Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sondage : Les Français et la Crise - COMMUNIQUE DE PRESSE Sondage ...

De
3 pages

Sondage : Les Français et la Crise - COMMUNIQUE DE PRESSE Sondage ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 86
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

COMMUNIQUE DE PRESSE
Contacts presse : Ballou PR
Aline Dubucq / Emmanuelle Mylle
01 42 22 97 65 / 01 42 22 99 70
aline@balloupr.com
/
emmanuelle@balloupr.com
Sondage NotreFamille.com : « La Famille et la Crise »
Près de 77% des français pensent que la famille est un rempart à la crise
Paris, le 20 mars 2009
. Alors que les français commencent à subir les effets dévastateurs de la
crise économique et sociale, NotreFamille.com vient de réaliser un sondage sur l’impact de cette crise
sur la famille en France. Le premier portail francophone dédié aux femmes, à leur famille et à la quête
d’identité publie aujourd’hui les résultats. Deux grandes tendances se dégagent : au coeur du tumulte
socioéconomique mondial, la famille reste plus que jamais un rempart contre la crise et les récents
bouleversements économiques ont une incidence négative sur la consommation.
La récente crise financière affaiblit considérablement l’économie mondiale et accélère la dégradation
de la consommation. En effet, 80% des personnes ayant répondu au sondage NotreFamille.com
déclarent que leur famille est touchée par la crise. La baisse du pouvoir d’achat est pour 76% d’entre
elles une conséquence immédiate de la crise sur leur famille, contre 21% pour le chômage et 12%
pour le surendettement.
Mais au-delà des inévitables conséquences financières, cette étude met aussi en exergue le sentiment
anxiogène qui gagne les individus en ces temps de crise. Ainsi, près de 75% des personnes se
déclarent inquiètes pour leur famille et ce sentiment s’accroit quand 9% des personnes interrogées se
déclarent désemparées. A contrario, un peu plus de 16% des internautes se déclarent optimistes. Il
apparait donc, qu’au-delà du contrecoup financier, la crise pourrait avoir de véritables répercussions
psychologiques initiant des changements durables dans les comportements, tant au niveau de la
consommation des foyers que dans l’anticipation des difficultés.
D’ailleurs, le pessimisme lié à cette crise est bien réel et s’exprime à travers des craintes clairement
formulées. 81% des participants craignent une baisse de leur pouvoir d’achat, quand 36% disent
craindre le chômage, 26% le surendettement et près de 8% l’exclusion. Le corolaire est une
modification des habitudes de consommation pour 73% des personnes interrogées.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin