie, Mé-à
taplujsique ou Mystique, à saisir l'ensemble
de lu doctrine et l'agencement intérieur de ses