Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La vie et ses caprices…

De
3 pages

La vie et ses caprices…

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
20 février 2011-THÉORIE DE L’ATTACHEMENT ET DEUIL.Sœur Agathe BeaudryJe parle ici de la théorie de l’attachement, article qui peut éclairer un peu nos périodes d’ennui et de lassitude en regard de personnes que nous connaissons ou que nous avons connues tout au long de notre vie et surtout nos périodes de deuil.  Cettethéorie est la base detous les accompagnements que j’ai faits depuis que j’ai fondé l’organisme Deuil-Amis-Jo. Le principe de base est celui-ci : un jeune enfant a besoin, pour connaître un développement social et émotionnel normal, de développer une relation d’attachement avec au moins une personne qui prend soin de lui de façon continue et adaptée, et ici, on parle de la mère. Au début de la vie, l’enfant, inconsciemment, recherche la proximité avec une figure d’attachement, lors de la survenue de situation de stress.Je pense aux nombreux neveux et nièces que j’ai, et en maintes circonstances, au cours de leur petite enfance, la proximité de la mère est très importante et bienfaisante pour eux.Je revois ces petits, lorsque la faim, la peur, l’arrivée de personnes inconnues, ou autre source de malaise se présentaient. Je dirais que cet attachement avec la mère prime par-dessus tout, jusque vers l’âge de un ou même deux ans, c’estla base de leur sécurité. Vers la fin de cette période, les enfants commencent à utiliser l’entourage familier comme base de sécurité, ce qui leur permet d’explorer leur petit monde qui leur est sécurisant, tout en sachant vers quiils peuvent se tourner en cas de stress ou de peur. Je dirais que leur cercle de personnes sécurisantes s’agrandit, avec la présence du père, des frères et sœurs et ce
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin