Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Comment faire réfléchir un ordinateur reconnaître une forme, un

De
4 pages
Publié par :

Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 308
Signaler un abus
A c d d u o o
Comment faire réfléchir un o
Reconnaître une forme, un son, une écriture: une tâche complexe!
Les réseaux de neurones
Pourquoi les programmes deviennent-ils toujours plus gros?
Pour crÈer une nouvelle version dÕun programme, pour proposer un produit nouveau, les programmeurs se basent toujours sur ce qui a dÈj‡ ÈtÈ fait auparavant. La plupart du temps, ils gardent lÕarchitecture dÕun programme prÈcÈdent auquel ils ajoutent de nouvelles fonctionnalitÈs, crÈent de nouveaux chemins dans la structure du programme, mais ils nÕÈliminent guËre ce qui pourrait lÕÍtre. Un peu ‡ lÕimage des maÁons qui restaurent et agrandissent une maison: ils rajoutent un mur, en renforcent un autre, amÈnagent une salle de bain supplÈmentaire, dÈplacent le toit, construisent une annexe, É Au bout du compte, on obtient des b‚timents, respecti-vement des programmes, rÈnovÈs certes, mais beaucoup plus volumineux quÕavant. Ce gonflement (dÕun facteur de 5 ‡ 10, ces dix derniËres annÈes) et la complexitÈ croissante des architectures de programmes pourrait, ‡ terme, poser des problËmes dÕefficacitÈ, mÍme si la puissance et la capacitÈ de stockage des ordinateurs actuels sont devenues phÈnomÈnales.
AlÕimageducerveaudontlesinterconnexionsentreneuronessefontsouslaforme de signaux Èlectriques (et chimiques), les rÈseaux de neurones artificiels ÈlaborÈs par les informaticiens fonctionnent sur le mÍme mode, en beaucoup plus simple.
Le principe: on fait fonctionner en mÍme temps et en parallËle un grand nombre dÕunitÈs de cal-culs simples (les neurones). Ces unitÈs de calculs sont capables de sÕadapter‡ de nouvelles donnÈes et, par interconnexions, de transmettre les rÈsul-tats ‡ une unitÈ de calcul voisine, qui pourra les traiter. Et ainsi de suite, jusquÕau rÈsultat final.
Un exemple dans le domaine du diagnostic mÈdical. On peut aujourdÕhui, ‡ partir dÕune importante base de donnÈes et dÕun traitement informatique faisant appel aux rÈseaux de neurones, Ètablir des diagnostics extrÍmement fins et fiables.
La premiËre sÈrie de neurones est programmÈe pour traiter les symptÙmes. La deuxiËme sÈrie a pour rÙle de mettre en relations toutes les donnÈes disponibles et dÕexaminer toutes les solutions de diagnostics possibles. La troisiËme sÈrie dÈtermine le diagnostic le plus probable en fonction de tous les calculs effectuÈs.
A terme, les chercheurs espËrent pouvoir mettre en Ïuvre simultanÈment quelques millions de neurones artificiels. Un nombre qui permettra dÕeffectuer des opÈrations trËs intÈressantes, mais qui restera Èvidemment bien infÈrieur aux quelque 100 milliards de neurones du cerveau humain !
ne
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin