MACRON CHOQUE LA MEDIASPHERE MAIS SEDUIT L’OPINION

De
Publié par

MACRON CHOQUE LA MEDIASPHERE MAIS SEDUIT L’OPINION
1 – Dans l’opinion, Macron a tout bon. Il est apprécié des Français – et des sympathisants de gauche – et ses propos
polémiques ne les ont pas choqué. Enfin, ils jugent « bien équilibré » son positionnement politique et adhèrent à
ses propositions de réformes (professions règlementées et ouverture des magasins le dimanche)
Le sulfureux Ministre de l’Economie est la cible de la blogosphère et d’une partie des médias depuis ces dernières
semaines. Des « salariées illettrées de Gad », aux pauvres qui « voyagent en car », en passant par ses remises en
cause sur les 35 heures, il n’est pas une de ses déclarations qui ne soit mise en lumière/scène pour être présentée
comme une bourde majeure, une faute grave le condamnant immanquablement au bûcher de l’Opinion.
Pourtant, notre crible le montre on ne peut plus clairement, cette perception est celle des médias, pas celle des
Français qui sont 58% à avoir une bonne opinion du Ministre.
Performance rare pour un homme politique, Macron est apprécié aussi bien à gauche qu’à droite avec 55% de bonnes
opinions auprès des sympathisants de droite et 62% auprès des sympathisants de gauche. Ces derniers ne semblent
pas avoir été si choqué, ni par la ligne politique sociale-libérale assumée par le jeune Ministre, ni par ses propos.
D’ailleurs à ce sujet, les choses sont claires : plus des deux-tiers des Français (68% contre 31%) ayant eu connaissance
des propos polémiques tenus par le Ministre déclarent ne pas en avoir été choqués. Les sympathisants de gauche,
classiquement plus sensibles au mépris social sont certes plus nombreux que ceux de droite (38% contre 24%) à s’être
dits « choqués », mais sont eux aussi une écrasante majorité à ne pas avoir été choqués. D’ailleurs, sur notre crible
balayant l’image détaillée du Ministre (Cf. point suivant) une large majorité de Français (60% contre 36%) réfute le
qualificatif de « brutal » le concernant.
Signe supplémentaire que le buzz média ne reflète pas forcément ce qui passionne le plus les Français, plus d’un tiers
de nos concitoyens (35%) n’a d’ailleurs même pas eu vent des propos tenus par le Ministre.
Voilà pour la forme. S’agissant du fond, la ligne politique sociale-libérale qu’il choisit d’assumer ne semble pas se
heurter non plus à un mur de résistance, y compris à gauche.
Publié le : lundi 20 octobre 2014
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
Personnalité de la semaine Emmanuel Macron
Sondage réalisé par
pour
Publié le dimanche 19 octobre 2014
Levée d’embargo le samedi 18 octobre –23H00
Méthodologie
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les16 et 17 octobre 2014
Echantillon de1 003 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’échantillonest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’interviewéaprès stratification par région et catégoried’agglomération.
Principaux enseignements
MACRON CHOQUE LA MEDIASPHERE MAIS SEDUIT L’OPINION
1Dansl’opinion, Macron a tout bon. Il est apprécié des Françaiset des sympathisants de gaucheet ses propos polémiques ne les ont pas choqué. Enfin, ils jugent « bien équilibré » son positionnement politique et adhèrent à ses propositions de réformes (professions règlementées et ouverture des magasins le dimanche)
Le sulfureux Ministre del’Economieest la cible de la blogosphère etd’unepartie des médias depuis ces dernières semaines. Des « salariées illettrées de Gad », aux pauvres qui « voyagent en car », en passant par ses remises en cause sur les 35 heures, iln’estpas une de ses déclarations qui ne soit mise en lumière/scène pour être présentée comme une bourde majeure, une faute grave le condamnant immanquablement au bûcher del’Opinion. Pourtant, notre crible le montre on ne peut plus clairement, cette perception est celle des médias, pas celle des Français qui sont 58% à avoir une bonne opinion du Ministre. Performance rare pour un homme politique, Macron est apprécié aussi bien à gauchequ’àdroite avec 55% de bonnes opinions auprès des sympathisants de droite et 62% auprès des sympathisants de gauche. Ces derniers ne semblent pas avoir été si choqué, ni par la ligne politique sociale-libérale assumée par le jeune Ministre, ni par ses propos.
D’ailleursà ce sujet, les choses sont claires : plus des deux-tiers des Français (68% contre 31%) ayant eu connaissance des propos polémiques tenus par le Ministre déclarent ne pas en avoir été choqués. Les sympathisants de gauche, classiquement plus sensibles au mépris social sont certes plus nombreux que ceux de droite (38% contre 24%) às’être dits « choqués », mais sont eux aussi une écrasante majorité à ne pas avoir été choqués.D’ailleurs,sur notre crible balayantl’imagedétaillée du Ministre (Cf. point suivant) une large majorité de Français (60% contre 36%) réfute le qualificatif de « brutal » le concernant. Signe supplémentaire que le buzz média ne reflète pas forcément ce qui passionne le plus les Français, plusd’untiers de nos concitoyens (35%)n’a d’ailleursmême pas eu vent des propos tenus par le Ministre. Voilà pour la forme.S’agissantdu fond, la ligne politique sociale-libéralequ’ilchoisitd’assumerne semble pas se heurter non plus à un mur de résistance, y compris à gauche.
Principaux enseignements
Appelés à juger de son positionnement politique, une majorité relative de Français (50%) le juge « juste comme il faut, ni trop à droite, ni trop à gauche », un tiers (34%) estimequ’il n’est« pas assez à gauche » (logiquement essentiellement composé de sympathisants de gauche) et moitié moins (14%)qu’ilest « trop à gauche » (logiquement, des sympathisants de droite). Enfin, de façon plus précise,s’agissantdes mesures préconisées par le Ministre, celles-ci sont très largement soutenues : sa réforme des professions réglementées est soutenue par les trois-quarts des Français (75%) et sa proposition de permettre aux mairesd’autoriser l’ouverturedes magasins le dimanche est soutenue par sept Français sur dix (71%). Déjà, ses propos polémiques sur les 35 heures (dérogations en casd’accordavec les organisations syndicales) avaient été largement soutenus par les Français (62% Cf. Sondage I-téléle Parisien du 30 août 2014).
2Image détaillée : mêmes’ilest jugé « trop technocrate », « trop proche de le finance », et peu « proche des gens », le Ministre est perçu comme étant « dynamique », « courageux », comme « ayant des convictions profondes », et surtout comme étant « compétent »
Macronn’anul besoin de « faire peuple » ou de se justifier constamment de ne pas êtrequ’unex-banquier (se vantant parfoisd’avoirété fonctionnaire deux fois plus longtemps). Sur notre crible les Français le perçoivent sur un plan personnel exactement aussi mal que les médias le présentent, exception faite de la brutalité, qui ne lui est pas du tout prêtée (60% contre 36% réfutent ce qualificatif à son propos). Il est ainsi vu par les Français comme un « technocrate » (68%), « trop proche de la finance » (65%), et donc pas du tout « proche des gens » (78% pensent que ce qualificatifs’appliquemal à lui). Mais ça ne fait rien, cela nel’empêchenullementd’êtreapprécié (Cf. son bon niveau de popularité) car, à causeou grâceà cette image véhiculée par les médias, il est aussi perçu comme étant « dynamique » (73%), « courageux » (61%), comme « ayant des convictions profondes » (59%) et surtout, surtout, comme étant « compétent » (62%)ce qui estaujourd’huila qualité cardinale aux yeux del’opinion,a fortiori pour un Ministre del’Economie.
Principaux enseignements
Cette imaged’expertloin du peuple mais compétent était déjà celled’autrespolitiques, Christine Lagarde à Bercy comme lui ou DSK au FMI. Ilsn’ontpas eu às’enplaindre,l’uncommel’autreayant trusté les premières places des baromètres politiques pendant des années. Al’inverse,François Hollande a beau être encore jugé assez sympathique et proche des gens, cela nel’empêchepas de battre tous les recordsd’impopularitépour un Présidentjustement parce-que luin’estperçu comme étant ni compétent, ni dynamique, ni courageux.
3 - Les Français jugent que Macron est « un bon Ministre del’Economie» etqu’ilest clairement « meilleur » que son prédécesseur Arnaud Montebourg.
L’expertiseperçue (les Français ne peuvent en juger que sur des symboles et une image médiatique) fait tout et est tout. Ainsil’image d’expertisede Macron lui permetd’êtrejugé par 56% des Français comme un « bon Ministre de l’Economie». Plus fort, et plus rare, ce sentiment est presque autant partagé par les sympathisants de droite (55%) que par ceux de gauche (58%). En fait, le détail des résultats fait apparaître à son égard un clivage tout autre que le classique clivage gauche-droite. Plébiscité par les sympathisants du PS (72% jugent quec’estun bon Ministre), Macron est presque tout aussi estimé par les sympathisants de la droite parlementaire (62% auprès des UMP) et du centre (65% auprès des Modem-UDI). En revanche, présenté comme le symbole parfait del’UMPSpar Marine Le Pen, et commel’incarnationdu « social-traitre » par Jean-Luc Mélenchon, Macron est logiquement nettement moins apprécié par les sympathisants des partis antisystème : 71% des sympathisantsd’extrême-gauche et 55% de ceux du FN estimentqu’ilest un « mauvais Ministre del’Economie» et sont aussi une majorité à ne pas avoir une bonne opinion de lui (respectivement 58% et 60%) sur un plan personnel. Jugé « bon » dansl’absolupar une nette majorité de Français, Macronn’anul besoin de se comparer pour se rassurer. Mais enl’occurrence,la comparaison avec son prédécesseur, le très médiatique Arnaud Montebourg ne lui est pas du tout défavorable : 60% des Français (contre 35%) estiment ainsiqu’EmmanuelMacron est un « meilleur Ministre de l’Economieque son prédécesseur Arnaud Montebourg ».
Principaux enseignements
Une fois encore, ce sentiment est tout autant partagé par les sympathisants de gauche (59%) que par ceux de droite (62%). Seuls les sympathisantsd’extrême-gauche sont une (courte) majorité (54%) à lui préférerl’ex-chantre de la démondialisation.
Bon bilan donc, pour le moment, pour le jeune Ministre, qui, à rebours del’idéerépandue dans la Médiasphère réussit un « sans faute » dansl’opinion. Mais attention, cette réussite est fragile car les Français ne le connaissant pas encore vraiment,l’imagede compétence et de volontarismequ’ilslui prêtent ne repose pour le moment que sur les attaques de ses adversaires portant sur son CVd’ex-banquier etd’amide la finance.
Demain le jugement del’opinionse fonderad’avantagesur les réformes concrètement menées et les résultats économiquesqu’ellessont censées produire. Rester populaire sera donc très difficile, car très bientôt il ne lui suffira plus seulement de compter surl’aidede ses ennemisil lui faudra aussi avoir des résultats.
Gaël Sliman Président d’Odoxa @gaelsliman
Popularité d’Emmanuel Macron
7
Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opiniond’Emmanuel Macron ?
S/T Mauvaise : 41%
Plutôt mauvaise 31%
(NSP) Très bonne Très mauvaise 1% 4% 10%
S/T Bonne : 58%
Plutôt bonne 54%
Popularité d’Emmanuel Macron selon la proximité partisane
8
Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opiniond’Emmanuel Macron ?
Ensemble 4%
Sympathisants de gauche
11%
Sympathisants de droite1%
Très bonne
Plutôt bonne
54%
51%
54%
Plutôt auvaise
31%
30%
33%
10% 1%
1% 7%
12%
Très mauvaise
S/T BonneS/T Mauvaise
58%
62%
55%
(NSP)
41%
37%
45%
Image détaillée d’Emmanuel Macron
9
Pour chacun des qualificatifs suivants, dites-mois’il s’appliqueplutôt bien ou plutôt mal à Emmanuel Macron ?
Dynamique Technocrate Trop proche de la finance Compétent Courageux A des convictions profondes Sympathique Convaincant Brutal Proche des gens
73% 68% 65% 62% 61% 59% 48% 43% 36% 18%
S'applique plutôt bien
24% 29% 31% 34% 35% 37% 48% 53% 60% 78%
S'applique plutôt mal
(NSP)
3%
3%
4%
4%
4%
4%
4%
4%
4%
4%
Opinion à l’égard d’Emmanuel Macron en tant que Ministre de l’Economie
10
Diriez-vousd’EmmanuelMacronqu’ilest un très bon, plutôt bon, plutôt mauvais ou très mauvais ministre del’Economie?
S/T Mauvais : 42%
(NSP) Très mauvais 2% 9%
Plutôt mauvais 33%
Très bon 4%
S/T Bon : 56%
Plutôt bon 52%
Opinion à l’égard d’Emmanuel Macron en tant que Ministre de l’Economie selon la proximité partisane
11
Diriez-vousd’EmmanuelMacronqu’ilest un très bon, plutôt bon, plutôt mauvais ou très mauvais ministre del’Economie?
Ensemble 4%
Sympathisants de gauche
9%
Sympathisants de droite 1%
Très bonne
Plutôt bonne
52%
49%
54%
Plutôt auvaise
33%
32%
33%
2% 9%
3% 7%
1% 11%
Très mauvaise
S/T Bon
56%
58%
55%
(NSP)
S/T Mauvais
42%
39%
44%
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.