Alpes-Maritimes : un littoral urbanisé, un haut pays peu peuplé et peu équipé

De
Publié par

Quatre habitants sur cinq dans les Alpes-Maritimes bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Mais ce bon niveau d'équipement concerne surtout la bande littorale, soit un tiers seulement du territoire. Le haut pays, très faiblement peuplé, est peu équipé. L'hétérogénéité de peuplement entraîne de fortes inégalités dans l'accessibilité aux services de la vie quotidienne. Les habitants des communes non desservies sont pénalisés. Ils ont à parcourir des distances de plus en plus longues pour faire leurs achats.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 45
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Agreste
parc national du Mercantour qui s’étend
sur 68 500 hectares d’espace monta
gnard, entre les Alpes Maritimes et les
Alpes de Haute Provence. Sa faune est
une des plus riches de nos parcs natio
naux : bouquetins, chamois, mouflons
Mai on iveau d??q et aigles royaux...
Le relief contraint fortement l’urbanisa
tion et les pôles urbains se juxtaposent
le long du littoral. Les plans calcaires
des Préapes Gl rassoises, les massifs an-
ciens de l’Estérel et du Tanneron, bor
dent le territoire à l’ouest et arrêtent
l’influence de l’aire urbaine de Grasse
Cannes Antibes qui remonte la valléevi es sont p?nal s?s
du Loup jusqu’à Gourdon et la route
Napoléon jusqu’à Escragnolles. A l’est,
le massif alpin atteint la mer de Nice à
Menton et limite fortement, au nord,
l’aire urbaine de Menton Monaco. La
plus étendue et la plus peuplée, l’aire
Le relief des Alpes Maritimes est très urbaine de Nice a progressé le long de
contrasté : la dénivellation atteint plus la vallée du Paillon jusqu’à Lucéram.
de 3 000 mètres entre les massifs du La périurbanisation est propre à chaque
Mercantour et de l’Argentera au nord etaire urbaine et s’est faite le long de
le littoral de la Côte d’Azur. Ce relief vallées ou d’axes routiers bien distincts.
contrasté engendre une variété de pay- Aujourd’hui, le paysage urbain est qua
sages dont la beauté a fait le renom desi continu de Mandelieu la Napoule à
la Côte d’Azur. Le rivage, près de 300 Menton et, bien sûr, ces communes dis
kilomètres de côtes très découpées, estposent de la palette d’équipements la
une composante essentielle du patri- plus large. Les plus grandes aggloméra-
moine touristique. Il en est de même du tions, Nice, Grasse-Cannes Antibes et
INSEE 1998
pldistsria.litIachatdesscoer-xlaevieunquor?stidloienne.laLesserhsabi-cestanttstdeslcotmmeunespeunfosnparcouriresttepeumerces?qcesui-large.p?e.serL?h?t?ruog?n?it?-decerpeuple-umenlatre,nenttra?neide.lpays,orablemt.litllepsurpsdentemetquipepalet?dedesm-etetionvipulatlpopluslaauecdbionnatvitrdenceniCoefmenortesconinn?galits?srdansoutlbande?accesstoiabiliet?soitotiersseulemQuduatreerrhabittoiantesLsurhautcinqtdanfaisentlespl?,Alpseseurs-aireMouraritnguesimlusesenb?nplu?ficiancesentssurdpl?acedenAgreste
Menton Monaco assurent à peu près l’arrière pays comptent en moyenne 15
2
toutes les fonctions urbaines rares : habitants au km contre 3 222 pour les
fonction universitaire, recherche, tech- centres villes. Cette hétérogénéité de
nopôles, congrès, activités culturelles peuplement entraîne de fortes inégalités
réputées, présence d’un aéroport inter dans l’accessibilité aux équipements.
Les disparités de peuplement sont ex-
national, etc. Ces unités urbaines re- trêmement accusées entre villes et cam Avec un éloignement moyen des habi-
groupent 95 % de la population du pagnes. Les communes rurales de tants aux équipements très faible, 0,63
département.
Le département des Alpes Maritimes
est globalement bien équipé. Le nombre
moyen d’équipement présent par com-
mune est de quatorze, alors qu’au niveau
national il n’est que de neuf. Cependant,
moins d’une commune sur trois (contre
plus d’une sur deux au niveau national) a
moins de cinq commerces et services. Ce
moindre niveau d’équipement concerne
à peine 1 % de la population du départe-
ment. Quatre habitants sur cinq bénéfi-
cient sur place de la palette de commerces
et services la plus large. Presque tous les
habitants peuvent acheter près de chez
eux les produits de base : pain, viande,
épicerie, essence, etc. La quasi totalité de
la population dispose dans sa commune
des services essentiels tels que l’école, la
poste, le médecin et le pharmacien, le
coiffeur, ou encore le maçon et le plom-
bier. C’est également vrai pour des servi-
ces moins fréquents tels la banque, la
librairie, le dentiste, le kinésithérapeute
ou le vétérinaire. Pour les équipements
les plus rares comme le laboratoire d’ana-
lyse, l’hôpital ou le cinéma, la part de la
population desservie sur place dans les
Alpes Maritimes est supérieure à la
moyenne nationale. Mais ce bon niveau
d’équipement concerne surtout le littoral,
soit un tiers seulement du territoire. Le
haut pays, peu peuplé, est toujours sous
équipé. Près de deux communes sur cinq
ont perdu des commerces et des services
entre 1980 et 1998 : elles sont situées
presque toutes dans le haut pays. L’éloi-
gnement moyen aux équipements s’est
accentué. A l’exception des environs de
Puget Théniers et, dans une moindre me-
sure, de Tende et Saint Martin Vésubie,
les habitants doivent encore parcourir en
moyenne plus de sept kilomètres pour
faire leurs achats.
mdedpuvnnxatunttcmbcscshiyt??mrsey6ueuotsnpa?tslmmaee?esp?eesSccuumre?eprtLnlardplcopulardtioatncmbdnienrddmeessersevie,qemenaisscnonuelecmtnee??rliritoeoirdseiauip?sd?qcieuxum3lesutseen?emcartld?pmdeseUnu.u2mNiveau,d??quipehmentsNombrtetddeecommuneusuduud?parrtementr?quip?eesoPaortldeseceommunesd?quip?essene%rPsartndeslaupopulaltoionmdenssservieosurdplace3esns%eda?ns(lesoAtlpesa-MaritimesoeneFrancaesdanstlesuAlpes-MarnitoimtespensFeruanceoMoinspdee5u?quipeomentsb53e32,5e56,9o0,7m9,8rDee6d?c15a?quipemeunttsp4i1s25,2s22,8?2,6o12,2mDen16.?n2e5o?quipeementsn35a21,5x11,1q8,5o15,7?Deo26r?m3y2n?quipeementse18h11,0b5,4t8,5n15,2sDee33a?o3m6n?quipetments616q9,8?3,8d79,7r47,1fTotalr163n100a100i100a100oNivemanupde?n?qquipieetedttscstanaessndruud?u"se,strNsirvienaquedt?q?uqlltNuommmblrrecueodm:emrnb(d
INSEE - SCEES / IGN 1998
..). angep?rerie vitauxplus
merce av ant l?e?quipement desloign?e ne
ne l??loign calcul dans p?se ins rritoire, are uipement
Plus place". vis?p itant oss?d
e. ipement aux Distance
gnementuipements Dista
la surstall
n?es ci-apIltablea?s).es figu liste f?rence
?quipement total un sur la ser ices etcom cesde
uipement
?partemen ommu es emenAgreste
kilomètre en 1998, les Alpes Maritimeslibrairie ou les supermarchés. Plus ou glomérations de Nice, Grasse Cannes-
sont classées 86ème sur les 94 départe- moins peuplés, plus ou moins bien équi Antibes ont bénéficié d’implantation de
ments métropolitains. En revanche, el- pés, ces pôles exercent une attraction commerces et services (Châteauneuf
les arrivent en tête du classement diversifiée. Au sein des aires urbaines,Grasse, Vence, Carros...).Les pôl es de
national, devant même la Lozère, pour de nouveaux habitants, demandeurs l’aire urbaine niçoise étendent leur in-
"l’éloignement moyen des communes" d’équipements supplémentaires, sont fluence sur les communes des vallées
avec 8,7 kilomètres. C’est le départe- venus s’installer. Aussi des pôles, déjà de la Tinée et de la Vésubie, drainées
ment qui offre le plus de contrastes avecbien équipés, gravitant autour des ag- par la nationale 202. Le relief structure
à la fois une desserte de la population
parmi les meilleures et une desserte du
territoire la moins favorable. Ce para
doxe apparent est très sensible dans le
domaine de la santé. Plus d’une com-
mune sur deux contre seulement une sur
quatre au niveau national, dispose d’au
moins un généraliste et 98 % de la po-
pulation est desservie sur place (84 %
au niveau national). Mais les habitants
des communes non pourvues sont péna
lisés. Ils doivent parcourir de plus lon-
gues distances pour consulter : 8,4
kilomètres en moyenne. Sur l’ensemble
de la France, l’éloignement moyen des
habitants au médecin généraliste des
communes non équipées n’est que de
6,1 kilomètres ; il atteint 7,9 en Pro-
vence Alpes Côte d’Azur.
Le territoire est parsemé de bassins au
sein desquels les habitants peuvent ac-
céder à la majorité des commerces et
services. Vingt pôles de services inter
médiaires (voir encadré) concentrent
une large gamme d’équipements dont la
banque, la gendarmerie, le collège, la
oUn54,7suGrasse-Cannes-Antibes?Menton-Monacol'Escar?neup?rieLgSospelpBreil-sur-RoyalNicetPuget-Th?niers97,4Roquebilli?re42,2Saint-Martin-V?subie43,5TendeuP?oneeGuillaumesmSaint-Etienne-de-Tin?egCastellaned3aseuulopG?3,13l1,95e3,78dieps?esrvicsestin?terrmd?dia?iresnvrpaimrentdimrporctaent95,3dammensH?pitalle64,6haaboratoireut89,0paays64,5equl?rnngemeeDm?-dinineauseqeotsertnosdeameslnssolmtqoos?suepeeuar?do99,4A90,8naisnureq8,4e67,9e41,9eLs21,1o87,3e51,5dCin?mu11,4n79,1u48,9eEqudp6e%re?camduset?quipvbnhleepxlrsserimomocimgumeeLds?euxCsle?dgs?reiaeseeemdmes?miuies,nedicfmentdaugeomtoors?edaadr1o0d0caxicantiisc?utcumeecemeuqnnncqail?Parstldteuliaspopulationeelsercv,ipersiurnplacte?enno%ldansslessAlpese-M5adritimessenoFrancmenens1980ueent1998deuns1980aenu1998pG?aemmeomminimalenTa.bace68,1d0,10u99,8g98,9m95,6s90,8eGaraegev53,0c0,27v97,8n97,9t90,2e87,5dMa?fonn77,1s0,06e99,8t99,0e91,5e87,4aAlimentationp68,7r0,09e99,7a98,8n93,0i83,7nPelombierp,mmenuiseierm72,3t0,12n99,4o99,3a94,0t93,3uEcdolel72,3?0,05LesEquipemegntlstPiartndesdcpommuness?equip?es0en01998henb%tDistancenmoysetnneodeslaopopulamtdions?nl??iquipementseni1998benekmdes
INSEE - SCEES / IGN 1998
rares ements tr?s ements
commercel?ags. qum?ra
la ipementeurselleironnantes tiren
nsid?r?etit?sdisso son lum?ra
eux.chacun d?influenceaire vicesde ?les trac
eu it proximit?, int rm?diaire es, am
la er vices ces tro
habitant taire, cept d?un ?absen en urs.
nes sur tractiontype m?me le erproximit?)
(int am me ?qu escots ?nncentalement
ipementscorreser auxvicesdantAgreste
le territoire et freine la concurrence en-Péone, à la limite du parc du Mercan- s’est effacé au profit de Grasse, La Tri-
tre les bourgs du haut pays. Parmi les tour. En revanche, depuis 1980, quatre nité, Saint-Martin-du-Var et Levens
pôles de services intermédiaires, Puget- communes ont perdu leur rôle de pôle sont concurrencés par les équipements
Théniers, situé à 65 kilomètres au nord- intermédiaire : Saint-Vallier de Thiey de l’aire urbaine niçoise.
ouest de Nice, est le plus attractif
relativement à sa propre population.
Des habitants près de deux fois plus
nombreux que les siens, en provenance
de vingt cinq communes alentour, vien-
nent y faire leurs achats. Plus au nord,
dans la haute vallée du Var, Guillaumes
attire les résidents de cinq communes.
Péone, qui partage avec Guillaumes le
territoire de la station de Valberg attire
les habitants de Beuil.
Ces dix dernières années, quatre pôles
de services intermédiaires ont émergé :
Peymeinade et Châteauneuf de Grasse
dans la périphérie de Grasse, Mande
lieu la-Napoule à côté de Cannes et
1,42?esgtusiqrr53,7auonm?ege73,2aeqc65,0mrueeeqmi,net?96,3ml55,4s81,2ri0,60arteen?de33,7uu?suregmo?Banqueoll?asg56,8ele82,5?su2,72sup:82,7gpmarculonmmseixeusasildteNotere.?luoentstcnenaDistynpopulationdqnV?t?rinaireds72,2qclcsno89,1mencsmuuen93,0sllpbuupeoaDaseqlqieilememrcumpure58,8uLendassq63,157,1?aa85,5s1,57mlmsbuu20,5gduirelrg?naae88,5eaiaeqIesln1,06esfe59,1uee-oalcg?.enonseGRASSE-CANNES-ANTIBES57,7NICE84,4MENTON-MONACOsCastellaneoPeymeinademCh?teauneuf-Grasse-VenceeCarros:Contese'Escar?ne0,92LdPuget-Th?nierstSospelbBreil-sur-RoyacRoquebilli?retTende28,9Saint-Martin-V?subiermerGuillaumesaP?one?Saint-Etienne-de-Tin?ee4ol??quipemmennenqPedeGpopulationuervieh%dlesn-M64,6ritimes?neroncernqee1998a1980e1998dh87,5ussl15,7b88,5n67,8uElectrom?,23,5e94,9i74,9tV?temento1,59l92,0c65,5le?15,7e87,6O63,8dDroguerie22,31,66q88,8a63,8rieg1,33m94,4e70,1dr?0,99u85,0s65,2Cmbulae28,3v84,1t63,982,9Dentistea0,34g97,3d76,8naleurs0,41c96,916,977,8nceptionsgureaach?tniuperoenudeuapm?dlpeo62,3So,nn.gEmlelne-siarp82,851,9n90,2g85,6mdsopnrcemroEquipemiPndessommunesdquip?es?19981,48%etanceno24,1enneelas?eentt1998,nkmdartelasdesspenedansemAlpessaeerFquipaien1980tn?en"endCcaouresm2,76m83,9u57,9enagers2,23i87,6t64,5u31,9?92,9e68,8sMrublei3,17d83,6e54,2a27,7d94,8?75,1iLibrairn38,6e93,6n69,7cPompiee37,3d70,1e50,7iAsnceu1,23b89,2i64,5s45,8s97,0e74,7nMtssa45,2u96,2s73,9sPeri19,3lp
INSEE - SCEES / IGN 1998
es term?d amme La
am e. et ai
ches. es son term? imit
ueNiceparMentipementdesdantais sent mima me mm
?attNicel?aireinflulimites aux Lesnes m?mes ement ?s retrou ent
ui ipement ainsi
erm?diairesvicesde ?lesd?influence"Aires finit dent
rmeri e, le
permarcl??cole,le
??picedans rie urea
certaindanstrer
it rrito sur sp
oin ipementpara iss ent
amm
pent uipementsAgreste
Var est le quatrième pôle de services depotentielle de plus de 1 000 chalands.
proximité par son attractivité. A qua-
rante cinq kilomètres de Nice, il do Depuis 1980, cinq communes ont vu
mine la vallée du Var où ses vignes sontleurs équipements et leur attractivité
les seules du département à produire unaugmenter et sont devenues pôles deLes pôles de services intermédiaires
vin d’appellation "Côtes de Provence". services de proximité : Bouyon, Pego-sont complétés par des pôles de proxi-
Fort de ses dix neuf équipements, mas et Saint Auban dés 1988, Clans et
mité, villages plus modestes où on
Villars-sur-Var dispose d’une clientèle Séranon en 1998.
trouve les biens et services les plus cou-
rants comme la boulangerie, la bouche
rie, le médecin ou le bureau dposte e.
Quatorze pôles de proximité relaient
donc les vingt petites et grandes villes,
plus largement équipées. Saint Sau-
veur sur Tinée, Séranon, Roquesteron
et Villars-sur Var sont les plus attrac
tifs.
A la limite du Parc National du Mercan-
tour, Saint-Sauveur sur Tinéeavec, ses
dix huit équipements, est le plus attrac
tif des quatre. Cette commune irrigue
largement l’espace rural environ-
nant : un nombre de chalands supérieur
à sa propre population, en provenance
de cinq communes, vient y chercher
produits et services de proximité. Séra
non sur la nationale 85, à mi-chemin
entre Grasse et Castellane, attire les ha-
bitants de Valderoure et de Caille. Ils
viennent fréquenter les dix neuf équipe-
ments implantés sur cette commune.
Roquesteron, sur la rive gauche de l’Es-
téron, où se pratique tout proche le ca
nyoning dans les clues d’Aiglun et du
Riolan, draine une population équiva-
lente à la sienne. Celle-ci réside dans
cinq communes voisines, situées le long
de la départementale 10. Villars-sur
0,44?lesdp0,24les58,4ent0,21pl?t61,4m?o0,39c0,22?0,20imit43,4rox85,9pteend83,2les83,8?77,9p84,6Saint-Etienne-de-Tin?e82,9P?one83,7Saint-Sauveur-sur-Tin?e82,2Tende78,0Saint-Martin-de-V?subieBoucRoquebilli?reeGuillaumesipePuget-Th?niersiVillars-sur-VarenBreil-sur-RoyaPm?98,3diairCoiffeures96,9SospelburantL95,2'Escar?nel?triers98,3Dectricienn98,3icine97,6mrCh?teauneuf-Grasse97,6VenceharmCarros96,6RoquesteronBoulade99,188,5ser50,697,6vicesagintritersqContesei"fau1998n1980e1998postel0,16s97,8e83,3e45,2s96,9m81,7oCarc44,0?97,6?88,1sP?62,7q98,0e86,6eElep59,6l98,0s82,4eM?deo50,6d97,2p80,7mInfirmiet50,0q96,5i78,7tPtacieu0,36o96,7u80,2engerieu0,09r98,3c87,0mherieu0,27e96,8o79,7cgodnpvoximr?aeo?mutmenesiAarmdsEnelaedcele?eeadesmdspsi?"ct?tereeesvuclssn?eemddlnseeeppid?surai?dadmltsnsaetoeaoom?nrnnsedbc,noearnsteqe?tqeepolrdeslrsieeaiatmrd?deilarpopulations?tl??quipemeenteene1998,ven?kmeP:artedealadpopulastnionndesssyerviessurdplacenepnd%udanselelscAlpes-MarmiteimdescensFgrmanceeen.1980enrEquipemevntesRPqaorhtsdesecemu?pquip?esuenl1998sene%dDisltancegmmoeyenneommunes
INSEE - SCEES / IGN 1998
amme La
term?diaire.
merce urNice influire proximit?, ts
ser vice fr? uent n?es uest?r anch
deux rces es tro ur endent d?influenceire habitant
proximit? ces ?le ai fois la Guillau
d?influence. ire un fait po s?dentet
ins tiren roxi ser vice epr?s ent N?on
roxim t?deer vices des es
Grasse-Cannes-Antibes
Nice
Menton-MonacoAgreste
8819 nc
or OM or
x:049492475
INSEE 1999
oou,2,29:euroseCodeiSagebles:permSIE991632dDirecteurddenlasyntpublications:suivPierreeAudibertpDirecteurladjointw:rJeanuLaganierqR?dacteurniven99chefcolle:d?romAnnieh?matMulardetF1rancsPourevousnabonnerr:eMoniqueeCampana1-/tell:p0v4t9l1t1ti7ges5,9gion11124,9:esDirectionrD?partementale8deparl'AgriculturenementetLaderelaeuros,For?tcdesdAlpes-MaritimesHCentre.Administratif/D?partementals-eBo?telPostaleo38e06021sNiceoCedexiPuget-Th?niersn(1a700thabitants),e?a6.ins5ikilom?trestauhnord-ouestddelNice,tlongtempsinventsous-pr?fecture,oscest1?claacantcrois?ecdesevall?esssemdeunoscopelapourRoudoule,-du0HauttsetierMoyentVar.1Puget-Th?nierseurtire0sonentnom1(Podiumh?mesTenearum)edesocilarpeupladeirligurerdeservEctini:quixoccupaienttlersitenetrfurentPvaincusrparflesuRomainsat40?ansnavantsJ?sus-Christ.sLe?premiertsous-pr?fetpdetPuget-Th?niersrfutaJean-DominiquemBlanqui,rp?resduriculc?l?brepr?volutionnaire0AugustenBlanqui.?Latstatueusitu?ersurplacplacesdehl'Action-Encha?n?e,?sculpt?eopariAristideeMailloleenw1908,/estsun0hommagesaucgrand:hommeetpolitique.sOnsneos.peuteparlerl,demPuget-Th?niers,toviaujourdd?p'huiartchefrlieu?deacanton,-sans-lie?voquerindlepourfameuxdtrainompardes8Pignes,antDigne-Nice,itquiLdessertonslac?d?localit?.ion,Poulentec?ddreEqservicestiointerm?diaires,nlaToutecommunee,concentrecuneourlarge,gamme47d'?quipementsrancdontom,la6perception,-lacgendarmerie,0le2coll?geLesdot?sontd'un-internat,es,laelibrairie,portdestmagasinsdsp?cialis?ssterdanscladechaussureduouplesfv1tements.rancsOnaty:trouvepaussittousulesncorpsideem?tierspduebiretimentdesmaisu?galement,desaservicesig?n?rauxttelsale)bureaundeeposte,ulambanque,llelnotaireoounencore:leqv?t?rinaire.eLesaPuget-Th?niensrpeuventstrouver-sureplaceetoutesdlesrprofessionshdetsant?,chormisulealaboratoiredd'analysesdm?dicalesgsitu?m?(trentephuitdkilom?tres0etal'?tablissementtdessant?.oFort?deusesetrenteu?quipements,elembourgtattiresplusadee3o000achalands.tCertainseviennented'une?vingtaineee.fderkilom?tresi:rainsidleshhabitantssdeiladRochetteiettde/Saint-PierrerdansolespAlpes-de-Haute-Provencetou0ceuxbdeoLieucheoauhnord-estudemlapvall?ecdunteCians.mT?l?phoned:Sur0d4e9?3L1comm8e4C6u0pes0nFchaaeme501t:etPrixat1287-292Xfrgive:aphique09CentredeBid?partementalleauxdecommlapStatistiquerAgricoledPlace-No?leurBlacheiq-cuneBo?tedPostalete122des83081eToulon9CedextIparnavetAzurrcricolosmtovmduun:aquelc?d?Lf?6,77irnre,?ionn,t0doureurosepemeamsuomnficaillles?tl?enqtauetnsure-s-Crq?u10Alpencse2r-?entacl0irancs-9seur?rance,pomsaues,rrancsl7eeurSh?meeinqrropos?vee-sncervrcomaelsantdacte-sloisiEure,nsme,quxovertearteterrEVtsutadisuaesatserriProuredes:(at-8Sc)6d1ufE6dce0INSE7ueiireeon-doenlctiPe?nc(h?eaettmlnuDaau?staPAupr-endallSdaenleadulonVear.gouveet.deedslEstquideees/Breopmuic-uqaute,seoisenSuEtEp)?apveepculse?n?ttminelnmdneeluaaFra.g-artdisoonm?nls?pA?ande.edeme.gouv.fdeuaTture-la??s?esc?malis.agiwoen0R0?hgbi-oar?t()DdAwTtsure,eTqo?u?meqlsersncgommem/uenee:sldpesFnreaun?cbeeodncts?-ts?titniteepsuriionsrc?oabulatttardeseicsidrewougvnraimenrse-tidwesons:1a9i9n8ptilosm1m0e0paatrflnedpnals-s??neene1t9a7i9uerntIeenbISSNeN?e)rsausreleensuptr.i?2.11.054006.0aireiunapc?asuaussi...xo?mqnuoracCarssiocsoPourmqueextartdesntle,0sceesrh?mavquesodess?sult?slhifa?spdorspeauxic?ograesx-agrpsgesutrblpquerrune,t2eatistipaichefrustaeEon,n6deicat-stauxh?tenues?chaqdesrtemommuneseum?parementn-tc,aisonsd?pantres1t8rvice?1?8lcaon,CrrondioentmpetSeen?cagoe.memcommus-carnisiasontlisponiesrresromd-pchaor?gu1rrom,t0-rancse1Eeuros,sFeanceNSEi?ounenctcdee?romsr2s0ufrancsl30a0c.ouimenmetuttracIngde?cnmu?es,rhad?ta-:lsedonn?mdeeu?tnptrl?h?meupareommune,nc?t:?pechaquep?gion,acrd?romde3hfaaboui,t6aos,nFtesi?rees1t?d?rr4o0ufvoue0r,c0eos,tF?eqi?reu5al?d?r.toniqu90sfloue3s,r0?osstu,lcttaptsslpsrant?:sseices?git?mercs-rnseigs,c?etdionoale,csus,mrsecultn-touric-o?seanetoesseces.ocm-pomTuitonese?sue:netqntuv?lisetl?organi?ionetstoieautndesf?les?s-icesv-rormi:e0rx1169m978f,ouh1,59:-sormD:ISBN8,73CmN?5,f2ouet6seureC
Pierracci
cett
?sult l?en dans rt ier
trait ?objet itant
de aggldeom?Le e.
fi d?or tra
mput? ayan comme rcnce
r? er vices, estrein
ue nc n?a
lus tant ration
grangl partenant
plup La cifiqu
permetcettpr?hend
surtr?e ts
l-de-Mar
eine-S ts-de-Set-Denis in
des ris,parisde ts
les ncernent
da ns To nt
ipement
pour les fr?q
ne pron de sion
l?occa ?unie missio
demand ?tai iluip d?unsence
l?ab rritoeu e. ulationistant
ice et merci auxipement
(c mars f?
mo des urs aurrog?es
tesnaleAR).
l?Act et rritoire m?nag ement
D?l? sou (IN
Econ Statistiqu
Natio?Instit la l?Agric et ltu
Minist?re SCEE Statistiqu
u?tes Cent ice
en ?t veescomai
entaire

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.