1 151 000 Francs-Comtois : la croissance se maintient

De
Publié par

L'enquête annuelle de recensement 2007 permet d'établir de nouvelles estimations de population régionale (au 1er janvier 2007) et départementale (au 1er janvier 2006). Cette quatrième enquête affine les estimations de population des trois principales communes de la région (Besançon, Belfort et Montbéliard) et fournit dorénavant des estimations pour quatre autres communes de plus de 10 000 habitants au 1er juillet 2005 : Dole, Pontarlier, Lons-le-Saunier et Vesoul. Concernant les communes de moins de 10 000 habitants, quatre sur cinq ont été recensées.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE Franche-Comté - l’essentiel Nº 101 - janvier 2008
1
nº 101
Janvier 2008
L’enquête annuelle de recen- poids au sein de la population 1 151 000
sement 2007 permet d’établir métropolitaine reste inchangé Francs-Comtois
de nouvelles estimations de er par rapport à 1999 (1,9%). au 1 janvier 2007
erpopulation régionale (au 1 Comme évoqué précédem-
janvier 2007) et départemen- À l’issue de la quatrième ment (cf. L’Essentiel n° 93), la
ertale (au 1 janvier 2006). enquête de recensement, la population régionale conti-
Cette quatrième enquête Franche-Comté compte dé- nue de croître depuis 1999
eraffine les estimations de po- sormais au 1 janvier 2007, au rythme annuel de 0,37%
pulation des trois principales 1,151 million d’habitants par an. La Franche-Comté
ecommunes de la région (Be- (données provisoires). Son reste au 13 rang des régions
sançon, Belfort et Montbé-
liard) et fournit dorénavant
des estimations pour quatre
autres communes de plus de
er10 000 habitants au 1 juillet
2005 : Dole, Pontarlier, Lons-
le-Saunier et Vesoul. Concer-
nant les communes de moins www.insee.fr
insee-contact@insee.fr de 10 000 habitants, quatre
0 825 889 452 (0,15 /mn) sur cinq ont été recensées.
Une influence quasi-nulle du solde migratoire appa-
rent sur la croissance démographique
régionale depuis 1999 Unité : %-
Évolution due au due au
annuelle moyenne mouvement naturel solde migratoire
1968-1975 +0,95 +0,78 +0,17
1975-1982 +0,32 +0,58 – 0,26
1982-1990 +0,15 +0,49 – 0,33
1990-1999 +0,20 +0,36 – 0,16
1999-2007 +0,37 +0,38 – 0,01
Sources : Enquêtes annuelles de recensement 2004, 2005, 2006 et 2007 -
Recensements de la population 1968, 1975, 1982, 1990 et 1999INSEE Franche-Comté - l’essentiel Nº 101 - janvier 2008
2
classées selon l’évolution franc-comtoise lors des pré- La population jurassienne,
annuelle moyenne de la po- cédents recensements (cf. ta- avec 255 500 habitants,
pulation depuis 1999. bleau page 1), son influence augmente en moyenne de
Cette croissance annuelle est quasiment nulle (– 0,01% 0,27% par an, le léger ex-
repose exclusivement sur par an) depuis 1999. Le cédent migratoire s’ajoutant
l’accroissement naturel de déficit enregistré avec les à un faible accroissement
la population franc-comtoise autres régions métropoli- naturel. La Haute-Saône,
(+0,38% par an). Alors qu’il taines reste important (cf. dont la population avait
ne reste qu’une seule enquê- L’Essentiel n°102), mais il est quasiment stagné entre 1990
te pour achever compensé par un et 1999, confirme sa crois-
Les premières
le cycle complet excédent avec le sance démographique au estimations
de recensement, reste du monde rythme de 0,32% par an. Ce des populations
l’importante atté- (DOM-TOM et département enregistre la départementales
nuation du déficit Étranger). plus faible croissance due au sont confirmées
migratoire appa- solde naturel, mais aussi le
rent régional est confirmée. Les premières estimations de plus fort excédent migratoire
Alors que le déficit migratoire croissance annuelle des po- dû essentiellement au dyna-
contribuait négativement à pulations des quatre dépar- misme de l’Aire urbaine de
l’évolution de la population tements publiées en janvier Besançon et des communes
2007 (L’Essentiel n°93) sont situées à proximité. Enfin le
confirmées. Territoire de Belfort, avec Tous les départements enregistrent une hausse
erde leur population depuis 1982 Avec 515 500 habitants au 140 000 habitants au 1 jan-
er1 janvier 2006, le Doubs vier 2006, continue de croître 1982 1990 1999 2006
Doubs 477 163 484 770 499 062 515 500 voit sa population progresser au même rythme qu’entre
Jura 242 881 248 708 250 807 255 500
Haute-Saône 232 006 229 701 229 782 235 000 au rythme annuel de 0,46%. 1990 et 1999 (+ 0,27% par
Territoire de Belfort 131 999 134 097 137 408 140 000 L’important excédent natu- an). L’accroissement naturel Franche-Comté 1 084 049 1 097 276 1 117 059 1 146 000
er au 1 janvier 2007 1 151 000 rel est à peine atténué par est important, mais il est en
Source : INSEE - Recensements de la population - Estimations de
er un léger déficit migratoire. partie compensé par une population au 1 janvier 2006 INSEE Franche-Comté - l’essentiel Nº 101 - janvier 2008

baisse de 0,17% par an liée mises à jour (cf. encadré). Be-
Recensement et estimations de populationau déficit migratoire. sançon compte ainsi 116 100
habitants, soit 1 600 habitants
La nouvelle méthode de recensement : depuis 2004, la nouvelle
Des estimations pour de moins qu’en 1999. Avec méthode de recensement substitue au comptage traditionnel organisé
4 grandes communes 50 700 habitants, la population tous les huit ou neuf ans une technique d’enquêtes annuelles. Elle
distingue les communes de moins de 10 000 habitants d’une part, supplémentaires de Belfort se maintient (+300
recensées une fois tous les 5 ans par roulement, et les communes de habitants). Enfin, avec 26 500
plus de 10 000 habitants d’autre part, pour lesquelles un échantillon En plus de Besançon, Belfort et habitants, le recul de la popu-
d’adresses regroupant environ 8% de la population est recensé
Montbéliard, l’enquête annuelle lation de Montbéliard, amorcé chaque année.
de recensement 2007 a permis depuis 1982, se confirme. Estimations de population régionales et départementales : les
estimations régionales que l’INSEE publie depuis trois ans tiennent d’établir des estimations de L’évolution des communes cen-
er compte des évaluations effectuées grâce aux collectes annuelles de population au 1 juillet 2005 tres ne peut néanmoins s’ap-
recensement et des estimations basées sur le recensement de 1999 pour 4 autres grandes commu- précier indépendamment des
et mises à jour chaque année à partir des données d’état civil et de
nes de Franche-Comté : Dole, communes périphériques (cf. plusieurs sources administratives. La population régionale est ainsi
erPontarlier, Lons-le-Saunier et L’Essentiel n°99). De manière estimée au 1 janvier 2007. Depuis 2006, les populations des
départements sont évaluées selon une méthode similaire à celles Vesoul. De manière générale, générale, au sein d’une aire ur-
des régions. Un décalage d’un an demeure néanmoins entre les la croissance du parc de loge- baine, le dynamisme démogra-
estimations régionales et départementales les plus récentes.ments ne suffit pas à compenser phique semble plus prononcé
le recul du taux d’occupation au fur et à mesure que l’on
des résidences principales, c’est s’éloigne de la ville-centre.
à dire de la taille des ménages
Population des plus grandes communes(cf. L’Essentiel À l’issue de la Autour
depuis 1982n°103). campagne de des grandes villes,
1982 1990 1999 2005 (*)Vesoul, Dole et recensement les petites communes Besançon 113 283 113 828 117 733 116 100
Lons-le-Saunier 2007, 80% Belfort 51 206 50 125 50 417 50 700gagnent des habitants
Montbéliard 31 836 29 005 27 570 26 500verraient leur des commu- Dole 26 889 26 577 24 949 23 900
Lons-le-Saunier 20 105 19 144 18 483 17 900population baisser par rapport nes franc-comtoises de moins
Pontarlier 17 781 18 104 18 360 18 700
à 1999. La population de Vesoul de 10 000 habitants ont été Vesoul 18 412 17 614 17 168 16 200
er(*) Estimations au 1 juillet.erest estimée au 1 juillet 2005 recensées. Cette quatrième
Source : INSEE - Recensements de la population - Estimations de
erà 16 200 habitants (– 5,8%). enquête annuelle de recense- population au 1 juillet 2005
Dole, commune la plus peuplée
du Jura, compte désormais
23 900 habitants, en repli de Les estimations de population dans les grandes communes
4,2%. La population de Lons-
le-Saunier, préfecture du Jura Tout au long de la montée en puissance du nouveau dispositif de recensement, les estimations de population
des grandes communes (de plus de 10 000 habitants) sont affinées. La population municipale d’une recule de 2,9% par rapport à
commune est la somme de la population des personnes vivant dans les ménages, de la population des 1999, pour atteindre 17 900
personnes vivant dans des communautés et des personnes sans abri ou habitant dans des habitations
habitants. mobiles.
Parmi les communes franc- L’estimation de la population des ménages, à une date donnée, résulte du produit du nombre de logements
comtoises de plus de 10 000 présents sur le territoire de la commune par le nombre moyen de personnes par logement.
Le nombre de logements varie en fonction des démolitions et de l’achèvement de programmes de habitants dont les estimations
construction. Chaque collecte supplémentaire permet d’affiner l’estimation du nombre moyen de personnes sont disponibles, la commune
par logement.
de Pontarlier se distingue, le Le recensement des communautés à lieu à une date donnée qui peut être différente selon les communes.
nombre de ses administrés Pour Belfort, il a eu lieu en 2005, pour Montbéliard en 2006. Pour Besançon la collecte est répartie sur trois
progressant de 1,8% par années (2004, 2007 et 2008). Tant que l’ensemble des communautés n’a pas été recensé, la population
des communautés de 1999 est reconduite. Ainsi l’estimation de la population de Montbéliard au 1er juillet rapport à 1999. Elle s’établit
2005, publiée cette année, prend en compte la population des communautés recensées en 2006. Parmi les à 18 700 habitants.
communes publiées en 2008, seules les communes de Pontarlier et de Besançon n’intègrent pas l’évolution
Concernant les communes de de la population au sein des communautés.
Besançon, Belfort et Montbé- Les personnes sans abri ou habitant dans des habitations mobiles ont été recensées en 2006 dans l’ensemble
liard, leurs estimations de popu- des grandes communes et ont été prises en compte dans ces nouvelles estimations.
erlation au 1 juillet 2005 ont été INSEE Franche-Comté - l’essentiel Nº 101 - janvier 2008
4
ment confirme la dynamique dans des communes de moins plus locaux. Ainsi, la plupart ralement enregistrées dans
particulièrement forte de la de 2 000 habitants, situées en des petites communes situées à les communes éloignées des
croissance de la population première ou deuxième cou- l’extrême nord-est de la région grandes villes et situées en
dans ces communes (+0,63% ronne périurbaine, voire dans profiteraient de l’étalement milieu rural isolé. Sont dans
par an en moyenne). des espaces ruraux situés entre des aires urbaines du sud de cette situation la plupart des
Même si toutes n’ont pas encore deux aires urbaines. Ainsi, les l’Alsace, et celles situées le communes de la frange nord
été recensées, des déterminants espaces ruraux situés entre les long de la frontière suisse, du de la Haute-Saône, à proxi-
de croissance démographique aires urbaines de Besançon et développement ces dernières mité de la Haute-Marne et du
existent, souvent en lien avec de Gray, de Besançon et de années du travail frontalier. sud des Vosges, territoires en
le prix du foncier et la distance Pontarlier et enfin de Dole et Des déterminants géogra- déprise démographique ou
qui les sépare des grandes de Lons-le-Saunier sont en fort phiques existent également encore des communes des
communes. Les gains relatifs développement. pour expliquer les baisses de zones d’emploi du Revermont
de population les plus forts D’autres croissances s’expli- population dans les petites et de Champagnole. n
sont enregistrés généralement quent par des particularismes communes. Elles sont géné- Gilles ZÉMIS
INSEE Franche-Comté 8, rue Louis Garnier - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99
Directeur de la publication : Didier Blaizeau Rédacteur en chef : Patrice Perron Mise en page : Maurice Boguet, Yves Naulin
Imprimerie : Camponovo-Bouchard - ISSN : 1248-2544 © INSEE 2008 - dépôt légal : janvier 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.